Partagez | 
 

 Emrys Rhodes » Where every night ends with the same old memory

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
Emrys Rhodes » Where every night ends with the same old memory
Dim 2 Avr - 19:27 - #


Emrys Rhodes


Je suis un : [x] personnage inventé  [ ] scénario



Toi derrière l'écran


Ton pseudo/prénom : Sandrine
Ton âge : Vingt-huit ans
Comment t'es arrivé là ? Je connaissais le forum depuis longtemps, alors je ne sais plus très bien d'où je le connais. PRD, Bazzart...
Que penses-tu du forum ? Il est magnifique. Simple. Il donne envie de faire son bout de chemin parmi vous.
Présence : Régulièrement. Je passe au moins une fois dans la journée, depuis mon portable si aucune possibilité de venir sur l'ordinateur.  canard
Un truc à dire ? Merci encore à Almost pour avoir répondu à mes nombreuses questions. <3


Informations :


Nom de famille : Rhodes, un nom dont il est fier, qu'il ne lâche pas. - Prénom(s) : Emrys, un prénom qui rappellent les origines de sa mère. Il est né d'un père australien et d'une mère irlandaise. Sa mère a toujours été fier de ses origines. - Lieu de naissance : Newcastle. Cette ville, il en a des souvenirs. Des bons, mais bien plus de mauvais. Il n'arrive pas à y retourner. A chaque fois, il fait un détour pour éviter d'y entrer. - Nationalité : Australienne. - Date de naissance : Il est né le 27 octobre 1982.  - Âge : A la fin de l'année, Emrys aura trente-cinq ans. - Orientation sexuelle : Hétérosexuel, sans aucun doute. L'odeur parfumée, les courbes féminines, les longs cheveux, les belles gambettes et les petits corps contre le sien qui est plus musclé, il aime ça. Il n'a jamais eu aucun doute concernant son orientation et est piqué au vif dès qu'un homme ose une tentative, ce qui arrive très rarement. - Statut civil : Il est célibataire depuis quatre ans, pas par choix, mais parce que ça lui a été imposé de manière brutale. Sa compagne de l'époque, Clare, a vécu un traumatisme qui l'a poussé à mettre fin à ses jours. Il y repense très souvent, parce qu'il était là, présent pendant qu'elle s'éteignait. La culpabilité le ronge énormément. - Métier : Il est propriétaire d'un bar/restaurant, un bar ouvert depuis des années, très fréquenté par les musiciens. A la mort de l'ancien propriétaire, en 2004, Emrys a décidé d'acheter l'endroit en gardant l'ambiance d'autrefois, tout en refaçonnant le bar à sa manière. Une véritable fierté pour lui qui se sent à sa place dans cet endroit dans lequel il a fait de très belles rencontres et qui est considéré comme étant un incontournable en ville. - Groupe : Cherries. - Date d'arrivée dans le quartier : Il est arrivé à Willow Lane en janvier 2016. La pression de son entourage, la peine d'entrer dans cet appartement partagé avec sa défunte petite amie et l'arrivée soudaine d'une femme qui n'arrive pas à se gérer elle-même, tout ça réuni a fait qu'il s'est senti obligé de trouver une solution.

Avatar utilisé : Jamie Dornan

Caractère/Physique :


Paumé, depuis le décès de Clare, il ne sait plus comment gérer sa vie. Il se lève le matin sans aucune conviction, se couche le soir sur le lit pour sentir la présence de Clare. Ca fait quatre ans et son odeur a disparu, alors quand il y pense bien trop, il s'allonge sur le canapé pour trouver le sommeil, chose difficile, douloureuse, puisque auparavant, il avait un corps froid au creux de ses bras qu'il réchauffait. Travailleur, il n'est jamais resté sans rien faire. Depuis ses seize ans, il a enchaîné les petits boulots pour s'occuper, pour avoir plus d'estime de lui, pour être quelqu'un de respectable, finalement, mais il faisait souvent des écarts à cause de son comportement qui s'est arrangé à l'âge de ses dix-neuf ans. Perfectionniste, s'il rate quelque chose, il recommence jusqu'à arriver à un résultat qui lui convient. Emrys est obstiné, mais aussi passionné. Du moins, auparavant. Il était capable de rester une nuit entière pour que ses meubles en bois ressemblent à quelque chose. Impulsif, il dit ce qui lui passe par la tête, sans réfléchir, sans penser que les mots peuvent blesser. Il les dit, parce que lui-même est meurtri. Il est l'ombre de lui-même. Emrys a l'impression qu'en étant malheureux, il ne manque pas de respect à Clare, qu'il lui prouve qu'il ne l'oublie pas. Il ne se résout pas à avancer, à tirer un trait sur leur histoire. Il ne veut pas la trahir, alors il préfère garder son cœur en miettes, plutôt que de laisser le soin à quelqu'un de recoller les morceaux. Renfermé, il peine à supporter la foule lorsqu'il est connu de celle-ci, parce qu'il craint d'être faible aux yeux des autres, de son entourage, bien qu'il essaie de garder la tête haute devant eux. Parallèlement, il sort tout de même beaucoup, déjà pour son travail qui lui tient à cœur, qui le tient à flot, mais aussi pour boire quelques verres à l'extérieur lorsqu'il ne bosse pas. Il boit beaucoup trop. L'alcool le rend mauvais, triste, nostalgique.

Histoire :


01. Enfant, il a été élevé par des parents aimants, qui faisaient tout ce qu'ils pouvaient pour qu'il soit heureux. La famille passait avant tout le reste. Malheureusement, il les a perdus trop tôt. Âgé de huit ans, il doit faire face au décès de ses parents, morts dans un accident de voiture alors qu'ils revenaient d'une soirée. Emrys ne l'a jamais accepté. Les semaines qui ont suivi l'annonce ont été désastreuses. Pendant longtemps, le garçon restait des heures assis sur le trottoir en regardant les voitures défiler, apprenant par cœur leur plaque d’immatriculation, en recherchant deux en particulier, convaincu qu'ils reviendraient, mais avec cette boule au ventre, cette peur, de devoir se faire à l'idée de leur disparition. 02. Par la suite, Emrys est pris en charge par l'orphelinat de Newcastle. Les enfants ne se battent pas au portillon. Certains sont là depuis quelques années déjà et Emrys est convaincu que son chemin suivra celui des autres. Ca lui est égal : il vient de perdre les deux personnes qui lui importaient beaucoup. 03. Après un an dans cet environnement dans lequel il ne se sent pas à sa place, le garçon est remarqué par un couple souhaitant avoir un enfant, mais ne pouvant pas en avoir un normalement. Si Emrys est difficile, le couple arrive à l'apprivoiser au bout de six mois. Ils lui donnent de l'attention, de l'amour. Un peu trop d'amour de la part de Cale qui se montre trop tactile, laisse ses doigts sur sa peau, épouse son corps de façon malsaine. Peut-être parce qu'il ne s'agissait pas de son propre enfant, mais il n'a jamais eu aucun remord à laisser des traces sur sa peau, comme pour faire comprendre à Emrys qu'il lui appartiendra toujours. Les cigarettes écrasées sur sa peau qui le brûlent encore aujourd'hui, les souvenirs du corps de Bowden se collant au sien. Il en fait encore des cauchemars la nuit. 07. A dix-sept ans, après une altercation violente avec Cale et voyant qu'Emily ne prend pas sa défense, Emrys passe le pas de la porte avec pour seul bagage, un sac à dos. Il erre dans les rues et au bout de trois jours à ne pas se nourrir, il fait la connaissance d'un homme qui, il ne le sait pas encore, changera sa vie du tout au tout. Nicholas le prend sous son aile, l'amène avec lui jusqu'à Brisbane. Avec lui, il mange à sa faim, boit, dort au chaud, se tient devant le feu de cheminée l'hiver. L'hiver, sa saison préférée pour les fêtes de fin d'année qu'ils célèbrent ensemble. Des fêtes qui ont eu de l'importance et qui en a de nouveau grâce à lui. 08. Grâce à Nicholas, il trouve son domaine de prédilection qu'est le bois, l'architecture. Il n'a malheureusement pas les moyens de suivre des cours, mais il apprend de lui-même, travaille le bois, est exigeant avec lui-même sur tout ce qu'il construit. Avec son aide et celle de la famille qui l'a accueillie les bras ouverts, Emrys se reconstruit. 09. Il prend finalement son envol à l'âge de vingt-deux ans, où il décide de prendre son indépendance dans un appartement. Même avec cet éloignement, il reste très proche de Nicholas qu'il appelle régulièrement et à qui il rend visite aussi souvent qu'il peut. 10. Après sa première fois à quinze ans, il a eu plein d’autres filles. Des blondes, des rousses, brunes, des filles avec une fine silhouette, d’autres un peu plus rondes. Il goûte à beaucoup de choses, se fait remonter les bretelles par les meilleures amies qui voient clair dans son jeu, qui comprennent que pour lui, ce n’est qu’un jeu, mais il s’en fiche royalement. Il profite simplement de la vie, des belles choses, des oui des femmes, des baisers qu’elles lui donnent en espérant que ce soit assez intense pour qu'il ait l'impression de vivre. Mais il n’y a jamais eu une bonne fin. Même pas avec elle. 11. Elle, Clare. Il a vingt-sept étoiles à son actif, elle en a vingt-quatre lorsque son regard capte le sien dans son bar acheté cinq ans plus tôt, avec l'héritage de ses parents, de l'argent dont il a eu connaissance qu'à ses dix-huit ans. Son cœur s'arrête une seconde, puis reprend bien plus fort, bien plus vite. Jamais il n'a ressenti ça pour personne. Il a toujours pensé que ce que l'on raconte dans les films ou dans les livres étaient un ramassis de conneries, mais il n'avait pas prévu qu'une jeune femme bouleverse ses plans. Elle est belle, a des yeux aussi bruns que le chocolat, des cheveux blonds et ondulés qui tombent en cascade sur ses épaules. Comment a-t-il pu passer à côté de ce joli visage ? Clare est tout son contraire. Plus posée, plus souriante, plus intelligente que n'importe qui, plus emmerdeuse que toutes les filles qu'il a pu connaître dans sa vie. Elle perd ses chaussures, s'agace de ne pas retrouver une paire entière et est déprimée à l'idée de devoir sortir avec des chaussures dépareillées, mais elle le fait, parce qu'il y a bien plus important que ça. Clare lui ouvre un monde où le soleil ne dort jamais, où l'obscurité n'existe plus. Un avenir, auprès d'elle, il pense en avoir un. 12. Parfait. Tout semble l'être. Elle s'épanouit, lui aussi, oublie auprès d'elle son peu d'estime de lui. Il semble avoir trouvé quelqu'un qui lui donne assez de courage pour voir plus loin que le lendemain, faire des projets. Leur vie les rend heureux. Ensemble, ils ne forment qu'un, rendant certains jaloux. 13. Parfait. Tout aurait dû l'être. Si en novembre 2012, elle ne s'était pas faite agressée par un homme qui n'a eu aucun scrupule à la salir. Tout aurait dû être parfait, mais cet évènement a mis fin aux projets. Le bonheur s'est envolé en même temps que son sourire. La lumière s'est éteinte dans leurs yeux, laissant place à la tristesse. Et la culpabilité, la douleur, ont fini par avoir raison de Clare qui a fermé définitivement les yeux sur un monde qui ne lui apportait plus assez pour se battre. Elle n'en pouvait plus, a baissé les bras, laissant derrière elle un Emrys désemparé, perdu sans elle. 14. Un monde sans Clare, n'est pas un bon. Alors, durant quatre ans, Emrys baisse les bras, se laisse aller. On en parle comme un homme qui a perdu sa raison de vivre, un malheureux. On le plaint, on tente de le réconforter. Les femmes aiment à s'imaginer qu'elles arriveront à le sauver de cette déchéance, acceptent sa violence, les mauvais traitements. Certaines prennent la fuite peu après, d'autres reviennent, appréciant les rapports de force, tout en espérant qu'un jour, les choses soient différentes. Elles s'enivrent d'un homme qui n'en a que faire d'elles, d'un type qui voit les choses en noir et qui ne souhaite pas revoir une lueur du jour. Ce serait accepter le décès de Clare, accepter qu'elle n'est plus auprès de lui, qu'elle ne reviendra jamais et il n'en a pas la force. Emrys préfère avoir mal. Il préfère vivre dans ses souvenirs. De là où elle se trouve, il souhaite lui montrer sa loyauté, même s'il ne s'y prend pas toujours de la bonne manière, même s'il goûte la chair d'autres femmes. Et il a surtout peur de s'ouvrir de nouveau à quelqu'un d'autre, peur de perdre une nouvelle personne. 15. S'il s'est séparé de son appartement, il n'a pas réussi à se défaire des affaires de Clare qui sont dans une cave de sa maison. Trop de souvenirs. Se séparer de ses affaires serait tirer un trait sur leur histoire et Emrys ne peut s'y résoudre. Elle lui manque. La chaleur de son corps, son sourire, ses yeux, ses cheveux en bataille dont les mèches se perdent dans chaque recoin des pièces. Clare n'est plus, simplement, douloureusement. Son souvenir s'immisce en lui, tortueux. Ses proches lui disent que ce serait mieux de repartir de zéro, mais il ne se sent pas prêt. 16. Il a une préférence pour les brunes. Il ne supporte pas les femmes qui sont plus grandes que lui. Il mesure 1m80, alors elles ne sont pas nombreuses. 17. Emrys sait écouter les désirs des femmes, il sait comment faire plaisir. Leur plaisir fait le sien. Il aime la fougue, la passion, l'intensité. Il évacue du mieux qu'il peut son chagrin. 18. Emrys déteste ceux qui sont heureux, ceux qui prévoient un avenir certain. Il aimerait leur crier que les choses ne se passent pas toujours comme on le souhaiterait et qu'ils feraient bien mieux de voir le monde d'un œil pessimiste. Il aimerait arracher la lumière dans leurs yeux, pour ne voir qu'une ombre. 19. Il a laissé une femme entrer dans sa vie depuis deux ans. Elle est aussi noire que lui. Emrys aimerait pouvoir l'aider à se sentir mieux, mais tout ce qui sort de sa bouche fait écho avec son âme détruite. Ca n'a rien de positif, mais c'est plus doux que ce qu'il exprime aux autres. Parce que cette jeune femme, elle est attachante avec sa détresse, même s'il est perturbé par le fait d'ouvrir son monde rempli de noirceur. 20. Il parle anglais et italien. Cette dernière langue, il l'a apprise au lycée et a souhaité continuer l'apprentissage après ses études, trouvant la langue très belle. Il l'écrit cependant très mal. 21. Il boit beaucoup, trop, mais il aime ça, surtout lorsque ça l'apaise, mais ce n'est pas toujours le cas. Il lui arrive d'être violent, nostalgique, ou encore terriblement triste. 22. Le vide, il le craint. Emrys a le vertige, si bien que lorsqu'il monte sur des toits pour voir d'un peu plus haut le monde, il lui faut un certain temps pour se lancer, mais bien heureusement, il n'a jamais été plus haut qu'un étage. 23. Il a peur de la mort, de perdre ses proches, de s'attacher à de nouvelles personnes. La mort le suit. Il est convaincu d'être maudit et d'attirer la perte des gens qu'il aime. C'est arrivé trop de fois pour qu'il puisse penser autrement et de toute façon, il n'est pas en mesure de le faire. 24. Emrys n'est pas fan des animaux. Les chats, les chiens, impossible qu'il en ait un jour. Il les supporte chez les autres, mais ça s'arrête là.

Novembre 2012

La boîte animée tourne, les personnages entretiennent une conversation qu’il ne comprend pas, trop obnubilé par la situation actuelle, qui se dégrade, par Clare qui est au bout du canapé, les jambes rabattues sur le côté gauche, le coude appuyé contre l’accoudoir et sa tête tenue par sa main. Elle observe la télévision, impassible. Son sourire n’existe plus, la flamme dans ses yeux a disparu. Emrys se sent impuissant, démuni. Il ne sait pas quoi faire pour l'aider. Elle refuse qu'il la touche comme avant, prend ses distances. Il se lève du canapé, saisit la télécommande et éteint la télé. Surprise, Clare relève la tête vers lui en l’interrogeant du regard, tandis qu’il tire la table basse pour la rapprocher d’elle. Il s’assoit dessus, attrape la main de sa petite amie et dépose un baiser dessus. Ses doigts se resserrent autour des siens. Son front se colle contre le sien, ses lèvres s’emparent des siennes, quelques secondes uniquement, puis brise le silence : « On va s’en sortir. » C’est murmuré. Il s’en convainc. Il ne s’en laisse pas le choix. Ils vont s’en sortir. Cette petite phrase qui peut sembler ridicule, mais dans un moment aussi dur que celui-ci, Emrys ne sait pas quoi exprimer d’autre. Lui dire tout ce que tout le monde lui a déjà dit ne semble pas utile, serait même plus agaçant qu’autre chose. Toutes ces personnes qui s’excusent pour eux, qui les regardent avec pitié, tout en se remettant peu après les avoir quitté de leur situation, sont énervantes. Elles feraient mieux de se taire et de continuer leur vie, sans se donner bonne conscience, parce qu’ils s’en fichent tous les deux. Ca ne les touche pas. Les paroles, les réconforts. Elle, elle est rongée par la culpabilité de ne pas avoir pu empêcher cette agression et aimerait revenir en arrière. Lui se sent coupable de ne pas avoir été présent sur les lieux pour la protéger de tout, de cet homme qu'il aimerait tuer. Les larmes de Clare roulent sur ses joues, alors qu’elle se laisse embrasser une nouvelle fois par Emrys qui la serre dans ses bras. Elle acquiesce, pour lui faire du bien, pour le rassurer, lui faire comprendre qu’elle est d’accord avec lui, qu’ils vont s’en sortir, qu’ils vont gérer les choses à la perfection, comme toujours. Parce qu’ils sont tous les deux, que c’est le plus important, mais au fond d’elle-même, elle sait bien que c’est complètement faux. Elle pleure, ne s’arrête plus, enfouit son visage au creux du cou de Emrys, respire son odeur et pose une main sur son torse pour l’éloigner d’elle de quelques centimètres. « Tout ira mieux demain. » murmure-t-elle, les yeux baissés vers leurs mains qu’elle délie. Clare dépose un baiser sur sa tempe, se lève en effaçant ses larmes du revers de sa main. « Je vais prendre une douche et après, ça te dit qu’on sorte un peu ? » Emrys acquiesce d’un signe de tête, se rapproche une nouvelle fois d’elle, ne supportant pas cette distance entre eux. Il aime la savoir au plus près, parce qu’il peut avoir des gestes affectueux. Ce n’est pas grand-chose, mais c’est mieux que rien. « Cherche donc un petit restaurant sympa, ou autre chose. Regarde les séances ciné. » Il hoche la tête, elle dépose ses lèvres sur les siennes et souffle trois mots, un je t’aime, très fort, très intense, très triste. Et elle lui tourne le dos, disparaît dans le couloir et s’enferme dans la salle de bain.

Dans la pièce, Emrys ne sait pas par quoi commencer, alors il se contente de faire ce qu’elle lui demande, cherche le programme sur Internet des films en salle, en note quelques uns sur une feuille de papier avec les horaires, puis passe un coup de fil à un restaurant français qu’ils connaissent bien, dans lequel ils aiment se rendre, pour savoir les disponibilités et réserver par la même occasion. Maintenant que c’est fait, il s’occupe dans l’appartement, rangeant chaque paire de chaussures afin qu’elles ne soient pas dépareillées, se charge de la vaisselle et des quelques réparations qu’il devait faire et qu’il n’a pas pris le temps d’effectuer. L’heure tourne, trente minutes, quarante-cinq. Emrys sait qu’elle a besoin de se retrouver, mais ça commence à faire long, alors, inquiet de la savoir seule avec ses démons, il s’arrête face à la porte de la salle de bain, frappe une fois, puis deux, puis trois. « Clare ? Ouvre-moi ma chérie. » dit-il, le cœur au bord des lèvres. Aucune réponse. Même pas un mot. Même pas un soupir. « Clare. » C’est plus ferme, plus inquiet encore. « Clare ! » s’emporte-t-il, en essayant d’ouvrir la porte de lui-même, mais elle est verrouillée, alors tant pis s’il dégrade le matériel. Son épaule cogne contre la porte, son pied aussi, plus fort, toujours plus fort, jusqu’à ce qu’elle cède. Son cœur pleure, son souffle rapide l’étouffe, ses larmes roulent. Emrys se hâte vers la jeune femme au bras ensanglanté qui s’est laissé noyer dans un mélange de gouttes salées, ses larmes et l’eau de la baignoire devenue rouge qui a légèrement débordé. Il la sort de la baignoire, tente de la réanimer, la supplie de rester avec lui, de se réveiller. Il ne veut pas la perdre, il ne veut pas vivre sans elle, mais Clare, elle ne respire plus, n’ouvre plus les yeux. Emrys la tient dans ses bras, férocement, espérant que ses yeux se rouvrent une nouvelle fois, espérant que demain, « tout ira mieux ».

Infos en plus :


Je souhaite des colocataires : non (ce sera un scénario)
Je souhaite être pris en charge à mon arrivée dans le quartier : Oh, pourquoi pas un RP ! *-* Mais pour la prise en charge, ça ira très bien, merci.  coeur 2
Code pour le bottin :
Code:
JAMIE DORNAN <span class="pris">▬</span> Emrys Rhodes
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
Re: Emrys Rhodes » Where every night ends with the same old memory
Dim 2 Avr - 19:30 - #

OMG CE VAVAAAA Caché

Bienvenuuuue !!!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
Re: Emrys Rhodes » Where every night ends with the same old memory
Dim 2 Avr - 19:34 - #

OMG, lèche Avatar + Prénom copain
Bienvenue parmi nous :)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
Re: Emrys Rhodes » Where every night ends with the same old memory
Dim 2 Avr - 19:41 - #

Bienvenuuue Coeur en utilisant mon autre compte
Mais comme je viens de voie gnu
Citation :
MÉTIER : Il est propriétaire d'un bar/restaurant, un bar ouvert depuis des années, très fréquenté par les musiciens.

Ca risque d'être un éventuel lien 02
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
Re: Emrys Rhodes » Where every night ends with the same old memory
Dim 2 Avr - 19:43 - #

Merci pour votre superbe accueil !! ** Déjà que j'avais craqué littéralement sur le fofo, là... <3

Angela, bien sûr pour le lien. Va falloir que je regarde ta fiche ! canard canard lèche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
Re: Emrys Rhodes » Where every night ends with the same old memory
Dim 2 Avr - 19:45 - #

Emrys Rhodes a écrit:

Angela, bien sûr pour le lien. Va falloir que je regarde ta fiche ! canard canard lèche

Yeeeaah o/
Bon courage pour ta fiche ! Coeur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
Re: Emrys Rhodes » Where every night ends with the same old memory
Dim 2 Avr - 19:47 - #

Bienvenue à toi et bon courage pour ta fiche :D
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
Re: Emrys Rhodes » Where every night ends with the same old memory
Dim 2 Avr - 20:18 - #

Bienvenue !
Le perso est super interessant
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 26
Messages : 194
Inscrit le : 15/03/2017
Mon âge : 26 ans ♔
J'ai emménagé en : février 2016
Mon statut civil : Veuve depuis 2 mois ♔
Mon image : Hanzo ♥
Dawn Weaver-Kennedy
« »
Re: Emrys Rhodes » Where every night ends with the same old memory
Dim 2 Avr - 20:48 - #

Biiiiiiienvenue !
Bar fréquenté par des musiciens, ça annonce un lien!! niéhé
Courage pour ta fiche youpi


Now, He's all I need

No hope, no love, no glory. No happy ending.
Membre #270

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 28
Messages : 979
Inscrit le : 02/12/2015
Crédits : (c) Liliana
Mon âge : 28 ans
J'ai emménagé en : décembre 2015
Mon statut civil : en bordel... y'a pas d'autres mots pour définir ça xD
Mon image :
Kendall Monroe
« admin en mousse »
http://la-boite-a-avatars.tumblr.com/
Re: Emrys Rhodes » Where every night ends with the same old memory
Dim 2 Avr - 21:31 - #

Bienvenue parmi noooous o/
Ravie de voir que tu as poussé la porte du coup - j'avoue, c'est moi que tu as eu par MP 02

Alors je trouve pas ça sympa cette histoire, parce que j'étais comme ça en la lisant :14:. Et puis j'ai lu les deux paragraphes de fin et là je suis pleure ... VOILA. #grève. On met pas l'admin en PLS damnit

Non, ta fiche est nikel :coeur. Du coup je te valide et te rajoute ta couleur de cerise ! Je te place dans la maison située au n°6, Cherry Street ! Pour l'accueil de ton personnage, tu peux venir demander un petit rp aux membres du comité, via ce sujet =].

J'espère que tu te plairas parmi nous en tout cas ! Surtout n'hésite pas à le dire si tu as un souci ou une question Coeur

Bon jeu danse


Félicitations !


Maintenant que ta fiche a été validée, tu vas pouvoir te lancer dans le jeu avec ton beau personnage Coeur. N'oublie pas de remplir ton profil afin qu'on ait toutes tes infos en un coup d'oeil ! Voici aussi quelques petites choses qui pourront t'aider un peu :

♦️ Tu trouveras la liste des logements par ici, pour voir qui sont tes voisins proches et moins proches. Et si tu as un métier, il t'est demandé d'aller le recenser dans ce sujet =].

♦️ Grâce à la zone "recherche de rp" tu pourras très vite te trouver des camarades pour jouer ! Mais tu peux aussi ouvrir un rp libre et venir donner le lien par là, ou répondre à un rp qui attend une réponse aussi, c'est comme tu veux ! Pour les fiches de suivi/liens de ton personnage, c'est dans cette zone que ça se passe !

♦️ La section "flood & jeux" et la chatbox t'attendent si jamais tu veux discuter avec d'autres membres. Surtout n'hésite pas à lancer des conversations et des jeux par toi-même ♥️.



Kendall Monroe
Fonda ✘ N'hésite pas à me contacter par MP si besoin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
Re: Emrys Rhodes » Where every night ends with the same old memory
Dim 2 Avr - 21:38 - #

C'est toiiiii. *-* Merci pour ton aide sur Bazzart ! Sérieusement, c'était vraiment sympa de ta part. canard
Et c'est flatteur que tu n'aimes pas l'histoire pour cette raison. lèche Merci encore pour tout !
Alalala ces admins, comme les fonctionnaires, toujours à vouloir faire grève. Siffle Jevaismefairebrûler.
Merci encore. coeur 2 coeur 2
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 677
Inscrit le : 10/01/2017
Crédits : liliana (avatar), justayne (signature)
Mon âge : 25 ans
J'ai emménagé en : juillet 2016
Mon statut civil : Célibataire
Mon image :
Evan Scott
« »
Re: Emrys Rhodes » Where every night ends with the same old memory
Lun 3 Avr - 0:46 - #

J'ai pas eu le temps de te souhaiter la bienvenue donc... BIENVENUE ! ♥


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
Re: Emrys Rhodes » Where every night ends with the same old memory
Lun 3 Avr - 8:55 - #

Bienvenue parmi nous ! :D
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
Re: Emrys Rhodes » Where every night ends with the same old memory
Lun 3 Avr - 11:12 - #

Merci à vous deux. Coeur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
Re: Emrys Rhodes » Where every night ends with the same old memory
- #

Revenir en haut Aller en bas
 
Emrys Rhodes » Where every night ends with the same old memory
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wednesday Night Raw # 60
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Monday Night Raw #46 - Carte
» Wade Barrett & Cody Rhodes Vs Randy Orton & The Rock

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Willow Lane :: Administration :: Les voisins oubliés-
Sauter vers: