Partagez | 
 

 WOODY ◊ The only person we'll hate more than each other is ourselves.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
« Invité »
WOODY ◊ The only person we'll hate more than each other is ourselves.
Sam 28 Jan - 21:23 - #


Woody Laith Livingstone


Je suis un : [x] personnage inventé  [ ] scénario



Toi derrière l'écran


Ton pseudo/prénom : 2981 12289 0
Ton âge : 23 ans
Comment t'es arrivé là ? Je suis déjà là depuis un moment, je change juste de personnage !
Que penses-tu du forum ? Jolem, sinon je ne serais pas là
Présence : Aussi souvent que je le pourrais !
Un truc à dire ? Je vous aime ?


Informations :


Nom de famille : Livingstone, pas de prise de tête, que de banalité. Un simple héritage de ma famille paternelle. - Prénoms : Woody ce qui fait de moi le sujet parfait de blagues enfantines. Peu importe. Je préfère m'appeler Woody que Buzz. Laith signifie Lion, c'est cool, c'est classe, mais ça n'occupe que le deuxième rang sur mes papiers d'identité. - Lieu de naissance : J'ai vu le jour à Sydney en Australie, j'ai voulu m'éloigner de ma ville natale, mais sans abuser. - Nationalité : Je suis un pur Australien à ma connaissance. En tout cas, telle est ma nationalité. - Date de naissance : Le 1er septembre 1984, oublie pas mon anniversaire maintenant. - Âge : 32 ans, mais ça, c'est juste physique. Dans ma tête, j'suis définitivement bloqué à la vingtaine. Et encore... - Orientation sexuelle : Je suis Homosexuel. Les femmes sont bien belles, mais hors de mon lit. - Statut civil : Célibataire, l'amour c'est pas une bonne idée... - Métier : Barman dans un bar gay, gogo danseur pour arrondir les fins de mois. - Groupe : Orange, en colocation avec Laxy, Sebastian et Luke. - Date d'arrivée dans le quartier : Le 3 juin 2016, parce que j'ai eu envie de changer d'air, voilà tout.

Avatar utilisé : André Hamann

Caractère/Physique :


On m'dira facilement immature et fuyant face aux responsabilités. ◊ Ouais. En regardant ma vie, j'aurais du mal à nier que j'suis peut-être un peu inconscient et irresponsable, et que j'me respecte que moyennement. ◊ J'ai pas d'chance. C'est comme ça. J'ai du mal à croire que la roue puisse tourner un jour. Peut c'est probablement que j'mérite pas mieux. Alors j'reste juste un sale malchanceux. ◊ J'oublie souvent de réfléchir, impulsif, imprévisible. Il se peut bien qu'un jour, je finisse par y laisser ma peau. ◊ Je suis facilement sociable et bavard. Le rapport aux autres n'est pas du tout difficile. Cela dit, ce n'est pas pour autant que je suis le genre qui se confie. A quoi bon raconter une histoire qu'on connaît déjà ? C'est plus intéressant d'écouter les autres. ◊ Je semble prendre plaisir à collectionner les sombres connards. Mais je jure que j'fais pas du tout exprès. ◊ J'suis quelqu'un de plutôt honnête en réalité. Je suis pas un voleur ni un tricheur. Et quand je mens, c'est jamais par malveillance. ◊ J'ai peur des sentiments. Alors j'garde ma sensibilité bien cachée au fond de moi. J'préfère largement me faire passer pour un grand gamin pas sérieux plutôt que de faire face à quoi que ce soit. ◊ J'aime les femmes, mais elles ne m'attirent pas du tout. J'ai du respect pour elle, j'ai tendance à avoir plus d'amies  que d'amis, il n'y aura jamais d’ambiguïté. Pas venant de moi en tout cas. ◊ Ma confiance en moi et mon "charisme", c'est juste de la poudre aux yeux. En vrai, j'm'aime pas tellement.

Je mesure 185cm et je n'ai pas la moindre idée de mon poids. Je ne me pèse jamais, histoire d'éviter de me sentir frustré par ce que je verrais sur le cadran. Je me fie à mon reflet dans le miroir. ◊ Je mange beaucoup, mais je me bouge beaucoup aussi. J'entretiens mon corps à coup d'activité physique intense et régulière. Je suis musclé et ce n'est pas arrivé sans effort. Puis mon métier le veut. ◊ Mes cheveux sont blond foncé et j'essaye d'être toujours à peu près bien coiffé. ◊ J'ai les yeux verts. La chance, non ? Il paraît. ◊ Je suis rarement rasé de près. Je préfère le look barbe ou simplement mal rasé. ◊ Je m'habille comme je peux. J'suis pas pété de thunes pour m'acheter des fringues hors de prix, mais j'pense pas que je ressemble à rien non plus. J'fais gaffe à mon apparence.

Je suis pesco-végétarien, je mange du poisson, mais pas de viande simplement car je n'en apprécie pas particulièrement le goût. Puis ça ne m'attire pas non plus. ◊ Je mange sain. J'évite un maximum les sucreries, mais on est jamais à l'abris d'un craquage de temps en temps. ◊ J'avais pas prévu de passer ma vie à servir des vieux homos ou à me dandiner devant eux à moitié à poil pour du fric, mais c'est quelque chose qui a fini par s'imposer à moi à un moment donné. ◊ Je bois et je prends des pilules qui m'font tourner la tête. Ca m'aide à tenir et à zapper la réalité.. ◊ Je joue au mec qui s'assume, mais au fond de moi, y'a des moments où j'suis juste en PLS. ◊ J'me vois pas d'avenir meilleur. J'me voir finir ma vie comme ça, alors j'espère que ça va pas durer trop longtemps. ◊ Je fume pas. Ça pue et je préfère courir. ◊ J'aime pas trop parler de moi, je préfère garder les choses et écouter les autres à la place. ◊ J'aime les animaux, j'aimerais bien en avoir, mais comme j'suis pas sûr d'être foutu de m'en occuper, j'en ai pas. ◊ J'ai été livré à moi-même assez tôt, alors j'me suis toujours démerdé comme j'ai pu.

Histoire :


Au fond, c'est pas comme si c'était vraiment intéressant. J'ai eu une vie plutôt chiante quand tu réfléchis. Ouais, c'est vrai que la vie m'a mis pas mal de coups de pieds dans les dents, mais ça rend pas les choses plus passionnantes pour autant. Le début de ma vie est plutôt... Banal. Le grand classique de la famille basique : un père, une mère, un gamin. Une bonne dose de dèche dans le compte en banque et pourtant, un taf salement prenant pour le brave mari. Y'avait des moments compliqués, des moments où c'était juste pour bouffer, mais je vais pas dire que j'avais pas ce qui me fallait. Au fond, c'était pas si important. Parce qu'on était bien tous les trois. On s'en sortait. Puis je manquais pas de grand chose si ce n'est de plus d'attention de la part de mon père. Il pensait se rattraper en imposant une éducation stricte quand il était de retour à la maison, mais c'était clairement pas concluant. A cet âge, il en fallait bien plus pour m'impressionner. J'étais pas traumatisé. Ouais. J'aurais préféré continuer de me faire engueuler, en fait. Parce que la suite, ça a été moins marrant.

Un beau jour, j'avais genre une douzaine d'années, la vérité nous est tombé dessus comme une brique sur le coin du pif. Mon père menait une double vie. Genre... Il avait une deuxième gonzesse. Trois autres gamins, de huit à deux ans. Elle était plus jeune, plus belle. Il l'avait logée dans une charmante maison et la comblait de cadeaux. Ses autres gosses étaient plus mignons et mieux nourris et avaient les jouets que j'avais jamais pu avoir. Ma mère était là en première, c'est clair. Mais ce qui était aussi clair, c'était qu'elle avait été reléguée aux deuxième rang. Qu'il l'avait prise pour une abrutie et qu'il s'en servait comme vache à lait. Elle croyait qu'il lui prenait son pauvre salaire pour les factures ? Mais en vrai, ça payait la robe ou la montre de l'autre femme. Et ces absences répétées, c'était pour bosser sur un tout autre dossier que ce qu'on croyait. L'histoire de taré.

Le pire dans tout ça, c'était qu'elle l'aimait, comme une dingue. Et qu'elle l'a supplié de rester. Même s'il fallait continuer de partager. Elle voulait le garder. Qu'il continue d'être son mari, mon père. Elle était dégoûtée par cette découverte, évidemment. Mais elle avait peur d'affronter la vie sans lui. Et pourtant, elle en a été forcée. Et au début, ça a été. Elle a géré, parce qu'il le fallait. Il m'a fallu du temps pour réaliser qu'en vrai, elle était en train de lentement sombrer. Il m'a fallu du temps, pour comprendre qu'elle ne serait plus jamais la même. Et j'ai dû faire avec. J'ai dû grandir et me construire avec le spectacle pitoyable de ma mère sous les yeux. J'ai été obligé de m'occuper d'elle à un moment donné. La faire manger, la laver, l'habiller. Parce qu'elle se laissait couler. Pour pas qu'on me l'enlève. Pour pas qu'on m'enlève. Je pensais que c'était elle et moi. Je pensais qu'on était encore tous les deux, contre tout le reste. Puis j'ai compris. que ça faisait longtemps que je ne vivais plus avec ma mère. Je vivais avec un fantôme. Un spectre. Année après année, son état s'est dégradé. Comme si elle avait perdu la raison. J'étais pas capable de la comprendre. Une belle femme comme elle. Elle aurait bien pu se trouver quelqu'un d'autre. Rencontrer un homme, batifoler, se remarier, refaire sa vie. Elle était encore en âge d'avoir des enfants quand mon père nous a quitté. Mais à cause de cet enfoiré, j'ai perdu mes deux parents en un coup. Elle ne s'est jamais remise. Et elle ne s'en remettra jamais.

Au cours de mon adolescence, j'ai eu des petits-amis. Des histoires relativement courtes. Rien de bien sérieux. Puis j'ai rencontré un garçon avec qui c'est devenu sérieux. On est restés ensemble deux ans. Et au cours de ces deux années, il m'a appris à respirer. Mais sérieusement. J'avais oublié toute notion de liberté. J'étais réticent à m'engager dans une relation. J'avais pas le temps. Mais il m'a fait craquer. Tout a capoté quand il a essayé de me convaincre de lâcher ma mère. Il m'a sérieusement proposé de la faire interner pour que je puisse vivre à cent pour cent. Mais pour moi c'était juste impensable. C'était impossible. Alors j'ai quitté le gars que j'aimais, pour le fantôme de ma vie que je n'étais pas prêt à abandonner. Comme si, au fond de moi, j'espérais encore qu'elle refasse surface un jour. J'ai lâché mes études pour elle. J'ai renié toute véritable vie sociable. Je vivais pour travailler et nous entretenir. J'avais pas d'amis. Juste des gars de passage pour m'offrir une soirée de détente. Je bossais le jour. Je bossais la nuit. Quelques heures par-ci. Quelques heures par-là. Je variais les tafs selon les besoins. J'allais chercher la thune où je pouvais. Je crachais sur pas grand chose.

Tout aurait pu rester ainsi encore une éternité. J'avais l'impression que ça allait. Que je gérais. Que tout s'enchaînait et glissait à la perfection. J'avais sincèrement l'impression d'être une sorte de héros. Celui de ma mère uniquement, mais un héros quand même. L'être qui lui permettait de continuer à vivre. L'être qui la retenait sur Terre. Ça a duré des années. Je me suis fatigué mais j'ai tenu. Et comme il fallait que je tienne pour deux, j'ai redoublé d'efforts sans compter.

Puis il y a trois ans, j'ai retrouvé ma mère baignant dans une marre de sang, sur le canapé. J'avais tenu, elle avait craqué. Fatalement. C'était un truc qui nous pendait au nez. J'aurais dû m'en douter. Je crois qu'au fond de moi, je m'en doutais. Mais j'ai jamais voulu voir la vérité en face. Qui j'étais pour prétendre pouvoir donner envie de vivre à une personne qui avait perdu tout goût pour la vie et toute notion de joie ? Même si c'était ma mère. Je n'avais pas ce pouvoir.
Ce n'était même plus vraiment ma mère, au final. J'ai vu qu'elle était en vie. J'ai hésité avant d'appeler les secours. Est-ce que je devais vraiment appeler les secours et lui imposer de continuer à poursuivre une existence sans le moindre sens et dont elle ne voulait plus ? Est-ce que je devais lui offrir une chance de ne pas s'en sortir ?
Je ne pouvais pas abandonner. C'était au-dessus de mes forces. Alors j'ai appelé les secours. Et elle s'en est sortie. Du moins... Elle est restée vivante, quoi. Et j'ai jamais pu la récupérer. L'hôpital l'a gardée dans son service psychiatrique et elle n'en est jamais sortie. Alors je me contente de lui rendre visite. Au début je venais souvent, puis j'ai espacé les visites, petit à petit. A chaque fois, j'ai l'impression d'être de moins en moins quelqu'un à ses yeux. Mais je n'arrive pas à me résoudre à totalement lâcher l'affaire. J'ai un côté obstiné quand je m'y mets.

Je me suis consolé dans les bras d'un gars plus âgé que moi. On vivait notre petite idylle tranquillement. Sans se poser trop de règles. On s'aimait, mais on ne se l'est jamais vraiment dit. On ne s'est jamais promis la fidélité non plus. Je pensais que c'était sous-entendu. Ça a duré jusqu'en février de cette année. Ouais. Jusqu'à ce que je découvre que ce trou du cul était marié. A une femme. C'était un de ces homos qui s'assument pas et qui font croire à une femme qu'ils l'aiment juste pour leur image. Il l'aimait pas, son épouse. Il ne la respectait pas. Je l'ai détesté. J'aurais préféré qu'il couche avec un autre. Mais le fait qu'il était marié a été comme un coup de poignard en plein cœur. Comme si j'avais dû lui poser la question pour vérifier. J'avais plus rien qui me retenait à Sydney. Quelques semaines se sont écoulées, le temps que je trouve de quoi retomber sur mes pieds. Puis j'ai tourné la page, radicalement.

J'ai quitté Sydney pour Brisbane. J'ai trouvé un logement grâce à une annonce pour une colocation. J'ai aménagé dans une maison située dans un charmant quartier avec deux hommes. J'ai eu la chance de rapidement trouver un travail fixe grâce à mon physique. Je suis barman dans un bar gay en ville. Puis à l'occasion, je suis gogo-danseur dans ce même bar pour obtenir plus d'argent pour pouvoir profiter un peu de la vie. Evidemment, ça demande des efforts pour rester présentable, ça offre pas forcément une stabilité de fou au vu de l'alcool et des substances qui m'entourent, mais je vis bien comme ça. J'aime vivre la nuit. J'ai sûrement trouvé ce qui me convient le mieux. Pour les connards, je continue de les collectionner. Sauf que j'ai compris. Que c'est pas parce que je partage un lit avec eux, que je dois les laisser entrer dans mon cœur. Les sentiments et les relations sérieuses, c'est fini. J'ai assez donné.

Mes quelques retours sur Sydney ne durent pas plus de deux jours. Je rends rapidement visite à ma mère. Je laisse mon cœur se fendiller à son contact, puis je rentre à Brisbane pour retrouver ma vie que je surcharge pour ne plus me laisser le temps de penser. Si je suis responsable, ce n'est plus que de mon état. J'ai arrêté de me prendre la tête et de réfléchir. J'ai plus besoin de lutter et de vivre pour deux.

Maintenant, si je suis une victime, ce n'est plus que de moi-même.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
Re: WOODY ◊ The only person we'll hate more than each other is ourselves.
Sam 28 Jan - 21:41 - #

Je peux polluer ? héhé

JE T'AIMEUH !! run calin copain danse copain

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 24
Messages : 754
Inscrit le : 03/12/2015
Crédits : Polarize
Mon âge : 22 ans
J'ai emménagé en : décembre 2015
Mon statut civil : célibataire
Mon image :
Lauren Evans
« modo en carton »
Re: WOODY ◊ The only person we'll hate more than each other is ourselves.
Sam 28 Jan - 23:17 - #

Re-bienvenue ! hello
Bon courage pour l'écriture de ta petite fiche. Coeur copain


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 677
Inscrit le : 10/01/2017
Crédits : liliana (avatar), justayne (signature)
Mon âge : 25 ans
J'ai emménagé en : juillet 2016
Mon statut civil : Célibataire
Mon image :
Evan Scott
« »
Re: WOODY ◊ The only person we'll hate more than each other is ourselves.
Dim 29 Jan - 0:17 - #

Rebienvenue o/


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
Re: WOODY ◊ The only person we'll hate more than each other is ourselves.
Dim 29 Jan - 11:42 - #

Re-bienvenue :D
(Alala, André Hamann... C'est Aiden qui va être content xD)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
Re: WOODY ◊ The only person we'll hate more than each other is ourselves.
Mer 1 Fév - 23:54 - #

PAUL ◊ Pollue autant que ça te chante niéhé Et continue de m'aimer, surtout 02 Il se peut que je finisse par t'aimer d'amour aussi héhé

LAUREN ◊ Merci beaucoup Coeur

EVAN ◊ Merci ! calin

AIDEN ◊ Merci ! ooh (Ah bon, tant que ça ? 02 Ou c'est ironique ?  gnu  )


Promis, j'arrête bientôt de déconner et je vais m'y mettre pour rédiger cette fiche Coeur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
Re: WOODY ◊ The only person we'll hate more than each other is ourselves.
Jeu 2 Fév - 0:08 - #

Rebienvenue avec ce nouveau perso !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
Re: WOODY ◊ The only person we'll hate more than each other is ourselves.
Jeu 2 Fév - 7:10 - #

Woody Livingstone a écrit:
PAUL ◊ Pollue autant que ça te chante niéhé Et continue de m'aimer, surtout 02 Il se peut que je finisse par t'aimer d'amour aussi héhé
Qui parle d'amour, c'est un truc de vieux l'amour... Caché Roll Siffle bon, ok, je ne l'avouerai jamais mais je t'aime... niark copain coeur 2
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
Re: WOODY ◊ The only person we'll hate more than each other is ourselves.
Lun 6 Fév - 16:54 - #

HIPPO ◊ Merci lèche

PAUL ◊ Mouais mouais mouais, sois pas de mauvaise foi comme ça, hein niéhé Je le savais 02


Je crois que j'ai dépassé le délai réglementaire pour la fiche, je suis désolée, j'ai quelques soucis avec ma santé alors que je croyais que j'avais enfin la paix  Caché Mais j'ai plus que l'histoire à écrire, je vais essayer de faire ça vite. Coeur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 28
Messages : 979
Inscrit le : 02/12/2015
Crédits : (c) Liliana
Mon âge : 28 ans
J'ai emménagé en : décembre 2015
Mon statut civil : en bordel... y'a pas d'autres mots pour définir ça xD
Mon image :
Kendall Monroe
« admin en mousse »
http://la-boite-a-avatars.tumblr.com/
Re: WOODY ◊ The only person we'll hate more than each other is ourselves.
Lun 6 Fév - 19:12 - #

RECOUCOU !

J'avais pas posté dans ta fiche, honte à moi Laughing. Alors je voulais pas lire avant que ce soit terminé - surprise toussa toussa - mais mon oeil a été attiré par le gras et ce début de caractère qui colle parfaitement bien avec la colocation que tu veux rejoindre xD. Et surtout ça : "Métier : Barman dans un bar gay, gogo danseur pour arrondir les fins de mois.". Je pleure Laughing. Tu seras obligé de donner des cours à Luke lol.

T'inquiète pas pour le temps, on ne va pas te fouetter non plus après pile poil 7 jours xD. Préviens juste quand tu auras terminé, qu'on ne passe pas à côté ! On t'attend dans la coloc Coeur (bon, juste Seb & Luke, parce que Laxy arrivera en août dans le jeu xD)

Voila voila !


Kendall Monroe
Fonda ✘ N'hésite pas à me contacter par MP si besoin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
Re: WOODY ◊ The only person we'll hate more than each other is ourselves.
Lun 6 Fév - 20:58 - #

Woody Livingstone a écrit:

PAUL ◊ Mouais mouais mouais, sois pas de mauvaise foi comme ça, hein niéhé Je le savais 02
Fanfaronne pas non plus, toi aussi tu m'aimes ! niark héhé s'tu veux des bêtes, j'peux te prêter Buckley un peu.. :D Laughing
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
Re: WOODY ◊ The only person we'll hate more than each other is ourselves.
Mar 7 Fév - 23:15 - #

KENDALL ◊ Ouais, ouais. J'retiens hein, que t'es même pas venue me faire un coucou sur ma fiche avant. Vilaine fille. J'suis trop mal aimé, moi pleure
Pour les cours, ça peut se négocier niark
Merci beaucoup pour la flexibilité, ça me sauve Coeur J'ai bien avancé sur l'histoire, je pense que je vais boucler assez rapidement, cette fois ci c'est la bonne 02 Promis, je pense à prévenir quand c'est bon ! lèche

PAUL ◊ Tu me cherches, toi héhé On verra, on verra niéhé Je dis pas non kya
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
Re: WOODY ◊ The only person we'll hate more than each other is ourselves.
Mar 7 Fév - 23:16 - #

Mais ouais, vas-y viens t'battre ! Yeah héhé
Je peux pas t'épouser là maintenant ?! copain calin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
« Invité »
Re: WOODY ◊ The only person we'll hate more than each other is ourselves.
Mer 8 Fév - 0:02 - #

Fais gaffe, je vais t’aplatir avec une main dans le dos lol
Je sais pas trop si tu mérites 02 Siffle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 28
Messages : 979
Inscrit le : 02/12/2015
Crédits : (c) Liliana
Mon âge : 28 ans
J'ai emménagé en : décembre 2015
Mon statut civil : en bordel... y'a pas d'autres mots pour définir ça xD
Mon image :
Kendall Monroe
« admin en mousse »
http://la-boite-a-avatars.tumblr.com/
Re: WOODY ◊ The only person we'll hate more than each other is ourselves.
Mer 8 Fév - 1:40 - #

Recoucou !

Il est tout mignon ce petit Woody Coeur
Tout est parfait, je te valide donc et te rajoute ta belle couleur orange Haha. Tu seras donc en colocation avec Luke, Sebastian et la jolie Laxy, dans la maison du n°5, Orange Street ! Bonne colocation avec les autres tarés Haha.

Amuse-toi bien avec ce personnage !
Bon jeu calin


Félicitations !


Maintenant que ta fiche a été validée, tu vas pouvoir te lancer dans le jeu avec ton beau personnage Coeur. N'oublie pas de remplir ton profil afin qu'on ait toutes tes infos en un coup d'oeil ! Voici aussi quelques petites choses qui pourront t'aider un peu :

♦ Tu trouveras la liste des logements par ici, pour voir qui sont tes voisins proches et moins proches. Et si tu as un métier, il t'est demandé d'aller le recenser dans ce sujet =].

♦ Grâce à la zone "recherche de rp" tu pourras très vite te trouver des camarades pour jouer ! Mais tu peux aussi ouvrir un rp libre et venir donner le lien par là, ou répondre à un rp qui attend une réponse aussi, c'est comme tu veux ! Pour les fiches de suivi/liens de ton personnage, c'est dans cette zone que ça se passe !

♦ La section "flood & jeux" et la chatbox t'attendent si jamais tu veux discuter avec d'autres membres. Surtout n'hésite pas à lancer des conversations et des jeux par toi-même ♥.



Kendall Monroe
Fonda ✘ N'hésite pas à me contacter par MP si besoin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
« »
Re: WOODY ◊ The only person we'll hate more than each other is ourselves.
- #

Revenir en haut Aller en bas
 
WOODY ◊ The only person we'll hate more than each other is ourselves.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Love me now or hate me forever!
» Le premier rpg/3rd person shooter de 40k: space marine!
» Sometimes I hate you so much [pv Lysandre]
» [Terminé] You hate me, I know ... [Nathan]
» i hate shonda rhimes, i hate everything. - sweva

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Willow Lane :: Administration :: Les voisins oubliés-
Sauter vers: