Partagez | 
 

 Faith Thompson - On the road to Brisbane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Age : 21
Messages : 67
Inscrit le : 22/05/2017
Mon âge : 49 ans
J'ai emménagé en : septembre 2016
Mon statut civil : occupée à divorcer
Mon image :
Faith Thompson
« »
Faith Thompson - On the road to Brisbane
Lun 22 Mai - 21:43 - #


Faith Abigail Thompson


Je suis un : [X] personnage inventé  [ ] scénario



Toi derrière l'écran


Ton pseudo/prénom :Gloria
Ton âge : 21 ans
Comment t'es arrivé là ? Par S.o.S Top site
Que penses-tu du forum ? Super bien fait. Le contexte est très sympa et j’adore l’idée du quartier, de l'Australie !
Présence : Surtout en soirée.  pc
Un truc à dire ?  Coeur


Informations :


Nom de famille : Thompson - Prénoms : Faith, Abigail - Lieu de naissance : Alice Springs, Australie - Nationalité : Australienne - Date de naissance : 11 octobre 1967 - Âge : 49 ans - Orientation sexuelle : Hétérosexuelle - Statut civil : En plein divorce - Métier : Pédiatre au Bowen Hills Medical Center - Groupe : Apples - Date d'arrivée dans le quartier : Septembre 2016

Avatar utilisé : Kate Walsh

Caractère/Physique :


Caractère - Faith a été élevée dans un milieu très pratiquant. Ses parents, de fervents croyants catholiques, lui ont transmis toutes les valeurs propres à leur foi et si Faith l’a conservé, elle n’a hérité en rien de la patience et de la tolérance. Quelques cours de savoir-vivre ne lui feraient pas de mal. Socialement, elle est presque aussi immature qu’un adolescent. Elle n’a aucun filtre, ne sait pas tenir sa langue et sa franchise n’a d’égale que la brusquerie qui l’accompagne. En soi, Faith n’est pas méchante. Elle est juste extrêmement impatience et réactive. Ses capacités d’adaptation sont quasi-nulles, ce qui explique peut-être qu’elle mène son propre train de vie en espérant que les autres la suivent. Ses réactions sont souvent impulsives et démesurées quand son égo est blessé, comme quand elle a fait le choix de déménager et de demander la garde exclusive de ses filles après que son mari ait exigé le divorce. Elle n’a pas une haute estime d’elle-même. Elle sait qu’elle est individualiste et imprévisible. Râleuse aussi. Et pourtant, ses proches arrivent à la supporter. Eux, ils se montrent très patients et ouverts. Surtout son frère. Certainement parce qu’elle sait se montrer aimable parfois. Elle l’est avec ses enfants et ses patients. Une chance sinon elle aurait dû se reconvertir depuis longtemps !

C’est une bonne médecin, seule raison pour laquelle ses supérieurs la gardent. Elle se montre travailleuse et impliquée. Si seulement il n’y avait pas les parents… Elle n’est vraiment pas douée avec les parents. Tous ses défauts ressortent et même un ogre aurait plus de tact. Même quand elle enseigne à la fac à l’occasion, on lui reproche de faire baisser le moral de toute une promo après une seule heure. Elle a appris il y a longtemps à ne pas se soucier de ce que les gens pensaient d’elle. De toute façon, elle n’en pense pas mieux. Elle a ses deux visages. Le bon et le mauvais. C’est pourquoi les gens sont souvent surpris en entendant ses filles la décrire comme une maman douce et joueuse. Ou quand elle passe des heures dans son jardin à soigner ses plantes ou à essayer de sauver un bébé hérisson en s’aventurant tête la première entre deux buissons. Tout n’est pas noir. Si elle est devenue pédiatre, c’est parce qu’elle voulait se rendre utile et éviter à des enfants de souffrir. Pour cela, elle continue constamment à apprendre pour rester à jour. Son cœur paraît aussi froid que la glace mais elle a parfois beaucoup de mal à gérer certains cas délicats. Elle a juste appris à garder ça pour elle parce qu’elle a le sentiment qu’être sensible rend plus vulnérable. Elle ne sait pas s’appuyer sur les autres ou demander leur aide. Elle garde les poings serrés en se disant qu’elle peut y arriver.

ಖಖಖ

Physique - Malheureusement, le temps file et elle n’est plus toute jeune. Ce n’est pas joliment dit, mais c’est ainsi que la société voit les choses. Faith aura bientôt cinquante ans. Des rides se sont creusées autour de ses yeux et de sa bouche et elle passe plus de temps le matin dans la salle de bain. Elle regrette l’époque où une simple crème hydratante suffisait à se rendre présentable. Maintenant, elle pourrait presque ouvrir une boutique de cosmétiques ou faire des tutos sur internet. C’est comme le sport. Elle s’y est radicalement mis passé la quarantaine. D’une part pour se maintenir en forme, et aussi pour pouvoir tenir pendant ses gardes. Sauf qu’elle n’est pas une grande sportive non plus. A d’autres les footings de six heures ! Elle marche surtout beaucoup et s’initie progressivement à des disciplines comme le yoga. Au moins, elle aura pu remarquer qu’elle est presque aussi souple de caractère que de corps. Elle a mis six mois avant de pouvoir faire l’une des positions de base. La plupart du temps, elle dépense davantage son énergie au travail même. Ou en sortant avec ses filles, ce qu’elle fait souvent pour aller se baigner, se promener ou camper. Filles qui commencent à lui donner des conseils vestimentaires, surtout Quinn.

Depuis que son aînée a franchi le cap de l’adolescence et baigne en plein dedans du haut de ses quatorze ans, Faith est devenue beaucoup plus coquette. Toujours impeccable diraient ses collègues. C’est peut-être vrai. Vrai pour ceux qui ne l’ont pas vu en mode déchet au réveil ou affalée dans le canapé. Mais il est vrai qu’elle est très soigneuse et que cela ressort dans son style vestimentaire. Peu de temps avant d’enclencher la procédure de divorce, son mari lui a dit, avec spiritualité et élégance, qu’il l’aurait quitté depuis longtemps si elle n’était pas jolie. Bien… Pour la peine, elle lui fait désormais le plaisir de se maquiller outrageusement, digne d’une bonne vieille cougar, à chaque fois qu’elle doit le revoir. Il déteste. Elle jubile. C’est son côté provoquant, voir puéril. Physiquement, elle ressemble beaucoup à sa mère. Avec ses yeux clairs, sa peau pâle et ses traits fins. Bien sûr, son roux flamboyant n’est pas que le fait de la prodigieuse nature. En tout cas plus maintenant, et le coiffeur est devenu son meilleur ami, après ses filles. Son visage passe de glace à un éternel sourire avec elles.

... Les années qui passent, elle ne s’en soucie pas vraiment. Tant qu’elle a ses filles et qu’elles vont bien, ça lui suffit. Elle déborde toujours d’idées de sortie pour elles. Quinn et Grace sont ses trésors, qu’elle protège avec une rage de lionne. Elle regrette juste parfois de ne plus partager ces moments avec leur père… Quelque chose s’est cassé. Et elle est tellement bornée que, pour sa part, aucun retour en arrière ne sera possible. Il y a deux Faith. L’inventive et douce avec ses filles et ses patients et la tornade avec le reste du monde. Mais peut-être qu’à Brisbane, elle réussira à concilier les deux.

Histoire :




Octobre 1967 – Faith a vu le jour dans un vieux combi Volkswagen alors que ses parents étaient partis prêcher la bonne parole à travers l’Australie pour leurs vacances annuelles. Constance et James Thompson travaillaient dans une exploitation agricole et, chaque année, leurs jours de congés étaient consacrés au culte. Faith s’en serait bien passée, mais elle ne connaissait que ça. Les plages de sable blanc et les vagues gigantesques, elle les gardait pour ses rêves d’avenir. A la place, quand l’heure des grandes vacances sonnait, elle se retrouvait affublée d’un collier à fleur et de dépliants imprimés par la paroisse qu’elle se devait de distribuer avec toute la conviction possible. Pour rendre la chose amusante, elle se fixait des objectifs à atteindre, un peu comme des paris.  C’était une vie particulière. Pas d’excès, pas de frivolité, sauf les extravagances liées au mode de vie de ses parents. Un quotidien, disons, très proche de la nature.

A ses neuf ans, ses parents rejoignirent une coopérative agricole dans laquelle ils commencèrent à vivre en communauté. Un camp hippie avec des airs de secte. Mais tout le monde était toujours très souriant. Surtout ses parents. Trop souriants. A l’époque, Faith n’était déjà pas à l’aise avec tout ça. Ce qu’elle voulait, elle, c’était une maison avec un grand jardin. Pas une tente et des prières en guise de bonne nuit. Elle passait la plupart de son temps à rêvasser en essayant d’imaginer chaque chose d’une manière différente. La prière du soir se transformait en incantation pour réveiller des fées disparues et le trajet jusqu’à l’école en voyage périlleux dans un pays rempli de plantes venimeuses et de dragons. Au final, elle était souvent punie, soit parce qu’elle se montrait trop distraire, soit parce qu’elle n’avait pas sa langue dans sa poche.

ಖಖಖ

Mai 1982 – Son frère Charlie est né. Il y a eu plus de chance lui. Il a ouvert les yeux pour la première fois dans une vraie chambre d’hôpital et non coincé entre deux banquettes. Et il se montra plus disposé que Faith à suivre le mode de vie de leurs parents. Il était tout simplement plus docile, sage et optimiste. Souvent, alors qu’elle faisait son entrée au lycée et qu’il n’avait encore qu’un an, elle essayait de se trouver des points communs avec lui. Le résultat aboutissait toujours sur une liste si mince qu’elle oserait à peine la dévoiler de peur qu’on remette en cause leur lien de parenté. Et pourtant, qu’est-ce qu’elle pouvait l’aimer. Elle avait quinze ans, et elle a lentement commencé à se radoucir grâce à lui. Un bébé affreusement laid et gros, mais c’était son frère. Celui qui, avec les années, serait peut-être le seul à réussir à la supporter. Ce qui n’était pas rien.  

La vie s’écoulait et Faith commença à soupçonner qu’une machination de nature extraterrestre l’ait conduit dans cette famille. C’était la seule explication possible puisqu’elle ne leur ressemblait pas du tout. Elle n’arrivait pas à s’émerveiller simplement en voyant une fleur pousser ou en prenant chaque jour qui vient avec le sourire. Non, ce qu’elle voulait, elle, c’était du concret. Elle rationalisait tout au point que s’en était exaspérant. A dix-sept ans, son nouveau passe-temps reposa donc sur une quête des extraterrestres. Elle a lu des tonnes de livres, de témoignages sur le sujet et scruté pendant des heures le ciel en quête d’un quelconque signe prouvant leur existence. Pourtant, si elle partageait bien quelque chose avec ses parents, c’était toujours sa foi. L’esprit de contradiction était un peu devenu sa manière d’être.

ಖಖಖ

Janvier 1985 – C’est à Melbourne que Faith a fait son entrée en fac de médecine. Le temps avait passé, le lycée aussi et elle avait décidé de prendre sa vie en main. Facile à dire. En vérité, elle resterait à jamais une Thompson, quoiqu’elle en dise. Quelques années plus tard, elle se préparait à commencer son internat. Le jour même du concours, un mur immense vint barrer son passage. La vie l’obligeait à choisir une voie. Rentrer à Alice Springs pour soutenir son père malade ou passer son examen. Cela faisait des années qu’elle ne pensait plus qu’à la réussite et au travail. Le reste, elle l’avait inconsciemment mis sur pause. Un peu comme s’il était honteux de se montrer sensible et de faire passer la famille avant les études. Deux mois plus tard, elle se préparait à assurer sa première garde. Elle perdait aussi son père sans lui avoir dit au revoir.

On pourrait dire que les choses ont basculé mais, en fait, elle ne s’en est pas vraiment rendue compte. Elle a juste réalisé une chose. Ses parents, ses proches, étaient peut-être dans leur monde en apparence à part mais, au moins, ils avaient un cœur. Ils étaient généreux et bons. Ce qu’elle vit d’elle n’était qu’une jeune femme carriériste et individualiste. Aigrie sans avoir atteint la trentaine et trop lâche pour vivre suivant ses envies. C’était plus facile de chercher à trouver un idéal. Le sien : une vie respectable, ou ce qu’elle en imaginait. Le jour de l’enterrement, elle ne pleura pas. Tout son corps était en ébullition, jamais elle n’avait ressenti une telle douleur, mais les larmes, elles, ne coulaient pas. C’était comme ça. Un simple fait. Pourtant, il y a plein de gens qui s’amusent à interpréter ce type de comportement. Pour la communauté dans laquelle vivait toujours sa mère, Faith n’était qu’une femme froide, une citadine aveugle. Chaque accusation eut l’effet d’un pique qu’on lui plantait en plein cœur. Depuis ce jour, elle a décidé de se moquer de ce que pouvaient penser les gens.

ಖಖಖ

Février 1998 – Le mariage. En tant que bonne catholique, Faith ne pouvait y échapper. C’est donc à Neil Jones qu’elle a dit oui. Le mariage n’était qu’une formalité puisque la vie a suivi son cours comme avant en fait. Jusqu’à l’année 2005. Cela faisait cinq ans qu’ils attendaient. Cinq ans qu’ils essayaient d’adopter. Finalement, Quinn est arrivée. Elle avait trois ans, était née en 2002. Puis, fin 2009, Faith est tombée enceinte. Un évènement inattendu mais qui devint très vite désiré. Neuf mois plus tard, Grace est née et la famille s’est encore agrandie.  Et très franchement, Faith avait le sentiment de maîtriser parfaitement le cours de sa vie. Tout avait enfin pris forme. L’idéal avait été atteint. Mais n’était-ce pas trop beau ? Ou n’est-ce pas justement artificiel ?

L’été 2015 arrivait et cela faisait longtemps déjà qu’elle ne supportait plus Neil, et réciproquement. Il trouvait la compagnie de l’une de ses collègues beaucoup plus passionnante et Faith, de son côté, ne supportait plus de voir sa tête. Au début pourtant, elle n’osa pas envisager le divorce. Ça rimait trop avec échec. Neil était décidé. S’ils se quittaient, s’étaient pour divorcer. L’idée n’enchanta pas Faith, ni même sa mère et son nouveau beau-père, Barty. Une telle décision allait à l’encontre de leur croyance. Alors, toujours aussi douée dans la gestion de ses sentiments, Faith prit une décision radicale. Elle demanda sa mutation et décrocha un poste à Brisbane au Bowen Hills Medical Center. Dans le même élan, elle signa pour une maison dans le nouveau quartier Willow Lane. Fini leur appartement spacieux mais triste à mourir. Elle voulait une belle maison pour ses enfants. Que le rêve américain se réalise jusqu’au bout. Elle ne demanda pas l’avis de son mari. Il voulait divorcer ? Bien. Elle réclamait la garde exclusive.

ಖಖಖ

Septembre 2016 – Quinn a maintenant quatorze ans et Grace six. En entrant dans leur nouvelle maison à Willow Lane, Faith s’attend à commencer une nouvelle vie. Les périples du divorce sont loin d’être finis, Neil récupère les enfants pour les vacances et Faith continue à se battre pour avoir leur garde exclusive. Ses collègues risquent d’endurer son humeur massacrante, sans compter le voisin qui aurait le malheur de poser ne serait-ce qu’un pied sur sa pelouse sans son autorisation. Elle n’a pas vraiment bonifié avec l’âge. Non, on pourrait même dire que c’est une « vieille peau ». Si son frère, sa mère et son beau-père lui excusent son sale caractère, seuls ses enfants bénéficient vraiment de sa bonne humeur.  C’est pareil avec les patients. Si elles est attentive avec les enfants, elle perd vite patience avec leurs parents…

La fin du mois de septembre approche. Étrangement, le ciel se couvre. Écartant les rideaux, Faith jette un coup d’œil par la fenêtre. Les cartons envahissent encore l’entrée et elle a le sentiment d’avoir débarqué en terre inconnue. Mince… Voilà déjà une voisine qui se ramène avec des gâteaux de bienvenus. Elle aperçoit les filles descendre l’allée pour accueillir l’inconnue. Moment type dans lequel on est content d’avoir des enfants pour gérer la communication. Faith, quant à elle, se précipite à l’étage pour se la jouer overbookée. Elle feindra de n’avoir rien entendu.

Infos en plus :


Je souhaite des colocataires : Non
Je souhaite être pris en charge à mon arrivée dans le quartier : Oui, ce serait super.
Code pour le bottin :
Code:
KATE WALSH <span class="pris">▬</span> Faith Thompson
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
Re: Faith Thompson - On the road to Brisbane
Lun 22 Mai - 22:19 - #

Bienvenuuuue Coeur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 677
Inscrit le : 10/01/2017
Crédits : liliana (avatar), justayne (signature)
Mon âge : 25 ans
J'ai emménagé en : juillet 2016
Mon statut civil : Célibataire
Mon image :
Evan Scott
« »
Re: Faith Thompson - On the road to Brisbane
Lun 22 Mai - 22:21 - #

Bienvenue, miss ♥


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 22
Messages : 662
Inscrit le : 13/03/2017
Crédits : Tumblr: Firebreather (gifs signature)

Mon âge : 24 ans
J'ai emménagé en : janvier 2016
Mon statut civil : Célibataire
Mon image :
Dwayne Carter
« Semper Fi »
Re: Faith Thompson - On the road to Brisbane
Mar 23 Mai - 2:07 - #

Bienvenue ! hello


    Scars of the past
    I'm so sick of faking things, masking life with all these drinks and I can't find no other way, so I'll sit here and fade away. I'll sit here and fade away, drinking all this pain away and I'll sit here and fade away 'cause I can't find no other way. ♫

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 21
Messages : 67
Inscrit le : 22/05/2017
Mon âge : 49 ans
J'ai emménagé en : septembre 2016
Mon statut civil : occupée à divorcer
Mon image :
Faith Thompson
« »
Re: Faith Thompson - On the road to Brisbane
Mar 23 Mai - 12:15 - #

Merci ! Coeur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 24
Messages : 754
Inscrit le : 03/12/2015
Crédits : Polarize
Mon âge : 22 ans
J'ai emménagé en : décembre 2015
Mon statut civil : célibataire
Mon image :
Lauren Evans
« modo en carton »
Re: Faith Thompson - On the road to Brisbane
Mar 23 Mai - 16:26 - #

Bienvenuuuue hello
Ta fiche est parfaite et Faith a l'air vraiment chouette ! Coeur Du coup je te valide directement et te place au numéro 3 sur Apple Street. krkr Si tu souhaites toujours être prise en charge par le comité d'accueil, n'hésite pas à poster ici pour qu'un membre te propose un petit rp d'arrivée. =)


Félicitations !


Maintenant que ta fiche a été validée, tu vas pouvoir te lancer dans le jeu avec ton beau personnage Coeur. N'oublie pas de remplir ton profil afin qu'on ait toutes tes infos en un coup d'oeil ! Voici aussi quelques petites choses qui pourront t'aider un peu :

♦ Tu trouveras la liste des logements par ici, pour voir qui sont tes voisins proches et moins proches. Et si tu as un métier, il t'est demandé d'aller le recenser dans ce sujet =].

♦ Grâce à la zone "recherche de rp" tu pourras très vite te trouver des camarades pour jouer ! Mais tu peux aussi ouvrir un rp libre et venir donner le lien par là, ou répondre à un rp qui attend une réponse aussi, c'est comme tu veux ! Pour les fiches de suivi/liens de ton personnage, c'est dans cette zone que ça se passe !

♦ La section "flood & jeux" et la chatbox t'attendent si jamais tu veux discuter avec d'autres membres. Surtout n'hésite pas à lancer des conversations et des jeux par toi-même ♥.



Si tu as un souci ou une question, n'hésite surtout pas à contacter le staff. coeur 2
Amuse-toi bien parmi nous !
copain


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 21
Messages : 67
Inscrit le : 22/05/2017
Mon âge : 49 ans
J'ai emménagé en : septembre 2016
Mon statut civil : occupée à divorcer
Mon image :
Faith Thompson
« »
Re: Faith Thompson - On the road to Brisbane
Mar 23 Mai - 17:11 - #

Merci beaucoup Lauren ! Coeur
Je suis contente que ma fiche convienne !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
Re: Faith Thompson - On the road to Brisbane
- #

Revenir en haut Aller en bas
 
Faith Thompson - On the road to Brisbane
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]
» Shopping Trip [Faith]
» Mellindra Road, à votre service !
» TNA Victory Road 2004 [MU] :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Willow Lane :: Administration :: Les annonces du staff :: Les voisins acceptés-
Sauter vers: