Partagez | 
 

 Laura • Aucune épreuve n’a jamais été surmontée en versant des larmes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
Laura • Aucune épreuve n’a jamais été surmontée en versant des larmes.
Mer 24 Fév - 17:39 - #


Laura Sky Williams


Je suis un : [X ] personnage inventé  [ ] scénario



Toi derrière l'écran


Ton pseudo/prénom : Puuce/Diane
Ton âge : Toujours 22 mais plus pour très longtemps :P
Comment t'es arrivé là ? Par Bazzart
Que penses-tu du forum ? Jô l'aiiiiime d'amuuuuur  Coeur
Présence : Tous les jours m'sieurs dames
Un truc à dire ? Heu ... Banana ?  niark


Informations :


Nom de famille : WILLIAMS, un nom de famille très répandu en Australie. Logique en même temps, sa famille vit en Australie depuis ... résumons ça à "des générations" voulez vous ? - Prénom(s) : Son premier prénom est LAURA ou littéralement, "Celle qui s'appuie sur le monde". Un prénom bien adapté à son caractère. Son second prénom est SKY comme le ciel que sa mère aimait tant admirer.  - Lieu de naissance : BRISBANE, la demoiselle est du coin. Ce qui ne veut pas dire qu'elle y a toujours habité loin de là. - Nationalité : AUSTRALIENNE pure souche bien qu'elle est longtemps habité à Hawaii. - Date de naissance : Le 23 JUILLET 1992, la belle est un LION dans toute sa splendeur - Âge : 23 ANS, majeure et avec toutes ses dents en plus ! - Orientation sexuelle : BISEXUELLE, les hommes, les femmes, tout est pareil au final - Statut civil : CELIBATAIRE, libre comme l'air - Métier : ANIMATRICE RADIO, commentatrice de championnats de surf en qualité de triple médaillée d'or aux championnats mondiaux de surf, ex surfeuse professionnelle. Elle a aussi créé une association pour aider les enfants en difficultés et leur donner des cours de surf. - Groupe : ORANGE, please darling

Avatar utilisé : La belle KATHERINE MCNAMARA

Caractère/Physique :



Laura est une belle jeune femme à la chevelure aussi flamboyante que son caractère. Enfin quand elle décide d'être rousse. Parce que parfois elle est blonde. Ca dépend de ses humeurs dirons nous. Ou de la saison aussi. Elle est plus blonde en été à cause du soleil qu'en hiver. Disons que ses cheveux changent; sa mère était rousse, son père était blond, elle oscille entre les deux. Fine et athlétique, on remarque de suite que c'est une sportive. Pour une australienne, sa peau est aussi pâle que celle d'une irlandaise mais beaucoup moins fragile, elle supporte très bien le soleil. Vaut mieux avec son métier. Elle possède de magnifiques yeux vert d'eau qui changent suivant le temps qu'il fait, plus vert doré quand il fait beau, plus bleu chocolaté quand il pleut. Elle a un visage fin et ovale et un sourire qui a brisé par mal de coeur. Sa démarche fluide et légère démontre les années d'entraînements que son flic de père lui a donné pour qu'elle ne soit jamais une victime et ses gestes assurés quoique délicats prouvent sa confiance en elle. Laura sait qu'elle est belle et peut parfois en jouer mais le plus souvent, c'est quelqu'un de naturel et de pétillant qui a toujours un sourire aux lèvres.

Côté caractère Laura est pleine de surprise ; elle est du genre bouillant. Avec elle, on ne sait jamais si elle va exploser ou bien se mettre à rire. Elle est très émotive et a une sensibilité à fleur de peau. Il faut sans cesse qu'elle soit en mouvement, qu'elle bouge, qu'elle rie. Elle a une grande confiance en elle et est extravertie ; elle participe activement à la vie du monde. Elle a cependant un côté insouciant et a du mal à se stabiliser, à trouver son équilibre. Laura exagère souvent ses réactions tant pour se faire remarquer que pour se donner une contenance, elle reste malgré tout peu influençable. Très exigeante dans ce domaine, elle a une moralité pour elle et pour les autres et peut vite être blessée ou irritée par les défaillances dans le comportement de son entourage. D'autant que l'entourage de Laura, son foyer, sont le véritable centre de gravité de sa vie. Intuition et sensibilité ne font qu'un chez Laura et se confonde totalement. Elle a une clairvoyance, un flair, un charme dont elle a tendance d'abuser. La jeune femme est tellement émotive qu'elle a des réactions souvent imprévisibles, mêlant joie et abattement. Etonnamment rapide dans ses réactions, elle est prête à tout si elle se sent en danger, si sa famille ou son travail le sont. Laura peut se jeter corps et âme dans une cause qu'elle estime juste. Peu sensible aux échecs, pas d'opposition systématique, et si opposition il y a c'est toujours sportivement, elle sait avoir une vision objective de la vie. S'adaptant facilement, Laura se sent à l'aise partout et avec tout le monde. Un dynamisme en « dent de scie » qui varie quand tout va bien et quand tout va mal. Laura possède un sens de l'amitié solide, possessif, quasi religieux tant l'amitié est symbolique pour elle. Très curieuse, vive, imaginative, pleine de fantaisie et de répartie, la belle possède une intelligence synthétique lui permettant d'avoir une vision complète et rapide de chaque situation. Laura se rappelle de tout ce qui la touche, l'émeut, la révolte car elle est dotée d'une belle mémoire affective. Sous des aspects distants, froids même parfois, Laura est en réalité très affectueuse, et même « fleur bleue » ; mais elle se cache derrière ce côté sauvage, de crainte de passer pour « puérile » ou par pudeur. Pourtant Laura est immodérément possessive.

Histoire :



J'ai souvent comparé ma vie à une série télé. C'est comme si il y avait plusieurs épisodes durant plusieurs saisons. J'aurais dû être réalisatrice. Vraiment. J'aurais fais un carton j'suis sûre ! Mais en fait pour bien comprendre mon histoire, il faut que je commence par celle de mes parents. C'est parti ? Alors action !

SAISON 1 : Les pires ennemis font les meilleurs amants

Axel Williams et Daniella Evans se connaissaient depuis la maternelle. Les mêmes classes, les mêmes profs, les mêmes cours, les mêmes copains plus ou moins proches. Oui, Axel Williams et Daniella Evans se connaissaient depuis la maternelle ... et depuis la maternelle aucun des deux ne supportaient l'autre. Axel trouvait que Daniella était trop franche, beaucoup trop secrète et que c'était une emmerdeuse finie. Daniella elle, trouvait que Axel en bon capitaine de l'équipe de basket était arrogant, détestable et imbu de lui même. Bref, ils ne se supportaient pas. L'une était plongée dans sa musique, ses bouquins, ses dessins et l'autre était dans son monde de super star du basket, de fêtes d'adolescents et de potes. Ils étaient à l'opposé l'un de l'autre. Jusqu'à ce qu'un événement assez improbable ne les réunissent.

Axel courait dans le parc comme à son habitude. Il le traversa rapidement, changeant de quartier, musique dans les oreilles. C'était un tour habituel, quelques kilomètres pour ne pas perdre son endurance alors que la saison de basket était pour le moment terminée. Alors qu'il courait, une silhouette le percuta de plein fouet. Il eu juste le réflexe de rattraper la jeune fille avant qu'elle ne tombe. - Daniella ? s'étonna t-il. C'est alors qu'il vit les larmes de la rousse et le bleu qui s'étendait sur sa joue. Daniella qu'est ce qui s'est passé ? Tout va bien ? s'inquiéta t-il. Il avait beau ne pas supporter la jeune fille, la voir dans un état pareil l'inquiétait plus qu'il ne l'aurait pensé aux premiers abords. - Williams ? En le reconnaissant, Daniella se redressa et sécha ses larmes. C'est rien, je ... je suis tombée et je me suis cognée sur la marche, désolée de t'avoir percuté. Elle s'apprêtait à s'en aller et Axel à la retenir quand un bruit de vaisselle attirèrent leur regard vers la maison que Daniella venait de quitter. Des cris se firent entendre ainsi qu'un bruit de vaisselle cassée. Axel remarqua à quel point Daniella pâlissait et en quelques secondes il prit sa décision. - Ma mère a fait des supers cookies à la maison, le problème c'est qu'elle en a fait pour tout le quartier ça te tente ? demanda t-il à la jeune fille. Elle le regarda, ses grands yeux verts écarquillés par la peur et l'incompréhension. - Que ... quoi ? Axel lui fit un petit sourire. - Il faudrait que tu me file un coup de main pour le cours de chimie, si je ne remonte pas ma moyenne j'vais perdre ma bourse sportive, reprit le jeune homme en espérant la convaincre. - D'accord, souffla alors Daniella avec un petit sourire.

C'est ainsi qu'une certaine amitié démarra entre eux. Et le lycée commença à respirer plus personne n'ayant à se planquer pour échapper aux tornades Williams contre Evans. Les deux jeunes gens commencèrent à se voir plus souvent brisant toutes les règles. Ils avaient seize ans et ne comptaient pas se laisser dicter leur conduite. Mais plus leur amitié évoluait et plus Axel commençait à remarquer des choses qui n'allait pas chez Daniella. Des bleus récents qu'elle cherchait à dissimuler, un regard parfois fuyant, des réactions parfois agressives. Toutes ces choses qu'il n'avait pas remarqué auparavant. Un soir où il la retrouva une nouvelle fois en larmes il se décida à lui parler. - Dani' ... Mais la jeune fille secoua la tête et le repoussa. - Va t-en Williams. J'ai pas besoin de toi. J'ai besoin de personne. Axel soupira et s'assit près d'elle. - Non Dani' je m'en irais pas. Est-ce que c'est ton père qui te bats ? demanda t-il avec franchise. Daniella le foudroya du regard. - Tu crois que je laisserais vraiment que je laisserais quelqu'un s'approcher suffisamment de moi pour me battre ? rétorqua t-elle agressive. Axel remit une mèche de ses longs cheveux roux derrière son oreille et la regarda avec tendresse. - Non mais je crois que tu aimes assez ton père pour supporter toutes ses conneries sans broncher. Daniella le regarda avec une fragilité qui l'émut. - Dani' ... Dani' je t'en prie, laisse moi lui parler, la supplia t-il. - Non. Laisse le. Il avait seulement but un peu. La perte de maman nous a tous les deux ébranlés, il va se remettre. Axel soupira. - Dani', ça fait deux ans que tu me dis ça. Il faut que ça s'arrête. La jeune fille soupira. - Ca va aller Williams. J'vais m'en sortir. Le jeune homme la regarda se lever d'un air désespéré. - Axel. Daniella arqua un sourcil en se retournant. - Quoi ? s'étonna t-elle. - Axel, je m'appelle Axel pas Williams. La jeune femme le regarda d'un air surpris puis elle se mit à rire. - Que tu es bête ! Axel se leva et l'approcha. - M'insulteriez vous Mademoiselle Evans ? Attention je pourrais me fâcher et devenir méchant, susurra Axel d'un air qui se voulait méchant et qui était plus malicieux qu'autre chose. - Tu es complètement fou Axel Williams, rit Dani'. - Oh oui ... je suis fou ... fou de toi Daniella Evans. Je t'aime. Daniella s'arrêta net de rire et planta son regard dans le sien. - Moi aussi je t'aime, murmura t-elle. Et c'est ainsi qu'ils échangèrent leur premier baiser. Un baiser longtemps attendu, longtemps cherché, un baiser passionné, tendre et amoureux.

FIN DE LA SAISON 1


Vous voyez ? Je vous avez dis que ma vie était une série télé. Une série à la One Three Hill. Papa me racontait tout le temps cette histoire quand j'étais petite. Chaque année il y ajoutait d'autres éléments, d'autres scènes coupées, il exagérait sans cesse tant que ça faisait rire ses filles, tout était parfait. Même si il s'avérait que grand-père battait effectivement maman, il a fini par arrêter. Probablement parce que papa a fini par lui coller un poing dans la figure en le menaçant de le coller en prison pour le restant de sa vie si il continuait. De toute manière, maman est parti de chez lui à dix-huit ans. Papa et elle ont prit un appartement. Papa est rentré à l'école de police et maman elle, elle a continué dans le dessin. Elle est devenue styliste et elle a ouvert sa propre boutique. Oui un peu comme Brooke Davis dans OTH. C'était mon héroïne préférée, probablement parce que je l'identifiait à ma mère.

SAISON 2 : Le chemin de la vie

Mes parents, Axel et Daniella Williams s'aimaient depuis le lycée mais ils n'avaient pas fait l'erreur de se marier trop jeunes, de s'enfermer trop vite dans une routine qui les auraient tués. C'est probablement pour ça qu'au jour d'aujourd'hui ils sont toujours amoureux l'un de l'autre. J'ai seize ans aujourd'hui, l'âge qu'avait papa et maman quand ils sont tombés amoureux. Moi je n'ai personne dans ma vie. Personne de vraiment stable je veux dire. Contrairement à ma soeur Roxanne qui croit au grand amour et aux contes de fées. Ma soeur est une grande romantique. Une rêveuse. Je lui envie ça. J'aimerai être aussi innocente qu'elle. Mais depuis que papa m'a annoncé que maman était malade je ne vois plus le monde de la même manière. Je suis comme papa, une pragmatique. Et Roxanne est comme maman, une artiste. Une rêveuse. Elle pense que maman va guérir, que tout redeviendra comme avant mais je le vois bien. La fatigue de maman, l'inquiétude de papa, la prévention dont il faisait preuve envers elle. Elle ne cesse de lui dire qu'elle n'était pas en sucre mais on voit bien qu'elle était fatiguée plus rapidement, qu'elle maigrissait à vue d'oeil.

- Tu vas mourir maman ? Ca, c'est moi, toujours aussi cash, aucune diplomatie, aucun tact. - Probablement mon ange. Mais toi aussi. Ainsi que ton père, ta soeur et tout le monde sur cette planète. Ca fait parti du cycle de la vie. Je la regardais en arquant un sourcil. C'était mon truc ça "l'arquage de sourcils et le levage d'yeux au ciel". Ca exaspérait ma soeur et ma mère aussi mais ça faisait rire mon père. Probablement parce que c'était de lui que je le tenais. - Arrête m'man j'suis plus une enfant. Tu peux faire ton discours à Roxy mais moi ça sert à rien. Ma mère me regarda d'un air à la fois tendre et triste. - Ma Laura, mon amour, tu as grandis tellement vite. A peine le temps de cligner des yeux que tu es déjà une magnifique jeune fille, responsable, mature et si intelligente. Tu prendras soin de ton père et de ta soeur d'accord ? Je veillerais sur vous d'en haut c'est promis. Mais j'ai besoin que tu veilles sur eux d'ici. Je plantais mes yeux bleus dans les siens. On disait souvent que j'étais le portrait de maman - une rouquine flamboyante - mais avec les beaux yeux vert d'eau de papa. Tout comme Rox en fait. Papa dit que c'est la marque de fabrique Evans-Williams. Je souris à ma mère. - Bien sûr maman. Je m'occuperais d'eux. Ma mère sourit à son tour. - Ne sois pas triste mon amour. C'est le chemin de la vie.

FIN DE LA SAISON 2


Maman est décédée deux mois après notre discussion. Le chagrin de papa a été tel qu'on a bien cru le perdre lui aussi. Je lui ai laissé un mois mais comme il ne semblait pas se remettre je suis allée voir son commandant pour lui demander si il ne pouvait pas muter papa ailleurs histoire qu'il se change les idées. Comme c'était moi, qu'il nous avait vu naître et grandir Rox et moi et surtout comme c'était un ami de papa, il a accepté et a muté papa a Hawaii où apparemment on avait besoin de renfort. Papa a accepté - bien que Roxy et moi ayons du le pousser un peu - et on a déménagé. Ca nous a demandé beaucoup de sacrifices à ma soeur et moi. Ici nous avions nos repères, nos amis, notre vie mais c'était ça ou perdre papa. Alors on a préféré partir. Hawaii était une belle île on s'est très vite intégrée Roxy et moi. Ils nous appelaient les soeurs flamboyantes à cause de nos cheveux. J'étais Laura, la sportive débridée, la fêtarde au coeur de lion et elle était Roxy l'artiste aux grands rêves, la douce princesse de la plage. On étaient bien à Hawaii. Papa allait bien aussi. Il a finit par reprendre goût à la vie. Il n'a jamais aimé de nouveau mais ça allait. Nous étions tous les trois. Et il nous encourageait toujours dans nos rêves. J'étais une excellente élève mais ce que je préférais c'était le sport, c'était le surf. J'en faisais depuis que j'étais en âge de savoir marcher et nager, papa m'avait apprit à en faire et je n'avais jamais arrêté. J'étais décidée à partir là-dedans et avant même d'être majeure je m'étais déjà fait un nom dans le milieu. Et a vingt-deux ans j'étais triple médaillée d'or des championnats mondiaux de surf. Je m'éclatais, je savais que j'étais faite pour ça. Enfin jusqu'à ce jour fatidique.

SAISON 3 : Les rêves ne sont que des brindilles balayés par le vent

Postée sur la plage, ne regardant mes concurrents que d'un oeil rapide je regardais autour de moi, inquiète. - Mais qu'est ce qu'il fait enfin ? demandais-je à ma soeur. Roxanne me sourit d'un air doux et rassurant, le sourire de maman. - Il va arriver Lau' tu sais qu'il ne manque jamais une de tes compet', me rassura ma soeur. Concentre toi plutôt sur ton passage. Je lui jetais un coup d'oeil et hochai la tête. Papa allait arriver. Il finissait toujours par arriver. Pourtant j'avais un mauvais pressentiment qui ne voulait pas me quitter.

- Et maintenant veuillez accueillir notre championne mondiale, elle est Australienne d'origine et Hawaïenne de coeur, c'est notre princesse des vagues, la belle, la talentueuse Laura Williams ! clama le présentateur dans son micro. Ma soeur m'encouragea d'une pression sur l'épaule alors que je décollais, saluant la foule qui m'acclamait, un sourire sur les lèvres. Une fois dans l'eau, j'oubliais tout pour ne me concentrer que sur ma performance. J'aimais l'eau, j'aimais les vagues, j'aimais la mer et elle me le rendait bien. Quand j'étais sur une planche j'oubliais tous mes soucis pour ne prendre que la sérénité de l'eau et me l'approprier. Je commençais donc mes figures sous les applaudissements du public pourtant, aujourd'hui, je n'y étais pas. Je cherchais brièvement le regard si fort, si rassurant de mon père. Il était mon pilier, mon allié depuis toujours. Où était-il donc ? En dernier recours je cherchais ma soeur et la vit en train de discuter avec un flic. Quand je la vis s'écrouler sur la plage je compris que mon pressentiment était beaucoup plus fondé que je ne le pensais. Mais ce moment d'inattention - quoique justifié - me fut fatal. La vague fut plus violente que je ne m'y attendais et quelque chose heurta ma planche. Je fus projetée en avant, mon genou cédant brutalement et dans un craquement sonore et ma tête heurta ma planche. J'entendis seulement des cris puis je sombrais.

- Comment va t-elle ? demanda une voix que je reconnu comme celle de Roxanne. J'essayais d'émerger mais sans y parvenir. - Elle a échappé de peu à la commotion cérébrale et se contentera d'une belle bosse sur la tête ... commença le médecin. - Tant mieux, soupira ma soeur. - Mais, l'interrompit le médecin, je suis moins positif en ce qui concerne son genou. Elle pourra remarcher sans peine avec de la rééducation mais en ce qui concerne le surf ... c'est terminé pour elle. Du moins en professionnel. Je n'entendis pas la suite, la douleur de cette annonce broyant mon pauvre coeur et je sombrais de nouveau.

- Comment veux-tu que je lui annonce ça, ça va la tuer. Et comment je peux lui annoncer pour papa ? Ils étaient tellement proches. Elle a senti que ça n'allait pas quand il n'est pas venu, j'aurais du savoir qu'elle avait raison. L'instinct de Laura est tellement développé. La voix de Roxanne, encore. Empli de sanglots cette fois. J'ai envie de me lever et de la serrer dans mes bras. Je n'ai jamais supporté de voir ma soeur pleurer. Elle est l'une des personnes les plus importantes de ma vie. Avec papa. Papa ... qu'est ce qui lui est arrivé ? De quoi parle Roxy ? J'ai envie de savoir, j'ai besoin de savoir ... Mais au lieu de ça je replonge.

Quand j'ouvre les yeux il fait nuit dehors. Quelque chose est à moitié couché sur le lit, me broyant la main. Je reconnais Roxanne à la lueur de la lune. Elle a pleuré. Son visage est dévasté par la douleur et le chagrin. Je connais cette expression pour l'avoir vu une fois. C'était six ans auparavant à la mort de maman. La douleur broie une nouvelle fois ma poitrine et mon coeur mais je veux en avoir le coeur net. - Roxy, je murmure difficilement, la voix rauque, la gorge sèche tout en serrant doucement sa main. Roxanne se réveille instantanément. - Laura ? Oh Laura tu es enfin réveillée ! Attends j'appelle l'infirmière ! fait ma soeur. Je la retient comme je peux. - Papa ? je demande. Aussitôt le chagrin envahit le regard de ma petite soeur. - Je vais appeler l'infirmière Laura. Ne t'en fais pas ça va aller. Quand ma soeur essaye de me rassurer c'est que ça va vraiment mal. Vraiment très mal. - Roxanne dis moi, je lui ordonne. Elle me fixe un long moment, probablement pour peser le pour et le contre. Ou peut-être pour trouver le meilleur moyen de me balancer la bombe qu'elle s'apprête à me lancer. Finalement, décidant qu'il n'y avait pas de "meilleur moyen" elle fut franche. - Papa est ... papa est mort. Tué lors d'une prise d'otage. Il ... il a voulu sauver une maman et son bébé et la balle l'a touché pile à l'endroit où il n'était pas protégé. Il ... il n'a pas survécu à son ... son opération. Voilà. C'est dit. Les moniteurs s'affolent, mon coeur se déchire, les larmes ravagent mon visage alors que la douleur se répand en moi comme un poison rapide et la violence de ma réaction fait biper tous les appareils, attirant un grand nombre d'infirmières et de médecins affolés. Roxanne s'est appuyée contre le mur, la main plaquée sur la bouche, les yeux écarquillés de terreur et de larmes. - Que s'est-il passé ? s'exclame le médecin. - Elle s'est réveillée. Elle a voulu que je lui dise ! J'ai pas pu lui mentir. Je pouvais pas ! Mais je n'entends plus rien. Papa ... mon papa !

FIN DE LA SAISON 3

La douleur d'avoir perdu mon rêve d'être surfeuse pro' n'était rien comparée à celle qui me terrassa d'avoir perdu l'une des personnes les plus importantes de ma vie. Mon tendre papa disparu à jamais. Je n'arrivais pas à affronter la réalité de sa disparition et le chagrin étant trop dur à supporter je m'enfermais dans ma bulle. Une bulle de rage et de douleur. A un moment je n'allais même plus chez le kiné, je refusais tous les traitements, je ne voulais voir personne. Perdre mon père et mon rêve dans la même journée était trop pour moi, je ne voulais plus rien. Roxanne m'aida comme elle le pouvait mais elle ne tenait plus. Je le voyais. J'vous avez dit que ma vie était comme une série télé mais la réalité est un peu plus dure à avaler. A la télé, quand l'héroïne perd tout, que son monde s'écroule et qu'on a l'impression que plus rien de bon ne peut arriver, se produit une sorte de miracle qui fait que l'héroïne retrouve finalement une raison de vivre. Moi je n'avais plus rien. Plus de parents. Plus de rêve. J'étais toute seule.

"- Oui enfin tu m'avais moi je te signale ! - Hey ! C'est mon histoire dégage de là Roxy c'est MOI qui raconte ! - Tu raconte n'importe quoi ! T'a jamais été seule ! - Oui oui j'y viens mais laisse moi raconter MON histoire merci ! - Mouais ... "

Sérieusement, je peux même pas raconter MON histoire sans que ma soeur n'intervienne. Cela dit elle a raison, c'est grâce à elle que je suis là aujourd'hui et que je vous la raconte. Ma soeur l'artiste rêveuse est devenue soudainement très responsable et pragmatique. Flippant. Enfin bref elle m'a sorti de mon état et m'a montré qu'il y avait encore des tas de raisons de vivre. Et comme nous l'avions fait pour papa à la mort de maman, elle me poussa à déménager. A retourner en Australie. Nos grands-parents - les parents de papa - nous aidèrent à revenir dans notre pays d'origine. Je me repris en main, terminant ma rééducation. Certes je ne pourrais plus être surfeuse professionnelle mais ça ne voulait pas dire que je ne pouvais plus faire de surf. Aussi j'ouvris une sorte d'école association pour apprendre le surf à des enfants défavorisés, qui commençait à déconner ou en rééducation. Le surf et la mer, il n'y avait rien de mieux pour reprendre goût à la vie.

En ma qualité d'ex championne de surf triple médaillée d'or je fus invitée à commenter les championnats de surf de Brisbane. A ce moment là, ma soeur et moi cherchions une jolie maison dans un nouveau quartier appelé Willow Lane. Nous avions décidés de faire une colocation toutes les deux. Nous n'étions pas prêtes à nous séparer. Certes nos grands-parents étaient là mais au final, il ne restait que nous deux et nous avions besoin l'une de l'autre pour s'en sortir. Alors que nous étions en train de chercher, une chaîne de radio locale m'a contactée pour faire un remplacement sur un sujet sportif. Et j'ai tellement bien assurée - sans me vanter promis - que du coup ils m'ont proposés un contrat. Et me voilà animatrice radio tout en gérant mon "école-association" de surf. Et puis a ce moment là, nous avons trouvé deux jeunes hommes qui cherchaient deux colocs. Pourquoi pas après tout ? En fait Roxy ne m'a pas vraiment laissé le choix, elle savait qu'il ne fallait pas que je reste seule et elle voulait tellement me voir retrouver mon esprit de sportive débridée et de fêtarde flamboyante qu'elle avait "postulé" auprès de ces deux jeunes hommes supers sympas. Et carrément canons faut l'avouer aussi.  

Mi-février 2016, nous voilà donc en train d'emménager dans Orange Street en compagnie de Sebastian et Luke. Cette coloc' promet sérieux. Mais je pense que c'est à vivre au moins une fois dans sa vie.


"C’est la plus vieille histoire du monde. Un jour vous avez dix-sept ans et des tas de rêves pour l’avenir. Et un autre jour, sans que vous vous en rendiez compte, vous vivez cet avenir avant qu’il ne devienne du passé. Et ensuite il est passé. Et vous vous retrouvez à rechercher de nouveaux rêves pour ne pas sombrer. C’est l’histoire de la vie."

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
Re: Laura • Aucune épreuve n’a jamais été surmontée en versant des larmes.
Mer 24 Fév - 17:50 - #

elle est trop jolie ta demoiselle Coeur
(re) bienvenue, donc ! :D
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
Re: Laura • Aucune épreuve n’a jamais été surmontée en versant des larmes.
Mer 24 Fév - 17:54 - #

Bienvenuuue ! Yeah

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
Re: Laura • Aucune épreuve n’a jamais été surmontée en versant des larmes.
Mer 24 Fév - 18:15 - #

Merciiiiiiii les amours Coeur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 24
Messages : 660
Inscrit le : 03/12/2015
Crédits : Polarize
Mon âge : 22 ans
J'ai emménagé en : décembre 2015
Mon statut civil : célibataire
Mon image :
Lauren Evans
« modo en carton »
Re: Laura • Aucune épreuve n’a jamais été surmontée en versant des larmes.
Mer 24 Fév - 19:24 - #

Re-bienvenuuuue ! Coeur
Amuse-toi bien avec ce nouveau personnage. copain


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
Re: Laura • Aucune épreuve n’a jamais été surmontée en versant des larmes.
Mer 24 Fév - 19:37 - #

Markiii Coeur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
Re: Laura • Aucune épreuve n’a jamais été surmontée en versant des larmes.
Mer 24 Fév - 23:11 - #

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
Re: Laura • Aucune épreuve n’a jamais été surmontée en versant des larmes.
Jeu 25 Fév - 7:11 - #

Rebienvenue parmi nous Coeur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
Re: Laura • Aucune épreuve n’a jamais été surmontée en versant des larmes.
Jeu 25 Fév - 19:50 - #

ohhh une rouquine ♥ bienvenue & bonne chance pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
Re: Laura • Aucune épreuve n’a jamais été surmontée en versant des larmes.
Jeu 25 Fév - 20:59 - #

Bienvenue parmi nous, ma jolie rousse!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
Re: Laura • Aucune épreuve n’a jamais été surmontée en versant des larmes.
Jeu 25 Fév - 21:16 - #

Merci beaucoup mes amours Coeur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
Re: Laura • Aucune épreuve n’a jamais été surmontée en versant des larmes.
Jeu 25 Fév - 21:43 - #

Re-bienvenue ! J'aime beaucoup ton personnage, en plus c'est une rouquine quoi. Coeur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 27
Messages : 946
Inscrit le : 02/12/2015
Crédits : (c) Liliana
Mon âge : 28 ans
J'ai emménagé en : décembre 2015
Mon statut civil : en bordel... y'a pas d'autres mots pour définir ça xD
Mon image :
Kendall Monroe
« admin en mousse »
http://la-boite-a-avatars.tumblr.com/
Re: Laura • Aucune épreuve n’a jamais été surmontée en versant des larmes.
Ven 26 Fév - 10:49 - #

Re-bienvenue parmi nous o/

Moi je le dis, cette colocation elle promet Laughing
Je te valide et te rajoute ta couleur orange ! Je te place donc dans la maison du n°5, avec Luke et Sebastian (et ta frangine xD).

Amuse-toi bien avec ce personnage là, sans oublier l'autre Coeur

Bon jeu cookie


Félicitations !


Maintenant que ta fiche a été validée, tu vas pouvoir te lancer dans le jeu avec ton beau personnage Coeur. N'oublie pas de remplir ton profil afin qu'on ait toutes tes infos en un coup d'oeil ! Voici aussi quelques petites choses qui pourront t'aider un peu :

♦ Tu trouveras la liste des logements par ici, pour voir qui sont tes voisins proches et moins proches. Et si tu as un métier, il t'es demandé d'aller le recenser dans ce sujet =].

♦ Ici, il n'y a pas de zone de recherches de liens parce que, comme l'indique le sujet "le rp libre", tout se fait en jeu, comme avant. Cependant, pas de panique ! Grâce à la zone "recherche de rp" tu pourras très vite te trouver des camarades pour jouer avec toi ! Ou sinon, tu peux aussi ouvrir un rp libre et venir donner le lien par là. Ou répondre à un rp qui attend une réponse aussi !

♦ Si tu souhaites poster une fiche de suivi/liens pour ton personnage, c'est dans cette zone que ça se passe ! Il y a un code en libre-service mais tu peux utiliser ce que tu veux !

♦ La section "flood & jeux" et la chatbox t'attendent si jamais tu veux discuter avec d'autres membres. Surtout n'hésite pas à lancer des conversations et des jeux par toi-même ♥.



Kendall Monroe
Fonda ✘ N'hésite pas à me contacter par MP si besoin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
Re: Laura • Aucune épreuve n’a jamais été surmontée en versant des larmes.
Sam 27 Fév - 16:54 - #

Aucune chance que j'oublie ma p'tite lumière

Merci ma choupette Coeur
Revenir en haut Aller en bas
 
Laura • Aucune épreuve n’a jamais été surmontée en versant des larmes.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aucune épreuve n’a jamais été surmontée en versant des larmes. [Cassiopea] Clos.
» Flynn ∞ Aucune épreuve n'a jamais été surmontée en versant des larmes.
» [Terminé] Aucune épreuve n’a jamais été surmontée en versant des larmes. ♣ [Minoru Takeda /Juliet Shakespeare]
» aucune épreuve n’a jamais été surmontée en versant des larmes // JASMIN
» "Je n’ai jamais été membre d’aucun parti politique"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Willow Lane :: Administration :: Bienvenue nouveau voisin ! :: Les voisins oubliés-
Sauter vers: