Partagez | 
 

 Aidan Powell » Bébé à bord !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 268
Inscrit le : 03/12/2015
Crédits : Liliana
J'ai emménagé en : décembre 2015
Mon statut civil : Doublement divorcé
Mon image :
Aidan Powell
« »
Aidan Powell » Bébé à bord !
Jeu 3 Déc - 17:55 - #


Aidan Powell


Je suis un : [X] personnage inventé  [ ] scénario



Toi derrière l'écran


Ton pseudo/prénom : Frost
Ton âge : 23 presque 24
Comment t'es arrivé là ? J’ai sauté du canapé dans l’écran !
Que penses-tu du forum ? Il est cool, le koala, tout ça, c’est le bien !
Présence : A peu près régulière
Un truc à dire ? Aidan va conquérir le monde !


Informations :


Nom de famille : Powell - Prénom(s) : Aidan Sahale - Lieu de naissance : New York - Nationalité : Américaine - Date de naissance : 8 avril 1970 - Âge : 45 ans - Orientation sexuelle : Vie sexuelle inexistante depuis peu - Statut civil : Doublement Divorcé - Métier : Enseignant - Groupe : Blueberries

Avatar utilisé : Joe Flanigan

Caractère/Physique :


Le plus dur quand on est quelqu’un comme Aidan, c’est de se souvenir qu’il faut faire certaines choses. Se raser par exemple. Ou se coiffer. Il est propre bien sûr, mais s’il prend le temps de prendre une douche, le temps de se raser, Aidan ne l’a pas. Encore moins aujourd’hui. Du haut de son mètre 80, il est ni trop grand ni trop petit et toujours relativement bien habillé. Propre sur lui, les cheveux noirs et les yeux gris, il fait plutôt bonne impression même avec sa barbe naissance. Peu de sport, mais pas trop besoin, il est svelte mais sa musculature a oublié de décoller.
Il reste plutôt bien conservé pour son âge, il ne fait ni trop jeune, ni trop vieux et ça lui va fort bien. Ce qui l'arrangeait bien, car il reste très séduisant et s'amuse à jouer parfois au tombeur de ses dames. Mais aujourd’hui, il n’a vraiment plus le temps de le faire. Il est toujours souriant, avenant et ses yeux son rieurs, pétillants ce qui donne vraiment envie d’aller vers lui. Et il y a aussi une lueur de folie qui brille dans son regard, méfiance ou mystère, c’est toujours difficile de choisir quand on le rencontre la première fois.
Au niveau vestimentaire, il aborde un style propre et simple: il porte souvent la veste militaire de son père. Sinon, il porte des jeans et des chemises, il n'est pas du genre costard cravate, mais sait quand même paraître propre. Son caractère fait qu'il a une démarche et un port dignes, il n'est pas du genre à avoir honte, malgré ses origines indiennes pas toujours bien vues. Il n'hésite pas à envoyer les autres sur les roses, et par cela, il a une prestance assez forte.

Aidan n’est pas tout à fait comme les autres. Pas différent non plus. Pas malade, juste bizarre. Un peu fou. D’une folie créatrice, d’une folie intelligente. Une envie de découvrir le monde par soi-même, de faire des expériences, au risque de faire des choses parfois dangereuses. Mais pas trop quand même parce qu’il sait jusqu’où il peut aller. S’il peut se mettre en danger lui, il ne mettrait pas en danger les autres. Alors la plupart du temps les gens le trouve trop bizarre. Petit même on le pensait immature, agité. Certains mêmes pensaient qui était hyperactif. Pas du tout. Et puis, il s’en fout des autres, il s’en sort toujours. Ses capacités et sa manière de partir dans ses délires le rendent parfois inaccessible et un peu hautain. Il est aussi très indépendant, et pouvait rester des jours à fond dans ses affaires, sans donner signe de vie. C’était avant. Aujourd’hui c’est un peu différent. Il se découvre plus adapté qu’il ne le pensait et surtout assez fonctionnel et multitâche.
Sa curiosité a donc fait de lui quelqu’un de cultivé et d’intelligent. De bonnes notes, des heures à lire, un peu autodidacte pour avancer plus vite, il a toujours eu envie d’aller plus loin, d’aller au bout des choses et un peu plus. Ce n’est pas Einstein, c’est juste quelqu’un de très bosseur, très acharné. Et c’est toujours vrai aujourd’hui, il apprend toujours. Il est un peu obligé la science évolue et il ne veut pas finir comme un vieux prof aigri pas à la page.
Aidan est quelqu'un de charmeur, il sourit tout le temps, et malgré son âge, il reste séduisant, et il n'hésitait pas à en user. Il multipliait les conquêtes, et même s'il est très excentrique, il reste courtois. Il n’a plus vraiment le temps aujourd’hui. Il va de surprises en surprises dans la vie et ça lui va bien, finalement. Surtout qu’il est un peu désabusé sur le plan des relations sentimentales, donc il ne cherche pas vraiment d'attache, et essai de ne pas s'emballer trop vite. Mais sur le plan amical, il reste quelqu'un de bien. Fou, capable de vous entraîner dans les pires des tripes, mais incroyablement avenant, et prévenant. On ne regrette pas de l'avoir dans ses amis.




Histoire :


Aidan a des origines indiennes, Cherokee pour être précis. Son père, Dean, militaire américain, a rencontré sa mère sur les rives du Mississipi après avoir été affecté à des bureaux fixes. Onacona a tout de suite été intriguée par l’homme et finalement l’a suivi. Pour le meilleur et pour le pire. Heureusement le meilleur est arrivé assez vite. A cause des regards méprisants sur l’indienne qu’il avait épousée, Dean demanda sa mutation quelques années plus tard et ils s'installèrent à New York deux mois avant la naissance de leur premier enfant. La vie commença enfin à être plus facile pour eux et surtout pour Onacona. À la naissance de son premier fils, tous ses doutes s'envolèrent ainsi que tous les regrets qu'elle avait pu avoir. Elle avait fait le bon choix et à présent, elle en était certaine. Dean et Onacona élevèrent leur fils, Aidan Sahale Powell, dans un bain de langage et surtout de culture venu des deux origines. L'enfant se révéla être très vif et très curieux, mais aussi totalement extravagant. Il fonctionnait aux coups de tête et faisait parfois des choses inconsidérées à la limite de l'inconscience. C'était comme ça qu'il aimait apprendre et évoluer et cela lui réussissait dans l'ensemble fort bien. Il faisait des tas d'expériences, montait et démontait les choses pour en comprendre les mécanismes et fonctionnements. L'enfant au grain de folie était très joyeux, entouré de l'amour de ses parents sans être choyé de manière excessive.

Aidan fut suivi de deux petites sœurs, des jumelles de cinq ans ses cadettes. Puis, un petit frère de sept ans son cadet. La famille, au complet et grande continua à vivre de manière tout à fait équilibrée. Onacona avait fini par trouver un job à mi-temps, qu'elle conserva pour pouvoir apporter un peu plus de revenu à la famille, pour vivre mieux, malgré ses grossesses et l'éducation de ses enfants. Aidan pratiqua aussi durant toute sa scolarité, y compris universitaire du sport dans les clubs mis en place par ses écoles. L'école élémentaire se passa bien, si on omettait les quelques railleries qu'il eut à essuyer sur les origines de sa mère. Les notes d'Aidan frisaient la perfection et cela continua, encore et encore. Dans les classes suivantes également. Plus le temps passait et plus il se spécifiait dans des filières scientifiques. Il aimait la littérature, mais pas suffisamment pour en faire des études. Cependant, cela ne l'empêchait pas de lire et d'apprendre des choses concernant la littérature. Mais ses vraies affinités allaient aux sciences. Et c'était sa manière d'être à la fois sérieuse, mais totalement décalée et hors-norme qui lui attirait les amitiés des autres. Presque tout le monde le trouvait fascinant. Quelques autres, encore franchement bornés par le racisme de leurs parents ne pouvaient tolérer qu'il ne soit pas un vrai américain comme ils le disaient si bien. Cela le perturba un peu, au début. Mais jamais cela ne l'empêcha d'être fier de ce qu'il était.

Lorsque ses sœurs et son petit frère commencèrent l'école, sa mère prit un job à temps pleins et chaque mois ses parents mettaient de l'argent de côté pour payer les études de leurs enfants. Quant à Aidan, dès qu'il en eut l'âge, il bossa pendant chaque période de congé : baby-sitting, pet-sitting, puis des boulots plus payants et des horaires pleins. Et cet argent allait aussi sur le compte pour ses études. Ses excellents résultats lui permirent également de décrocher une bourse au mérite et il intégra l'une des meilleures facultés des États-Unis pour y étudier la médecine. Il conserva ce mélange si particulier de travailleur totalement fou. Les gens de sa promo au début retissant : le trouvant totalement délirant, aux troubles mentaux avérés ou avec une mygale au plafond, finirent par se rendre compte qu'au final, cette manière d'être n'était pas pathologique et qu'il était l'un des meilleurs d'entre eux. Dérangé, mais intelligent. Délirant, mais très clairvoyant sur le monde. Il avait hérité des capacités de son père à faire les choses à fond et de l’intelligence de sa mère.

Il rencontra sa première femme, Sarah, une Européenne, pendant sa deuxième année. Le courant passa très vite entre eux et aussi fou qu'il puisse être, la jeune femme fut très vite conquise par Aidan. Quelques mois plus tard, ils se marièrent profitant de la fougue de leur jeunesse, des décisions impulsives d'Aidan et de leur insouciance. Il se rendit très vite compte que la jeune femme qui lui avait paru parfaite se révéla très vite être non seulement imparfaite, mais très chiante. Elle voulait sans cesse profiter de l'argent d'Aidan : les économies de ses parents et sa bourse. Mais celui-ci s'y refusait, pas du genre à entretenir les autres. D'ailleurs, il avait quand même pris les précautions de ne pas mettre ses biens personnels antérieurs au mariage sur le contrat. En effet, ses parents désapprouvant l'union le lui ayant conseillé, il l'avait fait pour ne pas les fâcher définitivement. Très vite, voyant qu'il ne lui donnerait pas un centime de ses économies, elle devint désagréable, et finit par aller voir ailleurs. Il demanda le divorce, arguant de l'infidélité de sa femme pour ne pas avoir à lui payer quoi que ce soit. La première déception fut assez dure. Mais il était opiniâtre et obstiné. Il revint assez vite vers le chemin de la joie, grâce à ses amis et à sa famille.

Par la suite, il resta plus méfiant vis-à-vis des femmes. Enchaînant les aventures sans lendemain, préférant se concentrer sur ses études. Des études de médecine, lesquelles se spécialisèrent petit à petit sur les pathologies. À la fin de celles-ci, il réalisa un stage en laboratoire pour avoir également les autorisations pour devenir chercheur: la médecine le passionnait, mais il aimait aussi le travail en laboratoire. Les recherches, les tests par essais erreurs qu'il avait pratiqué toute sa vie étaient trop importants à ses yeux. Il devint donc médecin et chercheur en même temps. Il était spécialisé en pathologies hématologiques et se fit embaucher dans un hôpital quelques années profitant aussi du laboratoire de celui-ci pour bosser sur ses recherches.

Il est resté quelques années bosser à l'hôpital avant de reprendre le chemin de l'école pour obtenir deux nouvelles spécialisations, qu'il enchaîna pour être plus efficace. Il ajouta à son CV des spécialités dans les maladies infectieuses et dans les pathologies endocriniennes. Il réalisa des stages pour accéder aux postes de chercheur également dans ces domaines et dans les années qui suivirent, il se consacra à la recherche. L'allumé de service commença des études dans ses domaines de spécialités, passant toute sa folie à essayer de trouver des choses géniales, ce qui fut une franche réussite. C'est comme ça qu'il rencontra sa seconde épouse. Elle bossait dans le café où il passait chercher chaque matin les donuts ainsi que les diverses boissons bues par l'équipe avec laquelle il travaillait. Ils firent connaissance tranquillement et finalement, après avoir pris le temps de se fréquenter quelques années, ils se marièrent. Ce mariage, comme le précédent, avait été prévu de manière à n'engager que peu de ses biens personnels. Aidan ne souhaitait pas prendre le risque de devoir céder une partie de ce qu'il avait mis tant d'ardeur à gagner à une furie. Même si à l'époque de ce mariage, il ne voyait pas encore son épouse comme telle.

Leur premier point de désaccord arriva très vite. Elle voulait des enfants, lui non. Il avait eu des nièces et des neveux et cela lui convenait fort bien. Il ne comptait pas avoir d'enfant. Il était trop passionné par son boulot pour le faire. De fait, il veilla à ce que sa femme ne lui fasse pas d'enfant dans le dos. C'était hors de question. Elle s'échauffa très vite et pour compenser son manque d'affection, elle chercha à l'accaparer au mieux. Elle devint très vite envahissante. Oh, bien sur, cela lui évita de le tromper, comme son ex femme. Mais cela devint très vite étouffant pour lui qui avait beau être gentil et affectueux, était indépendant et passionné par ses recherches en cours. Finalement, elle se lassa de devoir sans cesse le solliciter pour qu'il s'intéresse à elle. Elle se lassa de ses éternels retards et de ses excuses. Elle se lassa des longs discours incompréhensibles sur son boulot. Elle demanda le divorce, aigrie et en colère et tenta de lui arracher le plus d’argent possible, ce qui ne fut pas une réussite. Suite à ce divorce, il continua ses recherches jusqu'à les conclure. Il publia plusieurs articles sur celles-ci, et suivirent des bouquins dans chacune de ses spécialités. Des bouquins destinés à des étudiants de premières années, pour leur permettre d'aborder les choses simplement, de leur donner le goût à cela, qu’il remania ensuite pour en faire des bouquins plus complexes, destinés aux étudiants plus avancés.

Suite à cette nouvelle déception amoureuse, à une forme sournoise de harcèlement par des remarques, des textos et autres, Aidan prit la décision de déménager. Il voulait partir pour tout reconstruire ailleurs. Sa mère l’y encouragea. Il avait atteint l’âge mur à présent et son fils volait de ses propres ailes. Ses parents pourraient bientôt venir le voir pour voyager, visiter et profiter de leur retraite. Aidan quitta donc New York. Il s’envola pour Sydney. Il s’était trouvé un boulot d’enseignant à l’université, ce qui était plutôt bien. Ouvrir l’esprit des jeunes, leur faire des blagues, des frayeurs, voir leurs regards outrés, scandalisés face à leur professeurs totalement borné et irresponsable, complètement gamin et insouciant. Il s’amusait de sa réputation, de leurs incompréhensions. Mais il les formait bien, dans le fond. Et aucun d’entre eux ne put vraiment se plaindre de mauvais cours. Aidan était juste spécial. Il rencontra Miyako à une conférence. Japonaise installée en Australie depuis quelques années, elle était plutôt avenante et gentille. Intelligente aussi. Elle était médecin comme lui, ils ont discuté, passé quelques soirées ensemble. Elle faisait une formation de quelques semaines à Sydney alors ils se sont revus plusieurs fois. Et comme deux adultes consentants se sont retrouvés plusieurs fois dans un lit. C’était à la fois fougueux et tendre, si bien qu’aucun d’eux ne se rendit compte de l’accident de capote. Juste une petite bavure, une petite bévue. A la fin de sa formation, Miyako rentra chez elle. C’était clair depuis le début, ils n’étaient pas censés aller plus loin. Et cela convenait très bien à Aidan.

Jusqu’à ce qu’un matin, on sonne à sa porte. Il a ouvert comme d’habitude. Mais ce fut face à un homme portant une petite fille qu’il s’est retrouvé. Une petite fille aux cheveux noirs, aux yeux bridés, aux origines asiatiques évidentes. L’homme, fatigué, à bout de nerf, les yeux gonflés d’avoir trop pleuré expliqua à Aidan qu’il avait rencontré Miyako quelques temps après lui, elle était déjà enceinte mais cela ne l’avait pas dérangé. La relation avait été courte mais intense. Enfin, courte. La petite avait déjà 18 mois. Cela correspondait à peu près à sa rencontre avec Miyako. Ce qu’il confirma. Elle lui avait donné un prénom, un métier. Et il n’avait pas eu de mal à le retrouver. Aidan restait interdit, sans voix devant l’ampleur de ce qu’il lui disait. Miyako était morte. Dans un accident de voiture. Une catastrophe. Il était effondré. L’homme parlait vite, en reniflant, tant et si bien qu’Aidan avait du mal à le comprendre. Il comprit plus rapidement qu’il n’avait pas reconnu l’enfant lorsqu’il la lui colla dans les bras, en lui disant que c’était trop dur et qu’il ne pourrait pas s’occuper d’elle. Avant de partir comme ça, sans se retourner. Aidan ne comprit pas bien pourquoi, mais le test ADN confirma que la petite Eirin était sa fille. Ainsi, il se retrouvait avec une fille, du jour au lendemain. En demandant des informations, il apprit que Miyako vivait du côté de Brisbane. Alors il décida d’y retourner pour que sa fille puisse retrouver sa crèche et ses amies. Il y avait justement un quartier, tout beau, tout neuf qui venait d’ouvrir ses portes. Trouver un nouveau job à l’université de Brisbane ne fut pas trop difficile, il était renommé dans la profession et apprécié de beaucoup d’autres professeurs. Voilà comment il s’est retrouvé à Willow Lane. Avec ses bagages sous le bras et sa fille. Il ne sait pas vraiment s’il en sera capable, mais il va le faire et assumer. Et puis elle a déjà perdu sa mère alors il ne va pas la rejeter.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 28
Messages : 979
Inscrit le : 02/12/2015
Crédits : (c) Liliana
Mon âge : 28 ans
J'ai emménagé en : décembre 2015
Mon statut civil : en bordel... y'a pas d'autres mots pour définir ça xD
Mon image :
Kendall Monroe
« admin en mousse »
http://la-boite-a-avatars.tumblr.com/
Re: Aidan Powell » Bébé à bord !
Jeu 3 Déc - 19:01 - #

Bienvenue parmi nous o/

Je crois que tu es le plus vieux personnage pour le moment krkr. J'ai hâte de voir Aidan galérer avec sa petite xD. Je te valide donc et te rajoute à la liste des logements, voisin d'en face. Tu seras donc au 3, Blueberry Lane =].

Si jamais tu as un souci ou une question, n'hésite pas à m'envoyer un MP surtout Coeur. Amuse-toi bien avec ton personnage ^^

livre


Félicitations !


Maintenant que ta fiche a été validée, tu vas pouvoir te lancer dans le jeu avec ton beau personnage Coeur. Mais avant, voici quelques petites choses qui pourront t'aider un peu :

♦ Tu trouveras la liste des logements par ici, pour voir qui sont tes voisins proches et moins proches. Et si tu as un métier, il t'es demandé d'aller le recenser dans ce sujet =].

♦ Ici, il n'y a pas de zone de recherches de liens parce que, comme l'indique le sujet "le rp libre", tout se fait en jeu, comme avant. Cependant, pas de panique ! Grâce à la zone "recherche de rp" tu pourras très vite te trouver des camarades pour jouer avec toi ! Ou sinon, tu peux aussi tenter d'ouvrir un rp libre et venir donner le lien par là.

♦ Si tu souhaites poster une fiche de suivi/liens pour ton personnage, c'est dans cette zone que ça se passe ! Il y a un code en libre-service mais tu peux utiliser ce que tu veux !

♦ La section "flood & jeux" et la chatbox t'attendent si jamais tu veux discuter avec d'autres membres. Surtout n'hésite pas à lancer des conversations et des jeux par toi-même ♥.



Kendall Monroe
Fonda ✘ N'hésite pas à me contacter par MP si besoin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 268
Inscrit le : 03/12/2015
Crédits : Liliana
J'ai emménagé en : décembre 2015
Mon statut civil : Doublement divorcé
Mon image :
Aidan Powell
« »
Re: Aidan Powell » Bébé à bord !
Jeu 3 Déc - 19:08 - #

Coucou !

Merci beaucoup krkr
Promis, ça va être drôle ! Eirin qui court au milieu de la route, tout ça tout ça Laughing

Coeur



T'en fais pas, ça va bien se passer !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
Re: Aidan Powell » Bébé à bord !
Jeu 3 Déc - 19:09 - #

Bienvenue à toi Aidan ! Coeur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
Re: Aidan Powell » Bébé à bord !
- #

Revenir en haut Aller en bas
 
Aidan Powell » Bébé à bord !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aidan Powell ~ Suivi de recherche
» Un certain bord de mer...
» Agréable promenade au bord de la source. [PV : Juxty.]
» A bord du Goeland
» Gare aux fromages géants au bord des routes suisses...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Willow Lane :: Administration :: Les annonces du staff :: Les voisins acceptés-
Sauter vers: