Partagez | 
 

 Tu as vu ma belle lance… à incendie ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 149
Inscrit le : 23/01/2016
Crédits : Liliana
Mon âge : 29 ans
J'ai emménagé en : janvier 2016
Mon statut civil : Célibataire
Mon image :
Luke Barnett
« »
Tu as vu ma belle lance… à incendie ?
Sam 11 Fév - 16:52 - #



Tu as vu ma belle lance… à incendie ?


Maggie, Seb & Luke ✥ 30 août


J’ai passé une semaine de folie. Je n’ai pas beaucoup vu le jour. Avec l’épidémie de grippe qui a balayé la caserne, j’ai remplacé pas mal de collègues et du coup, j’ai enchaîné les services et les gardes. J’ai même dormi plusieurs fois à la caserne, pour le côté pratique des choses et pour ne pas avoir à m’épuiser sur la route. L’avantage à dormir là-bas, c’est qu’une fois que le téléphone sonne, on est déjà sur place, juste à s’habiller. Ou du moins, à dormir 10 minutes de plus en attendant les collègues qui eux sont rentrés chez eux. Ça parait négligeable comme ça, mais je n’ai pas beaucoup dormi cette semaine. Et bien sûr, maintenant, c’est mon tour d’être malade. Je me suis levé ce matin avec des courbatures du diable, une fièvre de cheval et la voix enrouée. Sérieusement ? C’est une blague ?

Donc, bien sûr, pas de jogging pour moi alors que j’ai clairement entendu Seb et/ou Woody aller faire le sien. Avant d’aller donner ses cours. Alors je me suis tourné dans mon lit et quand il est passé devant ma chambre pour partir je lui ai crié un truc du genre : « Je te dis pas bonjour, j’ai choppé la grippe… Bonne journée ! ». Juste pour qu’il sache que non je n’étais pas mort dans un incendie, ou encore à la caserne. Dans mes hallucinations fiévreuses, j’ai cru l’entendre me répondre d’être sympa avec la nouvelle colloc’ si elle arrivait avant qu’il ne rentre. J’ai ris comme un idiot, je me suis tourné et rendormi. Jusqu’à ce que finalement, la fièvre me réveille à nouveau. Une douche plus tard, je suis descendu me faire un traitement à base de whisky et j’ai échoué dans le canapé.

Après 4 ou 5 épisodes de ma série débile, j’ai fini par aller me faire un truc à manger, j’ai repris un grog, puis je me suis à nouveau échoué dans le canapé pour regarder la suite de ma série. Mais à la fin de l’épisode, l’ennui m’a gagné. Voyant un peu plus clair, j’ai profité d’une éclaircie de ma fièvre pour faire la vaisselle, ranger un peu. Puis j’ai cherché une activité constructive à faire. C’est là que je me suis rappelée d’un carton oublié par nos anciennes colloc’ dans lequel on a retrouvé des produits de beauté Seb et moi. Alors je suis monté le chercher, et je suis descendu pour me remettre dans le canapé, devant ma série. Un certain moment plus tard, me voilà avec un masque à l’avocat sur la tronche, en train d’essayer de me mettre du vernis sur les ongles d’orteils, la langue sortie, les yeux plissés. Essayez de ne pas trembler avec 40 de fièvre. Bref, je n’entends pas la porte s’ouvrir, trop absorbé dans ma session beauté.

Codage par Frost



« La vie n'est vraiment remplie que lorsqu'on commence à la rendre intéressante. Peu importe comment, ou avec qui, il vous importe de la rythmer. Pour ça, tous les moyens sont bons, alors amusez-vous ! »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 28
Messages : 116
Inscrit le : 20/01/2016
Crédits : (c) Angie
Mon âge : 26 ans
J'ai emménagé en : janvier 2016
Mon statut civil : Célibataire
Mon image : /
Sebastian Morales
« »
Re: Tu as vu ma belle lance… à incendie ?
Ven 17 Fév - 1:47 - #

Comme tous les matins quand il travaille, Sebastian s’est levé à six heures pour aller faire sa demie heure de jogging matinal puis il est passé par ce petit café qui ouvre assez tôt pour se prendre un cappuccino avec de la chantilly et un énorme muffin au chocolat blanc. Avant de rentrer pour prendre une douche et se préparer pour aller à l’école. C’est le rituel matinal de Sebastian et ça ne change jamais, à part peut-être sur le goût du muffin. Et encore… En partant, il a entendu Luke lui gueuler à travers la porte de sa chambre qu’il avait la grippe et ça l’a fait rigoler. Comme quoi, même lui ne peut pas y échapper. Alors Sebastian est parti bosser après avoir rappelé à Luke que la nouvelle colocataire devait arriver dans la journée.

Depuis le départ de Laura et de sa sœur Roxanne, il y a eu quelques changements dans la maison et Luke et Sebastian ont accueilli un nouveau membre dans la maison. Un mec cette fois. Et la dernière chambre a été prise par une fille, ce qui fait un peu peur à Sebastian parce que s’il a réussi à survivre durant presque six mois sans voir les nichons de Laura ou Roxanne, il ne peut pas garantir qu’il ne verra pas ceux de la nouvelle colocataire. Il a pensé à ça toute la journée à l’école et a été un peu distrait pendant son cours, si bien qu’en rentrant il se demande si la nouvelle coloc est déjà installée ou pas.

Arrivé devant la maison, Sebastian passe la porte en gueulant un « Coucou c’est moi ! » comme il le fait à chaque fois en rentrant et passe par le salon… pour s’arrêter net. Devant lui se trouve un Luke avec un masque sur le visage, en train de se vernir les ongles des pieds. Alors Sebastian éclate de rire. « Je savais que t’avais un côté féminin mec, mais pas à ce point. » Il rit et pose son sac au pied du canapé avant de s’approcher pour regarder dans le carton des produits de beauté. « Préviens moi quand t’essayera de t’épiler le maillot, que je quitte la maison. » Et il se marre avant de partir à la cuisine pour se prendre une bière pour lui et une pour Luke. Il pose celle de son coloc sur la table puis reste debout à l’observer avant de sortir son portable. «  Bon choix de couleur. Ça ira bien avec ton uniforme. » Et clic, une photo de Luke dans son portable.


Sebastian Morales

australien d'origine chilienne - instituteur à l'école primaire - célibataire - vit en colocation dans orange street - grand sportif - toujours puceau à vingt-six ans - a une peur panique des poitrines féminines et des souris ♦️ voir sa présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
Re: Tu as vu ma belle lance… à incendie ?
Ven 17 Fév - 17:40 - #

J’sais pas exactement quelle heure il était quand j’suis rentré. J’me rappelle vaguement avoir vu Sebastian partir de la maison. Il était déjà à quelques mètres quand j’l’ai vu, alors j’lui ai adressé un signe de main au cas où il m’ait vu, puis j’suis rentré. J’essayais de marcher droit et de pas me bouffer les murs. J’savais pas si Luke était encore là, du coup j’me disais qu’il faudrait quand même que j’fasse un minimum gaffe. J’ai fait d’mon mieux. J’ai réussi à atteindre ma chambre sans trop d’encombre puis, encore un peu alcoolisé de la nuit, je me suis laissé tomber à plat ventre sur mon pieu sans prendre la peine de me débarrasser de mes fringues et je me suis endormi limite avant que ma tête ne touche l’oreiller.

J’sais pas exactement quelle heure il était quand j’ai émergé. J’suis sorti du lit et j’ai traversé le couloir au radar pour aller prendre une douche. J’entendais vaguement du bruit dans la maison. J’me suis pas vraiment posé de question. Un de mes colocataires vivait sa vie, aucun soucis. J’me suis lavé et, bon sang, ça m’a fait tellement de bien. J’avais l’impression qu’une sorte de brouillard était en train de se dissiper. Je revivais, franchement. Enfin, je me réveillais.

J’ai mis le nez hors de la salle de bain avec une serviette autour des hanches et je suis allé m’habiller dans ma chambre. En passant dans le couloir, j’ai entendu une discussion à propos de féminité et d’épilation de maillot. On ne s’étonne plus de rien dans cette maison. Clairement, j’suis pas choqué de cette discussion entre mecs. D’ailleurs, j’tarde pas à rejoindre les gars dans le salon. Une fois que j’avais enfilé mon jean et mon débardeur, j’suis venu poser mon cul sur le fauteuil.

“ Salut les mecs.”

J’regarde Luke qui se vernit les ongles de pieds et qui a le visage tout tartiné d’une mixture verdâtre. Puis j’regarde Seb qui a l’air très amusé la situation - tu m’étonnes.

“ Alors, on se fait une réunion-produits de beauté sans moi ? J’suis vexé. ”

Puis j’sais pas pourquoi, j’repense au fait qu’une nouvelle colocataire est censée arriver aujourd’hui. J’crois qu’on m’a pas parlé d’une heure précise ou quoi, puis j’imagine qu’au vu de ce qui se passe en ce moment et du fait que je ne vois pas de demoiselle dans les parages, c’est qu’elle est pas encore arrivée.

“ T’as décidé de te faire une petite beauté pour la nouvelle ? J’suis certain qu’elle va être très touchée. ”

Ou alors, elle va croire qu’elle est tombée chez les dingues. Mais au fond, ça serait un peu la vérité, alors autant qu’elle se fasse à l’idée tout de suite : elle n’est pas tombée dans une collocation avec les gars les plus sérieux qui existent sur Terre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 149
Inscrit le : 23/01/2016
Crédits : Liliana
Mon âge : 29 ans
J'ai emménagé en : janvier 2016
Mon statut civil : Célibataire
Mon image :
Luke Barnett
« »
Re: Tu as vu ma belle lance… à incendie ?
Jeu 9 Mar - 20:25 - #



Tu as vu ma belle lance… à incendie ?


Maggie, Seb & Luke ✥ 30 août


Quand la porte s'ouvre, je ne l'entends pas, mais quand Sebastian gueule comme un porc, je l'entends et je sursaute. Je ne m'y attendais pas du tout, j'avais pas vu le temps passer. C'est dingue. Je mets donc un coup de pinceau en dehors de mon ongle jusqu'à l'espèce de truc rose qui tient mes orteils écartés. Je lève les yeux pour voir mon coloc' rentrer dans le salon. Il rit et commence à se moquer de moi. Le gros avantage d'avoir un masque vert sur la tronche c'est qu'on ne voit plus mon teint verdâtre/grisonnant. Parce que je suis vraiment dans un sale état. Je souris amusé quand il me dit qu'il ignorait que mon côté féminin était si important et de le prévenir si je m'épile le maillot. Je ne peux m'empêcher de rire avec lui alors qu'il s'éloigne dans la cuisine. Je l'entends ouvrir le frigo et quand il revient je lui dis : « Merci mec... Et t'inquiète, je ne suis pas assez fou pour m'épiler le maillot... ». Je pouffe un peu de rire avant de lui dire : « T'as vu ça un peu ? Je suis un pro de l'assortiment de couleur... ! ». Je suis malade mais je perds pas le sens de l’humour. De toute façon, je crois que je peux crever pour avoir de la compassion dans cette maison. Seb et Woody sont loin d’être aussi choux que Leia. Quoiqu’elle m’a quand même envoyé un sms pour me dire que même si j’étais mourant dans mon canapé, elle ne viendrait pas et qu’elle avait interdit à Bruce d’approcher notre rue parce qu’il est encore plus insupportable que moi quand il est malade. Interdiction de transmettre les microbes. Bref, je n’ai plus qu’à me rabattre sur l’humour.

Quand il prend une photo, j'hausse les épaules. C'est loin d'être la seule photo dossier qui traîne sur moi. D'ailleurs, mes employeurs me demandent régulièrement de faire des analyses de sang ou d'urine pour vérifier que je ne me drogue pas. Et je ne bois jamais quand j'ai des gardes. Ils le savent. L'arrivée de Sebastian qui vient visiblement de l'école me confirme que c'est bien Woody que j'ai entendu un peu plus tôt aller jusqu'à la salle de bain pour prendre une douche. D'ailleurs, il ne tarde pas à nous rejoindre et quand il prend la parole je souris et je lui réponds : « T'inquiète, je vous en ai laissé ! Il reste du masque là dans le pot bleu. Et sinon y'en a un autre dans le sachet rose. Un truc pour tonifier, ça tombe bien t'en as besoin visiblement ! ». Et je me marre. Il a dû rentrer hyper tard pour n'émerger que maintenant. Je les regarde tous les deux. Ils sont complètement barrés. Il n'y a que des types comme nous pour discuter de produit de beauté. Puis je lève le pinceau et je lui réponds : « J'voulais qu'elle se sente en confiance. Mais je suis pas sûr que ça fonctionne, elle risque plus d'avoir peur je crois... Un peu de vernis les mecs ? ». Et je recommence à me marrer. Ils ont intérêt à tester les produits avec moi. Parce que y’a vraiment de tout dans ce carton : des masques, des gommages, du maquillage, des crèmes, des vernis, et tout un tas d’autres trucs que je connaissais pas. Comme une espèce de truc immonde et noir pour retirer les points noirs. La vidéo que j’ai vu sur internet ne m’a pas donné du tout envie d’essayer.

Codage par Frost



« La vie n'est vraiment remplie que lorsqu'on commence à la rendre intéressante. Peu importe comment, ou avec qui, il vous importe de la rythmer. Pour ça, tous les moyens sont bons, alors amusez-vous ! »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 28
Messages : 116
Inscrit le : 20/01/2016
Crédits : (c) Angie
Mon âge : 26 ans
J'ai emménagé en : janvier 2016
Mon statut civil : Célibataire
Mon image : /
Sebastian Morales
« »
Re: Tu as vu ma belle lance… à incendie ?
Lun 20 Mar - 15:57 - #

Sebastian ne loupe jamais une occasion de se foutre de la gueule de Luke et la photo qu’il vient de prendre va s’ajouter aux nombreuses qu’il a déjà dans un petit dossier. Non mais Luke aurait dû s’en douter aussi, à se vernir les ongles des doigts de pieds dans le salon, à la vue de tout le monde. Et comme la maison c’est un peu comme un moulin, il aurait dû savoir que quelqu’un finirait par le voir. D’ailleurs voilà Woody, leur nouveau colocataire depuis quelques semaines, qui a l’air aussi amusé de la situation que Sebastian. Mais il faut dire que Woody est bien tombé dans cette maison parce qu’il a l’air bien taré lui aussi. Parfait pour faire une colocation avec Luke et Sebastian du coup. « Je crois que Luke essaye de faire sortir son côté féminin pour la nouvelle coloc. » Et Sebastian se marre en entendant Woody demander si Luke fait tout ça pour la nouvelle coloc, tandis que Luke montre ses orteils ornés de leur nouvelle couleur. « C’est pas mal oui. Tu comptes te faire les ongles des mains aussi, pour assortir le tout ? » Sebastian demande, on ne sait jamais. Peut-être que Luke va aller jusqu’au bout et continuer de se la jouer fille pendant encore un petit moment.

Et Sebastian s’assoit sur le bord du canapé, jetant un œil à Woody installé dans le fauteuil un peu plus loin. « Je pense que ça va lui foutre les jetons si elle voit Luke comme ça. Déjà qu’elle rejoint notre colocation de tarés et qu’elle va se retrouver avec trois mecs, alors je la plains un peu. » Mais si ça se trouve, elle ne sera pas comme les garçons l’imaginent et ce sera un vrai garçon manqué, à faire des conneries avec eux. Ce serait vraiment le pied pour Sebastian, que la dernière chambre libre de la maison se remplisse avec quelqu’un comme eux.

Et il regarde Luke tandis que celui-ci propose un peu de vernis. Alors il ricane un peu, passe sa bière dans sa main gauche et tend la main droite à Luke. « Allez vas-y, fais toi plaisir sur un doigt. Une couleur sympa hein, pas un jaune dégueu. Rose éventuellement, ça plaira à mes élèves féminines. » Et il rit doucement avant de porter sa bière à ses lèvres. « Mais tu m’oublies pour l’épilation et ces conneries là » Même si Sebastian prend soin de lui, de son corps et de ses cheveux aussi. « Vous croyez qu’elle sera comment, la prochaine coloc ? »


Sebastian Morales

australien d'origine chilienne - instituteur à l'école primaire - célibataire - vit en colocation dans orange street - grand sportif - toujours puceau à vingt-six ans - a une peur panique des poitrines féminines et des souris ♦️ voir sa présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 210
Inscrit le : 31/03/2017
Mon âge : 29 ans.
J'ai emménagé en : août 2016
Maggie Khan
« »
Re: Tu as vu ma belle lance… à incendie ?
Sam 1 Avr - 0:44 - #

Les adieux à l'aéroport avec ses amis et sa famille n'avait pas été une partie de plaisir. Maggie était montée dans l'avion avec le coeur lourd comme une pierre et elle avait eut l'impression que son coeur allé s'arracher de sa poitrine pour retourner auprès de ses proches. Après quelques minutes passées dans l'avion, Maggie avait fini par se faire une raison. Brisbane, ça ne se trouvait au bout du monde mais tout de même, ça lui faisait mal au coeur de devoir quitter Sydney après y avoir habité pendant 29 ans.
Le vol n'avait pas été long, à peine une heure, mais Maggie avait eut l'impression que ça avait duré une éternité. Lorsqu'elle était descendue sur le tarmac, elle avait plissé les yeux en observant l'aéroport. Evidemment, tout lui paraissait nul ici mais elle espérait bien que la coloc' qu'elle avait trouvé assez rapidement sur internet ne serait pas aussi nulle. Tout ce qu'elle savait sur cette coloc, c'était que 3 garçons y habitaient et qu'une chambre était libre. La maison se trouvait dans un quartier tout neuf et c'était pour ça que Maggie avait choisit d'habiter là-bas.
La brune descendit du taxi, ses lunettes de soleil vissées sur le nez. Elle resta planté sur le trottoir devant la maison avec ses deux valises à côté d'elle. Maggie prit une grande inspiration puis elle s'avança vers la maison en traînant ses valises.

- Aller.. Haut les coeurs Khan.

Elle avait marmonné ça comme pour se donner du courage puis elle se planta devant la porte d'entrée de la maison. Ils ne pouvaient pas être bien terrible ces colocataires, non ? Elle n'en avait aucune idée. Pourquoi est-ce qu'elle était autant stressée d'abord ? Maggie se redressa et se décida enfin à frapper à la porte. Il était temps de se présenter et d'entamer sa nouvelle vie.



Maggie Khan
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 149
Inscrit le : 23/01/2016
Crédits : Liliana
Mon âge : 29 ans
J'ai emménagé en : janvier 2016
Mon statut civil : Célibataire
Mon image :
Luke Barnett
« »
Re: Tu as vu ma belle lance… à incendie ?
Ven 12 Mai - 17:27 - #



Tu as vu ma belle lance… à incendie ?


Maggie, Seb & Luke ✥ 30 août


Bien sûr que je me doutais que ça les ferait rire. Mais en même temps clairement, je m’en tape qu’ils rigolent, j’avais besoin d’un truc pour m’occuper et j’ai trouvé le premier truc qui venait que sortait un peu de l’ordinaire pour lutter contre ma foutue grippe. Après avoir tourné chez tout le monde, ce putain de virus est devenu sacrément agressif. Woody s’est assis dans un fauteuil et je les écoute se moquer tout en terminant de me vernir les ongles de pieds avant de lever un peu le nez pour répondre : « Et bah comme ça, elle aura un aperçu direct de notre débilité profonde, elle sera fixée... ». Et je ris un peu en souriant amusé tout en répondant aussi : « Pas les ongles des mains je pense que j’y arriverais pas de la main gauche ça va être trop bizarre… ». Et je souris amusé à nouveau. Bah oui, n’avoir qu’une seule main de vernie, ça va faire débile alors je ne compte pas essayer. Et puis mes orteils ne sont pas à l’air, personne ne les verra.

Puis, Seb me tend un doigt. Je vois Woody se lever et aller vers la cuisine, je le suis des yeux et je me penche pour attraper l’autre vernis de la boite, un vernis rosé, mais pas rose bonbon plutôt rose magenta ou un truc du genre. Je la secoue un peu et je lui mets du vernis sur l’ongle qu’il me tend, en faisant bien attention de ne pas en mettre sur sa peau, puis je me redresse et je lui dis : « Tu es magnifique comme ça ! T’inquiète pas d’épilation pour moi non plus… ». J’agite un peu mes orteils puis je range tout le bordel sur la table basse dans le carton attrapant ma bouteille de bière pour y boire avant de m’affaler contre le dossier du canapé. Seb demande comment sera la nouvelle coloc’. Je n’y ai pas tellement réfléchi en fait. Je lui dis : « J’espère qu’elle sera sexy et qu’elle ne sera pas du genre tête dans les bouquins et compagnie… Elle va être chiante sinon… ». J’imagine déjà un planning des tâches ou un truc du genre. Hors de question que je me colle à ce genre de choses avec des horaires changeants et des gardes de nuit.

Quand on frappe à la porte, je tourne la tête vers l’entrée de la maison. Je réfléchis un instant à la possibilité d’aller ouvrir comme ça, je me marre un peu puis je dis : « Si je vais ouvrir, elle va s’enfuir, tu devrais y aller… ». Je touche un peu le masque qui est sur ma tronche et je me dis qu’il faudrait que j’aille le rincer. Ou pas. C’est trop loin, j’aurais pas le temps, et si je me précipite, je risque de m’en mettre dans les yeux ou dans le nez. Donc je vais attendre tranquillement qu’elle arrive et me présenter comme ça. De toute façon je m’en fous, je n’ai jamais eu peur du ridicule.

Codage par Frost




« La vie n'est vraiment remplie que lorsqu'on commence à la rendre intéressante. Peu importe comment, ou avec qui, il vous importe de la rythmer. Pour ça, tous les moyens sont bons, alors amusez-vous ! »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 28
Messages : 116
Inscrit le : 20/01/2016
Crédits : (c) Angie
Mon âge : 26 ans
J'ai emménagé en : janvier 2016
Mon statut civil : Célibataire
Mon image : /
Sebastian Morales
« »
Re: Tu as vu ma belle lance… à incendie ?
Lun 15 Mai - 19:36 - #

Sebastian espère que la nouvelle coloc sera cool parce que sinon, ça risque vite de devenir invivable. Laura et sa frangine étaient sympathiques et il espère que ça sera un peu pareil avec la nouvelle et qu’ils ne vont pas tomber sur la grosse relou de service qui ne supporte pas le bruit, l’alcool et les fêtes. Ça deviendrait vite chiant avec une coloc un peu coincée et chiante. Il observe Luke lui peindre un doigt de la main qu’il vient de lui tendre, dans un rose un peu étrange. « Super mec, cette couleur me va super bien au teint ! T’as bien choisi. » Et il secoue sa main à la manière de ces mannequins à la télé pour faire sécher le vernis tandis que Luke répond à sa question sur la prochaine coloc, ce qui le fait sourire. « Ouais, peut-être qu’il vaudrait mieux qu’elle soit moche par contre. Parce que bon, je vois d’ici le tableau : tu vas la trouver mignonne, tu vas vouloir te la faire, tu vas réussir et après ça va foutre le bordel dans la colocation. Alors non, j’espère qu’elle est laide, comme ça tu garderas ta bestiole dans ton pantalon. » Et il rit avant de se lever du canapé en attrapant sa bière. Luke n’a jamais essayé d’attraper Laura ou sa sœur et Sebastian le charrie un peu mais il sait aussi que ça pourrait arriver. Bon, lui ne se fait pas trop de soucis parce que pour l’instant il n’a pas encore réussi à passer au-delà du pelotage, mais Luke est déjà bien plus loin que lui de ce côté-là et comme en plus il est pas moche non plus, on ne sait jamais.

Mais il n’a pas le temps de rajouter quoi que ce soit que la sonnette de la porte retentit et lui fait tourner la tête vers l’entrée. Il hoche la tête lorsque Luke lui demande d’aller ouvrir. « Ouais, elle va fuir, c’est clair… Va te rincer avant qu’elle te voie. » Et il se dirige vers la porte pour aller ouvrir à la nouvelle coloc, qu’il espère être moche et avec une bosse.

Mais manque de bol, elle n’a pas de bosse ou de poil au menton, elle est même plutôt mignonne. Typée, les cheveux longs, un joli corps apparemment… ouais non, elle est pas laide. Et Sebastian reste comme un con devant la porte ouverte pendant quelques secondes, avant de réagir. « Salut, tu dois être la nouvelle coloc ? Moi c’est Sebastian, bienvenue chez toi. » Et il lui tend la main qui ne tient pas sa bière, celle avec son ongle peint. « Besoin d’aide avec tes valises ? » Bah oui, Sebastian est serviable.


Sebastian Morales

australien d'origine chilienne - instituteur à l'école primaire - célibataire - vit en colocation dans orange street - grand sportif - toujours puceau à vingt-six ans - a une peur panique des poitrines féminines et des souris ♦️ voir sa présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 210
Inscrit le : 31/03/2017
Mon âge : 29 ans.
J'ai emménagé en : août 2016
Maggie Khan
« »
Re: Tu as vu ma belle lance… à incendie ?
Lun 29 Mai - 17:34 - #

Maggie avait tourné le dos à la porte d'entrée afin de prendre une grande inspiration. Allez savoir pourquoi mais elle était terriblement stressée par la situation. Elle n'avait jamais vécu en colocation et encore moins avec des étrangers. Elle avait rapidement lu les profils des trois garçons occupants la colocation sur le site où elle avait trouvé l'annonce mais rien de plus. Techniquement, Maggie aurait pu demander à un collègue de Sydney de faire une recherche dans la base de données de la police. C'était finalement la brune elle-même qui s'était raisonnée au dernier moment, après tout, cette bande de garçons ne pouvaient pas être des criminels. Ils étaient probablement très gentils même.
La porte d'entrée s'ouvrit derrière la jeune femme et Maggie se retourna immédiatement en direction de cette dernière afin d'y découvrir un homme brun qui devait frôler la trentaine. La brune esquissa un large sourire.

- Oh.. Salut ! Oui, je suis Maggie ! Enchantée !

La lieutenant empoigne la main que lui tend le dénommé Sebastian en souriant. Elle la serre et ne manque pas de remarquer qu'il a un ongle peint. La jeune femme ne fit cependant aucun commentaire à ce sujet. Il était peut-être drag-queen ou quelque chose dans cet esprit là ? Dans tout les cas, Maggie n'était pas du genre à juger les gens uniquement sur leur apparence alors ça l'importait peu au final. Elle esquissa un sourire avant d'abaisser son regard vers son énorme valise et ses quelques autres sacs.

- Je veux bien si ça te dérange pas ?

Sebastian avait l'air d'être un type gentil. Ils ne connaissaient pas encore mais disons qu'il avait fait une très bonne première impression à Maggie.



Maggie Khan
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 149
Inscrit le : 23/01/2016
Crédits : Liliana
Mon âge : 29 ans
J'ai emménagé en : janvier 2016
Mon statut civil : Célibataire
Mon image :
Luke Barnett
« »
Re: Tu as vu ma belle lance… à incendie ?
Lun 29 Mai - 21:52 - #



Tu as vu ma belle lance… à incendie ?


Maggie, Seb & Luke ✥ 30 août


Je mets donc du vernis sur l’ongle de Seb avec beaucoup de soin pour ne pas dépasser. Et quand il observe le résulte, il est plutôt satisfait trouvant même que j’ai bien choisi la couleur : elle va bien à son teint d’après lui. Peut-être que c’est le fait d’avoir une sœur, ou quelque chose comme ça. Je suis habitué à l’entendre parler de fringue, de maquillage et autres trucs de filles. D’ailleurs, je suis plutôt calé en fait, sans m’en rendre compte, je l’ai tellement vu faire que je pourrais presque le faire moi-même. Enfin bon, je n’ai pas tellement envie de me mettre un bâton de maquillage dans l’œil. Je souris amusé à imaginer la scène. Peut-être que ça vaudrait le coup quand même d’essayer. Alors je réponds : « Oui ça c’est clair… Mais bon, on est pas méchants, c’est déjà pas mal elle s’en rendra vite compte... ». Je souris amusé. On est idiots mais pas méchants, c’est clair. Bien au contraire, l’instit bisounours et le pompier qui sauve des gens. On est loin d’être méchants. Woody lui, il est un peu moins altruiste peut-être mais bon il n’est pas méchant. Loin de là.

Il reprend la parole pour me répondre et je ris un peu : « On peut faire un pacte de coloc’. Je trouve toujours des belles filles cool en sortant en ville ». J’hausse un peu les épaules, le truc c’est que je ne veux pas foutre le bordel, on est bien dans cette coloc’ et je ne veux pas que ça change, c’est trop chiant de devoir déménager. Puis elle sonne, et je conseille à Seb d’aller lui ouvrir vu mon état. Il se lève et va ouvrir. De mon côté, je range dans le carton puis je vais le mettre dans un coin du salon mais franchement, j’ai trop la flemme de rincer le masque en plus ça serait du gâchis. Hors de question de gâcher. Je me laisse donc retomber dans le canapé en buvant à nouveau au goulot de ma bière. Je les entends parler dans le hall, Seb lui propose de l’aider avec les valises. Je souris un peu, pose ma bière et je me lève à nouveau en allant jusqu’à l’entrée du salon, m’adossant au chambranle pour jeter un œil et je dis de loin : « Te casse pas un ongle Seb… ». Je me moque un peu pour la forme puis je lève les yeux vers elle et je lui souris en disant : « Je suis Luke ! Bienvenue chez toi ! ». Et je lui souris de plus belle. J’ai le masque, mais je m’en tape, clairement, je n’ai pas honte, rarement.

Codage par Frost




« La vie n'est vraiment remplie que lorsqu'on commence à la rendre intéressante. Peu importe comment, ou avec qui, il vous importe de la rythmer. Pour ça, tous les moyens sont bons, alors amusez-vous ! »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 28
Messages : 116
Inscrit le : 20/01/2016
Crédits : (c) Angie
Mon âge : 26 ans
J'ai emménagé en : janvier 2016
Mon statut civil : Célibataire
Mon image : /
Sebastian Morales
« »
Re: Tu as vu ma belle lance… à incendie ?
Lun 5 Juin - 16:35 - #

Ah oui, la nouvelle coloc est vraiment mignonne dans son genre. Pas de bosse, pas de poils au menton… il va vraiment falloir que Sebastian surveille son coloc du coup, parce qu’il sent venir les trucs foireux à quinze kilomètres. Non, en vrai Luke n’est pas non plus un porc et comme il l’a dit juste avant, ils pourront faire un pacte de colocation et se promettre de ne pas toucher à la nouvelle. Bon, du côté de Sebastian ça ira, il ne devrait pas avoir trop de mal à ne pas sauter sur la nouvelle colocataire même si ça, Luke ne le sait pas forcément. Elle se présente et Sebastian ne peut s’empêcher de sourire comme un con. « Enchanté Maggie. Et bienvenue à Willow Lane. » Bon, il l’a déjà dit mais c’est pas grave. « Je m’occupe de la valise alors ! » Et il esquisse un sourire avant de s’avancer dans l’allée pour récupérer ses bagages, puis il retourne dans la maison et lui fait signe de rentrer.

À l’intérieur, Luke lui envoie une pique et il ne peut s’empêcher de rigoler. « T’inquiète Ginette, je vais pas écailler le beau vernis que tu as mis du temps à me mettre. » Et pouf, qui c’est qui passe pour une fillette ? C’est Luke. Sebastian pose la valise dans l’entrée puis s’approche du salon avant de jeter un regard à son coloc qui ne s’est pas rincé finalement. Donc la nouvelle coloc va avoir peur de lui, c’est sûr. Peut-être qu’il n’arrivera pas à la chopper finalement… Sebastian se tourne vers Maggie et esquisse un petit sourire d’excuses. « Alors je tiens à te prévenir, on est tout à fait normaux. Luke un peu moins que moi, comme tu peux le voir, mais sinon on va bien dans nos têtes sinon. Ne t’inquiète pas et surtout, ne fuis pas. » Il ne peut s’empêcher de sourire comme un couillon. « Sinon, tu veux une bière ? »


Sebastian Morales

australien d'origine chilienne - instituteur à l'école primaire - célibataire - vit en colocation dans orange street - grand sportif - toujours puceau à vingt-six ans - a une peur panique des poitrines féminines et des souris ♦️ voir sa présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 210
Inscrit le : 31/03/2017
Mon âge : 29 ans.
J'ai emménagé en : août 2016
Maggie Khan
« »
Re: Tu as vu ma belle lance… à incendie ?
Mar 20 Juin - 20:53 - #

Des muscles. Voilà tout ce que Maggie voit lorsque le dénommé Sebastian s'approche pour l'aider à porter ses valises. Elle met quelques temps à lui emboîter le pas afin de le suivre dans la maison. Ils avancèrent sur quelques mètres avant que les prunelles chocolats de Maggie ne soient attirés par une silhouette se trouvant un peu plus loin. La silhouette les observe et elle prend même le temps de charier Sebastian qui réplique immédiatement. C'est probablement un autre coloc et, plus elle avance, plus Maggie commence à discerner les traits de la silhouette. La brune met un certain temps avant de se rendre compte que la silhouette porte un masque. Elle haussa alors les sourcils en l'observant puis en entendant les explications plus ou moins bancale de Sebastian tandis que la silhouette se présentait comme étant Luke. Un large sourire s'afficha sur les lèvres de Maggie.

- Merci pour l'accueil les gars et.. Ravie de voir que vous êtes pas des bourgeois avec un balais dans le cul. En revanche, j'attend encore un peu avant de vous déclarer comme étant mentalement stable.

La lieutenant lance un regard en coin aux deux garçons tandis qu'elle lâche ses sacs dans un coin, elle montera dans sa chambre plus tard. Elle s'était permise une petite vanne puisque les deux garçons semblaient clairement du genre à faire ce genre de blague. Elle aimait bien les blagues aussi Maggie et si elle aimait quelque chose encore plus que les blagues, c'était bien les bières. Son regard s'illumina à l'énonciation de la boisson.

- Avec plaisir ! Je meurs de soif !



Maggie Khan
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 149
Inscrit le : 23/01/2016
Crédits : Liliana
Mon âge : 29 ans
J'ai emménagé en : janvier 2016
Mon statut civil : Célibataire
Mon image :
Luke Barnett
« »
Re: Tu as vu ma belle lance… à incendie ?
Ven 23 Juin - 20:47 - #



Tu as vu ma belle lance… à incendie ?


Maggie, Seb & Luke ✥ 30 août


J’écoute Sebastian lui répondre que nous ne sommes pas coincés et que nous ne sommes pas du genre à râler pour un rien. Par contre, c’est vrai que certains sont plutôt nuls dans le quartier. C’est le souci des quartiers résidentiels avec des pavillons familiaux. C’est vraiment étrange parfois, mais on est plutôt bien ici. On peut s’amuser, on n’a jamais vu les flics débarquer à nos fêtes. C’est déjà pas mal. Je ris un peu à la remarque de mon colocataire. Le temps d’aller chercher une bière pour la nouvelle puis j’attrape une valise et je suis Luke dans les escaliers. Il lui explique que les deux chambres du fond sont libres et que la seconde salle de bain est également libre. Oui, on avait dit qu’on séparait les salles de bain filles et garçons pour plus de simplicité et pour éviter les accidents. Même si je ne suis pas vraiment pudique, je sais que d’autres le sont. Alors c’est une façon de préserver l’intimité de chacun. Je vais jusqu’aux chambres du fond en attendant qu’elle décide. Je profiterais d’être en haut pour me rincer. D’ailleurs je réponds : « C’est ça, fait le malin… ». Je ne lui en veux pas, de toute façon, je ne manque pas une seule occasion de lui rendre la pareille.

Puis, j’écoute Maggie. Je ne peux que comprendre ce que c’est d’être dépaysée comme ça : « Ne t’inquiète pas, Brisbane est une super ville et puis on prendre bien soin de toi. Tu ne te sentiras jamais seule ici ! ». Et je souris un peu. Puis, elle reprend la parole et ses mots me tirent un éclat de rire en voyant qu’elle ne perd pas son temps en politesses diverses. Je lui réponds : « T’inquiète, je suis incollable ». Tout ça c’est juste une vaste plaisanterie. Mais j’avoue qu’avoir une sœur jumelle aide un peu dans le domaine, cependant je reprends la parole pour dire : « Mais c’est vrai que les anciennes colocs ont oubliés un carton de produit, j’imagine que tu peux t’en servir, elles ne reviendront surement pas le chercher et ils te seront plus utiles qu’à nous. Quand ma grippe sera passée, j’aurais oublié ce moment obscure de ma vie ennuyeuse ». Je ris un peu à mes propres paroles. J’avoue que l’ennui me pousse souvent à faire des choses étranges. Je la laisse choisir sa chambre après avoir visité les deux pièces, puis j’y entre pour déposer sa valise afin qu’elle puisse commencer à s’installer.

Codage par Frost



« La vie n'est vraiment remplie que lorsqu'on commence à la rendre intéressante. Peu importe comment, ou avec qui, il vous importe de la rythmer. Pour ça, tous les moyens sont bons, alors amusez-vous ! »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 28
Messages : 116
Inscrit le : 20/01/2016
Crédits : (c) Angie
Mon âge : 26 ans
J'ai emménagé en : janvier 2016
Mon statut civil : Célibataire
Mon image : /
Sebastian Morales
« »
Re: Tu as vu ma belle lance… à incendie ?
Mar 27 Juin - 18:58 - #

C’est clair qu’avec cet accueil un peu bizarre, si la nouvelle coloc ne fuit pas tout de suite c’est qu’elle est tout aussi barrée qu’eux deux. Mais elle n’a pas l’air d’avoir trop peur de Luke et de son masque un peu bizarre, et elle les remercie même pour l’accueil en leur disant qu’elle est ravie de voir qu’ils ne sont pas des bourgeois avec un balai dans le cul. Sebastian ne s’attendait pas du tout à ce genre de réflexion et éclate de rire à sa phrase. « Ah non, pour ça tu n’as aucun soucis à te faire. Ce n’est pas nous qui allons te râler dessus si tu mets de la musique un peu forte ou si tu rentres à deux heures du matin. » Ça c’est clair qu’ils ne vont pas râler pour ce genre de trucs. « Maiiis j’avoue que certains des voisins sont un peu coincés. » Surtout quelques vieilles dames qui ont bien du mal à comprendre Sebastian et Luke ainsi que leurs fêtes un peu bruyantes certains week-end.

Il l’observe pendant que Luke se bouge pour aller lui chercher une bière. Elle est bien différente des deux autres colocataires qu’ils avaient avant. Elle est brune déjà et typée, ses parents ne doivent pas non plus être originaires d’Australie. Sebastian en profite pour boire une autre gorgée de sa propre bière puis tourne la tête vers Luke quand il parle de monter les affaires de la jeune femme. Alors Sebastian attrape l’autre valise et passe devant Luke dans les escaliers. « Il reste deux chambres de libres à l’étage. J’ai celle au fond à gauche, Luke est juste en face donc tu vas pouvoir choisir la tienne. Et puisque la seconde salle de bain est libre, elle est à toi. Et si jamais tu as besoin de produits de beauté, je pense que Luke a ce qu’il faut. » Il se moque encore de son coloc mais après tout, il l’a bien mérité à accueillir la nouvelle avec son masque sur la tronche. Bon, il n’ira pas dire à Maggie qu’il possède aussi tout un tas de produits parce qu’il prend soin de son corps, mais il n’en est pas au stade de Luke à se faire masques et gommages.


Sebastian Morales

australien d'origine chilienne - instituteur à l'école primaire - célibataire - vit en colocation dans orange street - grand sportif - toujours puceau à vingt-six ans - a une peur panique des poitrines féminines et des souris ♦️ voir sa présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 210
Inscrit le : 31/03/2017
Mon âge : 29 ans.
J'ai emménagé en : août 2016
Maggie Khan
« »
Re: Tu as vu ma belle lance… à incendie ?
Jeu 29 Juin - 21:31 - #

Les prunelles chocolats de Maggie observèrent quelques instants, silencieusement, le visage de Luke qui était caché derrière un masque. C'était un masque à quoi d'ailleurs ça ? C'était vert mais la jeune femme ne savait pas ce que c'était, peut-être de l'avocat ? Elle n'en savait rien et elle ne poserait probablement pas la question. En tout cas, les deux hommes lui promettaient de ne jamais s'ennuyer avec eux et ça, ça c'était important pour Maggie. Elle détestait s'ennuyer. Elle esquissa donc un large sourire.

- J'aime pas vraiment m'ennuyer donc tant mieux ! Et puis pour les voisins coincés, je tacherai de les éviter !

Luke disparut ensuite dans la cuisine laissant ainsi Maggie et Sebastian seuls l'espace de quelques instants. Le silence ne gênait pas vraiment la brune alors elle ne s'obligea pas à parler et se contenta d'observer sa nouvelle maison. Pour une maison habitée uniquement par des mecs, c'était plutôt propre. Ca arrangeait Maggie parce que malgré le fait qu'elle ne soit pas maniaque, elle n'aimait pas non plus quand c'était trop le bordel. Finalement, l'homme-vert revint et tendit une bière à la brune qui l'attrapa.

- Ah ! Merci ! Je rêvai d'une bière fraîche depuis quelques heures déjà.

Sans plus de cérémonie, Maggie bu une longue gorgée de bière mais elle se retint de lâcher un soupire de satisfaction. Les gars avaient l'air sympa mais elle ne voulait pas trop se dévoiler dès le début. Elle observa ensuite Luke qui attrapait déjà ses valises.

- Je vais t'aider, t'inquiétes pas ! Le voyage a été bon, c'est la première fois que je pars aussi loin de Sydney donc c'est assez étrange.

De sa main libre, Maggie attrapa un sac et elle se mit à suivre Luke en direction de l'étage. Elle se tourna ensuite vers Sebastian qui venait de lui expliquer la disposition des chambres. Il y avait donc deux chambres de libres, ça c'était cool. Maggie aimait avoir l'embarras du choix. Elle esquissa donc un sourire et hocha la tête. Elle bu ensuite une nouvelle gorgée de bière, histoire de se rafraîchir.

- Je viendrais donc te voir Luke si j'ai besoin de crème de jour !



Maggie Khan
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 149
Inscrit le : 23/01/2016
Crédits : Liliana
Mon âge : 29 ans
J'ai emménagé en : janvier 2016
Mon statut civil : Célibataire
Mon image :
Luke Barnett
« »
Re: Tu as vu ma belle lance… à incendie ?
Dim 23 Juil - 21:47 - #



Tu as vu ma belle lance… à incendie ?


Maggie, Seb & Luke ✥ 30 août


J’écoute Sebastian lui répondre que nous ne sommes pas coincés et que nous ne sommes pas du genre à râler pour un rien. Par contre, c’est vrai que certains sont plutôt nuls dans le quartier. C’est le souci des quartiers résidentiels avec des pavillons familiaux. C’est vraiment étrange parfois, mais on est plutôt bien ici. On peut s’amuser, on n’a jamais vu les flics débarquer à nos fêtes. C’est déjà pas mal. Je ris un peu à la remarque de mon colocataire. Le temps d’aller chercher une bière pour la nouvelle puis j’attrape une valise et je suis Luke dans les escaliers. Il lui explique que les deux chambres du fond sont libres et que la seconde salle de bain est également libre. Oui, on avait dit qu’on séparait les salles de bain filles et garçons pour plus de simplicité et pour éviter les accidents. Même si je ne suis pas vraiment pudique, je sais que d’autres le sont. Alors c’est une façon de préserver l’intimité de chacun. Je vais jusqu’aux chambres du fond en attendant qu’elle décide. Je profiterais d’être en haut pour me rincer. D’ailleurs je réponds : « C’est ça, fait le malin… ». Je ne lui en veux pas, de toute façon, je ne manque pas une seule occasion de lui rendre la pareille.

Puis, j’écoute Maggie. Je ne peux que comprendre ce que c’est d’être dépaysée comme ça : « Ne t’inquiète pas, Brisbane est une super ville et puis on prendre bien soin de toi. Tu ne te sentiras jamais seule ici ! ». Et je souris un peu. Puis, elle reprend la parole et ses mots me tirent un éclat de rire en voyant qu’elle ne perd pas son temps en politesses diverses. Je lui réponds : « T’inquiète, je suis incollable ». Tout ça c’est juste une vaste plaisanterie. Mais j’avoue qu’avoir une sœur jumelle aide un peu dans le domaine, cependant je reprends la parole pour dire : « Mais c’est vrai que les anciennes colocs ont oubliés un carton de produit, j’imagine que tu peux t’en servir, elles ne reviendront surement pas le chercher et ils te seront plus utiles qu’à nous. Quand ma grippe sera passée, j’aurais oublié ce moment obscure de ma vie ennuyeuse ». Je ris un peu à mes propres paroles. J’avoue que l’ennui me pousse souvent à faire des choses étranges. Mais bon, ce n’est pas une nouveauté. Je ne sais pas pourquoi je suis toujours fourré dans ce genre de chose, mais bon ce n’est pas si mal à la longue. Une fois qu’elle a fait son choix, je pousse sa valise dans la chambre pour qu’elle puisse s’installer puis j’ajoute : « Et voilà madame ! Tu n’as plus qu’à t’installer ! Oh et… Ne t’en fais pas, même si tu as un peu le mal du pays, on sera là pour te remonter le moral ! ». Enfin, de la ville, mais bon, on est pas à ça prêt non ?

Codage par Frost



« La vie n'est vraiment remplie que lorsqu'on commence à la rendre intéressante. Peu importe comment, ou avec qui, il vous importe de la rythmer. Pour ça, tous les moyens sont bons, alors amusez-vous ! »

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
Re: Tu as vu ma belle lance… à incendie ?
- #

Revenir en haut Aller en bas
 
Tu as vu ma belle lance… à incendie ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BELLE TAPISSERIE
» Une très belle peinture
» Belle étalon cherche femme...xD
» Aurore de Sova : la Belle au Bois Dormant est là~
» A moitié Belle...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Willow Lane :: Orange Street-
Sauter vers: