Partagez | 
 

 No more worries, Uncle Lucy is here ! feat. Archie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Age : 20
Messages : 55
Inscrit le : 28/03/2017
Crédits : Avatar : RedDragon
Mon âge : 36 ans
J'ai emménagé en : août 2016
Mon statut civil : Célibataire
Mon image :
Lucian Solomos
« »
No more worries, Uncle Lucy is here ! feat. Archie
Mer 29 Mar - 23:16 - #



No more worries, Uncle Lucy is here !
Feat. Archie.

Lucian vérifia pour la énième fois le carnet où il avait noté les instructions de Mary. C'était loin d'être la première fois que qu'il prenait l'avion et qu'il quittait un pays pour en rejoindre un autre. Ce n'était donc définitivement pas le voyage qui le stressait. Mais bien le fait de retrouver la famille de son frère… Sans son frère. Il lui avait fallu un certain temps avant de prendre une telle décision, et sans l'intervention de Héra, il serait sans doute toujours en Ecosse, dans sa petite maison de campagne à se morfondre. Sa jumelle n'avait pas tort. Il ne pouvait pas rester éternellement reclus de la sorte. Il fallait qu'il affronte un peu la réalité en face parfois. Et ce n'était pas seul qu'il pourrait surmonter cette perte. Parce que même si ils ne se voyaient pas beaucoup, Lucian tenait beaucoup à son grand-frère et cet accident avait été si soudain…

Lucian devait également prendre en compte que c'était égoïste que de rester dans son coin et attendre que les autres fassent tout à sa place. Il s'agissait de son frère tout de même. Il devait au moins aller lui rendre un dernier hommage. Puis avoir reprit contact avec Mary lui avait fait réaliser à quel point il n'était pas le seul à qui Adrianos manquait cruellement. C'était la moindre des choses que de se soutenir dans la famille. D'ailleurs, c'était pour cela que Héra était venu le chercher dans un premier temps. Elle voulait que Lucian revienne en Grèce et l'idée était liguer toute la famille afin que le corps d'Adrianos soit rapatrié dans son pays natal pour ses funérailles. Mais après avoir discuté avec Mary, Lucian était bien sûr que cela n'aurait pas lieu. Et si le blond n'aimait pas prendre parti dans ce genre de dispute, pour une fois, il était bien d'accord avec sa belle-sœur. Si Adrianos avait quitté la Grèce, ce n'était pas pour rien. Puis, Lucian était bien placé pour comprendre qu'on pouvait se sentir chez soit dans un autre pays que celui où on était né.

Le problème qui se posait à présent et qui justifiait en grande partie l'anxiété que ressentait Lucian en ce moment, était le fait qu'il n'avait pas mit les pieds en Australie depuis des années. Cela faisait donc autant de temps qu'il n'avait pas vu, ni Adrianos, ni Mary, ni leur deux enfants. Il était bien revenu une fois après le mariage de son frère, pour justement rencontrer son neveu et sa nièce. Mais ces derniers devaient avoir sept ou huit ans, tout au plus. Il faut dire que sur ce point là, Lucy n'avait pas été un très bon oncle. Quoique, il leur avait bien envoyé quelque lettre et fait quelques Skype avec son frère à l'occasion. Cependant, c'était bien plus compliqué de trouver un moment pour discuter entre les occupations de chacun et le décalage horaire. Et Lucian était presque sûr que la petite famille avait quasiment oublié son existence. Enfin à l'exception de Mary visiblement, vu qu'elle avait volontiers motivé Lucian à venir à Brisbane, l'invitant même à loger sous son toit.

Lucian n'avait pas pu résister très longtemps à une telle offre et prépara ses affaires, se procura un visa, en un temps record. Après discussion avec certains de ses collègues et contacts, il avait même réussi à se trouver une place comme Conservateur au Museum de Brisbane. Comme quoi, l'Australie n'attendait plus que lui. Après plusieurs heures d'avion et trois escales, Lucian était enfin arrivé à Brisbane. Le trajet avait été des plus longs. A présent, il lui fallait suivre les indications de Mary pour rejoindre la maison des Solomos. Ces derniers habitaient apparemment un quartier du nom de Willow Lane. Evidemment, cela ne disait pas grand-chose à Lucian. Ce n'était pas comme si il connaissait bien la ville. Si Mary lui avait donné autant d'indications, ce n'était pas pour rien. D'après leur estimation sur l'heure d'arrivée du Grec, ce serait en plein journée, donc Mary serait au travail et elle doutait que ses enfants soient à la maison. Elle avait bien émit un doute sur Archie, mais au cas où…

Ainsi, Lucian avait pris un taxi pour se rendre jusqu'à la fameuse adresse que lui avait donné sa belle-sœur. Le chauffeur c'était montré des plus sympathique, ils avaient parlé un peu de Willow Lane, qui était un quartier apparemment relativement récent et assez populaire. Le chauffeur avait d'ailleurs été amusé par l'accent de Lucian. C'est vrai qu'après tant d'année en Ecosse, sa façon de parler allait faire un peu tâche dans le paysage. Mais bon, le principal c'était de comprendre et d'être compris par tout le monde. Lucian fut assez impressionné face à la taille de la maison des Solomos. Il savait que son frère était loin de manquer de moyen… mais il faut dire que là il était assez bluffé. Suivant la suite des indications de Mary, Lucian trouva la clef de secours de la maison qui était cachée dans un pot de fleur à proximité de la porte. Ainsi, le grec pu rentrer et n'aurait pas à passer le reste de la journée dehors. Vu la température, cela ne l'aurait pas gêné plus que ça a vrai dire. Mais avec tout ce voyage, il était exténué et avait bien envie de se poser.

Laissant sa valise dans l'entrée, à défaut de savoir où la mettre, Lucian avança dans la maison de son frère, observant tout autour de lui. Il laissa sa curiosité le guidé. Ainsi, il fit le tour de la pièce principale, s'arrêtant pour ouvrir parfois quelques tiroirs. Mais ce qui attira davantage son attention furent les photos encadrées. Sur la plupart figuraient le couple Solomos ou leur enfants à des âges et dans des situations différentes. Cela fit sourire Lucian. Il ne regrettait pas forcément de n'avoir jamais mené une telle vie, de ne pas s'être marié, de ne pas avoir d'enfants. Sa solitude lui convenait très bien. Cependant, il ne pouvait s'empêcher d'envier Adrianos et Mary. A en croire ces photos, il avaient une vie parfaite et des plus heureuses. Cela rappela à Lucian la raison pour laquelle il était ici. Alors il s'éloigna des photos avant de retomber dans cette tristesse qui l'avait rongé pendant des jours.

© made by Ilyria
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 23
Messages : 123
Inscrit le : 20/03/2017
Crédits : ava: @Lena gif signature & profil: tumblr
Mon âge : 22 ans
J'ai emménagé en : août 2016
Mon statut civil : Célibataire à l'esprit et au coeur toujours éprit pour une certaine rousse
Mon image :
Archie Solomos
« I will never forget you »
Re: No more worries, Uncle Lucy is here ! feat. Archie
Ven 31 Mar - 18:24 - #

No more worries, Uncle Lucy is here !
Lucy & Archie
Un homme sage m’a dit une fois: la famille, ça se mérite. Ça n’a rien à voir avec le sang. La famille, ça veille sur toi, ça cherche pas à t’utiliser. La famille est toujours là, dans les bons et les mauvais moments. Elle est présente, et elle te protège.

Archie venait tout juste de voir Eileen. Autant le dire clairement, il était pas bien. Vraiment pas. Même si le début de leur conversation n’avait pas été aussi catastrophique qu’il aurait put le penser, c’est par la suite que les choses sont devenues un peu plus compliquées. Quand Eileen lui avait finalement révélée qu’ils avaient tous les deux un fils. Le choc avait été là, c’était clair, même maintenant, il n’arrivait pas totalement à réaliser le sens que pouvait prendre ses paroles. Mais la douleur avait rapidement prit le dessus sur tout. Le peu d’estime qu’il pouvait encore avoir de lui venait de littéralement s’envoler. Il était partit pour permettre à Eileen de se libérer, et d’être enfin heureuse, même si c’était avec quelqu’un d’autre que lui. Mais avec cet enfant, il l’avait tout simplement enfermé dans cette prison de sentiments sans même en avoir conscience. Plusieurs fois, il avait regretté son choix, plusieurs fois il avait rêvé de pouvoir revenir en arrière pour changer les choses. Mais jamais autant que maintenant. A présent, il vendrait même son âme au diable pour retourner quatre ans en arrière, affronter ses peurs et ses craintes, rester avec Eileen et l’accompagner durant sa grossesse. Mais bien sûr, c’était une chose impossible, totalement. Et c’était peut être pour ça, que c’était aussi terrible à supporter. La vie était faite de choix, et quand on prenait les mauvais et qu’ils nous revenaient en pleine tronche, il fallait le supporter. Sauf que tout le monde n’était pas capable de le faire. Et honnêtement, Archie ne s’en sentait pas capable à cet instant.

Il était tout de suite rentré chez lui, dans une sorte d’état second. Un vrai zombie, littéralement. Quelqu’un aurait put vouloir l’arrêter dans la rue, il ne l’aurait même pas remarqué. Heureusement que personne n’était chez lui. Heureusement que sa mère et sa soeur n’était pas là, parce qu’il n’aurait pas put regarder leur visage sans craquer. Il avait besoin de quelques heures pour digérer la nouvelle. Il avait besoin de réfléchir à la façon dont il allait annoncer ça à sa famille. Déjà que ces dernières années, il les avait profondément déçus, mais avec ça en prime… Franchement, il ne serait même pas étonné que sa mère décide de le foutre dehors. Ouvrant la porte, il était entré dans la maison familiale en la refermant directement derrière lui, s’appuyant dessus et fermant les yeux quelques secondes. Il sentait les larmes monter, et il aurait certainement craqué s’il n’avait pas rouvert les yeux et put cette valise posée dans la pièce. Fronçant les sourcils, il se demanda qui était dans la maison. Est ce que c’était Lucas qui avait décidé de rentrer en France? Ou sa soeur, qui partait il ne sait où tellement elle ne pouvait plus le supporter. Il n’en savait rien, et peut être qu’au fond de lui, il n’avait pas véritablement envie de savoir. Mais sa curiosité prit rapidement le dessus sur sa crainte, et en plus de ça, c’était une chose qui lui permettrait de lui changer les idées, parce qu’il en avait grandement besoin à cet instant.

S’avançant dans la maison qu’il avait apprit à connaître ces derniers jours, il découvrit alors un homme dans l’une des pièces, qu’il ne connaissait pas, et qui était en train de regarder les photos familiales. Méfiant, Archie s’avança doucement, se raclant la gorge pour signaler sa présence à l’inconnu. « Qui êtes vous? Qu’est ce que vous faites chez moi? » Chez moi. Oui, il l’avait dit, même s’il ne se sentait pas tout à fait chez lui ici. Le regard du blond se glissa alors sur les photos, et il eut le malheur de s’arrêter sur l’une d’elles qui le représentait, avec Eileen, au bal du lycée. Nouveau coup de poignard dans le coeur, il détourna le regard pour le fixé à nouveau sur cet inconnu. Et il avait une sensation super bizarre, en fait. Parce qu’il était sûr de l’avoir déjà vu. Et… Il ne pouvait s’empêcher de se dire qu’il ressemblait à son père.
Made by Neon Demon


Shadow World

and it's always hurt.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 20
Messages : 55
Inscrit le : 28/03/2017
Crédits : Avatar : RedDragon
Mon âge : 36 ans
J'ai emménagé en : août 2016
Mon statut civil : Célibataire
Mon image :
Lucian Solomos
« »
Re: No more worries, Uncle Lucy is here ! feat. Archie
Dim 2 Avr - 18:50 - #



No more worries, Uncle Lucy is here !
Feat. Archie.

Cette maison semblait remplie de souvenir, et majoritairement heureux. Lucian en venait presque à s'en vouloir de ne pas être venu voir son frère plus souvent. Évidement c'était toujours trop tard qu'on réalisait les choses. Qu'on revenait sur ce qu'on aurait, ce qu'on aurait du faire. Mais il n'y avait pas de moyen de revenir en arrière. Lucian pouvait continuer avec ses « si j'avais su... » hors, il ne savait et c'était bien pour ça que c'était arrivé. Qui aurait pu prévoir un événement pareil ? Et même si tout le monde avait pu le savoir avant, qui y aurait vraiment cru ? Pas Lucian en tout cas. Il avait une trop grand estime de son frère pour pouvoir admettre un jour que même lui pourrait connaître une fin. Pourtant, c'est ce qui était arrivé. Et Lucian était presque sûr ne pas être le seul à penser avant ça que ce genre de choses n'arrivaient qu'aux autres.

C'était étrange et presque effrayant de se promener dans une aussi grande maison sans le moindre bruit. Pourtant, perdu dans sa nostalgie et ses regrets, Lucian n'entendit pas la porte s'ouvrir et se refermer. Ainsi, il était de nouveau plongé dans son admiration des lieux quand une voix s'éleva derrière lui. Le grec ne pu s'empêcher de sursauter. Ce qui était très ridicule vu sa carrure, il en avait bien conscience, mais ce n'était pas comme si il pouvait contrôler ce genre de réaction. Il se retrouva alors en face de celui qui devait être son neveu. Une telle carrure, une chevelure aussi blonde, il ne pouvait être qu'un Solomos. Puis ces yeux si particulier, un bleu et un brun, trahissaient son identité. Il n'y avait pas de doute possible. Même si il ne l'avait vu qu'une fois il y a bien longtemps, Lucian ne doutais pas qu'il s'agissait d'Archie.

Il y eu tout de même un moment de flottement. Lucian savait que cet instant allait arrivé, où il devrait faire face à la famille de son frère. Mais il ne savait pas du tout ce qu'il était sensé dire ou faire. Est-ce qu'il y avait une bonne manière de faire les choses ? Surtout qu'Archie ne semblait pas au top de sa forme. Lucian avait beau ne pas le connaître si bien, il avait un bon instinct pour ce genre de choses. Cependant, il demeurait nul pour trouver les bons mots. Quoiqu'il arrive, il savait qu'il serait maladroit et que ça allait empirer les choses. Alors… Il se lança en essayant d'arrêter de trop réfléchir.

- Je euh… Désolé, je sais c'est un peu soudain, Mary n'a pas du avoir le temps de vous prévenir. Je suis Lucian, le petit-frère d'Adrianos…

Lucian était assez hésitant. Il se doutait bien que le sujet de son frère allait être toujours un peu délicat à évoquer ici. Surtout en présence des personnes avec qui il avait été plus plus proche. Parce que au final, quand on comptait, Archie, Cassandre et Mary avaient sans doute passé plus de temps avec Adrianos que Lucian et le reste des Solomos. Le barbu aurait pu en être jaloux. Mais non, parce qu'il avait beau aimer son frère, il savait pourquoi il était parti. Et lui-même n'était pas du genre à faire en sorte qu'ils se voient régulièrement. C'était un peu le problème de Lucian avec ses relations en général. Il ne faisait que rarement, voir jamais le premier pas. Et ne recontactait jamais ses amis. Ce n'était pas pour autant qu'il les aimait moins. C'est juste qu'il n'y pensait pas. Dans son esprit, il n'y avait pas besoin de voir ou de parler avec un personne tous les jours pour que leur relation reste stable. Mais visiblement, tout le monde n'était pas du même avis que lui. Surtout avec toutes ces nouvelles technologies.

- Tu es Archie, c'est ça ? Je… Suis désolé d'arriver comme ça, je… Ne voulait pas être envahissant, mais ta mère m'a dit qu'il n'y avait pas de problème pour que je reste ici, au moins le temps de…

C'était très confus. Et Lucian n'était définitivement pas capable d'admettre le décès de son frère et dire clairement qu'il était dans un premier lieu revenu pour ses funérailles. Ca lui semblait tellement surréaliste comme situation. Et dire qu'il y a quelques jours à peine, il était encore dans sa maison perdue dans la campagne écossaise à boire du thé près du feu en attendant que la pluie cesse enfin de tomber.

© made by Ilyria



The best of us can find happiness in misery
© Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 23
Messages : 123
Inscrit le : 20/03/2017
Crédits : ava: @Lena gif signature & profil: tumblr
Mon âge : 22 ans
J'ai emménagé en : août 2016
Mon statut civil : Célibataire à l'esprit et au coeur toujours éprit pour une certaine rousse
Mon image :
Archie Solomos
« I will never forget you »
Re: No more worries, Uncle Lucy is here ! feat. Archie
Jeu 13 Avr - 13:55 - #

No more worries, Uncle Lucy is here !
Lucy & Archie
Un homme sage m’a dit une fois: la famille, ça se mérite. Ça n’a rien à voir avec le sang. La famille, ça veille sur toi, ça cherche pas à t’utiliser. La famille est toujours là, dans les bons et les mauvais moments. Elle est présente, et elle te protège.

Vivre avec des regrets était certainement la chose la plus compliquée à faire. Archie ç’en était bien rendu compte depuis qu’il était partit en France. Il avait longuement regretté de ne pas s’être battu pour ce qu’il voulait vraiment, de ne pas avoir passé plus de temps avec sa famille, de ne pas avoir continué sa vie, qui était parfaite, à l’époque. Mais maintenant, ses regrets étaient encore plus grands. Déjà parce que son père était mort, et qu’il se rendait bien compte qu’il l’avait certainement déçu, avec son comportement à la con, et son départ soudain pour l’étranger, pour l’autre bout du monde. Il ne pouvait plus revenir en arrière, il ne pouvait même pas se rattraper, maintenant qu’il était mort. C’était une chose avec laquelle il allait devoir vivre, et il n’était pas certain de réussir à supporter ça. Son autre regret bien sûr, c’était Eileen. Et son fils. Leur fils. Certes, de ce côté là, il pouvait encore essayé de se rattraper, il pouvait apprendre à connaître ce petit garçon, et être là pour lui. Mais il n’était pas certain de pouvoir se rattraper auprès de la rousse. Après tout, il l’avait abandonné au moment où elle avait le plus besoin de lui. Il était partit sans même regarder une seule fois en arrière alors qu’elle attendait leur enfant. Oui, il l’ignorait, mais s’il avait patienter ne serait qu’une seule petite semaine avant d’envoyer ce bon dieu de mail, ils n’en seraient pas là aujourd’hui. Il aurait été là pour la soutenir, il aurait assisté à l’accouchement, il l’aurait aidé à changer les couches, ou encore lui donner le biberon. Maintenant, c’était trop tard, pour rattraper tout ça, c’était fichu, et ça le rendait malade.

L’état second dans lequel il se trouvait quand il était rentré chez lui s’était vite dissipé en voyant cette valise dans l’entrée. Une nouvelle douleur l’avait assaillit. Il était persuadé que sa soeur, ou son seul ami encore en date allait mettre les voiles, à cause de lui. Parce qu’il avait l’impression que tout était de sa faute en ce moment. Mais en s’avançant dans le salon, il se rendit rapidement compte que les valises qui se trouvaient dans l’entrée n’appartenait à aucun d’eux. Ce n’était pas sa jumelle, ou son ami qu’il avait retrouvé là, non, mais un homme, qu’il ne connaissait pas, même s’il lui était familier. Il avait l’impression de voir son père, et pour être tout à fait honnête, ce n’était pas vraiment quelque chose d’agréable, vu les circonstances. Il s’était même demandé s’il n’était pas en train de devenir fou avec tout ce qu’il lui arrivait. Et franchement, ça ne l’aurait même pas étonné d’être victime d’une énorme hallucination. Il avait alors demandé à l’inconnu qui il était, et qu’est ce qu’il fichait chez lui. Ouais, ce n’était pas vraiment le meilleur des accueils qu’il pouvait donner, mais il n’était vraiment pas de bonne humeur, là, tout de suite. Autant dire que le choc fut grand, quand il découvrit que c’était son oncle, qui se trouvait devant lui, et ça devait se voir sur son visage, d’ailleurs. Après tout, la seule fois où ils s’étaient vus, Archie n’était encore qu’un gamin, et il ne s’en souvenait même pas en plus. Tout ce qu’il savait de son oncle, c’était des choses que lui avait raconté son père, autant dire pas grand chose. Sa famille grecque n’était pas très souvent évoquée au cours des repas. « Oh. » Bon d’accord, petit commentaire complètement inutile, mais il n’avait rien trouvé de mieux à dire. Même avec ces circonstances là, son esprit était encore occupé par la rousse, et sa révélation. Même si son père revenait d’entre les morts, il n’arriverait pas à se sortir ça de la tête, encore moins avec la photo souvenir de leur bal de fin d’année qui était posée sur le meuble juste à côté du blond. Il avait une folle envie de la retournée pour ne plus avoir à la voir, mais il se doutait que c’était une chose qui paraitrait hyper bizarre.

« Ouais c’est moi. » Archie, le fils de la famille, le premier jumeau à avoir vu le jour, le sportif… Tout pleins de choses qui l’avaient qualifiés par le passé, mais qui n’avaient plus aucun sens aujourd’hui. Il était devenu le vilain petit canard en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. « C’est pas grave elle… A dû oublier de nous le dire. » Ou alors, elle l’avait dit à Archie quand il n’avait pas encore décuvé, et il avait oublié depuis, ce qui n’était pas improbable non plus. D’ailleurs, en parlant de ça, il avait sérieusement besoin d’un verre. Même si à la base il voulait resté sobre pour réfléchir aux conséquences du fait qu’il avait un fils, avec ça, il avait juste envie de se laisser aller, encore une fois. « Bienvenue chez nous, du coup. » Le blond ne savait pas tellement quoi dire d’autre. Se dirigeant vers l’un des meubles du salon, il en sortit une bouteille de scotch. la réserve de son père. Avant, il n’aurait jamais osé y toucher, mais maintenant qu’il était mort… Il n’était plus là pour boire tout ça, ni pour voir où son alcool allait atterrir. « T’en veux aussi? » Même si Archie avait beaucoup plus l’habitude de boire tout seul, il n’allait pas non plus faire son égoïste et ne rien proposé à son oncle qui s’était tout de même déplacé pour l’enterrement. Il était devenu con, c’est vrai, mais pas à ce point non plus, quand même.
Made by Neon Demon


Shadow World

and it's always hurt.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 20
Messages : 55
Inscrit le : 28/03/2017
Crédits : Avatar : RedDragon
Mon âge : 36 ans
J'ai emménagé en : août 2016
Mon statut civil : Célibataire
Mon image :
Lucian Solomos
« »
Re: No more worries, Uncle Lucy is here ! feat. Archie
Mer 19 Avr - 22:23 - #



No more worries, Uncle Lucy is here !
Feat. Archie.

La conversation était assez froide. Lucy se sentait encore plus mal à l'aise. Il sentait bien que son neveu n'était pas au top de sa forme. Il devait faire quelque chose pour l'aider, mais quoi ? Lucy n'avait jamais été très doué avec les relations en général. Il ne voulait pas brusquer Archie en le prenant bêtement dans ses bras. Il ne voulait pas non plus lui dire quelques paroles maladroites qui pourraient être mal interprétées et qui ne feraient que jeter de l'huile sur le feu. Dans le doute, il restait silencieux. Même si il avait une foule de question à poser à son neveu, pour une fois, Lucy repoussa ses élans de curiosité. Ce n'était clairement pas le moment pour demander à Archie ce qu'il faisait dans sa vie, quels étaient ces hobbies, etc. Ou alors c'était peut-être le meilleur moment justement, ça les aiderai à se changer les pensées tout les deux ?

Le Grec se contenta de hocher la tête pour remercier l'accueil que lui faisait Archie. Même si l'ambiance était assez étrange, Lucy était content d'être là. Il était content d'avoir réussi à se convaincre de quitter son Ecosse pour venir ici, auprès de la famille de son frère, là où il aurait du être bien avant que tout ça n'arrive. Lucy se perdit un instant dans ses pensées et ne fut réveillé que par Archie qui lui proposait un verre. Il était peut-être encore un peu tôt pour boire. Mais il était tellement crevé et il se disait qu'avec le décalage horaire, il devait être très tôt le matin en Ecosse. Ce qui n'était pas vraiment une heure pour boire non plus. Mais à bien y réfléchir, il devait bien y avoir une partie de monde où il était l'heure de boire. Donc pourquoi pas. De toute façon, Lucy n'allait pas laisser son neveu boire tout seul.

- Mh… Ouais, vas-y, je vais pas te laisser boire tout seul.

Pour le coup, Lucy se sentait un peu plus à l'aise. Le Whisky, ça, il connaissait. Le dos posé doucement contre l'étagère où il regardait les photos tout à l'heure, il laissa son neveu lui servir un verre de Scotch. En plus il s'agissait de Scotch. Lucy eut un petit sourire. Archie n'en avait sans doute pas fait exprès de lui servir une boisson écossaise. Mais cela était un plus pour Lucy.

- Du Scotch huh ? Je savais que ton père avait de bon goût en la matière. Je me demande si cette bouteille n'est pas une de celle que je lui ait envoyé… Quoique, ça fait tellement longtemps…

L'historien fronça les sourcils pour essayer de se souvenir quand était la dernière fois qu'il avait envoyé quelque chose à son frère ? Il faut dire, Lucy était toujours de bonne volonté. Il aimait faire des cadeaux aux autres, sans forcément attendre une occasion particulière. Mais il y avait de longues périodes où il oubliait tous les anniversaires et c'était presque à se demandé si lui-même n'avait pas disparut de la circulation. Lucy commençait à se sentir de nouveau coupable d'avoir été aussi absent. Il aurait peut-être dû s'excuser pour ça à Archie. Mais il doutait que son neveu ait grand-chose à faire de ses excuses et de ses remords. Une fois son verre en main, Lucy alla s'asseoir. Il n'avait pas attendu d'invitation de la part de son neveu. Après tout, Mary lui avait bien dit qu'il était ici chez lui, non ?

Lucy n'avait toujours pas dit un mot et il n'avait pas remarqué non plus que l'atmosphère pouvait se faire assez pesante. A présent, il en était arrivé à se demander si il devait vraiment laisser son neveu boire. Mais ce dernier était majeur non ? Donc il n'y avait pas de problème à ça. Lucy aurait bien aimé se dire que Adrianos aurait fait ci ou ça à sa place et agir en conséquence. Mais il avait bien aucune idée de la manière dont son frère et sa femme avaient élevé leurs enfants. Puis de toute façon, il n'était pas Adrianos, alors ce n'était pas grave si il n'agissait pas comme lui. Au lieu de faire quelque réflexion, Lucy se contenta de prendre ses aises laissant ses muscles se décontracté.

- Si j'avais su, je t'aurais sans doute ramener quelques bouteille de plus. Il n'y a pas de problème que le Scotch ne puisse régler, heh ?

Alors ça, dit avec un accent écossais pareil, Lucy allait définitivement passé pour le vieil oncle alcoolique et lourd. Mais vu l'état de son neveu, il se disait qu'il avait bien besoin d'un remontant. Puis il fini tout de même par dire :

- C'est sûrement pas à moi de dire ça. Mais je peux savoir ce qui te met dans un état pareil pour avoir autant besoin d'un verre en plein après-midi ?

Ce n'était pas méchant. Lucy n'était pas capable d'une telle chose. Il avait juste parlé calmement. Après, c'est vrai qu'il n'avait pas fait preuve d'énormément de tact. Mais il n'avait pas peur qu'on l'envoyer paître. Si Archie prenait la mouche et se mettait à lui grogner que ce n'était pas ses affaires et bien, Lucy ne s'en vexerait pas. Il avait l'habitude qu'on lui fasse des réflexions du genre. Lucy savait qu'il manquait cruellement de tact et il n'avait aucune idée comment il devait gérer tout ces histoires de familles.

© made by Ilyria



The best of us can find happiness in misery
© Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 23
Messages : 123
Inscrit le : 20/03/2017
Crédits : ava: @Lena gif signature & profil: tumblr
Mon âge : 22 ans
J'ai emménagé en : août 2016
Mon statut civil : Célibataire à l'esprit et au coeur toujours éprit pour une certaine rousse
Mon image :
Archie Solomos
« I will never forget you »
Re: No more worries, Uncle Lucy is here ! feat. Archie
Sam 22 Avr - 18:34 - #

No more worries, Uncle Lucy is here !
Lucy & Archie
Un homme sage m’a dit une fois: la famille, ça se mérite. Ça n’a rien à voir avec le sang. La famille, ça veille sur toi, ça cherche pas à t’utiliser. La famille est toujours là, dans les bons et les mauvais moments. Elle est présente, et elle te protège.

Autant le dire, Archie ne s’attendait pas à ça. Il avait bien crut avoir son lot de surprises pour les quinze années à venir, ces derniers jours. En premier la mort de son père. Après sa rencontre avec Eileen. Et enfin, la révélation de l’existence de son fils. Son fils qu’il ne connaissait même pas parce qu’il avait abandonné sa mère quand elle était enceinte de lui. Déjà qu’il se sentait coupable d’être partit, d’avoir laisser la rousse derrière lui sans rien tenter de plus pour sauver leur couple… Mais là, c’était même plus de la culpabilité, à ce niveau. Il s’en voulait à un point où la douleur lui en avait coupé le souffle. Il se sentait tellement lâche, idiot, égoïste, cruel… Ouais, il était vraiment, mais alors vraiment pas bien. En fait, il ne s’était jamais sentit aussi mal de toute sa vie, et pourtant, ces dernières années, il se s’était pas sentit bien un seul instant. Alors oui, il était un peu froid, avec cet oncle qui débarquait de nulle part, parce qu’il n’était pas d’humeur du tout. Et il se sentait con, parce que le pauvre n’y était pour rien, et qu’il avait fait le voyage depuis l’Europe pour les soutenir, un geste de gentillesse que le blond ne pouvait que constater. Et lui, il réagissait comme un con. Il réagissait comme un con, parce que c’était la seule chose qu’il savait faire depuis quatre ans. Parce qu’il n’était plus le même qu’il avait put être par le passé, parce qu’il n’était plus que l’ombre de lui même.

C’était bien pour ça qu’il avait proposé un verre à Lucy. Déjà parce qu’il en avait lui même besoin d’un, mais aussi pour détendre un peu l’atmosphère. Essayer d’apprendre à connaître son oncle, pourquoi pas. Au moins ça lui changerait les idées, et il allait clairement pas cracher dessus. Archie avait donc sortit deux verres quand son oncle avait accepté de l’accompagner dans sa beuverie. Même si c’était pas vraiment l’heure pour ça. Pour être honnête, Archie s’en fichait pas mal, de l’heure qu’il était. Puis après tout, il y avait bien une happy hour quelque part dans le monde. C’était l’excuse qu’il sortait à chaque fois, quand il avait envie de boire. Autant le dire, il la sortait souvent, celle là. « C’est possible… J’avoue que j’en sais rien, tout ce que je sais, c’est qu’il s’arrangeait toujours pour que ce placard ne soit pas vide. » Et il ne l’avait jamais été d’ailleurs. Versant le liquide ambré dans deux verres, il reposa ensuite la bouteille avant de tendre un récipient à son oncle. Saisissant le deuxième, il le tendit ensuite vers Lucy. « Bon, et bien santé. » Non, il n’avait pas envie de porter de toast, c’est vrai. Ça avait jamais été son truc, de toute manière. Puis là, il buvait surtout… Et bien pour boire, pour échapper un peu à cette douleur qui le rongeait. Il n’avait tout simplement pas envie de se prendre la tête, pas maintenant, il voulait juste oublier ses problèmes. Oublier que la rousse avait refait surface dans sa vie, oublier qu’il l’aimait toujours comme un fou et que tout ce qu’il voulait, c’était qu’elle soit à nouveau dans ses bras, comme avant. Oublier qu’il avait un fils de trois ans, qui avait grandit sans son père, oublier qu’il l’avait abandonné, et qu’il les avait fait souffrir, tous les deux. Après tout, même si le gosse était un bon vivant, il lui avait quand même manqué cette figure masculine, et ce n’était pas rien. Il n’avait pas été là pour lui, et ça, il ne se le pardonnerait certainement jamais, même si par la suite, il serait présent pour son fils. Ça restait quelque chose qu’il avait raté et qu’il ne pouvait pas rattraper, une erreur qui leur poursuivrait où qu’il aille, quoiqu’il fasse.

Et c’était en pensant à tout ça qu’il en était déjà à son deuxième verre. Il ne s’était même pas rendu compte avant que son verre soit vide qu’il l’avait finit aussi vite. Et pourtant, c’était un alcool fort, mais il ne sentait plus rien, pas même la brûlure du liquide qui descendait dans son gosier. Même un coup en pleine tronche, il n’était pas certain d’en ressentir les effets. « Non, il n’y en a pas, du moins pour quelques temps. » Parce que les effets finissaient toujours par se dissiper. Archie s’en était rendu compte. Même s’il en oubliait sa douleur pendant quelques heures, le lendemain, une fois sobre, elle était de nouveau là. Elle le rongeait, comme si elle n’était jamais partie, et elle le poussait à prendre un verre supplémentaire, pour se guérir. Le blond avait finit par s’installer sur l’un des fauteuils de la pièce, invitant d’une geste son oncle à en faire de même. Ce n’était que le matin, mais il se sentait déjà épuisé, épuisé par les événements, les révélations, et surtout, épuisé par ses sentiments. Il avait, littéralement, l’impression d’être au bout de sa vie alors qu’il n’en était qu’au début. Et ça devait se voir, d’ailleurs, vu la question que Lucy venait de lui poser. Archie ne put s’empêcher de se crisper légèrement. Ce n’était pas un sujet qu’il aimait aborder, encore moins maintenant. Mais mine de rien, il avait besoin de se confier. Sauf que son oncle ne connaissait pas toute l’histoire. Alors il allait falloir tout raconter depuis le début. Peut être que ça lui ferait du bien, il n’en savait rien. Mais en tout cas, Archie sentait qu’il en avait besoin. Il se leva alors, posant son verre sur la petite table qui se trouvait devant lui. Il laissa ses pas le diriger vers le buffet, là où il y avait toutes les photos. Son regard se balada dessus quelques secondes, avant qu’il ne prenne le cadre qui l’intéressait. Celui du bal du lycée. Une autre époque, où ils avaient tous les deux un sourire jusqu’aux oreilles, dans les bras l’un de l’autre, les yeux brillants. Archie se dirigea ensuite à nouveau vers son oncle, lui tendant cette fameuse photo qui pouvait paraître banale, mais qui signifiait tellement. « Je te présente Eileen… Ma… Mon ex. » Il n’était même pas certain de ce qu’il disait. C’était là s’aventurer sur un terrain glissant, il fallait le dire. Eileen était son ex, oui, ils ne sortaient plus ensemble, et les choses n’avaient toujours pas changées, même après sa révélation. Cependant, Archie n’était pas certain que les choses restent comme ça. Il n’était pas certain de le vouloir. En fait, il ne savait même plus ce qu’il voulait. Mais là n’était pas la question, du moins pas pour le moment. Là, il allait raconter leur histoire, pour la première fois, au complet.
Made by Neon Demon


Shadow World

and it's always hurt.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 20
Messages : 55
Inscrit le : 28/03/2017
Crédits : Avatar : RedDragon
Mon âge : 36 ans
J'ai emménagé en : août 2016
Mon statut civil : Célibataire
Mon image :
Lucian Solomos
« »
Re: No more worries, Uncle Lucy is here ! feat. Archie
Ven 28 Avr - 22:49 - #



No more worries, Uncle Lucy is here !
Feat. Archie.

Cela n'étonnait guère Lucy d'apprendre que son frère prenait un grand soin à remplir toujours son bar. Là dessus, c'était sûr que les deux Solomos c'était toujours bien entendu. Il faut dire aussi, c'était assez difficile de ne pas s'entendre avec Lucy. Ce dernier était bien trop pacifiste et tranquille dans le genre pour que qui que ce soit ait envie de lui chercher les embrouilles. Ou à moins que ce ne soit sa carrure qui ne fasse cet effet là. C'était fort possible. Mais dans les deux cas, Lucy n'estimait pas avoir d'ennemis à son compter. A la limite, peut-être des personnes avec qui il s'entendait un peu moins. Mais définitivement, son frère n'en faisait pas parti. Lucy était juste incapable de ne pas aimer sa famille et de ne pas tout faire pour que tout se passe bien avec eux. La preuve, même avec sa sœur jumelle ils arrivaient à s'entendre alors que Héra était quasiment tout son opposé.

Lucy trinqua avec son neveu avant de commencer à boire. Apparemment, aucun d'eux n'avait vraiment envie de porter un toast à qui que ce soit. Tout du moins, Lucy n'y avait pas penser. Il ne voulait pas boire en l'honneur de son frère, ils auraient tout le temps pour ça plus tard. A vrai dire,il voulait juste boire, tout simplement, et se reposer de son voyage qui avait été long, mine de rien. Puis le décalage horaire n'aidait pas les choses non plus. Bref, Lucy n'était donc pas mécontent de cette bonne pause, avec son neveu, dans le canapé à boire un bon verre de Whisky. Même si il sentait bien que Archie ne buvait pas juste pour savourer l'instant. Au contraire, vu la vitesse à laquelle il avait avalé ses deux premiers verre, il n'y avait pas besoin d'être un expert pour comprendre que quelque chose n'allait pas.

Lucy avait donc interroger Archie à ce sujet. Visiblement, il n'était pas capable de se retenir plus longtemps, sa curiosité finissait toujours pas prendre le dessus. Archie se leva pour aller chercher une photo qu'il donna à son oncle. Ce dernier l'observa avec attention. Il l'avait déjà vu tout à l'heure, mais n'y avait pas porter plus d'attention que ça. Il s'agissait d'une photo plutôt banale d'un bal de promo. Mais une fois encore, Lucy comprit rapidement qu'il s'agissait de plus que ça. Archie se contenta de citer la jeune fille, Eileen, la décrivant comme son ex-petite-amie. Lucy hocha la tête pour montrer qu'il comprenait.

- Mais c'est plus compliqué que ça en a l'air, c'est ça ?

Le grec ne savait pas trop où il allait avec ça. Niveau relation il était très mal placé pour en parler. Il reposa la photo sur la table et se permit de se resservir un verre. Pourquoi pas après tout. Au pire, si ça pouvait vraiment problème, il pouvait toujours se débrouiller pour remplacer la bouteille manquante. Lucy n'oserai pas laisser le bar de son frère se vider aussi facilement. Et visiblement, cela risquerait d'arriver très vite si ils s'y mettaient à deux.

- Eileen.. Tu l'as rencontré au lycée ? Et elle vit toujours à Brisbane ?

Lucy enchaînait sans doute trop vite les questions, mais il était vraiment intrigué. Et il aimait aussi trop qu'on lui raconte des histoire pour passer à côté de celle-ci. Puis parfois, cela faisait du bien de parler. Malheureusement, il ne fallait pas qu'Archie s'attende à recevoir de bons conseils de la part de son oncle. Si ce dernier était plein de bonne volonté, il était loin d'être très doué avec les relations. La preuve, il était toujours seul et n'avait jamais réussi à rester en couple plus de quelques semaines avant que tout ne parte dans tous les sens. Et en règle général, Lucy était plus un partisans de tout abandonné plutôt que de se battre pour garder quelqu'un à ses côtés. Si l'autre voulait partir et bien c'était son choix, Lucy ne retenait jamais personne. Comme il n'était pas du genre à aller vers les autres non plus, alors il ne fallait pas non plus compter sur lui pour reprendre contact.

Pour le coup, le grec se sentait tout de même un peu coupable de ne pas être capable d'aider plus son neveu que ça. Il ne pouvait s'empêcher de se dire qu'Adrianos aurait parfaitement su quoi faire dans une telle situation. Mais une fois encore, il fallait garder à l'esprit que Lucy n'était pas Adrianos. Et ce dernier n'était plus de ce monde. Il fallait arrêter de regarder en arrière. Malheureusement, Lucy avait beaucoup de mal à faire une chose pareille. Après tout, il était historien. Regarder en arrière, c'était son travail, c'était même sa vie. Lucy n'avait jamais été passionné autant par autre chose que par le passé. Alors autant vous dire que ces idées d'aller de l'avant et oublié ce qu'il s'est passé avant lui était vraiment inadmissible. Surtout que Lucy ne voulait pas oublier son frère. Il ne voulait pas oublier sa famille et d'où il venait. C'était pour ça en partie qu'il était venu en Australie.


© made by Ilyria
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 23
Messages : 123
Inscrit le : 20/03/2017
Crédits : ava: @Lena gif signature & profil: tumblr
Mon âge : 22 ans
J'ai emménagé en : août 2016
Mon statut civil : Célibataire à l'esprit et au coeur toujours éprit pour une certaine rousse
Mon image :
Archie Solomos
« I will never forget you »
Re: No more worries, Uncle Lucy is here ! feat. Archie
Mar 16 Mai - 21:59 - #

No more worries, Uncle Lucy is here !
Lucy & Archie
Un homme sage m’a dit une fois: la famille, ça se mérite. Ça n’a rien à voir avec le sang. La famille, ça veille sur toi, ça cherche pas à t’utiliser. La famille est toujours là, dans les bons et les mauvais moments. Elle est présente, et elle te protège.

Archie ne connaissait pas vraiment sa famille. Enfin, il connaissait ses parents et sa soeur jumelle, mais ça s’arrêtait là. Pour lui, il n’y avait toujours eut que eux, et il ne pensait pas que c’était une chose qui allait changée. En même temps, du côté de sa mère, il ne connaissait personne, pas même ses grands parents. Et du côté de son père, c’était le même problème, allongé par les kilomètres qui les séparaient de la Grèce. Il ne savait pas pourquoi son père était venu vivre ici, et en réalité, il n’avait jamais voulut le savoir. Le blond ne possédait pas ce genre de curiosité, mais il se doutait bien que sa famille paternelle n’était pas des plus accueillante et chaleureuse, du moins, pas la totalité. Alors oui, naturellement, il était un peu méfiant envers son oncle, c’est vrai. En même temps, ces dernières années, il était un peu méfiant envers tout le monde. Mais il voulait quand même lui laisser le bénéfice du doute. Rien que par le fait qu’il ait fait le voyage jusqu’ici, ce qui n’était pas le cas de tout le monde. Et puis, il avait besoin de parler, de se confier à quelqu’un qui ne le jugerait pas. Et sans vraiment savoir pourquoi, il avait cette impression au fond de lui, que Lucy ne serait pas du genre à le juger. Un bon point pour lui donc. Et puis, s’il le faisait, il finirait vite dehors, un point c’est tout hein. Archie n’avait pas vraiment envie de se prendre la tête là, tout de suite, parce qu’elle était déjà sur le point d’exploser sa caboche.

Après avoir trinqué et finit son verre, il s’était donc levé rapidement, se dirigeant vers les photos que sa mère avait soigneusement entreposées sur l’un des meubles de la pièce. Il avait saisit le cadre qui l’intéressait, celui de son bal du lycée. La photo avec Eileen, qui lui brisait le coeur à chaque fois qu’il la voyait. Il avait ensuite tendu le cadre à son oncle, présentant la jolie rousse comme étant son ex, avec une légère hésitation. Parce que toute l’histoire était bien plus compliqué que ça, comme son oncle avait prit soin de le souligner. « T’imagine même pas à quel point. » Le blond ne savait pas par où commencer. Il y avait tellement de choses à dire sur leur histoire. Tellement de détails qui pouvaient ne pas paraître importants, mais qui l’étaient à ses yeux. Chaque détails étaient importants, chaque moments passés avec elle l’était. Chaque instant où son esprit dérivait vers la rousse l’étaient. Cette histoire qu’ils avaient vécus tous les deux faisaient partie intégrante de la vie d’Archie, encore plus maintenant, et certainement plus à l’avenir. Pourtant, il ne savait pas où ils en étaient, il ne savait pas où tout ça finirait par les mener. Est ce qu’ils allaient retenter le coup, tous les deux? Est ce qu’Eileen en avait envie? Est ce que lui en avait envie? Il n’en savait rien, tout simplement parce qu’il se sentait totalement perdu, et c’était bien pour cette raison qu’il ne savait pas comment raconter tout ce qu’il s’était passé. Alors il laissa à son oncle l’occasion de lui poser des questions, c’était certainement ce qu’il y avait de plus simple à faire.

Il l’observa reposer le cadre sur la table, suivant le mouvement des yeux, le regard fixé sur cette photo d’une soirée remplie de joie qui semblait tellement lointaine. Cette soirée où ils s’étaient fiancés, cette soirée où il lui avait promit, d’une certaine manière, d’être à ses côtés jusqu’à la fin de ses jours. Promesse qu’il avait rompu un an plus tard, comme un pauvre petit lâche. Chose qui le faisait culpabiliser, encore plus maintenant, avec ça. « On avait quinze ans, à la bibliothèque. » Archie se souvenait de ce jour comme si c’était hier. Il la voyait encore, assise à cette table, absorbée par le livre qu’elle lisait, ses cheveux roux descendant dans son dos et masquant une partie de sa silhouette. Il se souvenait de son sourire, de ses yeux verts qui le regardaient, et de ses joues qui rougissaient, la rendant encore plus mignonne qu’elle ne l’était déjà. « Et oui, elle vit toujours ici… Avec notre fils. » Voilà, c’était dit. Et ça faisait sacrément bizarre. Son fils. Il avait un petit garçon. Et il n’arrivait même pas encore à la réaliser. Il ne se rendait pas compte de ce que tout cela pouvait bien signifier. Il sentait que la panique le gagnait un peu plus à chaque secondes. Il avait peur de ne pas être à la hauteur d’une telle responsabilité, de ne pas réussir à gérer tout ça. De ne pas être un bon père. C’était sans aucun doute la chose qui lui faisait le plus peur. Il avait déjà tout fait foiré avec Eileen, mais si en plus de ça, il faisait tout foiré avec son fils, c’était une chose qu’il n’arriverait certainement pas à se pardonner un jour.
Made by Neon Demon


Shadow World

and it's always hurt.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 20
Messages : 55
Inscrit le : 28/03/2017
Crédits : Avatar : RedDragon
Mon âge : 36 ans
J'ai emménagé en : août 2016
Mon statut civil : Célibataire
Mon image :
Lucian Solomos
« »
Re: No more worries, Uncle Lucy is here ! feat. Archie
Ven 26 Mai - 22:02 - #



No more worries, Uncle Lucy is here !
Feat. Archie.

Quand il regardait sa famille, Lucian n'avait aucune idée de qui il tenait toute cette patience. Ce qui était sûr, c'est que ça ne venait pas de sa mère. Vu la tendance de cette dernière à justement avoir le contrôle sur tout et exiger que tout se passe rapidement. De ceux qui connaissaient les Solomos, beaucoup se avaient fait la remarque que Lucy n'avait pas grand-chose en commun avec le reste de sa famille. Si ce n'était son physique et le fait qu'il soit le frère jumeau de Héra, on aurait presque pu le penser être un fils illégitime ou adopté. Mais ce n'était pas le cas. Rien que la blondeur de ses yeux et le bleu de ses yeux le trahissaient. Cela amusait d'ailleurs assez Lucian de constater que, malgré ses yeux vairons, son neveu ressemblait beaucoup à la famille Solomos.

Et pour le moment, Lucy se disait que son neveu était aussi bavard que lui. Mais peut-être que cela était seulement à cette tristesse et mélancolie qu'il semblait ressentir en ce moment. L'historien ne connaissais pas assez Archie pour pouvoir juger. D'ailleurs qui était-il pour juger hein ? Pour l'instant, il était juste curieux d'en apprendre plus sur cette histoire avec cette jolie rouquine. Quand on disait que Lucian aimait l'Histoire, il n'y avait pas que celle des différentes sociétés qui l'intéressaient. Il aimait aussi connaître le vécût de ceux qui l'entourait, leur point de vu sur les événements, pour ensuite reconstituer ce qu'il c'était passer. Avec un raisonnement pareil, Lucian aurait presque pu faire enquêteur. Mais ce qui l'intéressait, ce n'était pas la justice, ni de punir ou juger qui que ce soit. Il voulait juste connaître les faits. C'était aussi simple que ça. Il n'y avait pas besoin d'aller chercher plus loin.

Le moins qu'on puisse dire, c'était que Archie était direct. Il ne s'étendit pas sur le sujet. Il se contenta de confirmer qu'il s'agissait d'une histoire complexe. Puis il répondit à Lucy qu'il avait rencontré Eileen à la bibliothèque quand il avait quinze ans. La suite étonna davantage l'historien. Eileen vivait toujours à Brisbane, mais elle avait un fils, leur fils ? Et bien, la famille était finalement plus grande qu'il ne l'aurait cru. Voilà que Lucian se retrouvait avait un petit-neveu maintenant.

- Roh ce coup de vieux que tu me fais prendre là. C'est un peu trop tard pour que je te fasse un cours de prévention heh ?

Oui, c'était bien une tentative pour blaguer un peu. Lucian sentait bien que l'ambiance était plus tendue que jamais et qu'il en faudrait sans doute peu pour qu'Archie ne craque. D'ailleurs, il commençait à comprendre, lui semblait-il ce qu'il c'était passé. Il savait qu'Archie était partis faire ses études à l'étranger. Mary lui avait tout de même un peu parlé de ses enfants avant son arrivée.

- Si je comprend bien, vous sortiez ensemble au lycée, Eileen est tombée enceinte, vous avez rompu et tu es parti, c'est ça ?

Dans l'esprit de Lucian, il lui semblait que c'était assez logique comme genre d'histoire. Il ne faisait d'ailleurs aucun reproche à Archie. Cela s'entendait sûrement à sa voix qu'il ne faisait qu'émettre d'éventuels fait. Il n'y avait rien de plus là dedans. Il avait juste envie de savoir ce qu'il c'était passé. D'ailleurs, Lucy se disait qu'il aurait sans doute eu la même réaction. Quoique, lui il n'avait jamais attendu qu'une de ses petites-amies tombe enceinte pour partir sans explications. Lucian avait même un don pour ça. Il lui arrivait de disparaître soudainement sans jamais donner de nouvelles. Et souvent ça arrivait quand il prenait conscience qu'il commençait à devenir proche de quelques. Même si ce n'était que de l'amitié, Lucy avait cette tendance à se mettre à paniquer et à soudainement avoir besoin d'espace. Alors il prenait ses distances. Ces proches lui en voulaient souvent pour ça et n'arrivaient pas à comprendre ce changement brusque d'attitude. Et c'était sans doute pour ça qu'au final Lucy était quelqu'un d'assez solitaire. Les seules personnes qui restaient dans son entourage était ainsi, sa famille, ses amis les plus patients et quelques connaissances.

- Et tu sais ce que tu vas faire ?


C'était une question assez simple. Mais Lucian avait tout de même hésité avant de la poser. Il ne savait pas trop si c'était une chose à faire ou pas. Archie était sans doute plus perdu que jamais. Mais il avait peut-être déjà un plan en tête. Sait-on jamais. Lucian lui filerai un coup de main avec plaisir. Mais dans l'immédiat, il ne voyait pas trop ce qu'il pourrait faire. Et même si il était à la place d'Archie, il se mettrai sans doute à boire aussi.

© made by Ilyria



The best of us can find happiness in misery
© Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 23
Messages : 123
Inscrit le : 20/03/2017
Crédits : ava: @Lena gif signature & profil: tumblr
Mon âge : 22 ans
J'ai emménagé en : août 2016
Mon statut civil : Célibataire à l'esprit et au coeur toujours éprit pour une certaine rousse
Mon image :
Archie Solomos
« I will never forget you »
Re: No more worries, Uncle Lucy is here ! feat. Archie
Mar 30 Mai - 14:40 - #

No more worries, Uncle Lucy is here !
Lucy & Archie
Un homme sage m’a dit une fois: la famille, ça se mérite. Ça n’a rien à voir avec le sang. La famille, ça veille sur toi, ça cherche pas à t’utiliser. La famille est toujours là, dans les bons et les mauvais moments. Elle est présente, et elle te protège.

Archie ne possédait aucune patience, et cela depuis toujours. C’était Cassandre, la plus sage des deux, la fille patiente qui prenait le temps de tout faire, de réfléchir à tout, de peser le pour et le contre avant de prendre une décision. Archie, c’était l’impulsif, celui qui ne réfléchissait pas, qui agissait presque constamment sur des coups de tête. D’ailleurs, c’était sur un coup de tête qu’il avait rompu avec Eileen. C’était aussi sur un coup de tête qu’il avait décidé d’arrêter ses études en France et de travailler là bas. Il ne faisait que ça, agir sur des coups de tête avant de finalement regretter ses actes, comme maintenant. Et c’était aujourd’hui qu’il ressentait son plus grand regret. Il n’aurait jamais dû partir, il n’aurait jamais dû abandonner Eileen, tout ça parce qu’il sentait qu’elle s’éloignait de lui. Il aurait dû rester, insister un peu plus pour qu’elle se confie à lui, quitte à la faire pleurer pour la consoler par la suite. Au moins, il ne serait pas partit sans savoir qu’elle était enceinte, qu’elle attendait leur enfant, leur fils. Mais maintenant, c’était trop tard. L’erreur était faite, et la blond avait peur de ne pas être capable de la rattraper. Il pouvait toujours être là pour son fils, et ça c’était une chose qu’il était presque certain de faire. Après tout, c’était quand même son enfant, son sang, sa descendance. Mais comment allait-il pouvoir se rattraper auprès d’Eileen? Comment est ce qu’il allait bien pouvoir faire pour qu’elle puisse lui pardonner ça un jour? Et bien, dans sa tête, c’était juste mission impossible. Et pourtant, il aurait aimé pouvoir. Tout simplement parce qu’il l’aimait toujours, parce que ses sentiments à l’égard de la rousse n’avaient pas faiblis, malgré la distance, malgré les années. Ils étaient même encore plus fort qu’ils n’avaient put l’être avant, sans qu’il puisse l’expliquer ça. Il avait essayé de l’oublier, de tourner la page, mais il en était incapable. Elle restait toujours là, dans un coin de sa tête, gravée au fer rouge sur son coeur. Il était incapable d’oublier la seule femme qu’il avait jamais aimé.

Forcément, après avoir apprit une telle nouvelle, il était pas bien du tout. Et même si habituellement, il n’était pas un grand bavard, là, il ne pouvait tout simplement pas garder tout ça pour lui. Il avait besoin que ça sorte, avant que sa tête, et même son corps entier, ne se mette à exploser. Il était tombé sur son oncle, qu’il ne connaissait pas, et lui avait alors balancé toute l’histoire. Au moins, il aurait droit à un avis extérieur, parce que tous les autres connaissaient Eileen. Sa mère et sa soeur depuis plusieurs années maintenant, elles avaient passées beaucoup de temps avec elle, et l’avaient fait entrée dans la famille. Lucas avait vu, même sans connaître Eileen, l’état dans lequel Archie s’était retrouvé après cette histoire. Il connaissait pratiquement tous les détails, et on pouvait dire qu’il n’était pas très objectif. Lucy lui, ne connaissait rien, seulement ce que le jeune homme venait tout juste de lui raconter. En somme, il ne connaissait aucun détail à proprement parler. Il ne connaissait pas les conditions de leur rupture, il n’avait aucune idée de la vie qu’ils partageaient tous les deux avant tout ça, il ignorait aussi qu’ils s’étaient fiancés, qu’ils avaient emménagés ensemble, avant que tout ne dégénère. Tout ce qu’il savait, c’était qu’Archie était sortit avec elle, et qu’ils avaient eut un fils. « T’as quatre ans de retard. » Un léger sourire s’était affiché sur les lèvres du blond. Il n’était pas totalement détendu pour autant, parce qu’après une telle nouvelle, c’était tout simplement impossible. Puis avec la peur qui lui tiraillait l’estomac… Heureusement que son père n’était plus là pour voir ça, parce que Archie serait certainement déjà six pieds sous terre à sa place. Avec ces quatre années de déception qu’il avait provoqué, apprendre en prime qu’il avait un fils, ce n’était pas vraiment ce qu’il y avait de mieux pour remonter son estime. « Elle est tombée enceinte, je suis partis, j’ai rompus et… Elle a apprit sa grossesse après. » En gros, quand il n’était déjà plus là pour assumer cet enfant, quand il avait déjà coupé les ponts, en envoyant ce mail qui lui avait brisé le coeur. Si seulement il avait eut le courage de lui parler de ses doutes en face, ils n’en seraient certainement pas là aujourd’hui. Archie serait très certainement resté à Brisbane, il aurait assumé son enfant, il serait toujours auprès d’Eileen. Et il en serait certainement heureux en plus, de tout ça. Parce que là, même s’il venait d’apprendre qu’il avait un fils, il n’était pas du tout heureux, bien au contraire. Il était juste au plus bas, là, tout de suite. A cause de cette satané culpabilité.

Bien sûr, en plus de cette culpabilité qui le rongeait depuis un certain moment, Archie était tout simplement perdu. Il ne savait plus ce qu’il devait faire, il ne savait pas quoi penser de cette situation. Tout ce qui l’obsédait, cette les erreurs qu’il avait faites, et cette envie de remonter le temps pour pouvoir tout réparer, faire les choses bien, pour une fois au moins. Il voulait juste être là pour son fils, pour Eileen, il voulait la rendre heureuse, comme il avait put le faire par le passé. Il voulait revoir son sourire, entendre à nouveau son rire, percevoir une fois de plus cette joie de vivre dans son regard. Il voulait, à nouveau, se réveiller le matin et la trouver endormie à ses côtés, paisible, en paix. Il voulait tout simplement la voir à nouveau heureuse, avec lui, égoïstement, il le savait, parce que c’était une chose qu’il ne méritait pas, pas après toute la souffrance qu’il avait put le faire ressentir. A la question de son oncle, Archie avait lâché un soupire, passant ses mains sur son visage, peut être en espérant qu’une idée miracle finirait par faire surface dans son cerveau. Mais non, ce n’était pas aussi simple que ça. « Non, je sais pas. » Comment pouvait-il le savoir après tout? Il n’avait que vingt deux ans, il ne savait pas comment gérer une situation de ce genre, il n’avait pas l’expérience que pouvait avoir sa mère, ou encore son oncle. Il avait peur de prendre à nouveau une mauvaise décision, de faire plus de mal encore qu’il n’en avait déjà fait, d’empirer les choses, au lieu de les arranger. Ce qu’il voulait, il le savait. Il voulait récupérer Eileen. Il voulait vivre avec son fils, avec elle, prendre ses responsabilités. Mais il était presque certain qu’en prenant cette décision, il rencontrerait des murs, rien que du côté de la rousse. Elle ne pouvait pas lui pardonner de l’avoir abandonné.
Made by Neon Demon


Shadow World

and it's always hurt.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 20
Messages : 55
Inscrit le : 28/03/2017
Crédits : Avatar : RedDragon
Mon âge : 36 ans
J'ai emménagé en : août 2016
Mon statut civil : Célibataire
Mon image :
Lucian Solomos
« »
Re: No more worries, Uncle Lucy is here ! feat. Archie
Ven 2 Juin - 0:56 - #



No more worries, Uncle Lucy is here !
Feat. Archie.

Lucy s'en voulait de ne pas être capable de faire autre chose que de poser des questions. En même temps, il n'avait aucune idée de la situation, il fallait bien qu'il s'informe un peu avant de donner son avis. Mais pour le moment, il avait un peu de mal encore à savoir quel était son avis justement. Il n'aimait pas se sentir obligé de devoir dire quelque chose. Il était nul quand il s'agissait de relation, ce n'était pas nouveau. Et autant avec les siennes qu'avec celle des autres. Lucian n'était pas un mauvais gars. Mais il était plus du genre solitaire qu'autre chose. Déjà qu'il avait du mal à se faire à l'idée de vivre en famille à nouveau, si en plus il devait aider à régler des problèmes aussi complexe que lui proposait son neveu. Pourquoi personne n'avait de problèmes avec, je sais pas, les dates des premières invasion Viking au Royaume-Unis éventuellement ? Ca c'était un sujet que Lucy maîtrisait parfaitement.

En attendant, ce n'était pas toutes ses informations sur l'Histoire qui allait l'aider à grand-chose. Comme le faisait remarquer Archie, il avait des années de retards. Il était même sûr que 4 années, ce n'était que le minimum. Soudainement, Lucy s'en voulait de ne pas avoir été plus proche de sa famille. Mais sa famille, c'était comme toute ses autres relations, il avait du mal à garder des contacts. Pour la simple et bonne raison qu'il ne pensait jamais à passer un coup de fil ou envoyer un message en premier. Si il était resté en de bon termes avec son frère c'était seulement parce que ce dernier se donnait la peine de venir parler à Lucy. Adrianos connaissait son petit-frère, il était un des mieux placés pour savoir comment il fonctionnait. Ce n'était pas bien difficile à comprendre, remarque. Mais cela en agaçait plus d'un de toujours devoir faire le premier pas avec lui. Adrianos, il n'avait pas vraiment le choix si il ne voulait pas perdre son frère de vu. Surtout que les deux c'était toujours bien entendus.

L'histoire d'Archie était même encore plus complexe que ce que Lucy avait imaginé, il avait quitté Eileen avant qu'elle-même ne sache qu'elle était enceinte. Du coup, l'historien se disait qu'elle ne pouvait pas lui en vouloir pour ça. Enfin, ce n'était pas logique d'en vouloir à quelqu'un pour quelque chose qu'ils ignoraient tous les deux. Mais peut-être qu'Eileen n'avait pas fait ce reproche à Archie. Comment pouvait-il savoir ? Lucy n'avait pas été là lors de leur disputes. Mais il voulait bien comprendre que son neveu n'avait pas le moindre idée de ce qu'il devait faire. Qui pourrait réussir à se défaire d'une situation pareille ?

- Je suis désolé Archie. Je suis pas super bien placé pour te dire ce que tu devrais faire. Si ça ne tenait qu'à moi, je t'aurais dit de partir loin et de ne jamais revenir. Mais tu l'as déjà fait et ça n'a pas fonctionné. Puis ce serait un peu faire un remake du Roi Lion, et j'espère bien être un peu plus sympa que Scar. Mais si tu veux qu'on aille chanter Hakuna Matata dans une jungle et faire quelques plongeons avec un phacochère et un Suricate, on peut s'arranger.

Voilà pourquoi demander des conseils à Lucy n'était pas une bonne idée. Il allait se servir de ce qu'il savait sur la situation pour essayé de s'en sortir. Mais ici, la seule situation similaire qu'il arrivait à trouvé, c'était le Roi Lion. Il avait des références, mais ne les utilisait jamais au bon endroit. Il faut dire aussi… Un frère mort, un oncle qui resurgit soudainement, un neveu totalement paumé… La situation s'y prêtait bien.

- Plus sérieusement, qu'est-ce que tu as envie, toi ? Si tu t'attends à ce que tout redevienne comme avant, ça n'arrivera pas.


Lucy ne savait sans doute pas grand-chose sur les relations amoureuses, mais il avait passé assez de temps à étudier l'histoire pour savoir que, peu importe à quel point les événements se ressemblaient, ils n'étaient jamais exactement les mêmes.

- Il faut que tu prenne en compte que la Eileen d'aujourd'hui n'est plus la même que celle que tu as connu au lycée. Et tu viens à peine de rentrer, laisse-toi le temps de digérer tout ça. Tu n'arriveras pas à tout arranger d'un seul coup. Quoiqu'il arrive, Eileen et ton fils ne vont pas s'envoler dans la nature non plus. Si tu veux renouer avec les deux, vas-y petit à petit.

A part de la patience, Lucy n'avait pas grand-chose à conseiller. Mais il lui semblait que ce serait un bon début. Et ce serait sans doute plus efficace que de se morfondre et d'avaler autant d'alcool que possible.

- Et fais-moi plaisir, juste… assied-toi et prend le temps de boire ton verre. C'est pas des shots qu'on se fait là. Un whisky pareil ça se savoure merde. Si ton père t'as pas appris ça, j'ai devoir refaire toute ton éducation sur l'art de boire.

Lucian disait bien sûr cela avec humour. Quoiqu'il y avait un peu de part de vrai dans ses paroles aussi. Un whisky ça se savourait et ça l'agaçait de voir quelqu'un s'enfiler des verres d'une si bonne bouteille sans même en profiter. Quel genre de barbare faisait ça ?

© made by Ilyria



The best of us can find happiness in misery
© Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 23
Messages : 123
Inscrit le : 20/03/2017
Crédits : ava: @Lena gif signature & profil: tumblr
Mon âge : 22 ans
J'ai emménagé en : août 2016
Mon statut civil : Célibataire à l'esprit et au coeur toujours éprit pour une certaine rousse
Mon image :
Archie Solomos
« I will never forget you »
Re: No more worries, Uncle Lucy is here ! feat. Archie
Mer 7 Juin - 17:58 - #

No more worries, Uncle Lucy is here !
Lucy & Archie
Un homme sage m’a dit une fois: la famille, ça se mérite. Ça n’a rien à voir avec le sang. La famille, ça veille sur toi, ça cherche pas à t’utiliser. La famille est toujours là, dans les bons et les mauvais moments. Elle est présente, et elle te protège.

Archie était complètement paumé, ça c’était clair. Il n’avait jamais été aussi paumé de sa vie. Même quand il avait quitté Eileen, il était dans un meilleur état que maintenant. Certainement parce que c’était lui qui avait pris cette décision, et que ce n’était pas une chose qui lui était tombée dessus sans prévenir. Est ce qu’il venait vraiment de qualifier son fils de chose ? Ouais, il était vraiment perdu. Perdu dans sa propre histoire, dans sa propre vie, dans les événements surprenants qui ne faisaient que se succéder. Il n’était pas prêt à être père, ça il le savait. Il n’avait pas les qualités requises pour ça. Il n’était pas un homme bon dans ses actions, il était encore un ado, sans aucun sens des responsabilités. Il n’était plus le jeune étudiant qu’il avait pu être quand il était encore avec Eileen. Il n’était plus ce jeune homme plein de vie, des ambitions pleins la tête, et désireux de fonder une famille avec la fille qu’il aimait. Même si ce désir était toujours encré au fond de lui, il n’était plus certain d’être capable d’assumer tout ça à présent. Le blond avait tout simplement perdu toute confiance qu’il pouvait avoir en lui. Il culpabilisait de toutes les erreurs qu’il avait pu faire. Il se sentait nul, comme un sac poubelle remplis de merdes impossible à vider. Il avait l’impression que toutes les mauvaises actions qu’il avait commises s’étaient finalement incrustés dans sa peau, dans sa tête, et qu’elles ne voudraient plus jamais en sortir. En réalité, il ne s’était jamais sentit aussi mal de sa vie. Parce qu’en plus d’avoir abandonné sa famille, quatre ans plus tôt, il avait aussi abandonné la femme qu’il aimait, au moment où elle avait le plus besoin de lui. Et il l’avait laissé se débrouiller avec leur fils, qui jusqu’à présent, avait grandi sans son père. Il ne méritait tout simplement pas de connaître le bonheur à nouveau. Et il ne méritait pas de connaître son garçon, pas après tout le mal qu’il avait pu lui faire, en étant absent.

Le problème était qu’il n’avait pas envie d’être ce genre de père. Il voulait être là pour son fils, il voulait lui apprendre à faire du vélo, l’aider pour ses devoirs, l’emmener à l’école le matin. Il voulait le voir grandir, le connaître. Il voulait être son papa malgré le fait qu’il ne le méritait pas. Et ça tournait en boucle dans sa tête, sans s’arrêter. Il ne savait vraiment pas quoi faire, et il regrettait presque que Cassy ne soit pas là. Elle avait toujours trouvé les mots pour tout. Mais d’un autre côté, il ne voulait pas l’inquiéter avec toute cette histoire. Du moins, pas tant qu’il n’ait pas prit une véritable décision. Même si ça prenait des semaines, il garderait le secret. Enfin, du moins c’était ce qu’il voulait faire, parce qu’il savait que ça allait être une chose compliquée. Sa jumelle le connaissait mieux que personne, et elle arrivait tout de suite à voir quand quelque chose n’allait pas chez lui. Elle avait aussi une facilité impressionnante pour lui faire cracher le morceau. Et il lui faudrait gérer ça aussi. Entendre son oncle comparer son histoire à celle du Roi Lion aurait pu le faire rire. Dans d’autres circonstances peut-être, mais il n’avait pas du tout la tête à ça. Même si le Roi Lion était son dessin animé préféré. Et qu’il l’avait regardé un nombre incalculable de fois. En compagnie d’Eileen. Il se demandait d’ailleurs si son fils l’avait déjà vu. Certainement. Le blond avait dit plusieurs fois à la rousse, quand ils étaient ensemble, que le Roi Lion serait l’un des premiers dessins animés qu’il ferait regarder à ses enfants le jour où ils en auraient. Même cette petite promesse il n’avait pas été capable de la tenir. « J’veux revenir en arrière. Arrangé tout ça, être là pour elle, quand elle avait besoin de moi. Tout ça c’est de ma faute… » Et dire la vérité à voix haute n’était pas vraiment la meilleure des choses à faire. Archie se sentait encore plus mal. Il se sentait faible, nul, et incapable de trouver une solution pour arranger les choses. On lui avait toujours dit qu’il était intelligent, mais en vérité, il était simplement un petit con. Il fallait qu’il regarde la vérité en face. Et la vérité faisait mal.

Le jeune homme avait fini par se relever. Il ne pouvait pas rester assit, il était beaucoup trop en colère pour ça. En colère contre lui-même. Il se dégoûtait, en fait. Et sa colère était beaucoup plus de la rage qu’autre chose. Une rage tellement forte qu’il avait fini par projeter son poing sur le mur, avec une force qu’il ne se connaissait pas. La douleur de l’impact s’était répercutée dans tout son bras. Ça lui faisait du bien. Ça le calmait un peu. Mais il avait toujours cette culpabilité qui le rongeait, et qui ne le quitterait certainement jamais. « Il doit me détester. » Bien sûr, Archie parlait de Néo. De son fils. Qu’est ce qu’il pouvait bien penser de lui ? Quelle image il avait pu se faire, de son père absent ? Et surtout, qu’est-ce qu’Eileen lui avait dit pour expliquer son absence ? Des questions qui restaient pour l’instant sans réponses et qui foutaient une trouille bleue à Archie. Littéralement. Il avait tellement peur de savoir tout ça qu’il serait capable de se planquer dans un trou de souris. L’évocation de son père l’avait un peu sorti de sa torpeur. Encore quelqu’un qu’il avait déçu, mais auprès de qui il ne pouvait pas se rattraper. Et il ne pourrait jamais le faire, c’était trop tard maintenant. Son père était mort en pensant que son fils était un raté. Super. Mais Archie n’allait pas en pleurer. Il se l’était interdit. Il ne voulait plus verser de larmes, plus jamais. Même si ça lui faisait mal, de garder tout ça au fond de lui. Il en avait juste marre d’être faible. Sans ajouter un mot de plus, il s’était à nouveau installé sur le canapé. Sa main l’élançait encore, il ne serait pas étonné d’apprendre qu’il s’était cassé quelque chose, mais il préférait l’ignorer. Cette douleur leur réveillait un peu. Il s’était alors resservit un verre, et cette fois ci, il ne l’avait pas vidé d’une traite. Il n’avait même pas encore prit sa première gorgée.
Made by Neon Demon


Shadow World

and it's always hurt.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 20
Messages : 55
Inscrit le : 28/03/2017
Crédits : Avatar : RedDragon
Mon âge : 36 ans
J'ai emménagé en : août 2016
Mon statut civil : Célibataire
Mon image :
Lucian Solomos
« »
Re: No more worries, Uncle Lucy is here ! feat. Archie
Jeu 8 Juin - 16:44 - #



No more worries, Uncle Lucy is here !
Feat. Archie.

Lucy se demandait dans quoi il était tombé. Si il avait écouté son instinct, il serait sans doute retourner arroser ses pétunias en Ecosse. Même si en Ecosse, ça ne sert un peu à rien d'arroser ses plantes, vu qu'il pleuvait à peu près 360 jours par ans. Peut-être qu'il devrait emmener Archie là-bas. Mais cela ne résoudrait sans doute rien, au contraire. C'était n'empêche beaucoup demandé à Lucian que de trouver comment se sortir de cette situation alors qu'il y a quelques jours à peine, il vivait presque comme un ermite. Quoique, pas vraiment vu qu'il avait un travail qui l'amenait quand même à côtoyer beaucoup de monde. Et ça ne le dérageait pas plus que ça. C'est juste que Lucian était nul pour résoudre les problèmes d'ordre familiaux. En même temps quand on voyait la famille dans laquelle il avait été élevé aussi… Ce n'était pas un très bon exemple à suivre.

En attendant, l'histoire avait tout de même fait de son mieux. En espérant que sa référence au Roi Lion ferait un peu sourire son neveu. Mais visiblement non. Même ça n'y parvenait pas. Décidément, Archie était bien plus déprimé que par une simple peine de coeur. De ce qu'avait compris Lucy, il fallait croire que ça faisait un certain temps qu'il se la traînait cette peine aussi. Elle n'avait fait que s'alimenter au cours des années et maintenant elle avait juste explosé. Il devait avoir l'impression que tout son monde s'était effondré et ce n'était pas forcément le bon moment pour perdre son père. Et même le pire. Lucy s'en voulait de ne pas avoir été là plus tôt. Ca n'aurait sans doute pas changer grand-chose, mais si ça avait pu aider un peu Archie. Quoique, non. Lucian savait qu'il ne servait à rien, si ce n'était occuper de la place. La preuve, il était là, avec son verre de Whisky presque vide, à regarder son neveu enchaîner les verres.

D'un autre côté, on ne pouvait pas demandé à Lucy de replacer son frère. Peut-être qu'il y avait eu une période où il l'aurait fait volontiers mais plus maintenant. Lucian avait sa vie et Adrianos la sienne. Mais cela ne signifiaient pas qu'elles n'étaient pas un peu liées quelques part quand même. Et Lucy savait bien que ce n'était pas avec toutes ces années d'absence qu'il pourrait tenter de passer pour une figure paternelle ici.

- Evidemment, si on pouvait tous revenir en arrière, ce serait plus simple. Mais merde Archie. T'étais à peine majeur. Tous les jeunes sont cons et font des erreurs. Et pas que les jeunes d'ailleurs…


Il n'y avait pas d'âge pour être con en fait. Lucy se disait qu'il en était peut-être même la preuve en ce moment. Parce que oui, il se sentait con et ce n'était pas peu dire. Pour une fois qu'il parlait autant, son neveu ne lui répondait toujours pas plus et semblait encore plus désespéré qu'avant. Quel oncle génial ce Lucy tient. En voyant Archie se lever, il ne s'attendait pas à le voir aller frapper de rage dans un mur. Pauvre mur, il n'avait rien demandé. Et tout ça pour dire que son fils devait le détester et il alla se rasseoir gentiment avec un nouveau verre plein. Lucian laissa un long moment de silence s'écouler avant de se décider à bouger pour venir s'asseoir à côté de son neveu.

- Qu'est-ce que t'en sais ? Comment tu peux juger alors que tu ne le connais pas ? Puis ton fils à quoi… 3 ans ? Crois-moi à cet âge là, il sera heureux de te rencontrer et apprendre à te connaître. C'est des vrai éponges les gosses. Mais si t'attends trop, ça risque d'être plus complexe. Tant qu'il n'a pas atteint l'adolescence, je pense que t'as ta chance. La laisse juste pas passer.


Lucian avait parlé sur son éternel ton calme. Il n'était pas plus sûr qu'Archie l'écoute plus que tout à l'heure. Puis il y avait de quoi remettre la parole de Lucy en doute. Qu'est-ce qu'un célibataire sans famille de trente-deux piges pouvait bien savoir à tout ça ? Et bien figure-vous que Lucy avait toujours eu un bon feeling avec les enfants. Mais non il est pas pedophile ! Roh ! On se calme ! Lucian faisait souvent des visites guidés des musées où il avait travaillé à des classes toutes entières et parfois certains n'avaient pas plus de cinq ans. Après, peut-être que c'était plus simple quand c'était les enfants des autres.

- Les enfants, ce n'est pas si compliqué. Il n'y a pas à en avoir peur. Ce sont des humains aussi. Et je suis presque sûr que ton fils n'est pas le dernier des imbéciles, donc si tu lui explique il comprendra. Ca ne sert à rien d'essayer de cacher la vérité à un enfant. Puis il faut que tu lui laisse du temps, autant à lui qu'à sa mère. Qu'ils acceptent petit à petit que tu fasse de nouveau parti de leur vie. T'es jeune Archie. Tu as du temps devant toi.

Décidément, Lucian n'était pas sûr d'avoir déjà autant parlé à une même personne de toute sa vie. Et il s'étonnait de ne pas avoir encore abandonné non plus. Quoique, maintenant, il en devenait presque anxieux d'entendre la réponse de son neveu. Il ne voulait vraiment pas empirer les choses, au contraire.

© made by Ilyria



The best of us can find happiness in misery
© Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 23
Messages : 123
Inscrit le : 20/03/2017
Crédits : ava: @Lena gif signature & profil: tumblr
Mon âge : 22 ans
J'ai emménagé en : août 2016
Mon statut civil : Célibataire à l'esprit et au coeur toujours éprit pour une certaine rousse
Mon image :
Archie Solomos
« I will never forget you »
Re: No more worries, Uncle Lucy is here ! feat. Archie
Lun 12 Juin - 15:41 - #

No more worries, Uncle Lucy is here !
Lucy & Archie
Un homme sage m’a dit une fois: la famille, ça se mérite. Ça n’a rien à voir avec le sang. La famille, ça veille sur toi, ça cherche pas à t’utiliser. La famille est toujours là, dans les bons et les mauvais moments. Elle est présente, et elle te protège.

Archie était dévasté, complètement. Il ne savait plus où il en était. Et il avait cette peine, mélangée à ce désespoir qui était toujours là. Et qui ne faisait que grandir au fil des jours, au fil des années. Il avait cru pouvoir l’oublier, il pensait être capable de tourner la page, mais on pouvait dire qu’il s’était bien voilé la face. Il était tout simplement incapable de faire une croix sur Eileen, même s’il avait essayé, il n’y arrivait pas. Parce que c’était elle, il n’y avait qu’elle, il n’y avait toujours eu qu’elle, et il n’y aurait toujours qu’elle. C’était la femme de sa vie, la seule qu’il s’était permit d’aimer, la seule qui avait réussi à atteindre son cœur et à le faire battre pour elle. Et c’était à cause de ça qu’il ne pouvait pas tourner la page. Parce qu’il l’aimait trop, parce que même si elle lui faisait la pire crasse du monde, il l’aimerait toujours. Peut-être que certains ne croyaient pas au délire des âmes sœurs, mais lui, il y croyait, tout simplement parce qu’il avait trouvé la sienne. Et que d’être loin d’elle le détruisait complètement. Il avait besoin d’elle, de sa présence. Il avait besoin de son sourire, de son amour, de son attention. C’était la seule chose qui lui permettait de vivre, en fait. La seule chose qui tenait sa douleur à l’écart, l’avoir à ses côtés. Elle était son roc, le mur contre lequel il s’appuyait quand il avait besoin de soutien. Il ne s’en rendait compte que maintenant, malheureusement, maintenant alors qu’il y avait des risques pour que ce soit trop tard. Il l’avait peut-être déjà perdue, et c’était ça qui le rendait si désespéré à cet instant. Pas le fait de ne pas avoir connu son fils pendant trois ans, mais le fait d’avoir perdu la seule femme qu’il avait jamais aimé.

Alors oui, il était en colère contre lui-même, il se détestait de l’avoir abandonné alors qu’elle avait besoin de lui. Il se haïssait pour tout ça, pour son égoïsme, son manque de communication, son impatience. S’il s’était donné quelques jours supplémentaires pour réfléchir avant de s’enfuir, ils n’en seraient certainement pas là. Ils seraient toujours ensemble, Archie aurait été là pour elle, tout le long de sa grossesse. Ils vivraient certainement heureux, et peut-être que son père ne serait pas mort. C’était lui qui avait tout gâché au final. Et il s’en voulait terriblement. Tellement qu’il ne pouvait pas respirer sans que ça ne le fasse souffrir. Il ne méritait pas de vivre à ses yeux. Ce n’était pas son père qui aurait dû mourir, mais lui. « Pas des erreurs comme ça. J’ai gâché la vie d’Eileen, et celle de mon fils tout ça parce que j’avais peur de lui parler et qu’elle me brise le cœur. » Au lieu de ça, c’était lui qui lui avait brisé le cœur. Et il se détestait pour ça. Il se détestait tellement qu’il avait fini par frapper le mur. Il pensait que la douleur réussirait à le calmer, à l’apaiser, mais il n’en était rien. Rien ne pouvait atténuer la douleur de ses blessures et de ses actes. Il était détruit. Il le sentait. Il sentait les larmes qui montaient, il sentait cette douleur qui prenait possession de lui, au plus profond de son cœur. Chaque respiration lui était douloureuse, chaque mot qui sortait de sa bouche parsemaient sa gorge de lames de rasoir. S’il avait pu, il se serait laissé mourir. Si sa sœur et sa mère n’étaient pas encore là, il l’aurait certainement fait. Mais il ne pouvait pas, il en avait marre de faire souffrir ses proches à cause de ses conneries. « Mais quand il va me demander où j’étais pendant trois ans, qu’est-ce que je vais lui répondre moi ? Oh, désolé mon fils, j’étais en France parce que j’ai pas eus les couilles de discuter avec ta mère pour essayer d’arranger les choses… Super l’image du père. » Il était horrible. Il se sentait horrible. Et il avait surtout peur. Oui, lui, Archie, le mec le plus confiant de la terre en apparence, avait peur d’un gosse de trois ans. De son propre fils. Lui qui avait toujours eu confiance en lui… Cette confiance il l’avait perdu en même temps qu’Eileen, même s’il parvenait plutôt bien à le cacher. Mais là il ne pourrait pas. Parce que s’il commençait déjà à mentir à son fils dès le départ, il savait très bien où ça allait le mener. Et il ne voulait pas le perdre lui aussi, même si ça lui fichait la trouille, d’être père. Même s’il ne s’en sentait pas capable.

Tout ce qu’il voulait à cet instant, c’était que Cassy soit là. Elle, elle avait toujours su le gérer, elle avait toujours su quoi dire pour le calmer. Il avait besoin du soutien de sa jumelle, il avait besoin qu’elle lui dise que tout irait bien, et qu’il n’avait pas à s’en faire. Mais elle n’était pas là. Et il n’était même pas certain d’avoir le courage de lui avouer ça sans fondre en larmes devant elle. Là il se retenait, tout simplement parce qu’il ne connaissait pas son oncle. Mais sa sœur, c’était totalement différent. Elle était la personne dont il était le plus proche, elle était sa moitié, sa jumelle. Et il s’était peut-être tenu éloigné d’elle pendant des années, mais il en avait lui aussi ressentit ce vide, ce manque, comme si une partie de son âme était restée ici avec elle. Et que l’autre était toujours avec Eileen. Il n’y avait pas beaucoup de femmes dans sa vie auxquelles il tenait, mais Cassandre et la rousse étaient les deux sans lesquelles il n’était plus le même. « J’ai raté trois ans de la vie de mon fils… Peu importe le temps que j’ai devant moi, je pourrais jamais rattraper ça. » Comme il ne pourra pas rattraper le jour de sa naissance, ou encore toute la grossesse d’Eileen, qu’elle avait endurée toute seule. Archie reprit une nouvelle gorgée de boisson. A ce rythme-là il allait finir complètement torcher avant que sa mère et sa sœur ne rentrent. Tant pis, il en avait bien besoin. Et dans le pire des cas, ce n’était pas comme si elles n’avaient pas l’habitude, toutes les deux. Il s’en voulait de leur faire subir ça, mais là… Il ne pouvait vraiment pas supporter cette douleur et cette honte qui avaient pris possession de lui.
Made by Neon Demon


Shadow World

and it's always hurt.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 20
Messages : 55
Inscrit le : 28/03/2017
Crédits : Avatar : RedDragon
Mon âge : 36 ans
J'ai emménagé en : août 2016
Mon statut civil : Célibataire
Mon image :
Lucian Solomos
« »
Re: No more worries, Uncle Lucy is here ! feat. Archie
Ven 16 Juin - 12:23 - #



No more worries, Uncle Lucy is here !
Feat. Archie.

Lucian pensait au début qu'il ne s'agirait que d'une petite peine de coeur. Mais plus il écoutait son neveu parler, plus il comprenait que c'était bien plus complexe que ça. Archie semblait vraiment aimé cette Eileen et tenir à elle. Alors pourquoi est-ce qu'il se faisait autant de mal à rester loin en pensant que ça aller arranger les choses ? Il y avait décidément un bon nombre de choses qui échappait à l'historien quant à la nature humaine. Archie était sans doute trop attristé pour voir que cette situation pouvait être bien plus simple si il arrêtait de se blâmer sur ce qu'il avait fait. C'était à ce demander si Archie voulait vraiment aller de l'avant ou non. Pour le moment, Lucy pariait sur la seconde option. C'était triste de ne plus vouloir continuer à un âge pareil. Il devait bien y avoir quelque chose pour motiver le jeune homme.

Même s'il ne savait pas trop où il allait avec tout ça, Lucian faisait de son mieux pour conseiller son neveu en gardant son calme. Si Lucy n'avait pas été d'une patience à tout épreuve, ses nerfs auraient sans doute lâchés il y a un bon moment. Mais malgré sa carrure impressionnante, Lucian n'était pas très crédible quand il était énervé. Il avait tendance à s'embrouiller et à beaucoup bafouiller, ce qui le rendait juste ridicule plus qu'autre chose au final. Comment vouliez-vous être pris au sérieux dans ce genre de situation hein ? Donc il valait mieux que Lucian soit d'un calme olympien. Puis tout le monde savait bien que s'énerver ne résolvait jamais grand-chose. Au contraire, souvent ça ne faisait qu'empirer les choses justement. Et Archie n'avait sans doute pas besoin de plus de problèmes qu'il n'en avait déjà, là dessus, Lucian en était sûr et certain.

Malgré tout ce que pouvait bien dire l'historien, Archie restait persuadé que c'était de sa faute et il continuait de boire. Et Lucian l'écoutait parler sans l'interrompre. Parce qu'il savait que c'était important parfois de parler. Et que ça pouvait suffire à certaine personne. Mais Archie était tellement perdu que Lucy se sentait obligé de lui répondre. Aussi étrange que cela puisse paraître, l'historien pouvait même comprendre ce que c'était. Il n'avait jamais rencontré le grand amour. Cependant, il était parti lui aussi en laissant derrière lui des personnes qu'il aimait sans se retourner. Mais la famille ce n'était pas vraiment pareil… Ces derniers ne pouvaient pas le rejeter éternellement, ils avaient le même sang.

- Pourquoi pas. Il n'y a pas d'erreur qui ne puisse être réparé. Et il vaut mieux que ton fils sache la vérité. Après il ne tiendra qu'à toi de lui prouvé que tu ne vas pas partir de nouveau. Je crois qu'à trois ans, il ne va pas en avoir grand-chose à faire de savoir que tu avais peur de sa mère. Mais autant être honnête avec lui dès le début.

De toute façon, ce n'était pas Lucian qui allait prôner les valeurs du mensonge. Il n'était pas historien pour rien. Il aimait quand la vérité était rétablit. Puis ce n'était tout simplement pas dans la nature de Lucy que de mentir.

- Je ne voudrais pas briser le mythe. Mais on fait tous des erreurs. Et ton père aussi en a fait. S'il est venu ici, ce n'est pas pour rien. A croire que c'est un truc de Solomos que de fuir les problèmes en partant à l'étranger…

Adrianos avait fuit cette famille qui lui menait la vie dure, Lucian en avait fait de même et maintenant Archie qui avait fuit pour ne pas faire face à son ex-petite-amie. A croire que c'était presque un mauvais running-gag dans la famille tient. Et à penser à des femmes à qui ils n'osaient pas faire face, Lucian se demandait combien de temps ils avaient encore avant que sa sœur jumelle ne face sont apparition. Pour lui ça ne lui posait pas trop de problème. Il aimait bien Héra. Même s'ils étaient opposé quasiment sur tout les plans, ils se comprenaient, il y avait cette sorte de connexion entre eux. Un truc de jumeaux peut-être.

- Tu ne peux pas revivre tout ce qu'il s'est passé, mais plus tu vas attendre là plus tu vas en rater. Donc ça ne tient qu'à toi de savoir si tu veux te bouger le cul ou rester là à déprimer.


C'était dit assez brutalement. Mais ça avait le mérite d'être clair. Comme quoi, Lucian arrivait peut-être au bout de sa patience. Quoique, il disait surtout ce qu'il lui passait par la tête.

- Réfléchis un peu… Si Eileen ne voulait vraiment plus rien à voir avec toi. Si elle voulait que tu reste loin d'elle. Pourquoi aurait-elle gardé ton fils ? Je ne voudrais pas tirer de conclusions hâtives. Mais je crois, que même inconsciemment, elle veut que tu reviennes. Il existe beaucoup d'option aujourd'hui. Elle est jeune, elle aurait pu avorter et ne jamais t'en parler. Elle aurait pu donner votre enfant à l'adoption. Le choix d'élever un enfant à votre âge n'est pas un choix qui a été pris à la légère. Je doute qu'elle ait fait ça sur un coup de tête. Donc réfléchis-y aussi. Donne-toi du temps.

Archie allait sans doute estimer qu'il c'était donné assez de temps comme ça. Il était partie trois ans, etc. Mais justement, il n'était plus à quelque chose près. Puis ce n'était pas en quelques heures, en quelques minutes qu'il allait décidé de tout le reste de sa vie.

- Quoique tu fasse Archie. T'es jeune. Dans quelques années, tu te diras que ce n'était rien tout ça. Et crois-moi, si tu veux que je te raconte des vies de merdes, pire que la tienne, j'en connais un bon nombre. Et si eux ont pu s'en sortir, pourquoi pas toi ?

Ca avait ses avantages d'être historien. A défaut d'avoir des bons conseils à donné, Lucian avait une bonne dose de situation avec lesquelles ils pouvaient comparer. Si Archie voulait passer la nuit à ça, ça ne dérangerait pas Lucy le moins du monde. Quoiqu'il était presque sûr que si son neveu continuait de boire comme ça, il allait finir par le coucher.

© made by Ilyria



The best of us can find happiness in misery
© Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 23
Messages : 123
Inscrit le : 20/03/2017
Crédits : ava: @Lena gif signature & profil: tumblr
Mon âge : 22 ans
J'ai emménagé en : août 2016
Mon statut civil : Célibataire à l'esprit et au coeur toujours éprit pour une certaine rousse
Mon image :
Archie Solomos
« I will never forget you »
Re: No more worries, Uncle Lucy is here ! feat. Archie
Dim 18 Juin - 15:00 - #

No more worries, Uncle Lucy is here !
Lucy & Archie
Un homme sage m’a dit une fois: la famille, ça se mérite. Ça n’a rien à voir avec le sang. La famille, ça veille sur toi, ça cherche pas à t’utiliser. La famille est toujours là, dans les bons et les mauvais moments. Elle est présente, et elle te protège.

Archie aurait bien aimé pouvoir vivre une situation moins complexe que celle-ci. Malheureusement, ce n’était pas possible. Et cette situation, s’il la vivait, c’était uniquement de sa faute. En somme, il n’avait qu’à s’en prendre qu’à lui-même. Tout simplement parce que c’était lui qui avait pris cette décision de partir, c’était lui qui n’avait pas affronté ses problèmes de couple, et qui les avait fuis. Peut-être que les choses auraient été très différentes s’il n’avait pas pris cette décision. Et ce serait certainement le cas en fait. Parce que s’il n’était pas parti, il serait certainement encore en couple avec Eileen. Peut-être même qu’ils seraient déjà mariés. Il aurait été là pour elle, pour l’accompagner pendant sa grossesse. Il aurait assisté à la naissance de son fils, il l’aurait entendu dire son premier mot, il l’aurait porté dans ses bras quand il était encore tout bébé. Il avait raté tellement de choses que ça en devenait presque insupportable, en fait. Et il espérait que quelqu’un invente la machine à remonter le temps demain pour pouvoir s’en servir et réparer toutes ces erreurs. Recommencer tout ça depuis le début, attendre qu’Eileen lui annonce qu’elle était enceinte. Il se doutait bien que ça n’allait pas être chose facile que de vivre cette version-là de l’histoire aussi, mais ce serait quelque chose de nettement mieux que ce qu’il vivait à l’heure actuelle. Autant pour lui que pour elle d’ailleurs. Ou encore pour leur fils. Comment est-ce qu’il allait réagir d’ailleurs quand il allait voir son père ? Est ce qu’il allait l’accueillir à bras ouverts ? Ou alors lui reprocher d’avoir abandonné sa mère, et de l’avoir abandonné lui aussi quand ils avaient tous les deux besoins de sa présence ? C’était certainement ça qui foutait le plus la trouille à Archie. La réaction de son propre fils à son égard. La colère qu’il pouvait possiblement ressentir. Même s’il était jeune, il avait tout de même dû vivre avec l’absence de son papa. Et tout ça à cause de lui.

Alors oui, le blond en faisait peut-être une tonne de toute cette histoire, de cette situation, mais franchement… Quand il se rendait compte du mal qu’il avait pu faire à la femme qu’il aimait, et surtout à son propre fils, il avait juste envie de se jeter par la fenêtre pour leur éviter de souffrir encore par sa faute. Parce qu’il savait très bien qu’il risquait de faire d’autres erreurs, et ça c’était une chose qu’il ne voulait pas. Il voulait juste essayer de se rattraper, même s’il doutait encore que ce soit possible. Il voulait être là pour son enfant, mais être là pour la rousse aussi. Même s’il se doutait qu’elle ne voulait plus de lui. Il avait tout simplement tout gâché, alors qu’il avait eu la chance de vivre une vie heureuse, avec la femme dont il est amoureux depuis le lycée, et qu’il aimera certainement toute sa vie. Ses rêves du genre construire une grande famille, voir ses enfants grandir, se marier, tout ça, ce n’était plus que des rêves. Il n’y avait plus rien, tout simplement parce qu’il avait absolument tout gâché, quatre ans plus tôt. Autant dire qu’il avait sérieusement de quoi se sentir très con. « Pour l’instant il en aura pas grand-chose à faire. Mais quand il sera ado, ça va donner quoi ? Il y aura bien un moment où il finira par me foutre toutes mes erreurs dans la tronche. » Et c’était sans aucun doute ça qui lui fichait le plus la trouille. Certes, maintenant, Néo allait lui pardonner aussi facilement que s’il avait reversé sa glace par accident. Mais quand il serait plus grand… Il savait à quel point on pouvait être con quand on était ado. Il l’avait été, il n’y a pas si longtemps que ça, et il se souvenait encore des petites excuses qu’il se trouvait pour embêter sa sœur, ou désobéir à ses parents. Et il savait très bien que dans dix ou quinze ans, Néo n’allait pas se gêner pour lui dire le fond de sa pensée par rapport à ce qu’il s’était passé maintenant. Le pire, c’était qu’il ne lui en voudrait même pas, et qu’il le laisserait certainement vider son sac. Même si ses paroles lui briseraient le cœur.

En tout cas, comparer sa situation à celle de son père, ce n’était franchement pas une bonne idée. Et ça devait se voir au regard noir qu’Archie lança à son oncle. Il avait toujours admiré son père, depuis qu’il était tout petit. C’était son modèle, et il ne supportait pas que quelqu’un dise du mal de lui. Encore moins maintenant qu’il était mort d’ailleurs. « Papa a toujours été là pour nous. Il ne nous a jamais laissé tomber, pas même maman. C’est juste pas comparable. » Le blond se retenait d’ajouter quoique ce soit de plus, parce qu’il savait que s’il continuait, il allait finir par être méchant. Il essayait de se calmer un peu avec une nouvelle gorgée. Mais maintenant, même l’alcool ne lui faisait rien. Il était beaucoup trop déboussolé, et ça allait bien finir par le tuer cette histoire, sérieusement. Il ne savait pas s’il pourrait supporter tout ça longtemps. « Alors quoi ? Je me pointe chez elle sans prévenir ? Je sais même pas où elle habite. » Et non, il ne le savait pas. La seule chose qu’elle lui avait laissé, c’était un numéro de téléphone. Qui en fait était toujours le même que celui qu’elle avait par le passé. Et Archie le connaissait encore par cœur. Pourtant, ça faisait quatre ans qu’il ne l’avait pas composé, mais sa tête ne l’avait pas oublié. Tout comme il n’avait pas oublié l’odeur de son shampooing, ou encore quel genre de café elle aimait prendre. Sa peinture préférée, la première musique sur laquelle ils avaient dansés au bal, la date de leur tout premier rendez-vous. Tout un tas de petits détails qui étaient gravés dans sa mémoire, et qui visiblement, n’était pas prêts d’en sortir.

Archie se sentait incroyablement mal. En fait, il ne s’était certainement jamais senti aussi mal de toute sa vie. Il avait encore besoin de temps pour digérer tout ça, mine de rien. Ce n’était pas vraiment quelque chose de facile, surtout que sa vie allait certainement changer du tout au tout. Une fois de plus. Et il ne retournerait certainement jamais en France. Et pourtant, il adorait ce pays. Mais là il ne pouvait pas. Il ne pouvait pas les abandonner de nouveau. « Elle a surtout un grand cœur. Même si elle me détestait, elle aurait jamais pu l’abandonner, je la connais. » Et s’il avait été à sa place, il ne l’aurait pas fait non plus, il doit bien l’avouer. Même maintenant, alors qu’il n’avait pas encore vu son fils, il savait qu’il allait l’aimer à la seconde où son regard se poserait sur lui. Tout simplement parce que c’était son garçon, sa descendance, son sang. Le fruit d’un amour certes peut être perdu, mais qui avait existé un jour. « Je suis pas aussi fort que j’en ai l’air. » En résumé, il n’avait aucune confiance en lui. Et ça ne datait pas d’hier, ça. Il n’avait jamais véritablement eut confiance en lui en fait. Sauf quand il était avec Eileen. Parce que cette femme était sa force, la seule qui arrivait à le pousser au bout de ses limites, à lui faire accomplir des miracles. Elle était sa muse, son inspiration. Et peut-être qu’à l’époque il ne s’en rendait pas compte, mais depuis qu’il ne l’avait plus, il voyait bien la différence. Parce que depuis qu’il ne l’avait plus, il n’était plus rien.
Made by Neon Demon


Shadow World

and it's always hurt.


Revenir en haut Aller en bas
 
No more worries, Uncle Lucy is here ! feat. Archie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un jour comme les autres ♫ [Feat Lucy Heartfilia]
» LUCY WEASLEY ▲ victory needs sacrifice.
» Lucy Green & Lyse-Marie Chartreaux
» Lucy Testarossa [Terminée] (dernieres retouches)
» Lucy Weasley [ACCEPTEE] ~> Poufsouffle (5e année)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Willow Lane :: Willow Lane : les habitations :: Blueberry Lane-
Sauter vers: