Partagez | 
 

 Slow down man... feat. Lucas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Age : 20
Messages : 66
Inscrit le : 28/03/2017
Crédits : Avatar : Hollow Bastion
Mon âge : 36 ans
J'ai emménagé en : août 2016
Mon statut civil : Célibataire
Mon image :
Lucian Solomos
« »
Slow down man... feat. Lucas
Jeu 30 Mar - 0:11 - #



Slow down man...
Feat. Lucas.

Malgré tout ce qui avait pu se passer la veille, malgré le changement assez drastique de climat, et le changement de lit, Lucian avait dormit comme un prince. Il faut dire qu'il avait accumulé la fatigue ses derniers jours. Le voyage n'avait pas été de tout repos et déjà, avant ça, Lucian avait enchaîné plusieurs nuit d'insomnies. Ainsi, il s'agissait sans doute de sa première nuit complète depuis un bon bout de temps. Il s'était couché tôt la veille en ne doutant pas de se réveiller tard le lendemain matin. Après tout, il pouvait se le permettre. Si Lucian avait déjà trouvé un travail avant même de mettre les pieds sur le territoire Australien, il ne commençait pas avant le début de la semaine prochaine. Il s'agissait d'un arrangement prévu, histoire qu'il puisse bénéficier de quelques jours pour se reposer et profiter de sa famille. Sur ce point, ces nouveaux employeurs avaient été très sympathique. Lucian n'avait aucune idée si ils l'étaient toujours autant, ou si il s'agissait d'une sorte de pitié à cause de sa récente perte. Mais dans tous les cas, cela l'arrangeait bien.

Le blond avait à peine ouvert sa valise et sortis quelques affaires pour prendre une douche avant d'aller dormir. On pouvait donc facilement dire qu'à peine arrivé, Lucian commençait déjà à mettre du bazars dans sa chambre. Enfin, sa valise n'allait pas rester dans le passage éternellement non plus. Il finirait bien par mettre ses vêtements dans son armoire et trouver où ranger le reste. Mais pour le moment, ses affaires avaient été sortie rapidement et commençaient déjà à traîner au sol. Cependant, cela était loin de déranger Lucian. Au contraire, il n'aimait pas les espaces trop organisés. Enfin, il avait du mal à s'y sentir à son aise. Donc mettre du bazars dans sa chambre était son moyen de s'approprier cette pièce. Après tout, il risquait d'y passer encore un certain temps. Il n'avait aucune idée de la durée de son séjour d'ailleurs. Pour le moment, temps que Mary ne le mettait pas à la porte, il avait bien prévu de rester.

Etant donné qu'il n'avait aucune prérogative, Lucian n'avait pas fait attention à l'heure à laquelle il s'était réveillé. Il s'était même permit de rester un moment dans son lit, il avait bien essayé de se rendormir en vain. Il s'agissait sans doute là d'un des revers du décalage horaire. Il n'empêche que Lucian avait l'impression d'être toujours autant fatigué. Il avait sans doute trop dormit. Mais dans le fond, il savait parfaitement que ce n'était pas ça le problème. Il n'était juste pas du matin. Enfin, il n'était pas de ce genre de personne à qui il ne fallait pas parlé avant qu'il ai bu son café. Mais il n'était pas très vivace. Au contraire, il était un peu lent… Et même très lent en fait. Il fini tout de même par décidé à bouger, se redressant dans un premier temps, Lucian passa de nouveau quelques minutes assis sur son lit sans plus de motivation.

Finalement, ce fut la faim qui réussi à le décider de se mettre sur ses pieds. Oubliant qu'il n'était pas chez lui, Lucian sorti de sa chambre en boxer, sans même songer à enfiler quelque chose. Il faut dire, qu'entre le climat écossais et celui australien, il y avait une bonne différence de température. De sorte que Lucian n'avait même pas assez froid pour réaliser qu'il n'était pas habillé. De toute façon, vu l'heure, il était presque sûr qu'il ne croiserai personne. Mary était sans aucun doute partie travailler. Et les jumeaux… Lucian ne les connaissait pas encore assez bien pour savoir comment ils occupaient leur journées, mais il avaient l'air de sortir beaucoup. De ce qu'il avait comprit, il y avait beaucoup d'allers et venus dans cette maison. En même temps, qui voudrait rester à l'intérieur quand on vivait dans un pays pareil ? Lucian les comprenait parfaitement. Lui-même, il n'aimait pas rester trop longtemps enfermé.

Le blond se dirigea sans réfléchir vers la cuisine. Si la maison était grande, il ne s'agissait pas d'un labyrinthe non plus. Mary ayant bien insister sur le fait que Lucian était ici chez lui et qu'il pouvait se servir comme il le souhaitait, le grec alla dans ce sens. Il ouvrit un peu tous les placards pour se trouver un verre qu'il remplit de jus d'orange pendant qu'il se faisait griller des toasts. Une fois ses derniers près, Lucian alla s'asseoir à table avec son petit-déjeuner auquel il avait rajouté quelques fruits. Il mangeait à l'allure d'un paresseux et fixait l'autre bout de la pièce sans grande conviction jusqu'à ce qu'une silhouette entra dans son champs de vision. Fronçant les sourcils, Lucian observa un instant le nouvel arrivant avant de réaliser qu'il ne s'agissait pas d'un des membres de sa famille.

- Hum… Salut…

Malheureusement, il n'avait rien de mieux en stock. Une personne normalement constitué aurait sans doute demandé à l'inconnu de décliner son identité. Cependant, cela n'était pas immédiatement venu à l'esprit de Lucian. Il n'empêche qu'il affichait toujours un air perplexe en attendant que l'inconnu ne dise quelque chose. Il allait sans doute s'expliquer sans trop tarder. C'était ce que les gens polis faisaient non ?

© made by Ilyria
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 18
Messages : 54
Inscrit le : 27/03/2017
Crédits : Justayne pour l'avatar, signature de You_complete_mess
Mon âge : 21 ans
J'ai emménagé en : août 2016
Mon statut civil : célibataire
Mon image :
Lucas Leroy
« »
http://crimsonday.forumactif.com/
Re: Slow down man... feat. Lucas
Jeu 30 Mar - 17:15 - #



Slow down man.. Lucian & Lucas ㅡ Lulu²
Clairement, Lucas appréciait Brisbane, Willow Lane, malgré le fait qu’il y était depuis très peu de temps. Il faut dire aussi que le fait qu’il soit hébergé dans la famille de son meilleur ami aidait clairement à ce qu’il aime ça. Et puis le fait qu’il avait toujours été fan de tous les endroits anglophone, ça n'amplifie que tout ça. C’était tout ça qui le mettait tout de même de très bonne humeur, mais quand il pensait à ce qui avait poussé tout le monde à se rassembler dans cette maison, il se demandait si ce n’était pas de mauvais goût. Il se demandait si le fait de sourir avec tout le monde qui était en deuil ne serait pas vu d’un mauvais oeil, mais le problème était tout de même qu’il n’arrivait pas à agir comme s’il n’était pas… Trop enjoué, trop enthousiaste, trop énergétique, mais il arrivait tout de même à se contenir un minimum. Du moins, il le faisait quand il était en compagnie de n’importe qui sauf Archie, parce qu’il voulait tout de même lui changer les idées. Il fallait dire qu’il était venu ici pour soulager le blond, faire en sorte qu’il se porte bien. Ce ne serait pas plus mal. Ce matin, en tout cas, il avait entendu tout le monde s’en aller, du moins il avait cru que c’était tout le monde. Il pensait donc être seul, ce qui faisait tout de même assez bizarre. Il faut dire que se retrouver seul dans la maison de quelqu’un d’autre c’est toujours assez étrange, sauf quand on s’y retrouve pour la cambrioler. Là, c’est tout de suite mieux de se retrouver dans une maison tout seul. En même temps, voler à quelqu’un qui est là, ça doit tout de même être quelque chose d’assez étrange. Lucas était tout de même assez impressionné par ceux qui y arrivaient, c’est clair. M’enfin donc, revenons à nos moutons. Il pensait bien que personne ne serait là aujourd’hui, donc il se levait pour enfiler un t-shirt en plus de son boxer, se disant que s’il prenait quoi que ce soit d’autre, il allait sûrement mourir de chaud, fondre en une flaque de nerd sur le parquet, ce qui doit tout de même être assez difficile à enlever, non ? Il ne savait pas vraiment, il n’avait jamais tenté auparavant.

Sortant finalement de la pièce, il avait un pas un peu trop énergétique pour quelqu’un qui s’était levé depuis peu et le fait qu’il était entrain de chantonner si tôt montrait sûrement clairement qu’il était quelqu’un du matin, contrairement à des tas de gens. La plupart des gens préféreraient sûrement aller se pendre plutôt que d’avoir à se lever tôt et faire des choses. Lui, du moment qu’il n’avait pas la gueule de bois, ça ne le dérangeait pas plus que ça. Au contraire même. Il trouvait que c’était même mieux, comme ça, il pouvait passer tout le temps qu’il voulait le soir à traîner sur son pc, sans rien faire. Mais il n’empêchait que ce n’était pas parce qu’il était bien réveillé qu’il était pour autant attentif. C’est sûrement pour ça que, va savoir comment, il n’avait pas remarqué le barbu à table entrain de manger. Pendant un moment, il s’était donc légèrement dandiné sur le rythme de la musique qu’il chantonnait, sursautant presque entendant une voix. Pendant un moment, il avait vraiment pensé qu’il avait une crise cardiaque. Son regard se portant sur lui, il s’était arrêté en plein milieu de son mouvement. “Salut ?” Demandait-il en haussant vaguement un sourcil pour se diriger vers la cafetière. “T-Vous êtes quelqu’un de la famille ? Ou bien vous êtes quelqu’un qui est venu ici pour tous nous tuer et voler tous les objets de valeur de cette maison ?” Demandait-il en plissant le nez. “Quoique… Vu que vous êtes entrain de manger… Je doute clairement que c’est la deuxième possibilité… Mais je vous ai jamais vu ici, pas que je sois moi même ici depuis longtemps, mais… Archie m’a pas parlé de vous. Du moins… Je me rappelle pas d’une histoire avec un barbu digne d’avoir joué dans une des suites de Thor.” Dit-il en fronçant doucement les sourcils, s’approchant finalement de lui pour lui tendre la main. “Je m’appelle Lucas Leroy. Et vous ? “ C’était tout de même mieux de connaître l’identité de la personne avec laquelle on parle, non ? En temps normal en tout cas, c’était préférable… Mais on ne sait jamais. En temps normal, on se retrouve pas entrain de danser comme un idiot devant un total inconnu, du moins ça ne lui était pas encore arrivé jusque là...

©Justayne ✰ 776 mots



Got a drop in my throat, chill in my bones when no one's around.
See a light and a flare, nobody's there ; they don't hear a sound.
Oh, the burden that I face inside every night.
I'm a stranger when I wake, wake up in your eyes.
When the world I've come to know is a replica of our own forever alone.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 20
Messages : 66
Inscrit le : 28/03/2017
Crédits : Avatar : Hollow Bastion
Mon âge : 36 ans
J'ai emménagé en : août 2016
Mon statut civil : Célibataire
Mon image :
Lucian Solomos
« »
Re: Slow down man... feat. Lucas
Dim 2 Avr - 18:49 - #



Slow down man...
Feat. Lucas.

Lucian n'était pas vraiment le genre de personne qu'on pouvait mettre dans la catégorie de « du matin ». En effet, il lui fallait un certain temps avant de se mettre en route. Il n'allait pas non plus envoyer paître toute personne qui lui adressait la parole avant qu'il ait fini son petit-déjeuner. Mais il ne serait pas à son humeur la plus joviale dès le lever. En plus de ça, il était d'un naturel assez timide. Ce qui n'aidait pas vraiment dans une situation pareille. Rencontrer quelqu'un pendant son petit-déjeuner, de si bon matin, dans une maison qui n'était pas la sienne mais presque, et dans une tenue pareille ? Il y avait de quoi être mal à l'aise. Heureusement, sur le coup, Lucian avait oublié qu'il était aussi peu habillé. Sinon il aurait pu céder facilement à la panique et courir vers sa chambre pour s'y enfermé, pour s'habiller et ne plus en ressortir.

Le grec observa un instant son interlocuteur. Il ne savait vraiment pas ce qu'il était sensé dire ou faire. Alors à défaut d'avoir mieux, il le fixait du regard, plissant les yeux en entendant l'inconnu lui demander si il était un cambrioleur ou un tueur. Avant d'en conclure que vu qu'il était en train de petit-déjeuner, ce n'était pas le cas. Après, il avait bien entendu une comparaison avec Thor. Mais l'arrivant parlait trop vite pour que Lucian n'arrive à suivre clairement et il avait un accent français qui n'aidait pas non plus. Quoique, Lucian avec son accent Ecossais alors qu'il était grec d'origine, n'était pas forcément mieux placé pour se plaindre. C'est juste qu'il ne s'y attendait pas. Il s'écoula un long moment de silence après le discours de Lucas. Lucian continuait de le fixer, comme si il attendait quelque chose de plus. Mais en réalité, c'était juste que son cerveau s'était éteint en court de route. Ce que que lorsqu'il réalisa qu'il était toujours sur terre qu'il se reprit.

- Je ne tue jamais avant un bon repas. C'est une des lois les plus sacrée du Valhalla.

Il s'agissait bien sûr de bêtises. Mais Lucian disait cela avec un tel sérieux que l'on pourrait en douter. Son air fatigué n'aidait pas des masses à faire comprendre qu'il était en train de blaguer. Un nouveau silence s'écoula. A croire qu'il lui fallait du temps à Lucian avant de se mettre en route. En temps habituel, Lucian aurait sans doute fait cette même blague et avec le même sérieux, mais en laissant moins de temps de doute. Il aurait sans doute sourit pour se décrédibiliser ou quelque chose du genre. Mais là, c'était le matin. Il n'avait pas la force de penser à ce genre de détail. Ni même au fait que cela pouvait être assez valorisant d'être comparé à un dieu nordique.

- Tu es… Le copain de Cassandre ou de Archie, c'est ça ?

Maintenant qu'il y repensait, il lui semblait bien que Mary lui avait parlé d'un habitant en plus sous son toit. Cependant, il ne s'en était pas soucié plus que ça, pensant avant-tout à sa famille. Puis étant donné qu'il n'avait aucune idée des relations de son neveu et sa nièce, le doute se posait. Il y eu un nouveau silence avant que Lucian ne se décide enfin à se présenter à ce son tour.

- Je suis Lucy Solomos, le frère de Adrianos.


C'était simple et concis. Il ne fallait pas en demander trop de plus à Lucian. Il n'était pas de ses personnes qui étalent leur vie à qui veut bien l'entendre. Mais vu la circonstance, une petite explication sur la raison de sa présence ici s'imposait. Pour le coup c'était vraiment une très petite explication. Cependant, il n'y avait pas forcément besoin de plus. Pour être sous ce soit, l'arrivant devait savoir par quoi la famille était récemment passé. Et si l'arrivée de Lucian avait été assez soudaine, il fallait s'y attendre. Les Solomos n'étaient pas du genre à oublier leur famille rapidement. Certes, ils n'étaient pas la plus soudées des familles. Quoique, quand Lucian voyait Mary, Cassandre et Archie, il pouvait constater que son frère avait bien mieux réussi en matière de famille unie que leur parents. Il faut dire aussi que ces derniers avaient… Leur manière de procéder. Et elle n'avait pas été au goût d'Adrianos. Lucian, lui, n'avait jamais été difficile de toute façon. Il se contentait de ce qu'on lui donnait, mais cela ne l'avait pas empêcher de partir à son tour. Cependant, ce voyage avait été plus par curiosité que par réelle envie de s'éloigner des Solomos.

© made by Ilyria – 766 mots



The best of us can find happiness in misery
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 18
Messages : 54
Inscrit le : 27/03/2017
Crédits : Justayne pour l'avatar, signature de You_complete_mess
Mon âge : 21 ans
J'ai emménagé en : août 2016
Mon statut civil : célibataire
Mon image :
Lucas Leroy
« »
http://crimsonday.forumactif.com/
Re: Slow down man... feat. Lucas
Mar 4 Avr - 19:10 - #



Slow down man.. Lucian & Lucas ㅡ Lulu²
Se retrouver là, devant son interlocuteur dans un silence quasi malaisant, c’était vraiment plus qu’étrange. Il fallait que Lucas garde en tête le fait qu’il ne devrait peut-être commencé à regarder s’il y avait des personnes dans les pièces dans lesquelles il entrait. Comme ça, au moins, il n’aurait pas à se retrouver une nouvelle fois dans ce genre de situation. Ouais parce que si la honte tuait, il serait clairement mort là tout de suite. Terré dans un trou ou quelque chose comme ça. C’était bien comme truc à faire, non ? Surtout qu’il était entrain de le fixer et en temps normal, c’était lui qui fixait tout le monde, donc, sentir son regard sur lui, ça lui donnerait presque envie de prendre ses jambes à son cou et ce qu’il ajoutait après, ce n’était pas beaucoup plus glorieux. M’enfin, ça ne lui donnait pas plus confiance, même s’il se doutait que ce n’était qu’une plaisanterie… Enfin… S’en était une, n’est-ce pas…? Mais malgré le fait qu’il ne soit pas vraiment en confiance, sa bouche se remettait à parler. “Le Valhalla ? C’est un code d’une confrérie de tueurs ?” Demandait-il en fronçant doucement les sourcils, ça lui disait quelque chose, mais il n’arrivait tout de même pas à mettre le doigt dessus. “Est-ce que c’est comme le crédo de la confrérie des assassins ? Quelque chose dans ce genre-là ?” Ouais, il venait vraiment de faire référence à Assassin’s Creed, mais pour sa défense, ce jeu était tout de même un des meilleurs ! Surtout le deuxième, celui avec Ezio… M’enfin, finalement, il lui demandait s’il était le copain d’Archie ou de Cassandre, ce qui lui faisait doucement froncer les sourcils. “Je ne connais pas encore vraiment Cassandre, mais je ne suis décemment pas le copain d’Archie, je veux dire… Je suis seulement son ami, il est totalement hétéro, en plus ce serait bizarre de sortir avec lui alors que je le considère un peu comme mon frère. En fait, ce serait même un peu dégueulasse en soit… Je suis pas vraiment fan de l’inceste, même si techniquement ça n’en serait pas… M’enfin… Vous m’avez compris…” Dit-il en plissant le nez, continuant de le regarder. Puis, après avoir réfléchi quelque secondes, il se disait que peut-être qu’il n’avait pas voulu dire copain dans ce sens là… “Mais peut-être que vous vouliez juste dire ami ? Je pense que ouais… Ce serait plus logique… Mais du coup, vous avez la réponse ! Je suis un ami d’Archie, on s’est rencontré à la fac à Paris et depuis, on ne s’est plus lâchés ! Enfin… Je ne l’ai plus lâché !” Il n’en avait jamais vraiment eu envie. Mais cette fois, quand il lui avait parlé, il avait plutôt un grand sourire sur les lèvres et finissait par enfin chercher le café qu’il avait voulu prendre auparavant et s’adossait contre le comptoir.

Hochant la tête quand il l’écoutait se présenter. “Lucy ? J’aime bien ce prénom, par contre je ne savais pas qu’il était mixte.” Dit-il en plissant doucement le nez. Il faut dire qu’il ne l’avait jamais entendu sur un garçon auparavant. “Enfin, pas que je juge ça ou quoi que ce soit. Je trouve que c’est déjà débile qu’on assigne un genre à des vêtements alors à des prénoms n’en parlons pas.” Continuait-il et c’est pas faux non ? Le fait d’assigner des genres à toute sortes de choses et à se moquer de ceux qui ne faisaient pas comme ça, c’est quelque chose d’assez crétin en soi, non ? Après, il y en avait peut-être certains qui ne pensaient pas comme ça, il y en avait certainement certains qui ne pensaient pas ça… Mais il n’allait pas commencer à faire tout un discours là dessus, il avait l’impression que son interlocuteur n’était pas encore bien réveillé pour ce genre conversation et c’était assez compréhensible. “Enfin… Peut-être que c’est juste un surnom ? C’est un diminutif ?” Lui demandait-il avant de porter le mug à ses lèvres pour - enfin - prendre une gorgée de la boisson. “Enfin… Sinon… Mes condoléances… Je pense que ça doit être assez difficile pour vous…” C’était la moindre des choses de lui dire ça, non ?

©Justayne ✰ 702 mots



Got a drop in my throat, chill in my bones when no one's around.
See a light and a flare, nobody's there ; they don't hear a sound.
Oh, the burden that I face inside every night.
I'm a stranger when I wake, wake up in your eyes.
When the world I've come to know is a replica of our own forever alone.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 20
Messages : 66
Inscrit le : 28/03/2017
Crédits : Avatar : Hollow Bastion
Mon âge : 36 ans
J'ai emménagé en : août 2016
Mon statut civil : Célibataire
Mon image :
Lucian Solomos
« »
Re: Slow down man... feat. Lucas
Dim 9 Avr - 19:17 - #



Slow down man...
Feat. Lucas.

Lucian voulait bien qu'on lui parle le matin, il n'y avait pas de problème là dessus. Même si il était encore crevé, il n'était pas du genre à aller envoyer paître tout le monde, quoiqu'il arrive. D'ailleurs il aimait bien rencontrer de nouvelles personnes. Si il avait tendance à être plus timide qu'on ne pourrait le croire, sa curiosité le poussait souvent à poursuivre la conversation entamée pour chercher à en apprendre plus. Cependant, il ne fallait pas trop lui en demander non plus. Il avait déjà réussi à blaguer, à sa manière certes, avec son interlocuteur, ce dernier c'était lancé dans un de ces discours… Lucian avait du mal à tout suivre. Dans un premier temps, il allait s'offusquer que l'arrivant lui parle de Thor sans connaître le Valhalla. Et en plus il se permettait de le comparé à une sorte de confrérie. Même pendant son petit-déjeuner, Lucy ne pouvait pas réprimer ses pulsions d'historien.

Lucy émit un petit grognement mécontent et se réinstalla sur sa chaise, pour mieux faire face à son interlocuteur. Il passa une main dans ses cheveux pour les ramener en arrière et entama sur un ton à moitié épuisé et à moitié celui d'un professeur qui commençait sa leçon :

- Le Valhalla, c'est un peu l'équivalent du paradis dans la mythologie Nordique si tu veux. Enfin, c'est là où sont amené les âmes des guerriers les plus braves où ils rejoignent Odin et d'autres dieux pour préparer la bataille finale, le Ragnarök.


Cela se sentait que l'historien était fatigué. Sinon il se serait volontiers lancé dans un cours sur la mythologie Nordique. Ce n'était pas forcément son domaine de prédilection en histoire. Cependant, il avait longtemps étudier les invasions Vikings et donc, il s'était penché sur leur origines, leur culture et leur religion. On ne pouvait pas seulement se baser sur les faits d'une date précise. Pour comprendre, il fallait retourner en arrière, aller chercher les causes, trouver les conséquences, analysé les différents aspects de la société. C'était ce qui rendait le travail de chercheur long et complexe. Mais la question fut vite éludé. Ils en revinrent à quelque chose de plus terre-à-terre. Bien que Lucy aurait volontiers continué sur l'Histoire, il était assez intrigué par l'identité de la personne ne face de lui. Il avait bien eu quelques information de la part de Mary à son sujet. Mais n'en avait retenu que très peu apparemment.

La question était plutôt simple. Cependant, il fallait croire que le brun avait envie de parler. Ou alors qu'il s'emmêlait les pinceaux facilement. En tout cas, si son but était d'embrouillé l'esprit de Lucy, il venait d'y arriver sans grandes difficultés. Le blond essaya bien de suivre hein… Mais son interlocuteur parlait trop vite pour que son cerveau ait le temps d'analyser toutes les informations. Mais le principal était là : Lucas était un ami de Archie. Un ami qu'il considérait comme un frère apparemment. Lucy se contenta de hocher la tête pour montrer qu'il avait comprit. Et comme Lucas commençait à s'éloigner, il se remit à manger tranquillement son petit-déjeuner en pensant la conversation close. Mais apparemment, le brun n'était pas du même avis. Il avait à peine fini de faire son café, qu'il revenait déjà à la charge.

Lucas se mit alors à commenter le prénom de Lucy avec ces histoires de genre et tout ça. Mais encore une fois, l'esprit du blond n'avait pas suivit et il se contentait de hocher la tête pour faire croire à son interlocuteur qu'il avait comprit. Il lui demanda alors si il s'agissait d'un diminutif et lui adressa ses condoléances. Lucy fit un petit signe de la main pour montrer que ce n'était pas si grave et qu'il n'avait pas très envie d'en parler non plus. Cela faisait trop peu de temps encore qu'il avait perdu son frère pour avoir envie d'en parler aussi facilement. Le blond préféra répondre à la question de Lucas, qui, inconsciemment, avait lancé le jeu préféré de Lucy.

- C'est bien un surnom. Le diminutif de Lucifer.

Lucian était des plus sérieux en disant ces mots. Pas un sourire, pas une lueur dans son regard pour indiquer qu'il s'agissait d'une blague. Mais c'était ça son humour. Il avait cette capacité à raconter n'importe quoi avec un air tellement sérieux, qu'il arrivait même à faire douter les autres de leur vérités et de leur logique. Lucy était terrible pour ça.



© made by Ilyria - 736 Mots
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 18
Messages : 54
Inscrit le : 27/03/2017
Crédits : Justayne pour l'avatar, signature de You_complete_mess
Mon âge : 21 ans
J'ai emménagé en : août 2016
Mon statut civil : célibataire
Mon image :
Lucas Leroy
« »
http://crimsonday.forumactif.com/
Re: Slow down man... feat. Lucas
Lun 17 Avr - 16:58 - #



Slow down man.. Lucian & Lucas ㅡ Lulu²
Lucas gardait toujours son regard totalement rivé sur le blond parce qu’en fait, il ne savait pas vraiment ce qu’il pourrait faire d’autres que le regarder. Ouais parce qu’il doutait bien que s’il tentait de le fuir, de prendre ses jambes à son cou, ça ne marcherait pas. Du moins, il n’en doutait pas du tout une seconde. Ouais parce qu’il risquerait sûrement de revoir le garçon après quelques temps. Sûrement même dans la même journée et il ne pouvait décemment pas s’enfuir et le laisser en plan pour se taper la honte quelques heures plus tard. Il avait beau avoir l’habitude de ce genre de choses, ce n’était pas pour autant qu’il en était fan. Il était d’ailleurs presque persuadé que personne de normalement constitué aimait le fait de se prendre la honte, sauf les personnes que ça excitait. Ouais, parce qu’il était presque persuadé d’avoir lu quelque chose sur ce fétichisme un jour. Ouais, en fait, il était quasiment persuadé que c’était le cas de tous les trucs du genre BDSM, non ? Ouais, le fait de se faire frapper ou totalement dominé, quelque chose comme ça, c’est un peu humiliant, non ? Enfin, c’était ce qu’il pensait, peut-être que les personnes qui étaient adeptes de ça, c’était différent.
M’enfin bon, ce n’était pas vraiment le moment de penser à ça, c’est sûr. Surtout qu’ils parlaient plutôt de mythologie nordique, ce qui n’avait pas vraiment de lien avec ce qui lui passait par la tête. Du moins, il n’était pas sûr qu’il y avait un lien entre les deux, même s’il était persuadé que s’il y pensait assez longtemps, il trouverait un lien, mais il se disait que ce ne serait pas le moment de chercher ça. Peut-être qu’il y réfléchira plus amplement quand il sera seul et viendra embêter quelqu’un pour voir si ce qu’il pensait là-dessus avait du sens. Il irait sûrement aller voir Archie. Il se voyait mal aller voir Thor - Lucy - et lui parler du lien entre la mythologie nordique et le BDSM, ce serait tout de même assez bizarre. Bref. Revenons à nos moutons et tentons d’arrêter de nous égarer. Ce ne serait pas plus mal.
”Il faudra que je fasse plus de recherches sur ce sujet, il a vraiment l’air intéressant.” Et quand quelque chose intéressait Lucas, vous pouvez être sûr qu’il en lirait des pages entières, que ce soit sur Wikipédia ou dans des livres. Ouais, faut dire qu’il aimait bien avoir du savoir sur toutes sortes de choses, mais ça, c’est un peu le cas de tout le monde, non ? Va savoir. il devait bien y avoir des gens qui s’en foutaient totalement, non ?

Finalement, le sujet dérivait bien rapidement, changeant même totalement, n’étant plus vraiment des plus intellectuel, mais plutôt du domaine des relations. Et voilà que Lucas se mettait à parler encore et encore sans jamais s’arrêter, ce qui devait tout de même être assez fatiguant en soi, non ? Il n’en doutait pas une seconde, surtout quand on entends tout un monologue dès le matin. Le pire dans tout ça, c’était qu’il ne faisait même pas exprès, c’était juste que ça lui passait par l’esprit et qu’il disait tout ce qu’il pensait, toujours. Il s’arrêtait jamais. Mais il avait tout de même répondu à la question, disant qu’il était bel et bien un ami du blondinet, ce qui s’était apparemment fait comprendre d’après ce petit hochement de tête. De toute manière, s’il n’avait pas compris, il aurait pu une nouvelle fois lui expliquer encore et encore, même s’il pensait bien que ça ne servirait pas à grand chose.
Finissant par lui adresser ses condoléances, il fut assez étonné de le voir tout simplement faire un signe de la main, comme si ce n’était rien. Il se disait que c’était sûrement qu’il n’avait pas vraiment envie de parler de ce genre de chose, et il pensait bien qu’il ne lui en parlerait pas en fait. Il en parlerait sûrement avec Madame Salomos. Ce serait beaucoup plus logique en fait.
Puis, sa question se posait sur son nom afin de savoir s’il était un diminutif. Inutile de dire qu’il avait quasiment tapé un beug quand il lui disait que c’était le diminutif de Lucifer. “Euh..” C’était la seule chose qu’il avait réussi à dire, ouvrant légèrement la bouche, tentant de voir si c’était une blague ou non. Le pire, c’était qu’il avait l’air hyper sérieux, comme lorsqu’il lui disait qu’il était un tueur, ce qu’était tout de même assez perturbant. Il commençait à se reposer la question sur le fait que ça ne se fasse ou pas, le fait de partir en courant. “Lucifer ? Est-ce que ça a été choisi à cause du sens du nom ou bien le côté satanique ? Je dois avouer que c’est tout de même assez perturbant. J’ai jamais entendu ce prénom auparavant… Mais c’est étonnant parce que c’est tout de même joli.. Puis à la base… C’était pour caractériser le meilleur ami de Dieu qui était plutôt beau garçon.. Donc, c’est pas étonnant que des personnes attrayantes d’un point de vue s’appelle comme ça.” Dit-il avant de plisser légèrement les yeux, plantant son regard dans le sien. “A moins que tu te foutes totalement de ma gueule ?”

©Justayne ✰ 870 mots



Got a drop in my throat, chill in my bones when no one's around.
See a light and a flare, nobody's there ; they don't hear a sound.
Oh, the burden that I face inside every night.
I'm a stranger when I wake, wake up in your eyes.
When the world I've come to know is a replica of our own forever alone.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 20
Messages : 66
Inscrit le : 28/03/2017
Crédits : Avatar : Hollow Bastion
Mon âge : 36 ans
J'ai emménagé en : août 2016
Mon statut civil : Célibataire
Mon image :
Lucian Solomos
« »
Re: Slow down man... feat. Lucas
Mer 19 Avr - 22:24 - #



Slow down man...
Feat. Lucas.

Même si c'était le matin, Lucy n'était pas trop déçu par son début de cours sur la mythologie nordique. Il était même plutôt content d'avoir trouvé une oreille attentive semblait vraiment prêter attention à ce qu'il disait. Ce n'était pas souvent que ça arrivait. Pour une raison que Lucy avait encore du mal à saisir, il existait en ce bas monde, un bon nombre de personnes qui ne portaient absolument aucun intérêt à l'Histoire et toutes ces subtilités. Ce domaine étant toute la vie du blond, il n'arrivait pas à s'imaginer qu'on puisse faire sans. En même temps, il n'y aurait pas de monde actuel si il n'y avait pas eu toute son histoire avant. C'était d'une logique implacable. On devait tout à notre histoire et celle de nos ancêtres. Comment pourraient-ils si ils n'avaient pas des bases hein ? L'Histoire donnait une base et une raison de vivre à tout humain.

Lucy aurait pu dire tout ça à son interlocuteur ou poursuivre son cours. Mais son esprit était trop endormit pour y songer. Il se contenta de hocher la tête avec une sorte de petit sourire aux lèvres. Il n'était guère capable de mieux dans l'immédiat. C'était déjà beaucoup lui demander que de faire fonctionner son cerveau à une heure pareille. Certes, il n'était pas très tôt. Mais le décalage horaire n'aidait pas. Puis peut-être que ce qu'il avait bu la vieille avec son neveu non plus. Quoique, il lui semblait avoir déjà bu plus que ça dans sa vie. Et il savait à quoi ressemblait une bonne gueule de bois. C'était bien moins agréable que ce qu'il ressentait en ce moment. Non, pour le moment, il était juste fatiguer. Il venait à peine de sortir de son lit. Et il sentait que le monde des rêves n'était toujours pas très loin de son esprit. Il en faudrait peu pour qu'il se rendorme de suite.

- Ca l'es.

Le blond n'avait pas grand-chose à dire de plus. Il aurait pu conseiller des ouvrages à Lucas. Il aurait pu lui faire une liste de musées à visiter aussi. Le problème, c'était que Lucy ne connaissait pas encore très bien la région. Or, en dehors du musée de Brisbane, il ne connaissait pas grand-chose. Puis la Mythologie Nordique, c'était liés aux peuples scandinaves, ce qui n'avait pas grand-chose à voir avec l'histoire de l'Australie. Donc il devait bien y avoir un musée qui traitait des Vikings et de leurs invasions sur ce continent. Mais bien moins qu'en Europe. Surtout que là-bas, ils bénéficiaient de même de lieux marqués par le passage des barbares du Nord. Lucy aurait presque pu arriver à en regretter qu'ils ne soient pas toujours en Ecosse. Si ça avait été le cas, Lucas se serait retrouver avec plus d'ouvrages à consulté et de lieux à visiter qu'il ne pourrait l'imaginer.

C'était décidément facile de perturber ce jeune là. Même si il était fatigué, Lucy était assez amusé de voir l'effet que son annonce avoir sur Lucas. Il semblait déstabilisé et ne pas savoir quoi répondre. Hésitant entre la peur de Lucifer, le démon Roi des Enfers, ou se montrer admiratif de Lucifer, le faiseur de Lumière, Archange de Dieu. Lucas sembla s'embrouiller dans ses propres explication et Lucy le laissa faire. Il fronça simplement les sourcils vers la fin de son raisonnement. Puis le jeune fini par comprendre de lui-même que son interlocuteur c'était fichu de lui. Personne n'appelait son enfant Lucifer, pour des raisons évidentes. Personne ne voulait avoir le diable comme enfant. Et même si quelques satanistes auraient pu y songer, il y avait tout de même des régulations à ce niveau, et Lucy doutait qu'il existe un état qui accepte le prénom de « Lucifer ».

Lucy resta silencieux un petit instant encore, histoire de cultiver un peu le suspense et laisser planer le doute un peu plus longtemps. Puis, il finissant ce qu'il restait de son jus d'orange d'une traite, il afficha un petit sourire malicieux.

- En effet.


C'était assez court comme réponse. Lucy aimait prendre son temps. Il n'était pas un très grand bavard en général non plus. Enfin, il attendit quelques seconde avant de continuer :

- Lucy, pour Lucian.

Techniquement, avec Lucifer, on était pas très loin de Lucian, étymologiquement parlant… Et de Lucy non plus d'ailleurs. Ils avaient tous la lumière pour base. Et Lucian était tout simplement le masculin de Lucy d'ailleurs. Il ne fallait pas aller chercher bien loin. Le blond redevint silencieux et poursuivit son petit-déjeuner avant de revenir sur un détail qui lui fit froncer de nouveau les sourcils.

- Je suis une personne… Attrayante ?

Lucy avait un peu de mal à vouloir où voulait en venir son interlocuteur par l'utilisation d'un tel adjectif. Parce que clairement, ce n'était pas par ses discours que Lucy avait pu s'illustrer comme quelqu'un d'attrayant. Il n'aurait d'ailleurs jamais utiliser ce mot pour décrire sa propre personne. Mais le point de vue de son interlocuteur l'intéressait. Lucy était curieux de savoir ce qui l'avait poussé à dire cela. Même si clairement, son interlocuteur n'avait pas l'air d'avoir réfléchit beaucoup quand de faire tout son discours.

© made by Ilyria – 878 Mots
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 18
Messages : 54
Inscrit le : 27/03/2017
Crédits : Justayne pour l'avatar, signature de You_complete_mess
Mon âge : 21 ans
J'ai emménagé en : août 2016
Mon statut civil : célibataire
Mon image :
Lucas Leroy
« »
http://crimsonday.forumactif.com/
Re: Slow down man... feat. Lucas
Dim 30 Avr - 13:39 - #



Slow down man.. Lucian & Lucas ㅡ Lulu²
Lucas se contentait de hocher doucement la tête alors qu’il l’entendait parler, quand il lui disait que c’était un sujet intéressant. Puis, en fait, il ne voyait pas vraiment ce qu’il pourrait lui raconter maintenant, ce qu’il pourrait rajouter à tout ça. Enfin, tout ça, c’était sûrement dire beaucoup parce que bon… il ne pouvait pas vraiment dire que le garçon face à lui, c’était quelqu’un qui avait vraiment l’air bavard. Peut-être que c’était parce qu’il n’était pas réveillé, qu’il était trop tôt ou peut-être que Lucas usait tout l’air dans cette pièce en parlant encore et encore, comme s’il n’arrivait plus à s’arrêter. Il se demanderait presque comment faisait Lucian pour toujours continuer de l’écouter parler alors que bon… Toute personne rencontrant quelqu’un aurait sûrement envie de s’en aller sans jamais se retourner. Ce serait sûrement quelque chose de logique à faire, mais en tout cas, il faut croire que ça ne l’était pas pour lui. Ou peut-être qu’il avait juste la flemme de se lever, qui sait ?

Il avait été plutôt fier de comprendre que l’adulte se foutait de lui, même si ça lui avait prit un petit moment tout de même, mais en même temps… On ne sait jamais, tout le monde peut donner des noms bizarres, des prénoms à coucher dehors à leurs gamins. La preuve, il y a bien des gens qui appellent leur enfant Clitorine et son personnage préféré dans un comics s’appelait Forsythe. Clairement des noms à coucher dehors, alors bon… Pourquoi pas Lucifer ? Lucas avait toujours trouvé que c’était un très beau prénom. Il faut dire que c’était un prénom qui voulait dire porteur de lumière à la base, ce n’était pas comme si Lucifer avait réellement été le pire de tous. Il n’avait simplement pas aimé que Dieu se détourne de lui pour les humains. Lucas aurait probablement réagi de la même manière. De plus, d’après ce qu’il avait lu, même s’il n’avait pas fait des tas de recherches, l’écrit sataniste n’était pas si pire. Bon, il n’avait vu que quelques points, mais bon. Tout ça pour dire qu’il avait compris qu’on se foutait de lui, même si ça avait tout de même prit quelques temps. “Je suis outragé.” Se contentait-il de dire avec un petit rire une fois qu’il lui avait dit, après son petit moment de suspens.
Il continuait de le regarder, plissant doucement les yeux quand il l’écoutait lui répondre après quelques secondes, lui disant son prénom. Avec les pauses qu’il faisait, il pourrait clairement être comédien à faire des pauses aussi dramatiques, c’était plutôt amusant quand on regarde. Il serait presque au point de lui dire ça, mais il n’avait pas vraiment envie de se prendre un coup de poing en pleine tronche. Bon, il ne doutait pas qu’il avait plutôt l’air d’un gros nounours, mais bon… On ne sait jamais. “Je trouve aussi que c’est plutôt joli comme prénom, même si c’est clairement moins original que Lucifer.” Mais bon, niveau originalité de prénom, il n’était pas vraiment sûr de pouvoir parler. il s’appelait Lucas, quoi. On ne pouvait pas dire que c’était le top du top niveau prénom.
Il finissait par se faire une autre tasse de café, la portant à ses lèvres quand il entendait la question de Lucy sur le fait que Lucas avait dit qu’il était attrayant. “Oui, même si je devrait plutôt dire attirant ? Lucifer était apparemment un des êtres le plus beau, donc… Et je veux dire vous, êtes tout de même un Solomos ! Les Solomos ont un charme fou.” Il n’y avait qu’à regarder ceux qu’il connaissait pour voir que ces personnes étaient d’une grande beauté. Il devait y avoir des gênes pas mal courant dans la famille, vous pouvez en être sûr. “Mais bon, je disais ça comme un compliment, pas pour rendre cette conversation malaisante ou perturbante..”. Lui dit-il en plissant doucement le nez. “Je réfléchi pas beaucoup en fait avant de parler, je dis toujours ce que je pense. C’est tout de même beaucoup mieux de faire ça, non ? Je ne sais pas trop en fait.” Peut-être que ce ne serait pas vraiment intelligent de toujours dire ce qui nous passe par l’esprit, si ?

©Justayne ✰ 707 mots



Got a drop in my throat, chill in my bones when no one's around.
See a light and a flare, nobody's there ; they don't hear a sound.
Oh, the burden that I face inside every night.
I'm a stranger when I wake, wake up in your eyes.
When the world I've come to know is a replica of our own forever alone.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 20
Messages : 66
Inscrit le : 28/03/2017
Crédits : Avatar : Hollow Bastion
Mon âge : 36 ans
J'ai emménagé en : août 2016
Mon statut civil : Célibataire
Mon image :
Lucian Solomos
« »
Re: Slow down man... feat. Lucas
Sam 13 Mai - 19:40 - #



Slow down man...
Feat. Lucas.

C'était le matin, c'était un peu difficile pour tout le monde normalement. Donc Lucas pouvait avoir le mérite d'avoir réussi à faire rire Lucian avec sa réaction. C'était un peu exagéré de se sentir outré pour si peu. Mais c'était ce qui était drôle justement. Même si il n'aimait pas trop être déranger dès le matin. Lucy aimait bien ce petit gars, il était sympa. Il comprenait qu'il puisse s'agir d'un ami d'Archie. Même si ils ne se ressemblaient pas dans leur façon d'agir, justement, ils devaient se compléter. Après, Lucy ne pouvait pas trop juger non plus. Il n'était pas là depuis très longtemps. Ca ne faisait qu'une nuit et quelques heures de plus quoi. Il n'avait même pas eu l'occasion de voir Cassandre non plus d'ailleurs. Mais si cette dernière était sortie hier soir, elle était peut-être rentré dans la nuit pour partir tôt ce matin. Ou elle n'était pas rentré du tout.

Lucy n'était pas le père des Solomos, il ne pouvait pas dire grand-chose à ce sujet. Puis Cassandre était assez grande pour savoir ce qu'elle voulait faire. De ce que lui avait dit Mary, Lucy savait qu'en plus les enfants étaient tous les deux des personnes responsables. Bref, ce n'était pas vraiment là le sujet. Lucas assura qu'il aimait bien le prénom Lucian aussi, même si c'était moins original que Lucifer pour le coup. Lucy haussa les épaules. Il n'avait pas tort. Mais bon, ce n'était pas comme si il avait pu y faire grand-chose. Il fini d'avaler son jus d'orange avant de répondre :

- Merci. C'est la même racine latine. C'est moins original, certes, mais ce n'est pas vraiment comme si j'avais choisit non plus.

Peu importe l'âge qu'on avait, personne n'avait eu l'occasion de choisir son prénom. Même les enfant abandonné par leur parent, c'était un autre adulte qui décidait comme on devrait l'appeler. A moins qu'une personne ne décide de changer de nom. Mais administrativement parlant c'était tout de même très compliqué, de ce que Lucian en savait. Puis ce n'était pas comme si il avait tenté de se renseigner à ce sujet. Il aimait bien son prénom aussi. Pourquoi il en changerai ? Cela serait se prendre la tête pour rien. Et il était presque sûr que si il n'osait, ne serait-ce qu'y songer, sa mère ferai un scandale terrible et il en entendrait encore parlé pendant des siècles.

Il n'empêche, Lucian était assez perturbé par le commentaire qu'avait fait le brun. Il n'avait jamais été très à l'aise avec les compliments en général et donc avait tenté de demander des explications. Pas pour mettre son interlocuteur mal à l'aise, mais pour se rassurer lui-même surtout. Il ne manquerait plus que le meilleur ami de son neveu passe son temps à le mater. Ce serait tout de même super gênant. Pour le coup, Lucian n'oserai même plus sortir de sa chambre. D'ailleurs, heureusement qu'il n'avait toujours pas remarqué la tenue dans laquelle il était, sinon il aurait paniqué bien plus sérieusement.

- Mmh… Merci j'imagine…


Lucy ne voyait pas trop ce qu'il pouvait dire d'autre. Même si ce n'était pas l'intention de Lucas, la situation de base était déjà assez perturbante comme ça. Le brun ajouta qu'il disait toujours tout ce qui lui passait par la tête et qu'il trouvait que c'était pas plus mal.

- J'avais cru remarquer. Et je ne sais pas trop non plus. Tu parle beaucoup, c'est un peu compliqué à suivre.

Niveau franchise, Lucy n'était pas le mal non plus. Il ne faisait pas là un reproche à Lucas, il ne faisait qu'un constat. Comme souvent d'ailleurs. Lucian n'était pas de ceux qui s'embêtaient à donner son jugement sur tout et n'importe quoi. Il constatait les faits, c'était déjà bien de son avis. En attendant, l'historien avait presque fini son petit-déjeuner. Il alla ranger de qu'il avait utilisé et… C'est à cette instant qu'il réalisa qu'il n'était toujours pas habillé. Cela du ce lire dans son regard qu'il était lui même choqué. Il s'éclaircit la voix avant de rajouter.

- Oh merde… je… Désolé… j'avais pas remarqué que… je reviens…

Il s'éclipsa alors en direction de sa chambre pour passer une tenue plus convenable. Et plus passer une tenue même tout simplement. Avant de revenir dans la cuisine. Il ne savait pas trop pourquoi il était revenu d'ailleurs. Mais il se sentait un peu coupable de laisser le brun tout seul comme ça.

© made by Ilyria – 738 Mots



The best of us can find happiness in misery
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 18
Messages : 54
Inscrit le : 27/03/2017
Crédits : Justayne pour l'avatar, signature de You_complete_mess
Mon âge : 21 ans
J'ai emménagé en : août 2016
Mon statut civil : célibataire
Mon image :
Lucas Leroy
« »
http://crimsonday.forumactif.com/
Re: Slow down man... feat. Lucas
Sam 24 Juin - 20:48 - #



Slow down man.. Lucian & Lucas ㅡ Lulu²
Il hochait la tête en l’écoutant parler, c’est vrai, il ne l’avait pas choisi son nom, mais en même temps, c’est le cas de tout le monde, non ? Vous imaginez tout de même si quelqu’un choisissait son propre prénom à la naissance ? Lucas pensait bien que tout le monde s'appellerait ‘areuh’ ou une autre connerie du genre vachement perturbante. Beaucoup de gens ne seraient d’ailleurs, probablement pas pris au sérieux à cause de ça, vous pouvez en être sûr. Du moins, Lucas ne les prendrait probablement pas au sérieux. Ouais, même si techniquement, il ne faut pas juger quelqu’un par un de ses attribut physique ou par son nom ou prénom. C’est vrai quoi, il ne faut pas mettre toutes les personnes partageant un même trait dans le même sac. Il devait bien y avoir des Kevin à quelque part dans ce monde qui n’étaient pas totalement con et chiant, non ? Va savoir. Une partie de lui en doutait tout de même un minimum, parce qu’il en avait connu la masse des Kevin, et qu’ils lui sortaient tous par les yeux. Mais bon, ça c’est une toute autre histoire. Non ? Va savoir. Il ne sait même plus où il voulait en venir avec toutes ces conneries... “J’en doutes pas. De toute manière, je pense bien que si tu l’avais choisis, ça aurait été clairement été moins philosophique, non ?” Demandait-il en haussant un sourcil. “Enfin, vu l’âge où un nom est choisi.” Lui, il était quasiment persuadé qu’il s’appelait genre… Zazoz s’il avait choisi son nom, parce qu’il le disait beaucoup quand il savait pas parler, mais que pour lui, ça voulait dire cheveux quand il était gosse.
M’enfin bref, finalement, il l’avait complimenté de manière totalement maladroite parce qu’en fait… Ce n’était clairement pas un but pour le draguer, s’il y avait un Salomos qu’il avait voulu draguer, ce serait un Salomos un peu plus féminine et un peu plus jeune. Pas qu’il soit vieux, hein, mais disons qu’il était tout de même un peu plus sous le charme de Cassandre que Lucian. Ce qui serait probablement un comble pour lui d’ailleurs, il n’en doutait pas une seule seconde. “Mh… De rien ?” C’est bien la chose à dire dans ce genre de situation, non ? Ouais, ou bien, on peut dire aussi ‘il y a pas de quoi’, d’ailleurs, c’est apparemment la chose à dire. Ou bien ‘tout le plaisir est pour moi’, ce genre de connerie. Ouais, parce qu’un jour, quelqu’un l’avait engueulé quand il faisait un stage parce qu’il n’arrêtait pas de dire de rien. Il se rappelle même que l’homme arrêtait pas de dire ‘mais on te dis merci pour quelque chose petit con !’ et c’était d’ailleurs plus que perturbant, vous n’imaginez même pas. Mais bon… Il avait l’habitude de dire ‘de rien’, alors laissez-le tranquille, bordel. “Désolé ?  Je sais qu’il y a beaucoup de gens que ça embête que je parle beaucoup, que je parle tout le temps. Si tu savais à quel point Archie avait envie de m’en foutre une au départ, mais bon, il n’est pas le seul.” Il haussait vaguement les épaules. Il connaissait aussi bien la phrase ‘ta gueule, Lucas’. Parfois, il la sortait même lui-même quand il voyait les regards noirs se diriger vers lui, on peut dire que c’est tout de même assez amusant parfois. Ouais, il a une notion du mot ‘amusant’ assez bizarre, mais que voulez-vous ? “Peut-être que je devrais moins parler dès le matin, ça aiderait probablement à la compréhension.” Ouais, parce que quand on a la tête dans le cul, on a pas non plus envie de faire des tas de recherches sur il ne sait quoi, de trop réfléchir. Il comprenait totalement ça, ça lui arrivait aussi assez souvent, le fait de ne pas avoir envie de réfléchir. Puis finalement, il le voyait arborer un air assez choqué avant de s’en aller, probablement pour aller s’habiller ou quelque chose dans ce genre.
Pendant ce temps, Lucas avait fini par faire une autre tasse de café, parce que le café c’est la vie et probablement la chose qui lui permets de tenir tous les jours sans avoir envie de crever en fin de journée et il s’était assis en tailleurs, au sol. Ouais, il savait pertinemment qu’il y avait des chaises parfaitement bien pour s’asseoir, mais pour être totalement honnête, il était habitué à s’asseoir par terre comme un clochard, il le faisait chez lui, dans les couloirs et parfois même dans la rue, mais que voulez-vous. “J’aurais pas pensé que t’allais revenir. Je pensais t’avoir fait fuir.” Dit-il d’un air amusé avant de prendre une gorgée de sa boisson.

©Justayne ✰ 785 mots



Got a drop in my throat, chill in my bones when no one's around.
See a light and a flare, nobody's there ; they don't hear a sound.
Oh, the burden that I face inside every night.
I'm a stranger when I wake, wake up in your eyes.
When the world I've come to know is a replica of our own forever alone.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 20
Messages : 66
Inscrit le : 28/03/2017
Crédits : Avatar : Hollow Bastion
Mon âge : 36 ans
J'ai emménagé en : août 2016
Mon statut civil : Célibataire
Mon image :
Lucian Solomos
« »
Re: Slow down man... feat. Lucas
Mar 27 Juin - 17:48 - #



Slow down man...
Feat. Lucas.

Lucian avait bien sûr déjà longuement songer à ce qu'aurait pu être son nom. Tous les enfants à un moment donné en venait à blâmer leur parent de ne pas les avoir nommé différemment. Jamais personne n'était content de ce qu'il avait de toute façon. Mais Lucy c'était plutôt vite fait à l'idée. De toute façon, il n'était pas un rebelle dans l'âme. Au contraire, il était quelqu'un de très posé qui prenaient les choses comme elles venaient. Donc il n'allait pas faire tout un scandale pour son propre prénom. Surtout qu'au final il lui plaisait bien. Il trouvait que sur ce point, ses parents avaient été gentil avec eux. Adrianos, Lucian, Héra. Il n'y avait pas quoi de se plaindre. Surtout que leur prénom leur allait étrangement bien à chacun d'entre eux. Même si Lucy doutait parfois d'avoir beaucoup de point en commun avec une lumière.

On ne pouvait pas dire que Lucas manquait d'imagination. Il se posait même des questions assez étranges. Tout du moins, il en arrivait à des conclusions auxquelles Lucy n'aurait sans doute jamais pensé. Enfin pas aussi tôt le matin. Là tout de suite, c'était même un miracle qu'il réussisse à tenir une conversation plutôt construite avec quelqu'un.

- C'est sûr. Si chacun avait du choisir à la naissance ça ne ressemblerait pas à grand-chose.


Si on prenait comme référence la première chose qu'un bébé disait à la naissance, tout le monde ne porterai des cris insupportable comme nom. Ce serait sans doute très drôle comme perspective, l'âme de Viking qui dormait en Lucian aimait bien ça. Oui, Lucy n'avait pas de sang de Viking, mais on lui avait déjà dit qu'il en avait le look et il avait assez longuement étudier cette période pour pouvoir se dire avoir un Viking quelque part dans l'âme qui aimait hurler comme un porc sur le champs de bataille et manger comme dix et boire comme quinze à chaque repas.

Lucian n'aimait pas les compliments. Il ne savait jamais quoi faire de ces trucs là. Donc à défaut d'avoir mieux, il remercia Lucas qui ne s'étala pas non plus sur le sujet en ce contentant d'un « de rien ». Lucy trouva ça parfait et n'avait pas l'intention d'en dire plus. Si on pouvait éloigner ça rapidement, il trouvait ça tout aussi bien. Le brun s'excusa alors de trop parler lorsque Lucian lui fit ce reproche. Mais apparemment, il n'était pas le premier à lui dire. En temps normal, Lucy aimait écouter les autres. N'importe qu'elle histoire réussissait à le passionner, mais dès le matin, lui aussi avait ses limites. Il était humain après tout.

- Sans doute. J'ai pas de problème avec les gens qui parlent… Mais je suis pas trop du matin et avec le décalage horaire, c'est pas le top, non plus, désolé.

Le blond ne savait pas trop pourquoi il s'excusait, mais c'était sortis tout seul. Puis soudainement, il se rendit compte de la tenue dans laquelle il était ce qui le mit tout de suite mal à l'aise et le força à fuir la place. Vraiment quelle honte, se présenter en sous-vêtement, comme ça, devant un type qu'il ne connaissait pas. Il fini tout de même par revenir, sans trop savoir pour quoi et retrouva son interlocuteur qui semblait l'attendre patiemment assis par terre, avec une autre tasse de café.

- Hm… Je pensais pas revenir non plus. Mais je me suis rappelé que je n'avais rien de mieux à faire. Et quitte à vivre ici…

Lucian haussa les épaules. Il ne disait pas ça méchamment. C'était juste ce qu'il pensait et c'est vrai qu'il avait songé un instant à rester dans sa chambre. Mais il n'aimait pas l'idée d'être enfermé. Surtout avec les températures qu'il y avait ici.

- Peut-être que tu devrais boire moins de café, ça t'aiderai à être moins speed le matin.

C'était juste un conseil comme ça, donné un peu au hasard. Lucian n'avait pas vraiment l'impression que le café lui faisait tant d'effet que ça. Puis dans le fond, il s'en fichait pas mal si Lucas avait envie de s'enfiler plein de tasses de café à la suite. C'était juste avec ce qu'il avait dit tout à l'heure… Sinon tant mieux pour lui s'il était du matin, non ? C'était toujours plus sympa que de faire la gueule.

© made by Ilyria – 722 Mots



The best of us can find happiness in misery
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 18
Messages : 54
Inscrit le : 27/03/2017
Crédits : Justayne pour l'avatar, signature de You_complete_mess
Mon âge : 21 ans
J'ai emménagé en : août 2016
Mon statut civil : célibataire
Mon image :
Lucas Leroy
« »
http://crimsonday.forumactif.com/
Re: Slow down man... feat. Lucas
Lun 3 Juil - 18:03 - #



Slow down man.. Lucian & Lucas ㅡ Lulu²
Il se contentait de hocher la tête quand il l’entendait parler, parce que c’est pas faux. Et puisqu’il n’y a pas vraiment d’autre chose à répondre face à ça. Ce n’était pas comme s’il allait lui faire tout un discours sur les prénoms un peu bizarre que des tas de gens pourraient se donner. Quoiqu’il y a déjà des enfants qui ont des noms totalement bizarre sans avoir besoin de ça. Par exemple, le prénom Clitorine. C’est tout de même assez triste pour un gosse de s’appeler comme ça, clairement. Les parents qui donnent ce genre de noms à leur enfants, c’est clairement des parents qui n’en voulaient pas ou qui sont un peu sadique sur les bords. Mais bon, après chacun ses goûts comme on dit. Même si certains sont plus louches que d’autres. Clairement.
Il hochait la tête en l’écoutant parler, ouais c’est claire que se faire agresser dès le matin… C’est probablement pas le rêve de tout homme. Surtout avec le problème de décalage horaire qui fait probablement qu’il a encore plus la tête dans le cul que d’habitude. Lucas dirait bien qu’il comprends son problème de décalage horaire, mais en fait… Comme il avait un rythme de sommeil déjà bien bizarre quand il habitait en France… Il ne pouvait pas dire que ça changeait beaucoup en fait. Puis de toute manière, il était clairement habitué à être fatigué… Donc on va faire comme si de rien n’était. « Ouais, c’est vrai que ça doit être assez compliqué dans cette situation-là, désolé. » Poursuivait-il, grimaçant doucement. Ouais bon, s’il ne voyait pas vraiment pourquoi Lucian s’excusait, il savait pourquoi il le faisait lui-même étant donné qu’il jouait entre autre avec son cerveau et lui faisait passer un sale quart d’heure. Il avait tout de même pas de chance le pauvre. M’enfin bon, il le regardait bien rapidement partir.
Et à sa plus grande surprise, il était revenu ! D’ailleurs, pour trouver Lucas assied au sol comme un con avec un café entre les mains. Encore. « Autant savoir avec qui tu va passer du temps pendant que tu vis ici. » Dit-il en haussant vaguement les épaules. C’était bien la meilleure chose à faire, faire connaissance avec tout le monde, histoire de bien pouvoir s’intégrer dans cette maison. Ouais, bon, même si de toute manière, Lucian serait intégré étant donné qu’il faisait partie de cette famille, mais bon… Vous voyez ce que Lucas essaie de dire, ne faites pas semblant. « C’est vrai que c’est pas un mauvais conseil. » Peut-être qu’ouais, au moins, comme ça, il aurait moins d’énergie à revendre le matin… Ouais, bon, peut-être. Il n’était pas persuadé que ça changerait beaucoup, mais qui sait. Il n’était pas persuadé que la caféine faisait vraiment effet sur lui, si ce n’est un peu le réveiller, ou le maintenir éveiller durant les partiels. « Mais en fait, je pense bien que j’en bois plus par habitude que pour me réveiller en fait. » C’est sûr que lorsqu’on en boit tous les jours, on s’habitue à force. Ça devient une espèce de tic ou il ne sait trop quoi. Il ne sait pas ce qu’il ferait s’il était séparé de son café. Il irait probablement se mettre en PLS pendant un petit moment. « Avant, tu m’as parlé de décalage horaire d’ailleurs, d’où est-ce que tu viens ? De Grèce ? » S’il se souvenait bien, les Solomos viennent de ce pays, non ? Bon, après si ça se trouve, Lucian avait déménagé comme Archie l’avait fait pour venir à Paris. Va savoir. Si ça se trouvait, il était en Afrique du Sud ou il ne sait pas trop quel pays. Quoiqu’il n’a pas l’air assez bronzé, comme s’il avait passé un bon moment au soleil, donc bon… Il en doutait tout de même un minimum. Mais bon, après va savoir. Peut-être qu’il mettait beaucoup de crème solaire, qu’il se baignait dedans. Qui sait ?

©Justayne ✰ 658 mots



Got a drop in my throat, chill in my bones when no one's around.
See a light and a flare, nobody's there ; they don't hear a sound.
Oh, the burden that I face inside every night.
I'm a stranger when I wake, wake up in your eyes.
When the world I've come to know is a replica of our own forever alone.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 20
Messages : 66
Inscrit le : 28/03/2017
Crédits : Avatar : Hollow Bastion
Mon âge : 36 ans
J'ai emménagé en : août 2016
Mon statut civil : Célibataire
Mon image :
Lucian Solomos
« »
Re: Slow down man... feat. Lucas
Mar 4 Juil - 12:45 - #



Slow down man...
Feat. Lucas.

Lucy n'allait pas s'étaler davantage non plus sur ses histoires de réveil. Lucas avait sans doute bien compris ce qu'il voulait dire et il fini même par s'excuser aussi. Ca faisait beaucoup d'excuses en peu de temps n'empêche. Lucy les avait acceptés d'un simple hochement de tête avant de se rendre compte qu'il n'était pas habillé. Avec la chaleur qui faisait ici aussi, ça ne n'aidait pas à s'en souvenir et ça ne donnait pas non plus envie de se couvrir. Mais Lucy était timide, enfin envers les personnes qu'il ne connaissait pas surtout et ça le mettait très mal à l'aise de se retrouver dans une telle tenue. Alors même si son interlocuteur n'avait pas fait de réflexions à ce propos, il était partis passer une tenue plus décente avant de revenir au point de départ, sans trop savoir pourquoi d'ailleurs. Sans doute parce qu'il n'avait pas mieux à faire.

Le brun fini la phrase de Lucy. Et ce dernier ne pouvait que hocher la tête. C'était exactement ce à quoi il pensait. Quitte à vivre ici, autant apprendre à connaître ses nouveaux colocataire. Il avait eu une soirée plutôt mouvementé avec Archie. Enfin tout du moins émotionnellement. Après il avait eu le droit à des retrouvailles avec Mary, mais qui c'étaient très bien passé, il n'avait pas eu l'occasion de croiser Cassandre encore, mais il ne doutait pas que ça ne saurait tarder. Après tout, elle vivait là elle aussi. Mais hier soir, en allant se coucher, Lucy ignorait encore la présence d'un autre être vivant sous ce toit. Et ce n'était pas plus mal qu'ils fassent connaissance maintenant.

- C'est exactement ce que je voulais dire. D'ailleurs tu n'es pas sensé être en cours ou quelque chose comme ça toi ?

Lucy savait qu'il ne commençait le travail que dans quelques jours, le temps de se faire au décalage horaire, de prendre ses marques et tout ça. Peut-être que c'était le cas de Lucas aussi s'il était arrivé en même temps qu'Archie ça ne devait pas faire si longtemps qu'il était ici. D'ailleurs ça se passait comment dans un cas pareil ? Pour les deux d'ailleurs… Ils avaient tout plaqué ou est-ce qu'ils comptaient reprendre leur étude ici ou quelque chose du genre ?

La conversation dévia sur la consommation de café de Lucas que Lucy trouva un peu excessive. Enfin, il ne le connaissait pas, mais depuis le début de cette conversation ça devait faire sa troisième tasse. Mais il voulait bien le croire que c'était surtout une question d'habitude. Lucy n'était pas forcément un grand fan de café. A la limite il aimait bien le thé… Mais quand il faisait des températures pareilles, il préférait largement quelques bons jus de fruits. Ou un Whisky. Mais c'était peut-être encore un peu tôt pour de l'alcool.

- Ouais… Je vois… A force ça fait plus trop d'effet…

Ou alors il s'en rendait juste pas compte. Enfin chacun son truc après. Lucy n'était pas là pour remettre en question les habitudes des autres. D'ailleurs Lucas, passa à autre chose en lui demandant d'où il venait. Cette question soudaine surpris un peu Lucy. Il pensait que son accent le trahirait assez. Il était loin de parler comme les Australiens. Mais pourquoi pas, puis Lucas n'avait pas l'air d'être d'ici non plus.

- Non, je viens pas de Grèce. Enfin si, je suis né et j'ai vécût une bonne partie de ma vie à Delphes. Mais je suis partis faire mes études en Écosse, à Édimbourg et j'y suis resté. Enfin j'ai quitté Édimbourg pour la campagne, mais je suis rester dans la pays quoi.


Lucy n'osait pas trop s'étendre non plus. Si son interlocuteur le provoquait davantage, il risquait d'avoir tout le récit en détail de ses aventures en Ecosse, pourquoi il était venu ici, ce qu'il avait comme études, ce qu'il aimait dans ce pays, pourquoi il avait décidé d'y vivre, etc.

- Et toi ? T'as un accent aussi… T'es français non ?

Ce n'était pas difficile à deviner non plus. Pas que Lucy connaisse beaucoup de français. Cependant, il savait qu'Archie revenait de Paris. Donc il y avait de forte chances pour que son meilleur ami soit originaire de ce pays.

© made by Ilyria – 705 mots



The best of us can find happiness in misery
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 18
Messages : 54
Inscrit le : 27/03/2017
Crédits : Justayne pour l'avatar, signature de You_complete_mess
Mon âge : 21 ans
J'ai emménagé en : août 2016
Mon statut civil : célibataire
Mon image :
Lucas Leroy
« »
http://crimsonday.forumactif.com/
Re: Slow down man... feat. Lucas
Ven 7 Juil - 23:23 - #



Slow down man.. Lucian & Lucas ㅡ Lulu²
En l’écoutant parler, il secouait doucement la tête négativement à sa question. « Bah… je suis arrivé dans la semaine, du coup je reprends lundi en fait… Juste le temps de me remettre assez pour aller en cours sans être trop… Mort ? » Ouais parce qu’il avait beau être du matin, se lever pour prendre 10 cafés et rester glander à la maison, ça changeait de se lever pour aller en cours. Pas qu’il n’aimait pas ça, au contraire ! Il avait toujours aimé les cours, si bien qu’il n’avait jamais séché. Faut dire que ce n’est pas en séchant et en faisant n’importe quoi de son année qu’on a toujours ses examens haut la main et bien souvent avec la meilleure mention soit dit en passant. Mais bon, pas qu’il se vente. « D’ailleurs, j’étais pas vraiment au courant que les grandes vacances ici soient en décembre et janvier. Mais quand on regarde, c’est logique puisqu’on est en été en hiver ici… Mais… J’suis trop habitué aux vacances de là où je viens en fait... » Lui dit-il en plissant le nez. Faut dire qu’il ne s’attendait pas vraiment à ça, mais ce n’était pas si dérangeant en soit.
Il hochait finalement la tête quand il lui parlait. « Ouais, probablement ! Comme les antalgiques. Par exemple, quand j’étais jeune, j’ai pris tellement de Dolipranes quand j’étais gosse, du coup ils ne marchent même plus sur moi... » Lui dit-il en plissant doucement le nez. Ouais, c’est une information totalement inutile… Mais c’est pas bien grave. Ce qui est d’ailleurs marrant avec le fait que les dolipranes ne marchent plus sur lui, c’est qu’en fait… Et bien il a toujours toute sortes de médocs totalement inconnus avec bien souvent de la caféine. M’enfin bon, on s’en fiche pas mal de ça. Il l’écoutait finalement dire d’où il venait en hochant la tête, pour lui montrer qu’il écoutait. « Et pourquoi tu as décidé d’aller en Ecosse ? C’était un pays qui t’intéressait tout particulièrement ou bien c’était juste pour changer d’air ? Ou peut-être autre chose ? » Va savoir. En tout cas, il était intéressé par tout ça. Il faut dire que sinon, il ne poserait pas la question, même pas par pure politesse. Il n’avait jamais vraiment été le genre de personne à poser une question par politesse en fait. Il en posait probablement assez par curiosité pour ne pas avoir besoin de faire ce genre de choses, non ? Va savoir.
Finalement, il écoutait Lucian lui poser sa question, assumant qu’il était français et il avait totalement raison. Il se demandait pendant quelques secondes s’il le savait parce qu’il avait deviné puisqu’Archie était à Paris avant de venir ici ou bien parce qu’il avait l’accent typiquement français. Vous savez, l’accent un peu pourri que la plupart des français ont, ce qui donne probablement envie de chialer aux américains ou à tout anglophone qui se respecte. Parfois, il se demandait d’ailleurs si son meilleur ami n’avait pas envie de se pendre quand il l’écoutait parler. Quoique quand il y pense, Lucas était bien content que son accent Alsacien se soit un peu dénaturé depuis ses 18 ans, à force de parler avec des Parisiens qui n’ont pas forcément la même prononciation de certains mots parce que… Sinon, il aurait le petit côté allemand qui ressort et il était presque persuadé que personne ne serait prêt émotionnellement à entendre ça. Sauf s’ils aimaient entendre leur belle langue se faire massacrer. Il devait y en avoir qui aimaient ça, non ? Va savoir. Il n’était pas un expert en la matière, il ne le sera probablement jamais d’ailleurs. De toute manière, ce serait un peu bizarre. « Effectivement ! Tout droit venu de Strasbourg. Enfin, j’étais à Paris avant de venir ici, mais je suis né à Strasbourg, en Alsace. Je pense que t’as déjà entendu parler de cette ville, c’est la capitale européenne.. » Enfin, techniquement, c’est seulement la ville où siégeait le Conseil de l’Europe ainsi que le Parlement européen, ce qu’était tout de même vachement cool si vous vouliez son avis, mais bon. Là n’est pas la question. Du moins, il n’en était pas persuadé.

©Justayne ✰ 700 mots



Got a drop in my throat, chill in my bones when no one's around.
See a light and a flare, nobody's there ; they don't hear a sound.
Oh, the burden that I face inside every night.
I'm a stranger when I wake, wake up in your eyes.
When the world I've come to know is a replica of our own forever alone.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 20
Messages : 66
Inscrit le : 28/03/2017
Crédits : Avatar : Hollow Bastion
Mon âge : 36 ans
J'ai emménagé en : août 2016
Mon statut civil : Célibataire
Mon image :
Lucian Solomos
« »
Re: Slow down man... feat. Lucas
Lun 10 Juil - 15:51 - #



Slow down man...
Feat. Lucas.

Lucy hocha la tête avec un air compréhensif. Ils étaient plus ou moins dans le même cas tous deux en fait. Sauf que Lucy ne reprendrait pas le travail lundi, il avait une semaine de plus avant de s'y remettre. A croire que ses employeurs étaient plus sympathique que la faculté. Mais cela n'étonnait pas vraiment Lucy. Pour être passé par là aussi, il savait ce que c'était. Quoique, le système universitaire Australien était sans doute différent de l'écossais. Mais ils ne devaient pas être très loin non plus. Apparemment, même les vacances n'était pas les mêmes de ce que racontait Lucas. Comme quoi, Lucy n'était même pas au courant. Il faut dire, il n'était arrivé qu'hier soir et n'avait pas vraiment pris le temps de se renseigner avant de venir.

- Ah ouais ? Je savais même pas, tu vois. C'est bizarre. C'est pas tout le temps l'été ici ? Il pleut jamais.

C'est vrai que passer de l'Ecosse où il pleut tout le temps à ça, il y avait de quoi être perturbé. Heureusement, Lucy ne connaissait pas que le temps pluvieux de l'Ecosse. Il était tout de même né en Grèce et y avait passé presque vingt ans de sa vie. Et il faisait plus chaud là-bas qu'en Ecosse. Mais étrangement, Lucy préférai les températures de ce derniers pays. En ce qui concernait les vacances scolaires, Lucy avait un peu perdu le fil depuis qu'il travaillait. En général, il savait que c'était les vacances parce qu'ils avaient plus de familles et moins de groupes qui venaient au Musée. Et encore, ce n'était pas toujours vrai, parce qu'il y avait les colonies de vacances aussi. Mais il y avait souvent un collègue qui avait des enfants à l'école pour lui rappeler.

- Ca craint ça. En même temps, je n'ai jamais été bien persuadé de l'efficacité de ce genre de truc.

Pour une question de principe, Lucy ne prenait jamais de médicaments ou alors seulement quand ça n'allait pas du tout. Ce qui était très rare. Le Solomos était de bonne constitution. Il faut dire qu'avec la carrure qu'il avait il y avait de quoi. Mais cela ne voulait pas toujours dire grand-chose non plus. Lucy se fit la réflexion que son interlocuteur était aussi curieux que lui et cela l'amusait pas mal. Habituellement, c'était lui qui harcelait des autres de questions de ce genre. Maintenant il comprenait un peu mieux que les autres puissent se sentir submergés par ses interrogations.

- C'était surtout par intérêt pour le pays et son histoire en effet. Puis aussi parce que je voulais voir du monde, prendre un peu de distance avec ma famille comme l'avait fait mon frère. A vrai dire, je n'avais pas prévu de rester en Ecosse. Mon plan c'était de voyager un peu partout et de ne pas m'établir. Mais finalement, on peut dire que je suis tombé amoureux de ce pays, donc j'y suis resté.

Si Lucas connaît la famille Solomos, tout du moins celle que connaissait Lucy, il comprendrait bien l'envie de prendre ses distances. Lucy n'avait jamais eu autant de problèmes avec ses parents et sa sœur qu'Adrianos. Etant plus discret et moins virulent que lui. Mais il n'aimait pas les conflits et il se retrouvait souvent au milieu à devoir jouer les médiateurs, ce qui ne lui plaisait qu'à moitié. Si Lucy pouvait ne pas attirer l'attention et rester dans son coin, ça lui allait très bien. Mais c'était impossible chez les Solomos, il y avait toujours quelqu'un pour essayer de lui faire prendre un parti.

- En effet, je connais Strasbourg. Enfin, de nom tout du moins. Je n'ai jamais été en France c'était dans mes plans. Même si je reste en Ecosse, ça ne m'empêche pas de voyager un peu quand j'ai quelques vacances. Mais j'imagine que Paris c'est bien différent de Strasbourg non ? Les Capitales… C'est souvent bien différent du reste du pays.

E Lucy savait de quoi il parlait. Il n'aimait pas les grandes villes. Trop de monde, trop de bruits. Ce n'était pas pour rien qu'il avait quitté Édimbourg pour s'installer dans la campagne, mais pas trop loin non plus, histoire de toujours avoir l'avantage de la proximité des commerces et tout le reste.

© made by Ilyria – 707 mots



The best of us can find happiness in misery
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
Re: Slow down man... feat. Lucas
- #

Revenir en haut Aller en bas
 
Slow down man... feat. Lucas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lucas di ke Aristide ekri sou fo nom lan entenet la ,
» STANLEY LUCAS, POUR QUI SE PREND IL?
» STANLEY LUCAS CONTRE-ATTAQUE
» a LA NEG EGRI,SE STANLEY LUCAS
» LUCAS a menti au sujet de fevry.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Willow Lane :: Blueberry Lane-
Sauter vers: