Partagez | 
 

 Kendall Monroe ♦ Fraîchement débarquée en Australie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Age : 28
Messages : 979
Inscrit le : 02/12/2015
Crédits : (c) Liliana
Mon âge : 28 ans
J'ai emménagé en : décembre 2015
Mon statut civil : en bordel... y'a pas d'autres mots pour définir ça xD
Mon image :
Kendall Monroe
« admin en mousse »
http://la-boite-a-avatars.tumblr.com/
Kendall Monroe ♦ Fraîchement débarquée en Australie
Mer 2 Déc - 23:51 - #


Kendall Monroe


Je suis un : [x] personnage inventé  [ ] scénario



Toi derrière l'écran


Ton pseudo/prénom : Marie
Ton âge : 26 ans
Comment t'es arrivé là ? J'ai appuyé sur "créer" niark
Que penses-tu du forum ? Qu'il gère sa mémère ? /PAN/
Présence : Le plus possible
Un truc à dire ? Pas pour le moment =]


Informations :


Nom de famille : Monroe - Prénom(s) : Kendall Roselyn - Lieu de naissance : New York City, USA - Nationalité : américaine - Date de naissance : 30 Juillet 1988 - Âge : 27 ans - Orientation sexuelle : hétérosexuelle - Statut civil : "en couple" - Métier : au chômage - Groupe : blueberries

Avatar choisi : Yvonne Strahovski

Caractère/Physique :


En temps normal, je suis une jeune femme d’un mètre soixante-dix qui pèse environ cinquante-six kilos. Mais depuis plusieurs mois, j’ai cette chose dans le ventre qu’on appelle communément un « bébé » qui me fait prendre du poids et je n’ose plus vraiment regarder la balance… Au naturel, je suis une brune aux cheveux longs mais j’ai commencé à me décolorer à seize ans et puisque je trouve que le blond me va très bien et qu’il s’accorde parfaitement avec mes yeux verts tirant sur le gris, je reste comme ça. J’adore faire du shopping - même si je n’achète pas toujours des trucs – mais je n’ai dans mon armoire que des vêtements dans lesquels je me sens bien. Généralement un jean et un haut, parfois des robes, je mets un peu de tout tant que cela me va.

On me dit souvent que j’ai un caractère de merde, c’est peut-être vrai. J’aime bien faire tourner les gens en bourrique - surtout les gens que j’aime en fait - j’utilise souvent l’ironie et j’aime bien me moquer. Il ne faut pas croire que je suis toujours comme ça, je suis gentille aussi et souriante. Mais je peux aussi être une vraie garce si on me cherche, montrer les dents et parfois être vulgaire. Je n’aime pas qu’on me prenne la tête, je suis du genre à dire tout haut ce que les autres pensent tout bas et sans forcément réaliser que ça peut blesser la personne en face de moi. Je suis une handicapée des sentiments, je ne sais pas tenir une relation sur le long terme et la majorité des hommes que je côtoie ne sont que des plans cul. Je suis aussi très nulle en matière d’amitié, je peux compter mes véritables amis sur les doigts d’une seule main. Mais ça c’est peut-être parce que j’ai un caractère de merde et que je suis difficile à supporter…

Histoire :


Je m’appelle Kendall Roselyn Monroe et je suis née à New York City il y a vingt-sept ans. Je peux facilement dire que je n’étais pas une enfant désirée et attendue, que ma mère ne m’a eue que parce que mon père l’a convaincue d’avoir un deuxième enfant. Je suis donc arrivée dans cette famille un peu étrange, câlinée et nourrie par mon père, protégée par Jack qui avait alors trois ans. Quand à ma mère, les seuls souvenirs que j’en ai sont des images d’elle assise derrière son bureau me demandant de « dégager de là et d’aller jouer ». Elle était littéralement amoureuse de sa carrière d’avocate et son travail passait avant nous de toute façon. Mon père a fini par en avoir marre et par demander le divorce l’année de mes huit ans. Ma mère a évidemment accepté et a même signé un chèque d’un montant exorbitant afin que mon père demande la garde exclusive de mon frère et moi. Elle ne voulait pas s’occuper de nous et de toute façon, ni Jack ni moi ne voulions vivre avec elle.

Quand j’ai eu quinze ans, mon père a eu une promotion : on lui a proposé d’aller travailler à l’ambassade américaine de Tokyo. J’étais d’accord pour déménager et tout recommencer au Japon, New York commençait à m’étouffer et je voulais changer d’air. Jack était déjà majeur et inscrit à l’université, il a préféré rester aux États-Unis mais nous a tout de même promis de venir nous voir au Japon le plus souvent possible. Mon père m’a inscrite au lycée américain de Tokyo où je me suis rapidement intégrée. Encore plus quand j’ai rencontré Erica Clarke, une américaine venue pour un échange scolaire d’un an. Elle est devenue ma meilleure amie et malgré la distance entre nous après son départ, cette amitié n’a jamais été entachée. Elle s’est même intensifiée quand elle a commencé à sortir avec mon frère.

Après le lycée je demandais à mon père de m’inscrire dans une école spécialisée dans les arts de la scène. Depuis toute petite, j’avais une passion pour la danse et j’espérais pouvoir me perfectionner, obtenir un diplôme et pouvoir rejoindre un groupe ou ouvrir ma propre école de danse. Les cours étaient difficiles mais je m’accrochais pour être classée dans les cinq meilleurs de la promotion. Jusqu’à ce que je m’écroule en plein milieu de l’explication d’un professeur. À l’hôpital, le médecin m’annonça que j’avais une cardiomyopathie dilatée, une maladie cardiaque totalement incompatible avec la danse. Je dû arrêter les cours à dix-neuf ans, tuant totalement tous les rêves que j’avais. Après ça, j’ai fait une dépression de plusieurs mois. Avec ma maladie, il m’était impossible de pratiquer une activité sportive et je devais aller souvent à l’hôpital pour vérifier que cela n’empire pas. Le médecin m’avait prévenu que je risquais d’avoir besoin d’une greffe d’ici quelques années, mais que j’aurais du temps devant moi si je respectais certaines choses. Après une visite de mon frère, j’ai décidé de me reprendre en main : j’ai quitté la maison de mon père et je me suis trouvé un travail.

Puis un jour pendant que je servais des cafés, j’ai pris en photo une danseuse japonaise hyper connue dans le pays. Et j’ai commencé comme ça. Cette photo a été la première de toute une série. J’ai commencé à prendre des photos avec mon portable, puis je me suis acheté un petit appareil numérique plutôt discret. Je me baladais en ville, je cherchais les bons plans sur internet, je traquais littéralement les stars, jalouse de leur succès. Puis un jour, sans trop savoir comment, j’ai vendu un cliché à un magazine people. Et ça a donné une photo en quatrième page du magazine, suivie d’un article assez accusateur envers la célébrité que j’avais photographié. J’en étais plutôt fière de ce cliché, donc j’ai continué. En six ans, j’ai vendu des centaines de photos à des magazines people. Puis mon frère a déménagé au Japon, dans le petit studio que j’occupais à l’époque…

Avec mon frère dans les parages, il m’était plus difficile de jouer les paparazzis alors j’ai dû faire profil bas. Nous sommes restés à vivre ensemble dans mon studio pendant plusieurs mois avant de déménager dans un appartement avec deux autres personnes : un mannequin connu et sa petite sœur de sept ans. L’horreur ultime pour moi, la célébrité dans la chambre à côté ! Mais Juria était vraiment très gentille et je m’étais promis de ne jamais la balancer à un magazine. Puis c’est ma meilleure amie qui est venue au Japon pour ouvrir sa pâtisserie... Autant dire qu’avec tout ce monde qui veillait sur moi, c’est vite devenu étouffant. Surtout que je n’avais qu’une idée en tête en revoyant Erica : la caser à nouveau avec mon frère. Mais Jack ne semblait pas d’accord du tout et ça finissait toujours en bagarre entre nous deux quand j’évoquais le sujet.

Début mai 2015, j’ai rencontré Liam à l’hôpital. J’étais venue consulter mon cardiologue et lui était là en tant que bénévole. Après quelques jours, il m’a proposé d’aller boire un café et nous nous sommes retrouvés dans son lit. Pour moi, il était clairement un plan cul. Du moins au début, avant que je me rende compte que je l’appréciais. Puis en juillet j’ai découvert – après avoir fait huit tests – que j’étais enceinte de huit semaines. L’horreur ultime ! J’ai énormément galéré pendant les semaines qui ont suivi, j’ai caché ma grossesse à Liam en attendant de savoir ce que j’allais faire. Avec ma maladie cardiaque, une grossesse est quelque chose d’extrêmement risqué et je ne voulais pas mettre ma vie en danger pour un bébé que je ne verrais sans doute pas grandir. Puis je l’ai senti bouger et j’ai su ce que j’allais vraiment faire. J’ai alors pris mon courage à deux mains et je suis allée l’annoncer à Liam. Je me suis présentée à sa porte avec mon ventre de femme enceinte de cinq mois et demi. Curieusement, il a plutôt bien réagi à la chose et après plusieurs jours à discuter de ce qu’on allait faire tous les deux avec ce bébé, on a fini par se mettre d’accord pour une garde partagée. Jusqu’à ce que Liam soit muté en Australie…

Quand il m’a proposé de le suivre, j’ai ris, je croyais à une blague. Mais il était sérieux, il voulait vraiment m’entrainer avec lui dans un autre pays. Il a sorti de très bons arguments, notamment que le bébé pourrait grandir dans un pays anglophone et que je serais tranquille sans avoir à travailler si je le souhaitais. Il a aussi ajouté que le système de santé serait bien meilleur en Australie qu’au Japon pour une étrangère. C’est peut-être ça qui m’a convaincue de le suivre jusqu’à Brisbane, d’abandonner mon frère et sa fiancé, de laisser mon père à Tokyo et de tout plaquer pour m’installer dans une banlieue chic avec mon gros ventre de femme enceinte.

J’ignore encore si j’ai fait le bon choix, si m’installer dans cette maison avec Liam est une bonne idée ou pas. Mais toutes mes affaires sont dans des cartons et la chambre du bébé a déjà été choisie. Je verrais bien…
Revenir en haut Aller en bas
 
Kendall Monroe ♦ Fraîchement débarquée en Australie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marilyn Monroe
» (F/LIBRE) KENDALL JENNER
» Attention ! Peinture fraîche
» RETOUR EN FORCE DE L'INSÉCURITÉ:2 POLICIERS LÂCHEMENT ABATTUS À CROIX BOSSALES
» Salade fraîche aux légumes ensoleillés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Willow Lane :: Administration :: Les annonces du staff :: Les voisins acceptés-
Sauter vers: