Partagez | 
 

 Adélaïde Stammberton ∞ Nous choisissons nous-même de la valeur que l'on se donne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 58
Inscrit le : 23/07/2017
Mon âge : 22 ans
J'ai emménagé en : juillet 2016
Mon statut civil : Célibataire
Adélaïde Stammberton
« »
Adélaïde Stammberton ∞ Nous choisissons nous-même de la valeur que l'on se donne
Dim 23 Juil - 19:06 - #


Adélaïde Stammberton


Je suis un : [X] personnage inventé [ ] scénario



Toi derrière l'écran


Ton pseudo/prénom : Schoenalic
Ton âge : 25 ans
Comment t'es arrivé là ? j'étais inscrite sur ce forum avec ce même personnage fin de l'année passée, mais j'ai décroché ; je refais une tentative, maintenant qu'une connaissance est dessus...
Que penses-tu du forum ? Très joli
Présence : Le plus souvent possible... 2/3 fois semaine pour RP ; davantage pour flooder (j'adoooore ça !)
Un truc à dire ? Nope'


Informations :


Nom de famille : Stammberton - Prénom(s) : Adélaïde - Lieu de naissance : Sidney - Nationalité : Australienne - Date de naissance : 17 novembre 1994 - Âge : 22 ans - Orientation sexuelle : Hétérosexuelle - Statut civil : Célibataire - Métier : Institutrice primaire - Groupe : Apples - Date d'arrivée dans le quartier : Juillet 2016

Avatar utilisé : Alexandra Daddario

Caractère/Physique :


Je suis une personne extrêmement complexe, et mon vécu a probablement altéré depuis longtemps le vrai moi, si bien que je suis maintenant un peu perdue quant à qui je suis réellement. Mais heureusement, je vais de mieux en mieux, ce qui fait que je me découvre un peu plus chaque jour...

La première chose à savoir à mon propos, c'est que je suis une intellectuelle-perfectionniste-créative qui adore le calme et la tranquillité. Une touche-à-tout qui adore apprendre, encore et toujours, et qui se nourrit constamment de belles choses et de connaissances dont elle n'aura probablement jamais besoin. Les livres sont un refuge, les cours en ligne une drogue, et la musique classique un défouloir des émotions. J'aime les belles choses, et je suis à l'antipode du stéréotype des filles de mon âge célibataires. J'adore aller au théâtre, écouter de la musique classique, voir des expositions d'art, apprendre, rêver. Les soirées en boites sont pour moi des corvées, et les évènements sociaux de toutes sortes m'exaspèrent au plus haut point.

Vous l'aurez compris, je suis solitaire. Une pure solitaire. Si je pouvais vivre dans une cabane (avec bibliothèque, accès à internet, et forêt aux alentours, cela va de soi), sans voir personne, cela ne me gênerais probablement pas. Mais là n'est pas la question. Je ne dirais pas que je n'aime pas les gens, non. Je dirais plutôt que les gens m'indiffèrent. J'ai tellement souffert en essayant de m'intégrer et en essayant que des gens s'intéressent à moi, que j'ai fini par choisir de ne m'attacher à personne. Enfin, à personne, sauf à une personne. Mais pour lui, j'ai plutôt choisi de rester attachée à lui. Alors non, je ne voue pas de culte à mon oncle, mais je suis consciente que sans lui, je serais encore à Sidney, à vivre chez mes parents, avec mes 130kg, à me morfondre sur mon sort et en étant constamment rabaissée par le connard qui m'a servi de père...

Je pourrais encore passer des heures à vous décrire mon caractère, mais où serait le mystère si je vous dévoilais déjà tout ?

Histoire :


Une histoire. Ma vie n'a rien d'une histoire. Pour la simple et bonne raison qu'elle n'est pas finie. Après tout, l'histoire se termine lorsque la situation finale est atteinte, et la situation finale de ma vie sera ma mort, mort qui n'est, je l'espère, pas trop proche... Donc mon parcours de vie n'a rien d'une histoire, et encore moins d'un conte de fée...

Je ne peux pas dire que j'ai eu une vie difficile. J'ai reçu tout l'amour dont j'avais besoin en étant enfant. Mes parents étaient des personnes d'une classe sociale moyenne : j'avais ce dont j'avais besoin, nous partions en vacances chaque année, j'irais même jusqu'à dire que le bonheur régnait chez nous. Mes parents, ma petite soeur et moi.

Et puis, j'ai commencé à briller. Je m'étais prise de passion pour la natation, ma soeur m'avait suivi. Nous avions toutes les deux d'excellents résultats et, poussées par un entraineur exigeant, nous avons fini par rejoindre les espoirs d'Australie à nos 10 ans. Everleigh, ma petite soeur, a arrêté la natation cette année-là. Cela a littéralement brisé mon père. Il s'était habitué à cette petite reconnaissance : voir ses filles briller dans les journaux du coin, pouvoir affirmer haut et fort que ses filles étaient les meilleures, qu'elles gagnaient de nombreuses courses, qu'on leur prédestinait à une carrière sportive prometteuse... Et puis, une des deux arrête. La pression a redoublé sur moi. Et j'ai fini, moi aussi, par arrêter.

Et il lui a alors fallu trouver d'autres sources de reconnaissance : il a commencé à travailler d'arrache-pied, au point de travailler parfois 12h par jour, et il est devenu sous-directeur, puis directeur, de son agence ; il a commencé à faire du vélo, en amateur,... En ce qui me concernait, il pouvait toujours vanter mes bonnes notes à l'école, ou même mon année d'avance sur les autres, mais ce n'était jamais assez pour lui.

Et puis, j'ai terminé mes études obligatoires, et je suis rentrée à l'université, où je me suis retrouvée fort démunie. Jamais. Je n'avais jamais travaillé de ma vie, et j'ai été submergée par la quantité de travail à fournir ; j'ai vite abandonné. J'ai passé le restant de l'année à ne rien faire, subissant le regard déçu de mon paternel chaque jour. Durant ces quelques mois, mes parents se sont disputés. Souvent. Mon père faillit faire un coma éthylique à cause d'une tentative de noyade dans l'alcool, il s'en alla au travail pour réfléchir à un moyen de mourir. Et ma mère finit par rester avec lui.

J'ai repris des études l'année suivante, mais les disputes reprirent. En novembre, alors que je rentrais d'une soirée avec des amis, j'aperçus mon père, dans notre jardin, une corde autour du cou. Alors que je lui demandai ce qu'il se passait, il ne cessa de me hurler "Demande à ta mère !", ce que je fis. Elle était dans le salon. Paniquée, je pris un couteau et au moment où je revins près de mon père, il s'était laissé tomber. Je coupai la corde. Mes parents divorcèrent. Je choisis de rester vivre avec mon père, en souvenir de la personne qu'il était lorsque j'étais enfant. Il avait été mon héros.

Il rencontra quelqu'un, mais je n'allais toujours pas bien. J'ai encore arrêté mes études, et je suis partie près de 8 mois aux Etats-Unis, comme au-pair. Et cela m'a fait un bien fou !

Et lorsque je suis rentrée, j'ai repris des études, encore. Et tout a encore empiré. La pression de mon père, son changement, le décès de ma mère, la manipulation évidente de ma belle-mère sur mon père, les tentatives de suicide de ma soeur et sa descente en enfer... Tous ces évènements me rabaissèrent plus bas que terre. Mais je tins bon. J'étais en mauvais état psychologiquement, mais je n'étais pas brisée...

Et puis la délivrance. Mon oncle, le frère adoptif de mon père, venait d'être muté à Sidney. Policier, il s'était retrouvé à vivre avec nous un petit mois, le temps de trouver un logement. Il a commencé à s'occuper de moi, psychologiquement parlant. Par je-ne-sais quel miracle, il a réussit à me reconstruire, petit à petit. Il m'a poussée à reprendre le sport et m'a entrainée, chaque jour. Il me surveillait pour que j'étudie pour réussir mes études. Il m'empêchait d'avoir des idées noires. Il prenait ma défense contre mon père. Et cela ne s'est pas arrêté lorsqu'il a trouvé son propre appartement. En fait, je passais plus de temps là-bas que chez moi... Et j'ai eu mon diplôme, j'ai perdu plus de 60kg, et j'ai repris confiance en moi, du moins un peu. Je me suis découvert une force que je n'avais soupçonnée en moi...

Et finalement, il a à nouveau été muté, à Brisbane, cette fois. Un poste de lieutenant. Il m'a proposé de venir vivre avec lui, histoire de m'éloigner de l'environnement nocif qui était le mien. Comme nous étions deux, on a choisit d'acheter une maison. Je trouvai un poste d'institutrice primaire dans une école proche, et le déménagement eût lieu.


Infos en plus :


Je souhaite des colocataires : Non, elle vit avec son oncle
Je souhaite être pris en charge à mon arrivée dans le quartier : Oui, si possible !
Code pour le bottin :
Code:
ALEXANDRA DADDARIO <span class="pris">▬</span> Adélaïde Stammberton
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 25
Messages : 91
Inscrit le : 16/07/2017
Mon âge : 24 ans
J'ai emménagé en : octobre 2016
Mon statut civil : Célibataire
Talia A. Beaugox
« »
Re: Adélaïde Stammberton ∞ Nous choisissons nous-même de la valeur que l'on se donne
Dim 23 Juil - 19:12 - #

Ma chouckette ! calin
Je savais que tu ne résisterais pas à l'inscription depuis que je t'en ai parlé... Coeur
Je te dirais bien m**de pour ta fiche, mais c'est déjà fini lol
Réserve-moi un lien ET ton premier RP, c'est obligé !!


Talia
Normal people scares me
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 22
Messages : 662
Inscrit le : 13/03/2017
Crédits : Tumblr: Firebreather (gifs signature)

Mon âge : 24 ans
J'ai emménagé en : janvier 2016
Mon statut civil : Célibataire
Mon image :
Dwayne Carter
« Semper Fi »
Re: Adélaïde Stammberton ∞ Nous choisissons nous-même de la valeur que l'on se donne
Dim 23 Juil - 19:13 - #

Rebienvenue à toi ^^


    Scars of the past
    I'm so sick of faking things, masking life with all these drinks and I can't find no other way, so I'll sit here and fade away. I'll sit here and fade away, drinking all this pain away and I'll sit here and fade away 'cause I can't find no other way. ♫

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 58
Inscrit le : 23/07/2017
Mon âge : 22 ans
J'ai emménagé en : juillet 2016
Mon statut civil : Célibataire
Adélaïde Stammberton
« »
Re: Adélaïde Stammberton ∞ Nous choisissons nous-même de la valeur que l'on se donne
Dim 23 Juil - 19:15 - #

Merci Dwayne...

Talia, j'ai déjà tout prévu : le scénario, le futur lien et toussa... On en parle tantôt si tu veux copain
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 24
Messages : 754
Inscrit le : 03/12/2015
Crédits : Polarize
Mon âge : 22 ans
J'ai emménagé en : décembre 2015
Mon statut civil : célibataire
Mon image :
Lauren Evans
« modo en carton »
Re: Adélaïde Stammberton ∞ Nous choisissons nous-même de la valeur que l'on se donne
Dim 23 Juil - 20:11 - #

Re-bienvenue ! hello
Ta fiche est nickel, je te valide donc directement et je te place dans la maison numéro 1, sur Apple Street.  Yeah Si tu souhaites toujours un rp d'arrivée, tu peux poster par ici pour demander à ce qu'un membre du comité vienne accueillir Adélaïde dans le quartier Coeur


Félicitations !


Maintenant que ta fiche a été validée, tu vas pouvoir te lancer dans le jeu avec ton beau personnage Coeur. N'oublie pas de remplir ton profil afin qu'on ait toutes tes infos en un coup d'oeil ! Voici aussi quelques petites choses qui pourront t'aider un peu :

♦️ Tu trouveras la liste des logements par ici, pour voir qui sont tes voisins proches et moins proches. Et si tu as un métier, il t'est demandé d'aller le recenser dans ce sujet =].

♦️ Grâce à la zone "recherche de rp" tu pourras très vite te trouver des camarades pour jouer ! Mais tu peux aussi ouvrir un rp libre et venir donner le lien par là, ou répondre à un rp qui attend une réponse aussi, c'est comme tu veux ! Pour les fiches de suivi/liens de ton personnage, c'est dans cette zone que ça se passe !

♦️ La section "flood & jeux" et la chatbox t'attendent si jamais tu veux discuter avec d'autres membres. Surtout n'hésite pas à lancer des conversations et des jeux par toi-même ♥️.



En cas de souci ou si tu as une question, n'hésite surtout pas à contacter le staff ! coeur 2
Amuse-toi bien avec ton personnage !
copain


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 58
Inscrit le : 23/07/2017
Mon âge : 22 ans
J'ai emménagé en : juillet 2016
Mon statut civil : Célibataire
Adélaïde Stammberton
« »
Re: Adélaïde Stammberton ∞ Nous choisissons nous-même de la valeur que l'on se donne
Dim 23 Juil - 20:53 - #

Coeur Ca aura été rapide...

Merci bien...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 677
Inscrit le : 10/01/2017
Crédits : liliana (avatar), justayne (signature)
Mon âge : 25 ans
J'ai emménagé en : juillet 2016
Mon statut civil : Célibataire
Mon image :
Evan Scott
« »
Re: Adélaïde Stammberton ∞ Nous choisissons nous-même de la valeur que l'on se donne
Dim 23 Juil - 20:57 - #

Rebienvenue à toi o/ ♥


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 21
Messages : 68
Inscrit le : 22/05/2017
Mon âge : 49 ans
J'ai emménagé en : septembre 2016
Mon statut civil : occupée à divorcer
Mon image :
Faith Thompson
« »
Re: Adélaïde Stammberton ∞ Nous choisissons nous-même de la valeur que l'on se donne
Lun 24 Juil - 13:31 - #

Bienvenue sur le forum ! Avec une institutrice en plus ! Yeah
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 58
Inscrit le : 23/07/2017
Mon âge : 22 ans
J'ai emménagé en : juillet 2016
Mon statut civil : Célibataire
Adélaïde Stammberton
« »
Re: Adélaïde Stammberton ∞ Nous choisissons nous-même de la valeur que l'on se donne
Lun 24 Juil - 23:07 - #

Merci à tous les deux... Hi
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
Re: Adélaïde Stammberton ∞ Nous choisissons nous-même de la valeur que l'on se donne
- #

Revenir en haut Aller en bas
 
Adélaïde Stammberton ∞ Nous choisissons nous-même de la valeur que l'on se donne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Où nous situons-nous ?
» Le destin choisit nos parents, nous choisissons nos amis - Kalyani Darcher
» Nous recrutons actuellement.
» Dans un mois, dans un an...comment souffrirons-nous ?
» «Nous ne nous souvenons pas des jours, nous nous souvenons des moments» (scénario - Andreas L. Swan)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Willow Lane :: Administration :: Les annonces du staff :: Les voisins acceptés-
Sauter vers: