Partagez | 
 

 La famille Headland [2/5 libres]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
La famille Headland [2/5 libres]
Sam 8 Avr - 19:38 - #


La famille HEADLAND


Les Headland sont des australiens pure souche. Ils vivent à Brisbane depuis des décennies. Cette ville, ils la connaissent sur le bout des doigts, savent les endroits à fréquenter, ceux dans lesquels ont vous sert de bons plats, là où l’ambiance est bonne. Pour certains des Headland, Brisbane est le nombril du monde. Pour d’autres, c’est une ville qui fait partie d’un pays éloigné de tout.

La famille a toujours été très unie. Nicholas, âgé de 55 ans, est garagiste. Il est brun, mesure 1m85, a les yeux verts. Lauren, âgée de 49 ans, est infirmière. Elle est blonde, mesure 1m65 et ses yeux sont bruns. Le couple s’est formé à l’université et ne s’est plus jamais quitté ensuite. Ils vivent ensemble à quelques kilomètres du centre de Brisbane, dans une petite maison qu’ils ont achetée. Nicholas est un homme bon, généreux, qui est juste et peut parfois être dur. Au moindre problème avec les enfants, il suffisait qu’il emprunte sa voix dure et ferme pour mettre tout le monde d’accord. L’astuce de se tourner vers la Maman pour obtenir quelque chose que lui a refusé n’a jamais fonctionné.

Les enfants sont partis les uns après les autres. Elevés de sorte à pouvoir se débrouiller seuls plus tard, mais avec un plein d’amour, il n’a jamais été question pour eux de rester longtemps chez leur parent. Appréciant cependant la vie ensemble, ils ont décidé de s’installer dans le nouveau quartier de Willow Lane pour ne pas s’éloigner des uns des autres.

Emrys, lui, est arrivé en 1999 (il avait dix-sept ans). Garçon en manque de repère, a été récupéré sur un bord de route par Nicholas qui l’a pris sous son aile. S’il n’est pas un véritable Headland, il fait partie intégrante de la famille, est considéré comme le grand-frère adoptif.

Nombre de membres : 6
Chef de famille : Nicholas Headland
Date d'arrivée à Willow Lane : Mars 2016

Liste des membres de la famille :


Kirsten Headland ♦ personnage pris
Chase Headland ♦ personnage libre
Madelyn Headland ♦ personnage libre
Lachlan Headland ♦ personnage pris
Elea Dixon ♦ personnage pris
Emrys Rhodes ♦ personnage pris

Mes attentes :


Bonjour à toi qui t’aventures ici. D’avance, merci de t’intéresser à cette famille. :) Il y a quelques éléments à savoir :

♦ Afin de ne pas modifier sans cesse mes liens, les prénoms et noms ne sont pas négociables. Les avatars peuvent être discutés. ;-) Je serai plus difficile sur le choix d'Elea.

♦ J’ai longuement hésité avant d’en parler, mais étant donné qu’il s’agit d’une nouvelle mode, je préfère préciser que j’aimerais avoir une majuscule sur les prénoms, noms, villes et après les points. J’ai aussi du mal à me faire au « tu ». :/

♦ Pour faire avancer les liens, ce serait chouette d’avoir quelqu’un d’actif, à qui ça ne dérange pas de faire deux rps dans la semaine. Si c’est plus, ce sera tant mieux. <3 Quelqu’un qui s’investisse sur Willow Lane pour faire vivre ce magnifique forum. *-*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
Re: La famille Headland [2/5 libres]
Sam 8 Avr - 19:38 - #


Kirsten Headland


Je suis : [ ] libre  [ ] réservé  [x] pris



Informations :


Nom : Headland - Prénom : Kirsten - Lieu de naissance : Brisbane  - Nationalité : australienne - Date de naissance : 1987 - Âge : 30 ans - Orientation sexuelle : au choix - Statut civil : au choix - Métier : au choix - Groupe : au choix

Avatar utilisé : Dianna Agron (Outlines)

Caractère :


Kirsten est une femme forte en apparence, qui a tendance à tout porter sur ses épaules. Ses problèmes, mais aussi ceux des autres. Les ruptures, les coups durs. Elle est sensible, fait l’éponge à tel point que parfois, ça la ronge. Elle aimerait crier un coup, dire tout ce qui ne va pas, mais elle peine à y arriver. Elle se met elle-même la pression : il faut toujours être forte. Cependant, parfois, elle craque. Les larmes roulent sans qu’elle puisse y faire quelque chose. C’est une jeune femme stable, raisonnable. Elle ne prend pas des décisions sur un coup de tête et ce manque de brin de folie est un défaut pour les hommes qui ont essayé de la décoincer à plus d’une reprise.

Résumé de l'histoire :


C'est l'aînée de la famille. Elle a toujours pris son rôle très à cœur et fait tampon entre les autres quand les choses dérapent. Elle est proche de la fratrie. ♦ Sa vie, elle essaie de la contrôler un peu. Elle a peur de déraper, si bien que ça manque de folie. Elle en a conscience, s’ennuie parfois un peu, même, mais c’est plus fort qu’elle. Tout ce qui diffère de ses habitudes l’effraie.

Liens avec les autres :


Emrys Rhodes ♦ Frère adoptif, confident, ambiguïté Elle le considère comme son confident. C’est vers lui qu’elle se tourne lorsqu’elle a besoin d’un conseil, ou de pleurer, simplement. Elle sait qu’il est franc, parfois trop, qu’il ne la caressera pas dans le sens du poil et c’est peut-être bien ce dont elle a besoin pour se rendre compte des choses. Tous les deux sont proches, assez pour ne pas se faire la tête pendant longtemps lorsqu’ils se disputent. Cependant, depuis quelques semaines, la tension est palpable entre eux. Leurs échanges sont blessants, secs et ce changement de comportement est dû à un rapprochement qu’il y a eu entre eux. Un simple baiser échangé pour faire taire une dispute, un baiser pourtant passionné et qui met à rude épreuve leur relation.



Chase Headland ♦ Frère Durant leur enfance, ça n’a pas toujours été au beau fixe. Chase lui en faisait voir de toutes les couleurs, mais c’était pour s’amuser, pour la taquiner et elle n’a jamais pensé le contraire. Avec le temps, les années, ils sont devenus très proches, mais la discussion devient parfois compliquée lorsque le sujet part sur l’ex de Chase, qui est aussi une amie de Kirsten. Il aurait presque apprécié qu’elle ne lui parle plus pour soutenir son frère, pour faire comprendre à cette fille que laisser tomber Chase dans un moment où il avait le plus besoin d’elle ne se faisait pas.



Madelyn Headland ♦ Sœur, jalousie Kirsten, c’est la grande, celle qui a tout ce qu’elle souhaite, qui a une vie stable. Elle l’admire, Madelyn, mais elle la jalouse aussi secrètement. Elle aimerait être au moins le tiers de tout ce qu’elle est, avoir la même étincelle lorsque ses parents pose ses yeux sur elle. Mais la vérité est bien plus difficile : ils sont déçus lorsqu’il la regarde et ils évitent même d’en parler. Kirsten, elle, c’est la grande fierté de la famille. Si Kirsten s’inquiète pour Madelyn, cette dernière est jalouse de sa frangine et la repousse.



Lachlan Headland ♦ Frère Ils s’adorent. C’est probablement le contact le plus simple dans la famille. Il n’y a aucune animosité, juste de l’amour. Kirsten a toujours pris son du cadet, a été là même lorsqu’il déraillait. Elle a compris avant tout le monde qu’il se passait quelque chose dans sa vie, sans arriver à mettre le doigt dessus. Lachlan sait très bien que s’il a besoin de soutien, elle est là pour le soutenir, mais ce n’est pas dans ses projets de lui faire part de son secret. La honte, très certainement.



Elea Dixon ♦ Colocataire d’Emrys, méfiance Elea est une jeune femme un peu paumée, pourtant adorable. Emrys s’attache à elle, Kirsten le voit bien, même s’il refuse de l’admettre et ça l’effraie un peu. Le fait est que la brune est très secrète, si bien que Kirsten ne sait pas trop quoi penser d’elle. Lorsqu’elle se trouve en sa compagnie, elle se méfie et Elea ignore comment gérer cette animosité.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
Re: La famille Headland [2/5 libres]
Sam 8 Avr - 19:39 - #


Chase Headland


Je suis : [x] libre  [ ] réservé  [ ] pris



Informations :


Nom : Headland - Prénom : Chase - Lieu de naissance : Brisbane - Nationalité : australienne - Date de naissance : 1989 - Âge : 28 ans - Orientation sexuelle : au choix - Statut civil : célibataire - Métier : professeur - Groupe : au choix

Avatar utilisé : Kit Harington (timeless)

Caractère :


C’est un homme passionné, qui aime apprendre ce qu’il aime aux autres, instruire. Lorsqu’il parle, c’est toujours avec conviction. Il peine à admettre qu’on puisse penser différemment que lui, mais accepte les avis qui divergent. Ca se voit, à son comportement, qu’il est ouvert : il parle avec les gestes, est charismatique. On l’admire bien souvent. Cependant, depuis fin 2015, il est devenu plus renfermé, méfiant et sombre petit à petit.

Résumé de l'histoire :


Kit est le deuxième de la famille. ♦ Il s’est donné les moyens pour pouvoir accéder à la profession de ses rêves : l’enseignement dans une grande école. Les petits boulots pour gagner de l’argent afin de payer les frais universitaires, avec l’aide de ses parents, il y tenait. ♦ Son rêve prend fin en novembre 2015, lorsqu’une étudiante l’accuse de l’avoir agressée. Un gros mensonge, pas réel, mais qui a tout de même détruit sa carrière et une partie de sa vie. Sa petite amie le quitte, trop de pression, lui demande de partir de chez eux. ♦ Si après une mise en examen, une enquête, son innocence a été prouvée, pour certains, les doutes restent là. Ce passage a laissé des traces.

Liens avec les autres :


Emrys Rhodes ♦ Frère adoptif Lorsqu’il est arrivé dans la famille, Chase a eu peur qu’Emrys lui prenne sa place, si bien qu’ils ont mis du temps à s’apprivoiser l’un et l’autre. Emrys a été là pour l’accueillir chez lui lorsque son ex lui a demandé de partir de chez eux. Même si c’était brusque, il a aussi été le premier à lui demander s’il était innocent. Ca l’a vexé de se justifier, mais il a très vite compris qu’Emrys n’avait pas besoin d’une longue explication. Juste d’une affirmation.



Kirsten Headland ♦ Sœur Durant leur enfance, ça n’a pas toujours été au beau fixe. Chase lui en faisait voir de toutes les couleurs, mais c’était pour s’amuser, pour la taquiner et elle n’a jamais pensé le contraire. Avec le temps, les années, ils sont devenus très proches, mais la discussion devient parfois compliquée lorsque le sujet part sur l’ex de Chase, qui est aussi une amie de Kirsten. Il aurait presque apprécié qu’elle ne lui parle plus pour soutenir son frère, pour faire comprendre à cette fille que laisser tomber Chase dans un moment où il avait le plus besoin d’elle ne se faisait pas.



Madelyn Headland ♦ Sœur Il est bien trop protecteur avec elle et ça l’agace. Les garçons qu’elle fréquente, il ne les aime généralement pas. Madelyn, c’est sa petite sœur et il y tient. Il a peur pour elle, qu’il lui arrive des bricoles et il le montre. Ca explose bien souvent entre eux, pourtant, ils sont très proches l’un de l’autre. A chaque fois qu’elle a un pépin, Chase est là, lui ouvre sa porte en grand et il couvre même ses bêtises aux autres.



Lachlan Headland ♦ Frère Entre eux, les choses sont difficiles. Lachlan était déjà bien distant, mais après les accusations, ce dernier lui a tout simplement tourné le dos. Chase a bien essayé de lui faire comprendre que tout ceci n’était pas réel, qu’il n’aurait jamais pu agresser une femme, mais Lachlan doute de lui et c’est une chose qui passe mal.



Elea Dixon ♦ Colocataire d’Emrys Ils ne se connaissent pas vraiment. En sa compagnie, Elea est intimidée et c’est loin d’être positif. Elle le craint, a peur de sa carrure, alors qu’il est en réalité un gros nounours. C’est dû au passé de la jeune femme qui a traversé des choses traumatisantes, mais Chase le prend pour lui, pense que les fausses accusations d’agression sont écrites sur son front et que c’est la raison pour laquelle le regard d’Elea se baisse à chaque fois qu’elle croise le sien. Autant dire qu’il n’apprécie pas vraiment.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
Re: La famille Headland [2/5 libres]
Sam 8 Avr - 19:39 - #


Madelyn Headland


Je suis : [x] libre  [ ] réservé  [ ] pris



Informations :


Nom : Headland - Prénom : Madelyn - Lieu de naissance : Brisbane - Nationalité : australienne - Date de naissance : 1992 - Âge : 25 ans - Orientation sexuelle : au choix - Statut civil : célibataire - Métier : au choix - Groupe : au choix

Avatar utilisé : Danielle Campbell (Balaclava)

Caractère :


C’est la petite fêtarde de la famille, qui aime s’amuser, ne pas se prendre la tête. Elle est la plus joyeuse, peut-être parce qu’elle n’a pas l’impression d’avoir tant de responsabilité que ça. Elle n’est ni l’aînée, ni la cadette à ressentir la pression familiale du petit dernier. Elle aime les nouvelles expériences, les risques, si bien qu’elle se met en danger parfois, mais s’en contrefiche. Madelyne a besoin de ça pour se sentir vivante : le fait est qu’elle ne ressent pas la douleur. Alors à défaut de ressentir les choses, elle évacue autrement.

Résumé de l'histoire :


On lui a diagnostiqué enfant une insensibilité à la douleur. Elle se faisait mal, mais ne ressentait rien. Si au début, elle avait l’impression d’être une héroïne, elle a très vite déchanté. L’impression d’être un cœur de pierre, comme son corps. C’est ce qui l’a fait prendre de nombreux risques. Elle a enchaîné les garçons a partir de quinze ans, est tombée enceinte, a avorté, a goûté la drogue. Les expériences, elle n’a pas peur de tout ça. Du moins, c’est ce qu’elle ne cesse de dire à tout le monde, mais au fond d’elle, elle est en pleine souffrance, notamment par cette grossesse interrompue.

Liens avec les autres :


Emrys Rhodes ♦ Frère adoptif Madelyn le trouve trop, trop… aigri. Il n’est pas amusant, refuse de danser, de se lâcher un peu. Elle sait pourtant qu’il fait face à la mort de sa petite amie Clare, mais ça fait quatre ans. A ses yeux, il serait temps de tourner une page et pour ça, elle n’a pas trouvé mieux que d’envoyer des petites femmes qui pourraient être à son goût le draguer. Néanmoins, depuis qu'Elea s’est confiée à elle sur ses sentiments pour Emrys, elle met toute son énergie afin qu’Emrys n’ait d’yeux que pour elle.



Kirsten Headland ♦ Sœur, jalousie Kirsten, c’est la grande, celle qui a tout ce qu’elle souhaite, qui a une vie stable. Elle l’admire, Madelyn, mais elle la jalouse aussi secrètement. Elle aimerait être au moins le tiers de tout ce qu’elle est, avoir la même étincelle lorsque ses parents pose ses yeux sur elle. Mais la vérité est bien plus difficile : ils sont déçus lorsqu’il la regarde et ils évitent même d’en parler. Kirsten, elle, c’est la grande fierté de la famille. Si Kirsten s’inquiète pour Madelyn, cette dernière est jalouse de sa frangine et la repousse.



Chase Headland ♦ Frère Il est bien trop protecteur avec elle et ça l’agace. Les garçons qu’elle fréquente, il ne les aime généralement pas. Madelyn, c’est sa petite sœur et il y tient. Il a peur pour elle, qu’il lui arrive des bricoles et il le montre. Ca explose bien souvent entre eux, pourtant, ils sont très proches l’un de l’autre. A chaque fois qu’elle a un pépin, Chase est là, lui ouvre sa porte en grand et il couvre même ses bêtises aux autres.



Lachlan Headland ♦ Frère Elle est irresponsable, sort avec n’importe qui, fait n’importe quoi et il ne peut la juger, puisque lui-même n’est pas un bon exemple. C’est à cause de lui qu’elle est tombée dans la drogue. Si lui, ce n’était que pour goûter, pour elle, ce n’était pas une passade et Lachlan était loin de se l’imaginer. Ce détail important n’a jamais été révélé. Il craint qu’elle finisse par le faire, soit volontairement, soit par maladresse.



Elea Dixon ♦ Colocataire d’Emrys, amie Madelyn l’adore et Elea apprécie de se sentir acceptée. Elle la trouve charmante, bien qu’un peu sur la réserve, parfois. Madelyn est l’une des rares personnes à savoir ce que Elea ressent pour son frère adoptif et elle la pousse toujours plus dans ses bras. Maddy l’aide à choisir ses vêtements, à se maquiller avec naturel, afin que Elea attire le regard de l’homme qui fait battre son cœur.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
Re: La famille Headland [2/5 libres]
Sam 8 Avr - 19:39 - #


Lachlan Headland


Je suis : [ ] libre  [ ] réservé  [x] pris



Informations :


Nom : Headland - Prénom : Lachlan - Lieu de naissance : Brisbane - Nationalité : australienne - Date de naissance : 1994 - Âge : 23 ans - Orientation sexuelle : au choix - Statut civil : célibataire - Métier : au choix - Groupe : au choix

Avatar utilisé : Alexander Ludwig (Fae)

Caractère :


Lachlan est destructeur, impulsif, bagarreur, entre souvent en conflit avec ses proches. Le contact avec lui est pénible, mais il ouffre. Enormément. Il a l’impression de ne pas être compris.

Résumé de l'histoire :


Il avait tout pour être heureux, Lachlan. Des parents aimants, des frères et sœurs adorables. C’était probablement le garçon le plus stable grâce à eux, le plus enjoué. L’abus sexuel subit à l’âge de quinze ans est la raison pour laquelle aujourd’hui, il déteste tout. La vie. ♦ Il ne s’est jamais confié sur ces abus répétitifs, la peur au ventre de se faire juger, de donner le nom de cet homme qui lui a fait mal. C’est un ami de la famille qu’ils voient toujours. Un ami proche de son père. ♦ Il n’arrive pas à se regarder dans le miroir sans voir ce que ce type a causé comme dégât.

Liens avec les autres :


Emrys Rhodes ♦ Frère adoptif Quelque chose les lie. Leur histoire a des similitudes et Lachlan le sent, le voit, lorsqu’Emrys refuse de toucher un homme, ne serait-ce qu’une poignée de main. Il ignore ce par quoi son frère adoptif est passé, mais il a l’impression qu’ils pourraient se comprendre tous les deux et ça l’effraie, autant que ça l’attire. Il ressent tellement de douleur en lui que parfois, il se plaît à croire qu’il pourrait trouver du réconfort en se confiant à son grand-frère dont il est très proche. A défaut de pouvoir s’exprimer sur le sujet, il passe de plus en plus de soirées en sa compagnie, essayant de lui tirer les vers du nez concernant son passé, avant qu’il n’arrive dans la famille.



Kirsten Headland ♦ Sœur Ils s’adorent. C’est probablement le contact le plus simple dans la famille. Il n’y a aucune animosité, juste de l’amour. Kirsten a toujours pris son du cadet, a été là même lorsqu’il déraillait. Elle a compris avant tout le monde qu’il se passait quelque chose dans sa vie, sans arriver à mettre le doigt dessus. Lachlan sait très bien que s’il a besoin de soutien, elle est là pour le soutenir, mais ce n’est pas dans ses projets de lui faire part de son secret. La honte, très certainement.



Chase Headland ♦ Frère Entre eux, les choses sont difficiles. Lachlan était déjà bien distant, mais après les accusations, ce dernier lui a tout simplement tourné le dos. Chase a bien essayé de lui faire comprendre que tout ceci n’était pas réel, qu’il n’aurait jamais pu agresser une femme, mais Lachlan doute de lui et c’est une chose qui passe mal.



Madelyn Headland ♦ Sœur Elle est irresponsable, sort avec n’importe qui, fait n’importe quoi et il ne peut la juger, puisque lui-même n’est pas un bon exemple. C’est à cause de lui qu’elle est tombée dans la drogue. Si lui, ce n’était que pour goûter, pour elle, ce n’était pas une passade et Lachlan était loin de se l’imaginer. Ce détail important n’a jamais été révélé. Il craint qu’elle finisse par le faire, soit volontairement, soit par maladresse.



Elea Dixon ♦ Colocataire d’Emrys Lachlan l’a acceptée dès lors qu’elle est entrée dans la vie de son frère adoptif. Celui-ci sombrait de plus en plus, mais il a l’impression qu’avec elle, il va un peu mieux et se trouve, sans même s’en rendre compte, un nouvel objectif dans sa vie : celui d’aider Elea à avancer, à devenir une femme indépendante.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
Re: La famille Headland [2/5 libres]
Dim 23 Avr - 0:26 - #


Elea Dixon


Je suis : [ ] libre  [ ] réservé  [x] pris



Informations :


Nom : Dixon - Prénoms : Elea - Lieu de naissance : Perth, Australie - Nationalité : australienne - Date de naissance : 1988 - Âge : 29 ans - Orientation sexuelle : Hétérosexuelle - Statut civil : Célibataire, mais éprouve des sentiments pour Emrys - Métier : Serveuse au Midnight Oil Pub - Groupe : Cherries

Avatar utilisé : Gemma Arterton (psychotic bitch)

Caractère :


Elle n'a pas vraiment confiance en elle, en son corps qu'elle n'aime pas regarder et qui a de belles cicatrices. Elle est méfiante, n'est pas à l'aise avec la gent masculine. Elle est souvent sur la défensive et apprend, auprès d’Emrys, à répliquer, à crier lorsqu'elle en ressent le besoin, parce qu'il n'est pas toujours tendre dans ses paroles, dans ses gestes et qu'il souhaite que demain, elle arrive à se débrouiller sans lui et ne pas se retrouver confronter à un homme qui obtiendra d'elle tout ce qu'il voudra. C'est une femme torturée, impulsive, qui prend des décisions à la hâte. Au fond d'elle, elle aimerait qu'on la sauve, mais pas n'importe qui. Emrys. Cet homme qui pose ses yeux sur elle, cet homme avec qui elle se sent passionnée, possessive aussi. Cet homme qui fait battre son cœur. Elle essaie de se trouver des repères, mais le seul en qui elle a véritablement confiance, c'est lui. Alors elle se découvre une jalousie qui la pousse parfois à être blessante, ou à renverser un verre sur les femmes qui s'approchent un peu trop près de lui. Elle a tout simplement peur de le perdre, qu'il l'abandonne.

Résumé de l'histoire :


♦ Elle a été kidnappée à quinze ans alors qu'elle effectuait un voyage scolaire dans une autre ville australienne. Elle n'a jamais revu Perth. Elea ne sait plus vraiment d'où elle vient, se rappelle à peine des visages de ses proches. Ses souvenirs sont vagues, mais elle aimerait revenir à Perth pour revoir ses proches, pour se refaire une vie là-bas et en même temps, un homme la retient.

♦ Les premières heures qui ont suivi son kidnapping, elle s'est débattue. La peur de mourir l'a fait réagir. Les jours suivants, la jeune fille refusait de manger, de parler, était insolente avec son ravisseur pour lui faire comprendre qu'elle n'était pas bien, qu'elle souhaitait retrouver sa vie et qu'il n'obtiendrait rien d'elle, mais elle a fini par s'adoucir. Le manque de nourriture la rendait faible, la fatigue, le ton agressif de son ravisseur lui faisait de plus en plus peur et les coups qu'il lui donnait pour lui faire savoir que c'était lui et pas elle qui commandait l'ont calmée pour de bon.

♦ Pendant des années, c'est auprès de lui qu'elle vit, sans pouvoir mettre les pieds à l'extérieur. Pour son ravisseur, elle représentait son secret, son bijou. Ce dernier souhaitait profiter d'elle et c'est ce qu'il a fait. Il a abusé de son corps pur contre son gré, a créé un manque, une dépendance de lui : elle avait besoin de lui pour avoir une interaction sociable.

♦ Cette vie ne lui plaisait pas, mais fragile et incapable de penser par elle-même, elle ne se voyait pas s’enfuir. La peur qu'il finisse par la rattraper. Pourtant, elle a bien essayé de partir une fois ou deux, mais elle n'avait aucune issue.

♦ Plus les années passent et plus il apprend à lui faire confiance, à lui laisser un peu de liberté. Il lui donne accès au salon, lui demande de l'accompagner faire les courses.

♦ En juillet 2014, par crainte que son ravisseur mette ses menaces à exécution et la tue, elle trouve le courage de prendre la fuite en profitant de quelques minutes d'inattention et est sauvée de justesse par un homme qui l'a prise sous son aile, qui l'a éloignée de la ville dans laquelle elle était séquestrée. Emrys, il l'a aidée à reprendre sa vie en main, mais ce n'est pas toujours évident, parce qu'elle n'est pas habituée à être libre, à faire ses propres choix, alors elle se sent obligée de toujours demander l'avis d’Emrys lorsqu'elle souhaite faire quelque chose, de peur que ce soit une mauvaise option. Il a fini par le comprendre, a le contrôle sur sa vie, mais essaie peu à peu de l'aider à retrouver son libre arbitre.

♦ Elle n'a aucun tatouage, aucun piercing, juste des cicatrices sur son corps qu'elle déteste, qu'elle n'ose pas montrer, si bien que lorsqu'elle est avec Emrys, elle en a honte et lui demande d'éteindre la lumière. Il est tellement habitué qu'il lui arrive de le faire de lui-même. Elle ne fume pas, ne se drogue pas. Sa seule drogue, c’est Emrys. Il a longtemps été là lors des nuits difficiles pour la prendre dans ses bras et la tranquilliser.

♦ Six mois après son retour à la réalité, Emrys lui a trouvé un appartement non loin de chez lui. Les débuts ont été difficiles, mais elle a fini par s’y faire, notamment parce qu’elle se sentait en sécurité avec Emrys pas loin d’elle.

♦ En décembre 2015, Emrys a commencé à faire ses cartons, ayant trouvé en Willow Lane, un coin résidentiel qui lui permettrait de vivre moins douloureusement. Elea a été prise de panique, a même essayé de le convaincre de rester dans le centre de Brisbane en argumentant comme jamais, mais son choix était fait : un besoin de se retrouver ailleurs que dans cet appartement partagé avec Clare, sa petite amie défunte, de ne plus entrer dans cette salle de bain qui lui rappelle le moment où elle a fermé les yeux. Et alors qu’elle se rongeait les sangs en l’imaginant à plusieurs kilomètres d’elle, Emrys lui a proposé d’emménager avec lui. La réponse ne s’est pas faite attendre.

Liens avec les autres :


Emrys Rhodes ♦ Attirance, une lueur dans l'obscurité de tes yeux

Juillet 2014 (Hiver)
La pluie tombe avec violence sur le pare-brise de sa voiture. Emrys roule au ralenti, craignant qu’un animal sauvage entre en collision avec son véhicule, comme il y a quelques semaines et venant tout juste de retrouver son bébé, il préfère faire attention. L’homme quitte Brisbane et se dirige vers Ipswich qui se trouve encore à quelques kilomètres, afin de récupérer une commande pour le bar dont il est le propriétaire. Avec le temps orageux, son fournisseur a refusé de se déplacer et lui étant dans le besoin ne se voyait pas attendre deux jours, alors il a pris la route.

Le panneau de la ville se dessine, quand son cœur fait un bond à la vue d’une jeune femme qui apparaît soudainement. Le cœur affolé, il appuie aussi fort qu’il le peut avec son pied sur la pédale de frein. De sa bouche entrouverte sort un souffle rapide, de ses yeux ronds comme des billes, il fixe l’inconnue qui a ses mains posées sur son capot, avec sa tête baissée. Emrys reprend ses esprits et sort de sa voiture, furieux. « Vous êtes malade ! C’est quoi votre problème ? » demande-t-il, en lui faisant face. Il agrippe son bras pour qu’elle le regarde et ses yeux s’adoucissent dès qu’il aperçoit les marques noires sur son bras. Elle a l’air si perdue, si vide, si apeurée, qu’il la relâche presque aussitôt. Emrys ne sait pas comment réagir, ni quoi faire. Il hésite même à reprendre la route en ignorant la jeune femme, mais il voit bien qu’elle n’est pas dans son état. « Allez, montez, j’vous raccompagne chez vous. » dit-il, l’air bougon, donnant l’impression que ça ne l’enchante pas. Et c’est le cas. Il arrive déjà pas à prendre soin de lui, alors prendre soin des autres, ce n’est pas son fort. « N-Non. Pas chez moi. S’il vous plait. » C’est murmuré. Elle est effrayée et Emrys perd patience. « Très bien. Suicidez-vous sur la prochaine voiture si ça vous chante. » Las, il s’engouffre dans sa voiture, place ses mains sur le volant et attend. Il attend qu’elle s’en aille, qu’elle le laisse passer, mais elle ne bouge pas d’un seul pouce. Agacé, il sort de nouveau, s’apprête à être glacial, cassant, mais en l’observant de plus près, il voit qu’elle peine à rester debout. Ses jambes sont tremblantes, son corps est pris de frisson, ses yeux sont remplis de larmes, alors qu’elle s’affole en regardant autour d’elle. Elle ne semble pas savoir quelle direction prendre. Il hésite, puis la soulève dans ses bras, sous la surprise de la brune. L’inconnue est tendue dans ses bras, n’ose pas le repousser, ne peut pas avec le peu de force qu’elle a et le laisse la positionner sur son siège passager. Dans le silence le plus complet, il reprend sa place, conduit jusqu’à la ville et ça la fait réagir, puisqu’elle se recroqueville sur elle-même, en essayant de se faire discrète, de se cacher des fenêtres. Il ne sait pas ce qu’elle a dû vivre, mais ça a dû être assez dur pour qu’elle soit aussi paumée. Lorsqu’il s’arrête face à l’entrepôt de son fournisseur, la brune panique, pose sa main sur son bras et secoue la tête. « Oh, c’est bon, du calme, ça va. » Il s’éclipse, sous le regard de la jeune femme qui ne le quitte pas des yeux, frappe à la porte du gars qui l’accueille aussitôt. Il lui donne de quoi refaire le stock de son pub, l’aide à tout mettre dans le coffre et à l’arrière de sa voiture, puis après un signe de tête, Emrys revient auprès d’elle. Il redémarre, fait demi-tour. « D’où vous venez ? » Aucune réponse. Elle hausse les épaules. Emrys pense d’abord qu’elle n’a pas envie de parler d’elle, mais ne s’imagine pas qu’elle ne se sait pas grand-chose d’elle-même, pour avoir été retiré assez tôt de ses parents. « Où est-ce que vous m’amenez ? » murmure-t-elle, sans oser le regarder. « Vous me ramenez à lui ? » Lui ? « A qui ? » l’interroge-t-il, sans comprendre. Elle cale sa tête contre la fenêtre sans lui répondre, se méfie, colle son corps contre la portière, s’éloigne du mieux qu’elle peut d’Emrys qui l’observe, intrigué par son comportement.

Trente minutes de trajet durant lequel elle a passé son temps à regarder le paysage. Emrys s’arrête face à son bar et l’ouvre. Il remet au sol une chaise qu’il lui désigne et sur laquelle elle prend place sans rechigner. « Vous pouvez m’dire ce qui se passe ? » Mais elle baisse la tête, se résigne à se taire. Frustré, il appelle un ami qui est médecin généraliste pour lui demander s’il peut passer. Ce dernier accepte en ronchonnant, peu ravi de se déplacer si tardivement, mais il sait que si Emrys le contacte, ce n’est pas pour rien. En l’attendant, il prend un verre d’eau qu’il lui tend. L’inconnue le garde entre ses mains, surprise qu’on lui donne quelque chose, sans qu’elle ne donne de sa personne. Elle boit tellement vite, sans être rassasiée, si bien qu’elle lui tend son verre qu’il récupère et rempli de nouveau. Une dizaine de minutes plus tard, son ami arrive et l’examine avec peine. Elle se méfie tellement qu’Emrys est obligé d’intervenir pour lui dire qu’elle n’a rien à craindre. Elle se détend, sous le regard d’Emrys qui s’appuie sur un mur, les bras croisés, tandis que son ami essaie de se faire un avis sur la jeune femme. Le médecin tente deux-trois questions auxquelles elle ne répond pas, puis se lève, range son matériel. « Alors ? » demande Emrys, intrigué. « Alors elle est plutôt mal au point. » « Tu as vu ses marques sur son bras ? » Le médecin acquiesce. « Le mieux serait qu’elle fasse des examens complémentaires à l’hôpital, un examen complet. Quelque chose me dit qu’elle a été malmenée. J’ai pu apercevoir quelques cicatrices, mais impossible de les voir en détail tant elle est renfermée. » Emrys est touché par ce qu’il lui dit, parce qu’il y a deux ans, celle qui partageait sa vie a été agressé physiquement. Un évènement si traumatisant qu’elle a mis fin à ses jours. « Tu ne veux pas l’emmener avec toi ? J’ai assez de moi-même à gérer. » Et il ne pense pas être la bonne personne pour lui venir en aide. « Elle semble avoir un minimum confiance en toi. Du moins, elle t’écoute, à ce que j’ai pu voir. » Elle l’écoute. Ils ne se connaissent même pas, alors comment peut-elle l’écouter en si peu de temps ? « Fais en sorte qu’elle se repose ce soir, qu’elle retrouve ses forces et on en reparle. » Même si ça ne l’enchante pas, il acquiesce d’un signe de tête. Qu’est-ce qu’il va bien pouvoir faire d’elle ?

♦ Une relation de confiance s'est installée entre eux par la suite. Elle a mis du temps à lui faire pleinement confiance, à avoir la certitude qu'il ne lui ferait rien, mais elle a fini par le comprendre à chaque action qu'il réalisait pour elle. Il a pris soin d'elle, souvent maladroitement, souvent avec brutalité dans ses mots, mais il a été là pour elle à chaque fois qu'elle en avait besoin. Il lui a donné un emploi, lui a prêté son appartement le temps qu'elle reprenne ses marques durant six mois, puis l'a aidé à s'installer dans un appartement ensuite, un à quelques mètres de chez lui, chose qui lui convenait puisqu’elle n’était pas loin de lui et qu’elle se sentait donc en sécurité. Emrys a pris soin d’elle, alors qu’il ignore toujours qui elle est. Il se doute qu'elle a vécu des choses horribles, mais elle ne lui a jamais rien confié sur son passé, sur son kidnapping.

♦ A chaque fois qu'il y a un problème avec les clients, il est là pour mettre les choses à plat. Il n'aime pas ne pas être là quand elle travaille, mais parfois, il n'a pas le choix et il faut bien qu'elle se débrouille. Alors, quand ça arrive en son absence, elle essaie de faire preuve de caractère et de ne pas se laisser faire, parce qu'elle sait très bien qu'il a horreur qu'elle laisse les autres lui manquer de respect. C'est tout nouveau pour elle. Et puis, Elea lui en parle après, parce qu'elle aime le voir s'emporter quand ça la concerne. Elle aime le voir être protecteur. Et elle aime lui répondre. Il le lui permet, alors quand il dit des choses qui ne lui plaisent pas, elle réplique de plus en plus, même si ça l'épuise moralement. La dernière fois, elle a même cassé une assiette sous ses yeux.

♦ Depuis quelques mois, une relation ambiguë s'est installée. Il n'était pas bien, passait par un moment difficile : l'anniversaire de sa défunte petite amie. Il avait trop bu. Et elle, dépendante de lui, ayant besoin d'un conseil, s'est approchée de cet homme au cœur meurtri et a commencé à lui parler, quand il l'a envoyé bouler, lui disant qu'elle ferait mieux de se débrouiller toute seule, qu'il ne serait pas toujours là. Ça l'a touchée, au point où elle s'est emportée, en répliquant qu'elle aimerait bien être indépendante, mais qu'elle ne sait pas comment faire. Blessant, Emrys a répondu qu'elle ne savait jamais rien faire et elle a senti ses larmes lui monter aux yeux, mais plutôt que de s'effondrer, elle lui a crié dessus, avant de faire volte-face, prendre sa veste pour s'en aller. Emrys a tellement été surpris qu'il a agrippé son bras, l'obligeant à lui faire face. Il l'a observée quelques secondes et a pressé ses lèvres contre les siennes, avec tant de violence, tant de tristesse. Impossible de lui dire non, parce qu'elle le voulait, ce baiser qui s'est transformé en instant charnel. Et ça recommence parfois, souvent, quand il ne va pas bien, quand il est ivre. Elle ne lui refuse pas les nuits qu'ils passent ensemble, parce qu'elle se sent bien à ses côtés, quand lui regrette de lui faire mal. Et elle imagine, en l'observant dormir, qu'elle sera cette femme qui pourra lui retirer tout le poids de la douleur qu'il ressent en lui, même si elle ignore exactement ce dont il s'agit, ayant juste eu vent par un client qu'il avait perdu la femme qui partageait sa vie. Et elle espère un jour qu'il la remarquera parmi toutes ses aventures qu'elle déteste pour pouvoir poser ses mains sur lui quand elle voudrait être unique.



Kirsten Headland ♦ Sœur d’Emrys, méfiance Elea est une jeune femme un peu paumée, pourtant adorable. Emrys s’attache à elle, Kirsten le voit bien, même s’il refuse de l’admettre et ça l’effraie un peu. Le fait est que la brune est très secrète, si bien que Kirsten ne sait pas trop quoi penser d’elle. Lorsqu’elle se trouve en sa compagnie, elle se méfie et Elea ignore comment gérer cette animosité.



Chase Headland ♦ Frère d’Emrys Ils ne se connaissent pas vraiment. En sa compagnie, Elea est intimidée et c’est loin d’être positif. Elle le craint, a peur de sa carrure, alors qu’il est en réalité un gros nounours. C’est dû au passé de la jeune femme qui a traversé des choses traumatisantes, mais Chase le prend pour lui, pense que les fausses accusations d’agression sont écrites sur son front et que c’est la raison pour laquelle le regard d’Elea se baisse à chaque fois qu’elle croise le sien. Autant dire qu’il n’apprécie pas vraiment.



Madelyn Headland ♦ Sœur d’Emrys, amie Madelyn l’adore et Elea apprécie de se sentir acceptée. Elle la trouve charmante, bien qu’un peu sur la réserve, parfois. Madelyn est l’une des rares personnes à savoir ce que Elea ressent pour son frère adoptif et elle la pousse toujours plus dans ses bras. Maddy l’aide à choisir ses vêtements, à se maquiller avec naturel, afin que Elea attire le regard de l’homme qui fait battre son cœur.



Lachlan Headland ♦ Frère d’Emrys Lachlan l’a acceptée dès lors qu’elle est entrée dans la vie de son frère adoptif. Celui-ci sombrait de plus en plus, mais il a l’impression qu’avec elle, il va un peu mieux et se trouve, sans même s’en rendre compte, un nouvel objectif dans sa vie : celui d’aider Elea à avancer, à devenir une femme indépendante.


Revenir en haut Aller en bas
 
La famille Headland [2/5 libres]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (famille d'accueil) amour infini ✈ 2/3 libres
» LA FAMILLE EVERDEEN/BRAXTON [3/5 LIBRES]
» ROOKIE + AGENT LIBRES
» confirmation de lutteurs libres
» DAN X BICHON MALE 2 ANS (SANS FAMILLE 89)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Willow Lane :: Flood & jeux :: Les archives :: La poubelle-
Sauter vers: